AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Quand le rideaux tombe | Lokhyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Quand le rideaux tombe | Lokhyan Dim 18 Oct - 17:56

<< Dieu comme la gloire est mortelle!
Dieu que la gloire est cruelle >>


    Et voila Londres n'est pas forcement une ville entièrement calme comme n'importe qui pourrait le croire bien au contraire. Enfin de toute façon qu'est-ce que cela veut dire avoir une vie tranquille et calme ? Cela était complètement faut pour mademoiselle Vladmirova, dernière vivante de la famille de cette famille de hunter connue. Et cela ne la dérange pas que sa famille soit connue, le plus dur pour elle sera sans doute d'arriver à leur niveau, même si elle est très bien partie dans cette voie là. Et bien en tant qu'hunter, elle se retrouva à avoir un vampire à tuer et elle allait faire le travail demandé, de toute façon, il vaut mieux pour elle sinon elle pourrait en prendre cher. Un jeune vampire, récemment créé, elle devait le tuer avant qu'il devienne dangereux. Et puis n'importe quel vampire peut-être dangereux, mais ce qu'elle n'avait pas envisagé c'est qu'il serait accompagné. Bon pas vraiment, mais il y avait un autre vampire qu'elle n'avait pas repéré, qui ne se montrait pas tant qu'elle n'attaqua pas le jeune. Enfin tant qu'elle ne l'avait pas tué, dommage celui là il n'est pas sur la liste et elle savait très bien qu'elle n'avait pas le droit de tuer un vampire qui n'était pas sur la liste. Elle devait fuir, fuir cette femme qui lui en voulait, elle compris vite pourquoi d'ailleurs, elle avait changé l'humain parce qu'elle l'aimait et qu'elle voulait l'avoir pour le reste de sa vie. Et Anka avait tout gâché, elle lui en voulait cela se voyait, mais la jeune Biélorusse avait l'habitude de se faire suivre par un vampire, sachant qu'elle n'était pas loin du Hangar. Elle connaissait le mot de passe à cause du fait qu'elle arrivait à faire croire à certains qu'elle était dans le camps de vampires, mais le pire c'était qu'ils y croyaient. Elle était une manipulatrice hors pair et s'en servait souvent.

    - Hypogriffe

    Elle l'avait dis suffisamment bas pour que personne ne l'entende, elle pu rentrer. Anka était donc quelque peu en sécurité, mais on ne pouvait pas le dire entièrement puisqu'elle était dans ce que l'on appelait le quartier général de certains vampires. Elle ferma les yeux quelques instants, enfin dix secondes et commença à marcher dans cet endroit qu'elle était entrain de découvrir. On pouvait entendre ses talons claqué sur le sol, étrange pour un hunter me direz vous, mais cela peut vous servir d'arme si la votre est en piteuse état.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Quand le rideaux tombe | Lokhyan Dim 18 Oct - 19:26

    La faim. L'odeur du sang. La haine. Le Désir. La Mort. Elle. Voila ce qui m'obsédait depuis quelques temps. Cinq éléments qui me rendaient fou de jours en jours. Je pouvais bien me nourrir de sang humain, mon estomac criait toujours famine. Je pouvais bien tuer les êtres qui avaient osé s'en prendre à mon monde, la haine ne faisait que grandir. Je pouvais continuer à la regarder et à la toucher, mais mon désir ne s'atténuait pas. Moi qui était normalement si indifférent aux sentiments et aux émotions, ceux-ci prenaient possession de moi depuis mon tour. Que m'arrivait-il, pourquoi le calme ne pouvait se faire en moi? Il m'avait tout pris, et mon esprit n'attendait qu'une chose- que je me venge, et les détruise un par un.
    La chasse était tellement plus simple qu'avant, mes forces s'étaient décuplés durant ma disparition. Il me fallut qu'une dizaine de minutes pour attraper une pauvre demoiselle, qui flânait dans les rues londoniennes. Je l'avais attrapé par le bras, je l'avais jeté contre un mur, je l'avais mordu, et elle s'était évanouie. Le reste n'avait été que futilité. Le hangar dans le Hide Ravage était le plus calme, et peut être même le plus sûr de Londres. Personne n'y venaient, sauf quelques vampires. J'avais trainé la pauvre fille par les cheveux, me fichant bien qu'elle crie. Puis la faim avait pris possession de moi, et j'avais déchiqueté sa petite gorge en quelques secondes. La propreté et moi, ça faisait toujours deux. Le sang s'écoulait de ses membres, filant sur le sol, tachant ma chemise, et mon visage. Son sang n'était pas aussi bon que je l'aurais cru.

    Un grincement. Des pas rapides. Un souffle rauque. Une odeur indécente. Une humaine était ici. Je me leva doucement, sans mouvement brusque, pour qu'elle ne puisse pas m'entendre. Essuyant ma bouche du revers de la main, je laissais le cadavre à terre -les rats viendraient le dévorer dans la nuit, ou peut être bien d'autres éternels. Elle était au milieu de la pièce, reprenant son souffle, baguette à la main. Son odeur était sucré, un mélange de framboise et de menthe, un vrai délice. Et il fallait l'avouer, elle était plutôt jolie. Sortant de l'ombre, je me fichais bien qu'elle voie mes vêtements tachés de sang. Je ne pris même pas la peine de cacher ma main qui avait été tranché il y a quelques mois de cela. Je n'avais pas pris le temps de me coiffer et encore moins de m'habiller correctement -je ressemblais plus à un animal, qu'a un prince charmant.

    "C'est dangereux de se balader toute seule, ma jolie....





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Quand le rideaux tombe | Lokhyan Dim 18 Oct - 20:42

    Anka marchait pas vraiment tranquillement, elle était en alerte comme si sa vie était en danger et pourtant elle ne l'était pas enfin pas encore. Et puis comme elle l'avait appris avec ses parents et puis son parrain, même si elle ne parlait que très rarement de Stephan en tant que tel, elle avait plutôt tendance à ne pas en parler à vrai dire, non pas qu'elle n'aimait pas cet homme. Il était sympathique et attentionné, ce dont elle avait besoin, mais il était à Prague, même si il y avait une rumeur, qu'elle avait entendu dans le clan des hunters comme quoi Stephan Jocovicth serait à Londres. Mais la biélorusse n'y croyait pas vraiment, elle le connaissait suffisamment, il ne partait de chez lui que si il le fallait vraiment. Et même si c'était pour lui donner à elle ses nouveaux ordres, il enverrait l'un de ses sbires. Elle n'était pas comme eux, enfin soit disant, bon bien sur elle ne jouait pas les rôles de messagers, même si elle pouvait le faire avec certains vampires. Elle n'avait jamais de vrai travail à part tuer le premier sur la liste, et une fois que c'est faut tu t'occupes du deuxième et après du troisième et ainsi de suite. Voila comment ce passait les missions qu'elle avait de tuer des vampires.
    La jeune femme regardait ce qu'il se passait dans la pièce qui était plutôt grande pour ne pas dire immense à vrai dire c'était une sorte de hangar de tout façon. Elle savait qu'elle était comment dire en territoire de vampire, enfin certains vampires y venaient, mais ce n'était pas toujours le cas. Pensant qu'il n'y aurait personne, comme cela elle aurait été tranquille, même si elle pensait qu'il y aurait peut-être personne, son instinct quant à lui restait en alerte, tant mieux comme çà il n'y avait moins de danger. Même si elle avait sa baguette et qu'elle connaissait tous ses sorts, certains ne faisaient pas réellement effets sur un vampire. Celui qui tuerais n'importe quel humain, ne leur laisse qu'une cicatrice, mais Anka s'en servait souvent comme sorte de bouclier et pour pouvoir attaquer plus facilement derrière. Soudain alors qu'elle était entrain de se concentrer, elle entendit une voix, elle ne la connaissait pas du tout. Elle se retourna pour voir l'homme, ou plutôt le vampire puisqu'elle se doutait bien que s'en était un, vu ce qu'il venait de dire.


    << C'est dangereux de se balader toute seule, ma jolie.... >>

    Avant de faire quoi que se soit ou de dire quoi que se soit, elle analysa la personne qu'elle avait dorénavant en face d'elle. Non elle n'avait pas été surprise, contraire à certains qui auraient pu l'être. Elle n'en avait pas besoin, elle était calme, même si elle reprenait toujours son souffle. Mais revenons en au vampire, oui parce qu'elle le savait et puis à force d'en tuer on les reconnaît. Il venait de prendre un repas, vêtements tachés de sang, mal coiffé, mais ce qu'elle remarqua c'était qu'il lui manquait une main, et le visage de ce vampire lui disait quelque chose. Elle avait du déjà en entendre parler mais elle n'arrivait pas à mettre de nom sur ce visage ce qui la dérangeait quelque peu, mais elle ne le montrait pas. De toute façon elle ne montrait aucune émotions, chose qu'elle avait facilement apprise à faire pour ne pas se laisser avoir.

    - Pas toujours, il suffit de rencontrer les bonnes personnes. Et de connaître les bons endroits.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Quand le rideaux tombe | Lokhyan Lun 30 Nov - 18:28

      Le courage des humains. Qu'est ce que ça pouvait être comique. Ils pensaient être supérieurs aux sorciers et même parfois aux vampires, ils croyaient tellement en leur puissance humaine qu'ils n'avaient pas peur de se balader seul la nuit.Surtout quand ils étaient hunters. Sincèrement,celui qui avait inventer ce boulot à deux sous devait sacrément s'ennuyer..Envoyer en pâture de pauvres petits moldus sans défense,leur mettre dans la tête que leur courage était plus fort que les canines des éternels.Que des conneries. Et cette petite brune avait du elle aussi tomber dans le panneau.
      Lokhyan marchait d'un pas lent, comparable à celui d'un loup rodant autours de sa prochaine victime. Il ne lâchait pas du regard le visage poupin de la fillette, ne pouvant s'empêcher de sourire devant une telle réserve de sang frais. Il s'était contenter d'une pauvre fille alors qu'une hunter était toujours plus vif, plus haineuse, plus gorgée de sang chaud.

      "Insinues tu que tu connais cet endroit? Que le Hide Ravage n'a pas de secret pour toi?

      Le bellâtre s'arrêta devant elle, la surplombant de toute sa hauteur et de toute sa puissance.A coté du vampire, la jeune humaine faisait office de poupée de petite chose à peine sortie de l'enfance.En une fraction de secondes, l'éternel collait son corps à celui de l'inconnue, attrapant sa hanche avec puissance et violence. Elle n'allait pas lui échapper avec facilité.

      "Sais tu que je pourrais t'offrir quelque chose de bien plus grand? Que tu pourrais devenir plus puissante, plus dangereuse, et plus libre que tu es maintenant? Tu n'as qu'un seul mot à dire, et Lokhyan Dewitt se chargera de ta transformation...

      Il avait terminé sa phrase dans un murmure, susurré au creux des lèvres de la belle brune.Elle n'allait pas le laisser faire comme ça, il en était conscient, mais s'était tellement apaisant de s'amuser à titiller le désir de puissance des humains...





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le rideaux tombe | Lokhyan

Revenir en haut Aller en bas

Quand le rideaux tombe | Lokhyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: Hide Ravage :: LE HANGAR-