AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Un piégeur piégé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Un piégeur piégé ? Mer 28 Avr - 17:53

Il était tard, et puis en plus il faisait froid. Je n'avais pas imaginé faire le planton aussi tard, mais après tout, je n'avais rien de mieux à faire. J'avais appris à grand renfort de lourdeur personnelle - je sais être chiant, quand j'en ai besoin – que la personne que je recherchais trainait vers Big Ben certains soir. Réunions secrètes obligent. Quoiqu'en soit, je ne l'imaginais pas être un gars du genre à se cacher. IL avait l'air fier et fort, puis quand on est vieux avec la sagesse, on ne se cache pas, pas vrai ? Ca devait être pas commodité pour les autres, à mon avis. Aurait-il un grand cœur ?

Je ne le connais que parce que Mama m'a plusieurs fois parlé de lui, et surtout parce que ses journaux intimes commencent son histoire avec certaines personnes importantes pour elle, notamment cet homme-là. Je n'ai pas fini toute l'histoire, il faut dire que ma mère adoptive était très vieille - à coté, je fais vraiment bébé – et que ce vampire-là, est encore plus vieux qu'elle. Elle a déjà mentionné que c'était le plus vieux d'entre eux. J'ai hâte de voir ça, même si en soi, ça ne changerait rien, les vampires sont immortels et ne perdent pas la fraicheur qu'ils avaient lorsqu'ils ont été mordus.

Mais assez de réflexion, j'observe les alentours et je m'ennuie. Si au moins j'avais un téléphone sur moi ou un sdf dans le voisinage, j'aurais pu taper la discussion, quitte à monologuer, ça ne m'aurait pas gêné. Ca m'aurait peut-être bien soulagé de parler à un inconnu d'ailleurs, en y repensant. Je ne parle pas de raconter ma vie, mais juste parler comme ça. Depuis la mort de ma vampire de mère, je me sens vraiment très seul et limite abandonné. Je sais me défendre, je sais ce que je veux, mais elle avait une place toute particulière que je découvre tous les jours un peu plus grande encore que la veille. Elle me manque vraiment...

Avant de me mettre à verser une larme, je décide d'aller faire un tour ailleurs, voir si j'y suis. Au moins, marcher me demandera un effort que je ne mettrai pas à me retenir de lancer mon pied dans une poubelle ou un carton. Un peu faible je sais. Mais je suis pas un vampire moi, si j'essaye de puncher un mur, je vais y laisser ma main... Puis si je me mets à saigner, ça va pas le faire. Non pas que j'aie peur des buveurs de sang, j'ai été élevé comme eux. Mais je sais que proche d'un de leur point de ralliement, ça serait me suicider tout bonnement. Et c'est hors de question, je suis triste mais pas désespéré à ce point. Puis même sans vampire, je serais incapable de laisser mes blessures tranquilles, et se dévorer soi-même, c'est plus que glauque ! Déjà que j'en mène pas large aux yeux de tous... Autant rester calme. Quoiqu'en fait j'ai jamais vraiment essayé.

C'est dingue comme j'aime pas la solitude. Avant j'étais toujours avec quelqu'un, mais avec la mort de Mama, je me suis éloigné un peu de tout et tout le monde. Ca va pas du tout. J'espère vraiment que ce Lokhyan va m'aider à remettre de l'ordre. Pas forcément consciemment d'ailleurs. Je compte aussi sur le fait qu'il se souvienne de ma mère adoptive. Je n'ai pas peur d'un vampire seul, mais si je l'attends à la sortie de sa petite réunion d'irréductibles, il est fort peu probable que j'en réchappe.

Le temps file vite, et en fait j'ai dû me laisser porter sans vraiment m'en rendre compte. Lorsqu'ils sortent de leur petit meeting, ils se saluent à peine, mais l'un d'eux prononce le nom que j'attendais.

Lokhyan.

Celui dont ma mère m'a parlé. Celui sur qui je place pas mal d'espoirs, même si j'ai du mal à l'avouer. Celui en qui Mama avait le plus confiance au monde. Est-ce que je peux lui faire confiance moi aussi ? Tant qu'ils sont encore nombreux près des ruines, je préfère ne pas me montrer. Garder ma cachette jusqu'à ce qu'il se retrouve seul. Ils ne vont pas se mettre à se balader en groupe quand même, si ? Pour plus de sureté, je jette juste des coups d'œil histoire de repérer la tête du gars que je veux suivre. Puis je m'éloigne de quelques rues de là. Avec de la chance, il passera près de moi. Je compte assez sur leurs sens à eux, en fait. Et je vais attendre encore un peu. S'ils ne se bougent pas un peu, je promet que je me coupe un doigt, ça devrait tous les rameuter vers moi, j'aurais une chance qu'il soit dans le tas...

Qui a dit « kamikaze » ? J'ai juste pas grand-chose à perdre, nuance ! Et j'ai fichtrement confiance en moi, et puis l'adrénaline de la nouvelle rencontre me monte à la tête. Est-ce que j'ai tord ou raison, je ne saurais pas le dire tout de suite, mais j'ai bigrement envie d'essayer, en fait... S'il ne me laisse pas le choix, c'est décidé je le fais ! Au moins, je saurais à quoi m'attendre avec moi-même... le reste m'importe peu en fait...
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Un piégeur piégé ? Mer 28 Avr - 18:52

    Il fallait être sincère - encore une fois, Lokhyan n'avait quasiment rien écouté de cette petite réunion et encore une fois, il s'était perdu dans les méandres de ses pensées. Encore une fois, il avait laissé les autres parler, acquiesçant juste, sans jamais savoir ce que les autres pensaient de son comportement. Il n'avait envie que d'une chose- se barrer et aller chasseurs deux ou trois humains. Il n'avait envie que de sang et de violence, et la simple idée de déchirer la peau d'une douce enfant, pour s'abreuver à son cou, lui redonnait presque le sourire. Oui, à ce moment précis, il avait besoin d'une sanglante soirée pour retrouver le moral, comme un humain aurait besoin de se saouler après une rupture plus que difficile. Bien entendu, elle, n'était pas là a ce petit meeting entre amis, elle était bien plus occupée a chasser, a retrouver ses instincts de tueuse hors pair, ainsi que sa réputation d'antan. Dès que Lokhyan la voyait, ou la croisait, s'était toujours le même petit manège- soit elle l'ignorait, soit elle lui parlait avec une telle rage qu'il ne répondait pas. Elle avait le droit de se venger de lui, et de le faire souffrir durant le reste de leur éternité car c'était ce qu'il méritait.
    Il était très tard quand la réunion prit fin, et Lokhyan sortit discrètement de la bâtisse, anciennement connue pour sortir les londoniens de leur sommeil. Ah il était loin le temps où Londres était l'une des plus belles villes du monde, où Big Ben était une des horloges les plus réputées. Maintenant ce n'était plus qu'un taudis, où les meetings s'organisaient rapidement, et où parfois, on trouvait le corps d'envoutés, qui avait succombé a une quelconque blessure. Emboitant le pas de quelques éternels, le vent glacial de la ville ne l'empêchait pas de se balader en chemise noire, entrouverte au niveau du cou. Heureusement pour lui qu'il était vampire, car Lokhyan détestait porter des vêtements, il trouvait cela inutile et se contentait du strict minimum a chaque fois. Saluant discrètement deux vampires qui filèrent a la vitesse de lumière vers une autre destination, le millénaire s'arrêta quelques secondes, pour s'excuser de son absence de réactions.

    "Il n'y a a aucun problème Lokhyan, nous savons tous ce qui s'est passé, et nous préférons vous retrouver en forme dans quelques semaines, plutôt que de vous obliger à vous remettre de suite dans le combat. Merci d'être venu tout de même.

    Un hochement de tête, un vague sourire, et le millénaire commença sa route, à la vitesse d'un humain. Marchant sur les pavés, les mains dans les poches, il n'y avait presque personne dans ces rues, le centre étant bien plus lumineux, et bien plus sûr pour les quelques humains qui osaient se balader la nuit. Humant chaque odeur qui se présentait à lui, il essayait de trouver une flagrance qui allait lui donner envie de jouer, mais pour l'instant rien à l'horizon. Continuant sa route, il s'arrêta brusquement Un bruit...Assez loin de lui, mais qui s'approchait...Déjà tout a l'heure, il avait eu l'impression d'entendre son nom murmuré, mais n'y avait pas fait attention. Reprenant sa marche, l'ouïe et l'odorat prêts à capter la moindre preuve que quelqu'un le suivait, l'adrénaline commençait a monter dans le corps de pierre de l'éternel.
    Encore un bruit. Mais pas n'importe lequel. Celui d'une respiration lente et calme, a une bonne centaine de mètre de lui. Esquissant un sourire, sa nouvelle proie n'aurait pas le temps de hurler quand il se mettrait a courir pour déchiqueter son cou et le vider de son sang. La soirée allait être bien intéressante qu'il l'aurait cru. Il ne lui fallut qu'un quart de secondes pour trouver l'humain qui le suivait depuis déjà pas mal de temps, sa course étant d'une rapidité phénoménale. Attrapant le bras d'un homme, a priori, il le balança dans une ruelle à coté, entendant le lourd fracas que sa chute entraina. Souriant comme un gosse, Lokhyan s'en approcha.

    "Tu t'es attaqué a la mauvaise personne gamin..

    Lança-t-il, en prenant par le cou le blondinet, aux traits encore juvéniles, et en le soulevant. Humant l'odeur de son corps, il fut surpris de ne pas sentir qu'une seule flagrance. Différentes senteurs se mélangeaient, et il ne prit que quelques secondes à comprendre que certaines provenaient de vampires...
    Plissant des yeux, relâchant sa poigne pour permettre a l'adolescent de parler, le regard cramoisi de Lokhyan fixait celui sombre de l'humain

    "Tu as dix secondes pour me dire qui tu es, et pourquoi ton odeur est mélangée a celle de mes frères...Dix secondes.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Un piégeur piégé ? Sam 1 Mai - 21:37

Je ne m'étais pas attendu non plus à me faire prendre à revers. Décidément, Mama serait pas très fière de moi. Ou bien était-ce cette personne que je suivais qui était trop forte pour moi ? Toujours est-il que je ne m'attendais pas à le voir arriver si tôt vers moi, et que je me suis senti complètement désarmé lorsqu'il s'est approché avec toute la vitesse qu'il avait prise. Je n'ai qu'à peine senti sa main sur mon bras que déjà je faisais un vol plané dans les airs pour atterrir plus loin. Le souffle coupé, j'aurais voulu pousser un cri de douleur lorsque je suis retombé en vrac sur l'asphalte. Seulement il aurait fallut que j'aie de la réserve, ce qui n'était pas le cas, j'ai juste eu le temps de me tortiller un peu comme un ver, serrer les dents. Je n'avais rien fait pour amortir ma chute, il était fort probable que je me sois cassé quelque chose au passage. Ou bien je serais peut-être encore chanceux dans mon malheur, et j'aurais encore mes deux bras et mes deux jambes... Pour le moment.

Le vampire me rejoignit sans mal, et m'empoigna fermement par le cou. Sa main serrant ma gorge, j'avais de grandes peines à trouver une goulée d'air à respirer. J'avais beau savoir que mes maigres forces ne pesaient rien face à la sienne, il fallait que je trouve une idée pour me sortir de là. Ce n'était pas le nombre d'expérience de ce genre qui me manquait pourtant, et Mama m'avait bien appris. Mais il semblait que contre ce vampire-là, je ne reste qu'une poupée de chair. J'ai vraiment honte pour le coup.

Mais soudain, quelque chose semble attirer son attention. Quelque chose sur moi. Je cesse de gigoter pour comprendre ce qui lui passe par l'esprit. Il m'annonce alors qu'il a senti l'odeur d'autres vampires sur moi. Un mince sourire nait sur mes lèvres. Évidemment, suis-je bête. Je cherchais dans ses prunelles rouges peut-être une faille, que je pourrai utiliser. Mais cela ne pourrait pas durer plus de quelques secondes, cinq à tout casser, si je ne me dépêchais pas de baratiner quelque chose. J'hésite entre m'exécuter comme il me le demande et annoncer de but en blanc la raison de ma filature... Ou bien la jouer à ma manière. « Mama m'avait dit que j'aurais du mal à te convaincre. » mentis-je. Ma mère vampire ne m'avait jamais touché que quelques mots à son sujet. Ce vampire millénaire, qui ressemblait plus à une légende dans ses récits qu'à une véritable créature que je pourrai jamais rencontrer. Je devrais l'intriguer sans révéler mes plans non plus du but en blanc, ça n'aurait aucun sens, ça ne le toucherait pas et en plus, ça ne m'avancerait à rien, sauf à perdre mes derniers espoirs. « Tu dis que l'odeur de tes frères est sur moi, je te répondrais que c'est surtout l'odeur d'une de tes sœurs qui s'accroche à moi. » Et tant mieux, pensais-je. Si au moins elle pouvait rester indéfiniment sur moi, j'en serais ravi. Ca serait comme porter un médaillon qu'elle m'aurait offert, ou un souvenir éternel. « j'imagine que vous ne vous êtes pas vus depuis longtemps, mais elle ne t'as jamais oublié » terminais-je en glissant lentement ma main à l'intérieur d'une de mes poches. L'un des volumes du journal de ma mère y était, l'un des volumes qui relatait ses souvenirs, ses premiers souvenirs les plus prenants. Je ne sais toujours pas pourquoi elle a eu besoin de tout coucher sur ces livres, les vampires ne perdent pas leurs souvenirs. Alors j'aime à croire que c'était pour moi.

Je tendais le journal à bout de bras, et tentait ma chance ainsi. Peut-être que les mots de ma mère vampire seraient plus percutants que les miens. Sauraient le toucher mieux que moi. Il le fallait ou j'étais en sacrément mauvaise posture là. Espérer m'en tirer sans mal était franchement utopique. Il n'avait pas l'air du genre à lâcher le morceau ainsi. Pourtant je tendais mon carnet vers sa main, et je continuais de le fixer dans les yeux, sans ciller, toujours avec mon maigre sourire. Étrangement, malgré le frisson que j'avais qu'il me déchire en deux, j'étais plus calme que je ne l'aurais pensé. Je n'avais pas plus peur de lui que des autres, finalement. Je ne me sentais pas protégé, loin de là, c'était juste ma position qui me rendait inconfortable. Il avait le dessus sur moi, et j'avais pour le moment aucune alternative pour m'en sortir. Rien que mon culot et ma chance. Si j'ai une bonne étoile, ça devrait marcher. D'ailleurs, si elle pouvait m'aider à ce qu'il me laisser respirer normalement, et lâche sa prise, ça m'arrangerait ! "Au fait, si tu pouvais me lâcher, ça serait idéal. Je pense que tu aimerais mieux entendre ce que j'ai à dire, que de me tuer par asphyxie." Osais-je.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Un piégeur piégé ? Ven 7 Mai - 17:52

    Les quelques mots que le pauvre humain put prononcer intriguèrent le millénaire. Mama? Lokhyan lui donnait une chance de lui parler, et la seule qu'il trouvait, s'était de lui dire que sa mère lui avait parlé de lui? La connerie humaine le fera toujours aussi rire! Mais pourtant, il y avait cette odeur ancré dans ses pores, ce mélange acidulé de sang et de mûrs fraiches qu'il avait déjà senti...Sa mémoire lui faisait parfois défaut, et ses compagnons mettaient ça sur le compte de l'age. Mais Lokhyan savait très bien que ça n'avait rien a voir avec l'age - les épreuves qu'il avait enduré avaient abimé ses souvenir,s lui retirant quelques parties de son existence, rendant sa vie un peu plus incompréhensible. Plus elle blondinet parlait, et plus il reprenait confiance en lui, comme si évoquer cette mère lu insufflait une puissance inconnue... Lokhyan n'était pas du genre a faire ami-ami avec les humains sauf pour deux raisons- le sang, et...le sang. Mais cette odeur qui s'insinuait en lui, cette odeur était celle d'un vampire, pas d'un pauvre tas de chair desséchée. Desserrant un peu sa main autours du cou de l'adolescent, qui en fait devait être proche de son age humain, il écoutait attentivement ce qu'il racontait. Sentant que l'humain prenant quelque chose dans sa poche, il baissa le regard rapidement, et vit un petit carnet vieilli par le temps. Mais de nouveau le jeunot ouvrait la bouche, lui lui demandant la clémence de le libérer de son emprise mortelle. Sacré culot le petit. Intrigué, il voulait savoir qui était cette femme vampire, que le blond connaissait, et qui avait connu Lokhyan...Lachant l'humain, le laissant tomber sur le sol, il attrapa au vol le petit carnet.

    "Tu bouges, j'te bouffe une oreille...

    Lâcha t-il violemment sas lever la tête, le regard déjà ancré sur l'écriture ancienne du petit carnet. Parcourant rapidement quelques pages, il aurait reconnu cette écriture et ce franc parlé parmi milles. Comment ce gosse pouvait avoir le carnet d'une des vampires les plus stratégique le millénaire avait connu...Comment pouvait-il avoir son odeur sur lui, comme si...comme s'il avait passé sa vie près d'elle. Beylin Carmichael. Une splendide vampire, comme il en existait des milliers, mais avec un don pour les plans de guerre incroyable. Elle avait été là lors des grandes Guerres, près d'Alexey et de Lokhyan.
    Jetant un regard vers le blondinet, l'éternel ne comprenait rien...Ce carnet appartenait a Beylin, ce gamin l'avait sur lui, et....l'appelait Mama...Et lui avait parlé du Chef vampirique, et visiblement, ce gosse le cherchait. Ce n'était pas de ces amants, trop jeune, et surtout, ce n'était pas son genre de trip a l'époque.
    "Explique. Rapidement s'il te plait, je commence à avoir faim.

    Balança-t-il, en se postant devant l'humain.

    PS- je me suis permise de donne rune identité a sa mère, si ça ne te convient dis le moi et je change Wink Et c'est court sorry - -





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Un piégeur piégé ? Mar 18 Mai - 7:30

Des explications. Évidemment qu’il en demanderait, l’immortel, en n’ayant que quelques détails en main, il ne pouvait qu’être intrigué. Il était agacé aussi, c’était prévisible. Comment ne pas l’être lorsqu’on a l’impression de ne pas avoir toutes les pièces en mains, tout en sachant qu’on pourrait ? Liam n’avait pas bronché lorsqu’il l’avait brusqué à terre. Un sourire énigmatique sur les lèvres, il prit son temps pour se relever. Inspectant ses habits, pour savoir s’il n’avait pas fait de tache ou de trous, il répliqua d’abord « Si tu as faim, je te conseille, deux rues plus loin. Des étudiants font une fête pour se mettre la tête à l’envers avant les examens. Quatrième étage, porte du fond. » Lâcha-t-il comme si c’était normal. Et toujours avec le sourire, s’il vous plait ! Répondre à l’agressivité par de l’innocence, était l’une des marques de fabrique du jeune homme.


« Pour ce qui est de Mama, ou bien Beylin, si tu préfères… » Le nom de sa mère. Cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas entendu. Elle lui manquait encore beaucoup, beaucoup trop. Une vague de tristesse s’empara de lui et passa sur son visage pendant une seconde, puis il redevint neutre. Il soupira d’abord avant de continuer. « Je suis orphelin. Des vampires ont tué ma famille biologique. Et Mama m’a adopté, comme son propre fils. J’étais à peine en âge de me souvenir de mes parents humains, lorsque cela s’est produit. » Étrangement, évoquer la mort de sa mère biologique, de ses parents, de ses frères et sœurs, puisqu’il se souvenait en avoir eu deux, ne l’affectait pas autant que la mort de Beylin. Mais en prenant sur lui, il continua « Ma mère vampire m’a appris à vivre comme l’un des siens, elle m’a protégé d’eux, appris à me défendre aussi. Elle n’a jamais cherché à me transformer en l’un d’entre vous, mais elle voulait que je puisse vivre avec vous. Elle a toujours eu de beaux rêves, n’est-ce pas ? » Demanda-t-il d’une façon tout à fait gamine et naïve. « Moi je crois en ses rêves. » ajouta-t-il un peu plus bas.

Il laissa le temps au vampire en face de lui d’avaler la nouvelle. Il fallait quand même pas l’effrayer tout de suite, et lui donner l’opportunité de croire que Liam pouvait mentir sur ses ‘origines’. Mais un détail subsistait. Un détail qui avait toute son importance, et le jeune homme en était sûr, achèverait l’indécision quant à son récit. « Il y a juste une chose. Ce que je viens de te dire s’est passé il y a longtemps. J’ai vécu presque depuis toujours avec Mama. Seulement il y a quelques mois de ça, des hunters sont venus et… » Impossible de mettre des mots sur sa douleur. Comment exprimer sa colère en restant impassible. Alors il baissa les yeux, et serra très fort les poings. Pinçant les lèvres, il tenta de se calmer intérieurement. Il avait à présent une furieuse envie d’aller à cette fête et tout détruire. A boire tout ce qu’ils avaient pu ramener à leur party sauvage, que ce soit les jus de fruits, les alcools, ou quelques uns d’entre eux. Juste pour se calmer. « Je suis à nouveau orphelin. Oh, bien sûr, cette fois je ne suis pas sans défense. Mais… » Mais même s’il ne cherchait pas à retrouver l’amour de sa mère chez personne, car personne ne saurait le lui redonner, il avait besoin d’un endroit où se sentir chez lui. Une personne au moins auprès de qui il n’aurait pas à se poser la question, s’il était plus humain ou plus vampire. De quelle race avait-il plus les défauts ou les qualités ?
Même s’il n’avait pas besoin d’une famille au sens affectif, il avait besoin d’un cocon où on ne lui déclarerait pas la guerre à tous les coins de rue. Et la clé de celui des vampires, c’était Lokhyan qui l’avait, d’après Mama. C’est à lui qu’elle avait pensé, lorsqu’elle avait prévu qu’elle ne lui survivrait pas.

Étrange quand même pour un vampire, de penser qu’elle ne vivra pas aussi longtemps que son petit rejeton humain. Et c'est pourtant ce qu'elle avait fait, lorsque dans son journal, elle avait consacré une page aux solutions que son fils pourrait trouver, et surtout en décrivant les personnes de confiance qu'il pourrait trouver. "Ce que je te demande, ce n'est pas pour moi ou mon bon plaisir, ça ne te toucherait pas. Mais je te le demande au nom de ma mère." implora-t-il. Et pour appuyer sa demande, peut-être consciemment, ou inconsciemment, il avait adopté une position tout à fait fière et altière, sans pour autant être agressive. Le regardant dans les yeux, humble et pourtant rempli de fougue, il espérait avoir touché juste.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Un piégeur piégé ? Mar 25 Mai - 19:31

    Ne lâchant pas de yeux le môme qui se releva, Lokhyan ne pu s'empêcher d'esquisser un mince sourire quand ce dernier lui répondit avec un certain..panache. Pour avoir autant d'humour, il devait bien avoir vécu sous la protection de Beylin et de sa petite bande d'amis. Aucun humain ayant un temps soit peu de jugeote n'irait répondre de la sorte à un vampire comme Lokhyan. Même un éternel n'oserait pas, alors que pour ce gosse prenne du plaisir à faire de l'ironie dans ce genre de situation, c'est qu'il avait été...bien élevé. Le millénaire ne releva pas, bien trop amusé par ce petit blondinet aux allures angéliques. Mais qu'il continue à lui parler de la sorte, et il en perdrait son sourire. Mais il reprit son sérieux quand vint l'heure de parler de son identité- orphelin de mère humaine, recueillie par une vampire. Alors ça, s'était une première dans le monde des sanguinaires. Il connaissait Beylin, il connaissait sa soif. Et pourtant elle avait refusé de transformer ce gamin pour une raison qui leur était visiblement inconnue. De beaux rêves? Non, de la connerie pure et dure. Un humain dans le camp des vampires et qui visiblement se délectait du sang de ses congénères. Une aberration, qui pouvait se retourner contre eux à n'importe quelle minute. Comment Beylin, l'une de ses meilleurs combattantes avait pu penser qu'un...humain pouvait vivre avec eux? Lorsque le môme eut fini, Lokhyan resta quelques instants stoïque, surpris, et surtout énervé de la situation- se battre contre un vampire, aucun problème, tuer un humain, aucun problème, déchiqueter un humain élevé par une vampire... S'était différent. Il devait y avoir une raison pour que la sanguinaire eut élevé ce gosse. Il allait ouvrir la bouche pour demander comment s'appelle le blondinet quand il reprit la parole, en dévoilant une horrible nouvelle au vampire.

    "Elle est...morte?

    Fit Lokhyan, hébété devant ce que l'inconnu venait de lui dire. Comment tuer l'une des plus fine stratèges de ce monde? Comment pouvoir mettre fin aux jours de cette femme...Plus le temps passait, et plus les mauvaises nouvelles s'accumulaient. Ses plus fervents soldats mourraient sous la magie des hunters. Alexey n'avait toujours pas donné signe de vie. Charlotte étai brisé, mais plus dangereuse qu'avant. Valentin refusait sa destinée. Et Eethaniel..Ne valait mieux pas en parler. Lokhyan ne vit même pas que le petit s'approchait de lui, d'un air fier. Et il tomba de haut en entendant ses paroles. Il ne voulait tout de même pas...

    "Tu veux entrer dans ma vie?...

    Murmura le millénaire, abasourdi qu'un humain de son age vienne le voir pour lui demander de devenir une sorte de...famille adoptive comme Beylin l'avait été. Lokhyan n'avait rien d'une famille. Il n'y avait que trois personnes qui comptaient pour lui, quatre peut être, mais chacune étaient déçues, blessées par sa faute.

    "Je ne sais pas ce qu'elle t'a raconté, mais sache que tout est faux. Je ne suis pas l'homme qu'il te faut.

    Répondit le Chef des éternels avec sérieux et fierté. Il valait mieux pour ce gosse qu'il parte et abandonne sa vie de pseudo éternel. Il valait mieux pour sa vie qu'il disparaisse de Londres, car sans une protection vampirique, sa vie s'envolerait comme celle de ses deux anciennes familles. Qu'avait-elle pu lui dire à son propos pour qu'il ose s'approcher de lui et lui parler?
    Baissant le regard, Lokhyan ne le releva pas quand il prit à nouveau la parole.

    "Ecoutes...Beylin a compté pour moi, car s'était l'une des vampires les plus intelligentes que j'ai pu rencontrer. Mais..tu as du mal comprendre ce qu'elle te disait. Venir vers moi pour te présenter, oui. Mais pas pour demander une famille, une protection, un peu d'affection...Je ne suis rien de tout ça, sache le...

    S'approcha du gosse, Lokhyan lui remit en main le petit livre brun qu'il avait reçu quelques minutes auparavant. Il ne connaissait même pas son identité.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un piégeur piégé ?

Revenir en haut Aller en bas

Un piégeur piégé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: The magnificient London :: BIG BEN - The Ground Zero-