AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

When the blood of your love & your love of blood are again intertwined.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
THE DUCK HUNTER × i'm there for you, guardians (also for other stuff ...)

avatar


♦ Lettres Envoyées : 96
♦ Crédit : MΛRVEL

MessageSujet: When the blood of your love & your love of blood are again intertwined. Lun 4 Juil - 20:57

When the blood of your love & your love of blood are again intertwined.
(B. Belle Blair & Thomas L. Desmond. Acte III)
En ces lieux, les sons quel qu’ils soient s’entrechoqués, la musique techno se mariait ainsi avec les cris de douleur du type qui se fessait tabassé par les videurs, les gémissements de la prostituée du coin, les rires de la blonde a la trentaine qui ne voulait pas rentrée seule ce soir, tout ce joyeux monde, qu’étaient les bruits du « Hell &Heaven » cohabitaient ensemble, pour une seule et même raison : la joie de s’autodétruire individuellement tout en se régalant du sort équivalent des êtres semblables dans la salle.

Et dans se bordel indénombrable, Thomas était un peu le cheveu sur la soupe qui vous fait grimacé à chaque cueillerais, il était en ce jour un nouveau-né venant apprendre à marcher, quoi qu’ici il s’agissait plus de s’autodétruire, la douleur à l’estomac qu’il ressentait depuis presque cinq lunes s’amplifiait chaque jour un peu plus, imaginez chaque jour un coup de couteau, un peu plus profonds que les précédents, son sommeil aussi fût énormément altéré, il ne dormait plus, cherchant, pourchassant suceurs de sang la nuit et traquant ces espèces d’anges le jour et les peu de fois où il s’accordait sommeil, des visions nouvelles venait le hantés … non pas celle de son mentor … les siennes désormais, des visions d’avenir, des visions de vies à venir, il ne faisait plus aucunes recherches sur ça, ni sur les vampires où toutes les autres créatures, comme-ci la passion de la chasse s’était éteinte pour lui. Plusieurs personnes ici étaient des vampires, plusieurs même étaient toute autres choses farfelue et dangereuse pour un humain … mais qu’importe le sort des autres qu’importes même son propre sort quand Belle a disparue … Belle voilà la clef, jamais il n’avait eu une telle attirance, jamais il n’a connu une telle envie de vivre, de respiré pour une autre, mais voilà … Oui en six mois il avait vieilli, avait laissé pousser ses cheveux, rasé son affreuse barbe de trois jours et portait désormais des chaussures, pantalons, chemises, bien loin de ses fripes … il n’était plus le même, il était vide, son envie de liberté, de non-conformité … tout cela envolé … vide comme un soldat sans armée, comme un œuf sans son jaune.

Il erra quelques instants à l’entrée de la boite de nuit et s’avança d’un pas incertain vers le bar, de là en asseyant face à la foule dansante, il ferma les yeux laissant son esprit a quelques vagabondages, puis se releva s’accoudant contre le bar il commanda une bière et se retourna à nouveau regardant le peuple magique dans sa démesure total, les vampires buvait le sangs des humains et les humains se drogués aux élixirs tordus des sorciers, on était bien loin des cocaïnes, cristal et autre drogue dures, non … ils se shootaient, au sang humains, vampires et bave de crapaud et voilà cela était devenue normalité, banalité.

Décrochant un instant son regard, il crut l’apercevoir, comme cela lui arrive tous les jours, mais cette fois il en était certain c’était elle Belle, sa Belle, à l’étage au-dessus, le coin « VIP » comme disent certain, et après tout c’était cohérent, ça lui ressemblait … d’être la reine de la nuit. Il emprunta les escaliers, et fût stoppé net par deux gorilles-chauve-souris en costard, leurs crocs sortirent aussi vite qu’ils retournèrent en gencive quand ils virent que c’était monsieur Desmond, pourquoi ? Il n’en sait rien, il n’a aucune réputation faites, mais tant pis, tout ce qui compte c’est Miss Blair … il arriva dans son dos, elle était assise sur un fauteuil, il se contenta de glissait sa main contre sa joue et de murmuré au creux de ses jolies petites oreilles un
« Bonsoir, vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
QUEEN ♣ she's a deluxe edition

avatar


♦ Lettres Envoyées : 780
♦ Crédit : THRILLING GLOW

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage:
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: When the blood of your love & your love of blood are again intertwined. Jeu 7 Juil - 7:56


Belle porta à sa bouche le verre de sang alcoolisé et but une gorgée. Avec cette apparence de jeune adolescente frêle, jamais elle n’aurait pu voir de ses propres yeux un breuvage pareil, tellement fréquent en ces lieux, dans un verre aussi délicat, en cristal fin avec des motifs raffinés qui évoquaient les trois espèces, la fête, le luxe et la sensualité. Oui, on trouvait encore de l’élégance à Londres en ces temps durs, surtout lorsqu’on s’appelle Belle Britany Blair.

Elle était entourée de quelques vampires, habitués des lieux, et de sorciers. Un muggle courageux se trouvait aussi parmi eux mais il savait qu’il n’allait pas se faire mordre. Ou du moins, il ne serait pas le premier. C’était un cercle qui se prélassait dans ces lieux qu’il fasse jour ou nuit, loin de la foule dansante néanmoins. Belle était en quelques sortes l’invitée d’honneur, elle n’était là que le temps d’une soirée et ses visites dans ces lieux étaient plutôt rares. Elle les connaissait tous, de noms ou personnellement. Ils étaient puissants mais leur temps était passé, ils n’avaient plus le rôle qu’ils avaient dans la société autrefois.

Parmi eux, elle riait et se laissait aller, n’était-elle pas là pour se divertir après tout ? Belle voulait à tout prix oublier le malheureux incident de la Saint-Valentin, où elle était tombée amoureuse de Thomas. Thomas, un vulgaire humain qu’elle n’avait rencontré qu’une fois auparavant et qui était aujourd'hui bien loin derrière elle-même. Personne ne pouvait la mériter et ce petit moustique était le dernier. Néanmoins, la vampire avait préféré garder un œil sur celui qui l’avait séduit durant un jour, celui pour qui sont cœur s’était presque réchauffé pendant quelques heures. Elle l’avait toujours surveillé de loin, sur le toit d’un immeuble lorsqu’il était en quête d’un vampire ou d’un de ces étranges êtres avec des ailes. Belle était néanmoins restée sur ses gardes : les étranges disparitions l’inquiétaient. Les vampires étaient forts certes, mais avec une vingtaine de sorciers ou muggles autour de soi, on pouvait rapidement être débordé et la situation tourner au vinaigre.

C’était justement pour surveiller Thomas qu’elle était dans cette boîte branché actuellement. Pourquoi ressentait-elle le besoin de l’observer ainsi ? Elle ne savait pas et elle allait certainement le découvrir dans les moments à venir.
Avant même que Thomas ne s’approche des deux gros bras, un sourire s’était dessiné sur ses lèvres. Pas à cause de Whisper qui avait enfin parlé pour la première fois depuis le début de la soirée, mais parce qu’elle savait que le jeune humain l’avait vu. Il allait à présent venir et tout faire pour la charmer. C’était si bon de savoir d’avance ce qui allait se passer.

    Bonsoir vous.


Il n’avait pas changé, toujours le même. Certes, ses vêtements, sa coiffure, bien des choses avaient été modifiées mais dans le fond, il restait le même.

    Bonsoir Thomas, répondit-elle simplement, sans bouger d’un pouce. Il en est passé du temps depuis que nous nous sommes vu…


Elle réprima un soupir. Cet épisode devait clairement être oublié. Il n’y avait qu’elle et seulement elle. Personne d’autre. Et surtout pas un minable humain. Personne.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE DUCK HUNTER × i'm there for you, guardians (also for other stuff ...)

avatar


♦ Lettres Envoyées : 96
♦ Crédit : MΛRVEL

MessageSujet: Re: When the blood of your love & your love of blood are again intertwined. Jeu 7 Juil - 19:37

Ses lèvres bougées délicatement à chacun de ses mots, son souffle se propageait lentement dans l’espace afin de portée au cœur déjà soumis du chasseur amoureux, une fragrance infinie de délivrance qui était en cet instant incarnée par son odeur. Thomas L. Desmond n’était plus un homme, ni même une marionnette, il était l’objet de Dame Blair, il était son plus fidèle serviteur, ainsi le tableau d’une relation à sens unique fût établi, cela aurait dû être ainsi mais ce ne dura qu’un instant.

Dès lors notre jeune héros, eu la folle idée de se mettre face à sa muse, il vu un autre visage, un minois bien différent de celui dont il avait le souvenir gravé à jamais au plus profonds de ses entrailles, il fixa ses yeux pourpre, affamés de sang, de pouvoir, de conquête et là … il lut …


« Misérable, insecte … Et bien le portrait que tu dresses de ma personne à toi-même n’est pas glorieux … Attends j’en oublie … Amusant, madame serait-elle curieuse du sort de son simple serviteur ? », six mois c’était bientôt écoulés, une demi-année qu’elle le traquait sans relâche, il savait bien qu’il n’était pas fou quand il se sentait en permanence surveillé.

Les deux êtres se regardèrent mutuellement pendant dix bonne minutes avant, que monsieur ne soit attiré par le verre rougeâtre de sa reine, il en huma les odeurs, approcha son doigt et le fit glissé sur le bord du récipient de cristal, puis il le bu.


« Oui, bof … c’est pas terrible, comment vous pouvez avaler ce truc ? Enfin je veux dire par là, que je me trouve meilleur, pas toi ? », regardant autour de lui, il ne savait quoi dire à sa bien-aimée, elle n’était plus la même, alors il se concentra sur les autres, des vampires, des sorciers, tous avides du rang de manotre très chère vampirette. Au sein de la populace à leurs côtés, il remarqua trois chasseurs en couverture, peut-être ici pour un simple repérage, mais comment dire il ne voulait pas risquer la non-vie de Belle, se contenta de leur faire signe de partir en espérant que ça fonctionne.

Thomas n’aimait guère être entouré, les bains de foule ce n’était vraiment pas son truc, encore moins quand il se coupe bêtement le bout du doigt et commence à saigné un tout petit peu …
Les deux gorilles sortirent immédiatement leurs dents pointues … les mages leurs baguettes et le reste … bah le reste s’en foutais.


« Euh, on se calme, vous me rangez les bout de bois, les quenottes … merci », mais le plus inquiétant dans tout ça c’était Belle, il attendait une réaction de sa part qui ne vînt pas, ou alors pas encore, il voulait communiquer avec elle mais il ne savait comment, il profita d’une musique qui venait d’arrivée, pour se lever et tendre son petit doigt ensanglanté et la main qui vas avec à sa Reine.

« Ma Souveraine, m’offrirait-elle une danse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
QUEEN ♣ she's a deluxe edition

avatar


♦ Lettres Envoyées : 780
♦ Crédit : THRILLING GLOW

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage:
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: When the blood of your love & your love of blood are again intertwined. Sam 9 Juil - 16:41

    Misérable, insecte… Et bien le portrait que tu dresses de ma personne à toi-même n’est pas glorieux… Attends, j’en oublie… Amusant, madame serait-elle curieuse du sort de son simple serviteur ?


Belle fronça les sourcils, étonnée. Comment arrivait-il à lire en elle ainsi ? C’était tout simplement insupportable, quel effronté ! Pourquoi diable le laissait-elle ici ? Un simple signe de la main et on l’emporterait puis on le jetterait par la porte arrière. Elle était trop curieuse, voilà tout. Curieuse de connaître la suite, curieuse de connaître ce que le reste de la soirée lui réservait.
Le temps s’écoulait à une vitesse incroyable. Les musiques défilaient une à une et pourtant, aucun des deux ne cillait. Plus elle le regardait, moins elle comprenait comment elle avait pu être amoureuse de lui, ne serait-ce que pour un jour. Cela avait le don de l’irriter, elle qui était si indifférente d’habitude. Et elle, que lisait-elle en lui ? Tellement de choses qu’elle se perdait. Ce gars-là était une véritable énigme. Néanmoins, elle voyait une chose : un cœur palpitant à la folie, qui manquait à chaque instant de rater un battement tellement il était devenu fou. Elle avait trouvé son point faible, peut-être le plus gros de tout, et n’hésiterait pas à en jouer. Dans quel but ? Pour son simple plaisir, pour l’instant. Elle gardait seulement une règle en vue : ne pas jouer avec ses propres sentiments. Elle craignait d’y perdre trop. Que les autres y perdent, peu lui importait. Mais elle, elle devait rester sauve, du haut de son trône d’ivoire. Et ça, Thomas n’en aurait jamais le soupçon.

Ce fut lui qui se « réanima » en premier. Belle aurait pu rester dans cette même position sans broncher pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours avant de mourir d’ennui. Il but dans son verre, sans aucune gêne. Belle restait impassible, le front toujours légèrement plissé bien qu’elle n’ait plus à redouter les rides à présent, dans cette même expression de perplexité profonde. Qu’il boive si cela lui plaise, qu’il rêve d’une existence dont elle ne serait pas l’origine, cela ne le tuerait pas.

    Oui, bof… C’est pas terrible, comment vous pouvez avaler ce truc ? Enfin, je veux dire par là, que je me trouve meilleur, pas toi ?


Elle ne répondit pas. Tout de suite, il ne semblait pas être la meilleure des boissons. Celle qu’elle avait trouvé dans sa cave quelques mois auparavant lui paraissait avoir un meilleur parfum d’ailleurs, dans ses souvenirs. Enfin. Quel imbécile. Pourquoi se couper dans un endroit infesté de vampires ? Il allait se faire bouffer tout cru et ce, à cause d’une faute inutile. Thomas prenait des précautions inutiles, mais aussi des risques. A quoi s’attendait-il ? Qu’elle se jette pour lui pour le vider de son sang ? Elle n’était pas affamée, elle avait eu sa dose de sang pour l’instant et ses prunelles pourpres l’affirmaient clairement.

    Euh, on se calme, vous me rangez les bouts de bois, les quenottes… Merci.


Belle n’avait toujours pas prononcé un mot. On aurait presque dit une poupée de cire mais le fait que ses pupilles bougent la trahissait. Elles suivaient Thomas et attendaient le bon moment pour réagir.

    Ma souveraine m’offrirait-elle une danse ?



    Allons-y, répondit-elle avec un sourire charmeur.


Elle lui tendit la main et l’emmena vers la piste où tout le monde, qu’importe les races, se mélangeaient et dansaient. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas dansé, tellement longtemps qu’elle hésitait. Néanmoins, la chanson s’infiltrait petit à petit en elle et l’emplissait de cette fougue que l’on retrouve chez les personnes qui se défoulent sur une piste de danse. Belle passait ses mains dans ses cheveux blonds, ne lâchant pas du regard sa proie : Thomas. Elle tenait à garder ce contact, s’approchant puis s’éloignant de lui. Elle jouait ainsi, manipulait avec aisance mais ne se rendait pas encore compte de la dangerosité de ses actes. Elle était encore naïve, elle n’y pouvait rien.

    Thomas, réveille-toi… Susurra-t-elle à son oreille avant de s’éloigner.


… Je ne t’aime pas, pensa-t-elle mentalement. Néanmoins, elle n’en était pas si sûre. S’il avait réussi à prendre son cœur une fois, peut-être y arriverait-il une seconde fois, chose qu’elle redoutait affreusement.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE DUCK HUNTER × i'm there for you, guardians (also for other stuff ...)

avatar


♦ Lettres Envoyées : 96
♦ Crédit : MΛRVEL

MessageSujet: Re: When the blood of your love & your love of blood are again intertwined. Sam 9 Juil - 21:31

Ses yeux, ce rouge, ces vêtements, cette posture tout étaient parfait chez la demoiselle, elle avait depuis longtemps conquis le cœur de Thomas, mais le sourire charmeur qu’elle lui adressa le fît fondre totalement, il ne savait pas comment s’en défaire il était sa proie, elle le chassée, s’amusée de lui, mais qu’importe au milieu de la foule, il ne voyait qu’elle et rien au monde n’aurait pu l’en empêcher, il aurait tué, vieillards, enfants, ce serait dressait seul face à mille dangers pour un simple battement de cil. Mais à tout ceci elle préféra la danse, pour le mettre au défi.

Le corps de belle se mouvait devant thomas avec une sensualité sans pareil, à chaque envolée de ses cheveux, humains, vampires femmes ou hommes la fixée, à chaque pas que le jeune chasseur faisait pour attraper sa muse, celle-ci reculée un peu plus.

Réveille-toi, ordonna-t-elle, que voulait-elle dire, il était là près d’elle et à la fois si loin, une fois eut elle prononcées sa phrase qu’un moment de faiblesse surgissant tel le messie attendu, permit à ce pauvre humain d’attrapé la main de la demoiselle et ainsi la collée contre lui.


« Distraite ? », lança le beau brun, leurs peaux bougeaient, respiraient ensemble, leur pieds dans un élan de fusion exécutèrent les mêmes gestes, leurs souffle s’entremêlaient et leurs regards se faisaient l’amour.

Thomas passa ses doigts sur les hanches de la croqueuse, fît bouger délicatement son bassin, attrapa sa main la fît tournoyée et se retrouva avec la jeune femme face à lui dans les bras. Et tout chavira, une pensée traversa son esprit … Lui il finirait par mourir, et plus jamais il ne verrait sa reine, l’idée même le tua, il continuait de dansés avec elle, mais l’idée ne le quitta pas, l’idée de devenir son humble serviteur pour l’éternité.


« Britany Belle Blair, ma souveraine, j’aimerais vous demandez de me …», il se stoppa, et plongea son regard dans le sien, continuant à se mouvait avec elle tandis que ses mains se faisaient de plus en plus baladeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When the blood of your love & your love of blood are again intertwined.

Revenir en haut Aller en bas

When the blood of your love & your love of blood are again intertwined.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: The magnificient London :: AUTRES COMMERCES :: The Hell & Heaven-