AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Mer 3 Mar - 0:25

~† Bleus... Ses yeux étaient redevenus bleus depuis quelques jours maintenant. Appuyée sur le rebord du lavabo, Charlotte s'observait d'un œil critique dans le miroir de la salle de bain. Elle n'avait pas encore eu vraiment le temps de s'observer depuis le changement. Depuis le sort. Elle ne savait pas qui, comment ni pourquoi, mais elle savait qu'elle était redevenue humaine suite à un sort. Cela s'était passé quelques nuits plus tôt, alors qu'elle combattait une chasseuse. Les deux filles en étaient venues aux mains et la vampire avait comprit que quelque chose n'allait pas quand elle avait repoussé Arizona mais que celle-ci n'avait pratiquement pas bougé. Pire encore, la chasseuse était parvenue à la blesser. Rudement même. Elle aurait très bien pu décider de l'achever, mais elle n'en avait rien fait. Au lieu de cela, elle l'avait emmenée avec elle et l'avait soignée. Elle avait toujours le pansement d'ailleurs, sous sa robe. Pas encore complètement refermée, cette vilaine plaie.

Mais ce n'était pas tellement cela qui l'inquiétait... C'était plutôt que... Elle avait failli. Elle avait échoué. Elle n'était plus une vampire, et elle ne l'avait pas vu venir. Elle n'était plus une vampire et elle ne savait pas comment Lokhyan le prendrait quand il le découvrirait. Charlotte n'avait pas encore croisé de vampires depuis que son coeur battait à nouveau dans sa poitrine, aussi pensait-elle avoir été la seule à être touchée par ce sort. Et elle craignait... Elle savait qu'elle décevrait Lokhyan. Qu'allait-il bien pouvoir faire d'une vulgaire humaine ? Lui, le vampire millénaire ? S'il l'avait vraiment voulu, elle savait que Lokhyan aurait pu la blesser alors qu'elle était encore une vampire. Et maintenant qu'elle n'était plus qu'une poupée de chaire ? Une seule crise de l'éternel, aussi minime soit-elle, et il la briserait littéralement en deux. Elle n'était plus vampire, n'était plus à armes égales. Sans compter l'appel du sang. Il ne tiendrait pas deux jours avant de la vider de son liquide vital... Et avec le sort, elle doutait fortement qu'il puisse la transformer en vampire une fois de plus, cela serait bien trop simple...

Non, Charlotte n'avait pas peur. Si elle devait mourir, elle préférait que ce soit sous les crocs de son amant. Non ce n'était pas cela qui l'effrayait, c'était qu'elle savait qu'elle allait le perdre, d'une façon ou d'une autre. Il se montrait plus distant déjà, depuis qu'ils avaient appris qu'Apolheen était vivante. Ou bien était-ce depuis qu'ils s'étaient affichés aux yeux des vampires comme étant un couple ? L'un ou l'autre. Et elle savait qu'au moment où il découvrirait qu'elle était redevenue humaine, il partirait. Parce que ce serait trop dur pour lui, parce qu'il ne voudrait pas courir le risque de tuer encore une fois celle qu'il aimait. Elle ne le retiendrait pas, elle ne voulait pas lui infliger cela. Mais s'il devait sortir de sa vie, elle préférait encore qu'il la lui ôte une bonne fois pour toute... Résignée, elle observait dans ce fichu miroir ses yeux trop bleus, son teint trop halé, ses lèvres et ses joues trop rouges, ses veines qui battaient trop fort sous sa peau trop fragile. Elle se maudissait d'être redevenue humaine. Triste fin pour la vampire qui, à son apogée, avait été l'une des plus sanguinaires...

Lentement, elle passa une main pour défaire un pli sur sa robe noire. Elle descendit et enfila une veste. Il faisait froid au-dehors lorsque l'on n'était plus immortelle. Elle attrapa le petit bout de papier sur la table, le plia et le mit dans son sac à main avant de quitter la petite maison. Dehors, elle resserra sa veste autour d'elle et se mit en chemin vers l'adresse indiquée par le petit papier. Lorsqu'elle était revenue, après avoir quitté Arizona et ses soins, la maison était vide. Pas de Lokhyan. Épuisée, elle s'était laissée tomber dans le canapé et s'était endormie. Dans son sommeil elle avait cru sentir un frôlement sur son front et entendre la porte claquer, mais ce devait être dans son rêve. Quand elle s'était réveillée, elle avait oublié ces impressions et avait trouvé sur la table un petit mot de Lokhyan, lui indiquant d'enfiler une robe et de le rejoindre à l'adresse indiquée. Peu enchantée d'avoir à affronter le vampire, la nouvelle humaine s'était pourtant exécutée et la voilà qui marchait maintenant à vive allure, les sens aux aguets, dans les rues sombres de Londres. Elle rejoignit le Chemin de Traverse et le remonta, passant devant Gringotts. Tout au bout de la rue, à côté du magasin d'Ollivander, elle lut le numéro auquel elle avait rendez-vous. Elle n'avait jamais remarqué cette porte auparavant... A peine l'avait-elle ouverte qu'une légère musique d'ambiance lui parvint aux oreilles.
†~

    « Bonsoir. »

~† Murmure lancé anonymement pour saluer les quelques personnes présentes, toutes assez bien habillées. Cet endroit se révélait en fait être un bar assez sympathique et accueillant, pourvu d'un certain cachet. Réconfortant lorsque l'on venait de l'extérieur froid et toujours scruté par le Spirit. Charlotte n'avait jamais mis les pieds ici auparavant. Elle ignorait même jusqu'à l'existence de cette taverne. Son rythme cardiaque s'accéléra et ses joues rosirent légèrement lorsqu'elle pensa que Lokhyan découvrirait bientôt qu'elle n'était plus qu'une simple humaine. Au même moment, son regard clair et trop bleu se posait sur lui, installé dans un petit coin de la pièce. Merlin, elle allait se sentir mal. Elle ne voulait tellement pas le décevoir... Mais il devait déjà au courant maintenant, il devait déjà avoir entendu, senti son sang qui coulait à vivre allure dans ses veines. Immobile sur le pas de la porte, elle sentit une boule se former au creux de sa gorge. Elle allait pleurer. Il était là, plus beau que jamais. Il avait même fait un effort et s'était habillé pour l'occasion. Et elle... Elle, elle n'était plus qu'une misérable humaine. Une seconde plus tard, son regard croisa le sien. Marrons. Ses yeux étaient marrons... C'était la plus belle couleur d'yeux qu'elle avait jamais vu... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Sam 6 Mar - 20:51

    « Comment l’as-tu trouvé ? Pas trop…humaine ?
    « Non…Je l’ai trouvé absolument splendide. Tu sais, Charlotte ne tient pas sa beauté du vampirisme...


    Boutonnant sa chemise blanche tranquillement, Lokhyan Dewitt ne pouvait s’empêcher de se regarder dans le miroir, toujours aussi surpris de voir ses prunelles noisettes, de voir son visage halé par la douceur du soleil. De sentir son cœur battre. Etre humain était un véritable délice. Laissant quelques boutons ouverts, il quitta son reflet, le sourire aux lèvres. Il connaissait le corps des vampires par cœur, dans ses moindres détails, et réapprenait doucement celui de l’humain. Il était obligé de se laver tout les jours, l’homme ayant une fâcheuse manie de transpirer à chaque effort. Il devait aussi manger des aliments « normaux », comme des pâtes, et des légumes. Il trouvait cela horrible, mais pour rester en vie, il était obligé de se nourrir d’improbables choses aux couleurs fluorescentes. Le sang n’avait plus le même gout, et la texture collante le dégoutait presque. Si un jour on lui avait qu’il détesterait presque l’hémoglobine, Lokhyan aurait rigolé.

    Ne souhaitant pas se faire reconnaître, il n’emprunta pas les rues centrales, leur préférant les ruelles sombres et extérieures. Malgré sa nouvelle identité, beaucoup de gens pouvait le reconnaitre, ne pouvant oublier le visage d’un monstre. Et puis il refusait que des éternels le suivent, pour le protéger ou autre chose, il voulait que cet instant leur appartienne, à tout les deux seulement. Ouvrant une porte sombre, il s’engouffra dans un bar qui n’avait rien a voir avec la rue dans lequel il se trouvait. Les lumières tamisées, l’ambiance feutré, une musique absolument divine, une petite salle spécialement conçue pour permettre aux gens de danser, et de s’amuser, en oublier la dure vie de l’extérieur. Un homme pris sa veste, et le salua, habitué à voir cet « éternel » dans les parages. Lokhyan alla s’asseoir, attendant celle qu’il avait choisie…

    Plus belle que jamais, Charlotte Leonhart s’engouffra dans la salle. Elle le vit, et s’immobilisa. Comme apeurée, elle ne faisait rien, plantée sur ses deux pieds, presque tremblotante. Ils restèrent tout les deux à se contempler, les yeux dans les yeux, durant quelques minutes, et Lokhyan décida de faire le premier pas vers cette humaine qu’il avait connu il y a des centaines d’années. Il ne lui fallut que quelques secondes pour la rejoindre et capturer ses lèvres dans un baiser passionné. Cela faisait déjà quelques jours qu’ils ne s’étaient pas vu, face à face, qu’ils ne s’étaient pas parler, et Lokhyan s’était inquiété de ne pas avoir de nouvelles. Puis elle était rentrée, humaine, comme lui, affaiblie, comme lui. Ce qu'il s'était pass,é il n'en savait rien, et ne voulait pas le savoir tout de suite.Emprisonnant les lèvres de Charlotte durant quelques minutes, il aurait voulu ne pas la lâcher, mais à présent,t ils avaient l'obligation de respirer pour rester en vie...

    « Satané humanité…

    Fit-il, dans un murmure, en reprenant son souffle. Ses mains sur le visage bouillant de la belle Leonhart descendirent le long de son corps pour se poser sur ses hanches, et la rapprocher encore plus de lui. Elle était sienne, et il refusait de la garde plus de loin une seule seconde de plus.

    « Pardonne moi…Pardonne moi d’avoir été aussi…distant… Je me suis rendu compte que…je ne peux plus vivre loin de toi si longtemps…En plus d’être humain, tu me transformes en amoureux transis ! Ca commence à me faire peur…

    Murmura Lokhyan, en souriant, ne pouvant s’empêcher d’ironiser sur la situation, refusant de parler du sortilège qu’il avait redonné une âme. Prenant sa main droite, il se décolla de la belle aux cheveux de jais, pour lui sourire.

    « Accepteriez vous de danser avec moi, Mlle Leonhart ?





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Lun 8 Mar - 21:58

~† Marrons. Marrons. Ses yeux étaient marrons. Marrons. Marrons, par la barbe de Merlin ses yeux étaient marrons ! Alors... Cela voulait dire que... Lui aussi ? Comment ? Immobile et plantée comme une idiote devant l'entrée, Charlotte ne détournait pas ses yeux de ceux de Lokhyan. Si elle les lâchait une seconde pour regarder ailleurs, quand elle replongerait dedans eux, elle était sûre que ses pupilles seraient redevenues rouge sang. A cet instant précis des dizaines de questions assaillaient son cerveau qui pourtant était étrangement vide, sans réponses. Si ses yeux n'étaient pas carmins c'était parce que lui aussi était redevenu humain, non ? Mais était-ce seulement possible ? Et si lui, le vampire le plus vieux et le plus puissant, avait retrouvé son humanité, cela voulait dire qu'il en était de même pour tous les autres vampires, non ? Il ne lui avait toujours pas bondi dessus, ni sauté à la gorge, ni planté ses canines dans sa carotide, alors c'était que lui non plus n'était plus vampire ? Lokhyan n'était pas vraiment du genre à mettre des lentilles quand ils avaient rendez-vous, si ? Et pourquoi, pourquoi, comment, et si... ? Des dizaines d'interrogations mais elle ne connaissait qu'une vérité : ses yeux étaient magnifiques.

Contrairement à lui, c'était la première fois que Charlotte voyait Lokhyan humain. Lui avait déjà eu cette occasion, il connaissait la couleur de ses yeux pour l'avoir transformée en vampire plus de quatre siècles auparavant, alors qu'elle n'était encore qu'une sorcière. Elle n'avait pas eu cette chance. Toujours, elle l'avait connu avec des pupilles sanguines. C'était la première fois qu'elle le voyait tel qu'il avait pu être alors qu'il était encore humain. Et cela lui faisait quelque chose. Elle ne savait pas quoi exactement mais cela la touchait, l'attendrissait. Elle avait l'impression que ce détail, si futile soit-il, la rapprochait un peu plus de lui. Et elle en avait besoin, après la distance qu'il leur imposait depuis peu... Toujours aussi figée, ses pensées s'interrompirent lorsqu'il se leva pour marcher dans sa direction. Bam bam. Bam bam. Vampire, elle avait l'habitude de s'imaginer quelles réactions auraient eu son corps si elle avait été encore humaine. Et, à présent mortelle, elle se rendait compte qu'elle était encore loin du compte... Son coeur cognait de manière sourde dans sa poitrine, elle avait l'impression de le sentir battre jusque dans ses tempes ! Et tout ça parce qu'elle voyait Lokhyan approcher ?

Elle rougit à cette idée, au moment même où l'ancien vampire se retrouvait pile face à elle. Elle n'eut pas le temps de prononcer un mot, d'observer plus attentivement son visage. Pas le temps car déjà, Lokhyan capturait ses lèvres pour les presser contre les siennes avec avidité et fougue. Elle avait cru que son coeur s'emballait quand il marchait vers elle ? Là encore elle se trompait sur toute la ligne. Maintenant que leurs lèvres étaient liées, elle avait l'impression que son coeur voulait sortir de sa cage thoracique ! Chaud, elle avait chaud. Ses joues étaient en feu, sa peau était brûlante... S'embrasser en tant qu'humains n'avait rien à voir avec le fait de le faire en étant vampires. C'était plus humide, plus chaud, plus... C'était différent. Elle n'irait pas jusqu'à dire que c'était plus intense. Elle avait simplement oublié ce que ça faisait d'être humaine. Avec les avantages, comme les inconvénients... Notamment celui de devoir reprendre son souffle.

Satané humanité, il l'avait bien dit. Elle aurait voulu rester collée contre lui, à l'embrasser, jusqu'à ce que... Pas jusqu'à ce que, non. Elle aurait voulu rester comme ça, pour toujours. Haletante, elle rouvrit ses paupières pour venir rencontrer de nouveau ces yeux presque méconnus. Elle frissonna à sentir ainsi les mains de Lokhyan glisser sur elle, la rapprocher de lui sans qu'elle ne résiste. Puis il s'excusa, de s'être montré distant. Il ne pouvait plus vivre loin d'elle longtemps ? Elle voulait bien le croire. Elle l'avait parfaitement ressenti dans le baiser qu'il venait de lui donner... Elle ne put s'empêcher de sourire en retour à son "amoureux transi". L'idée lui paraissait cocasse, et lui plaisait tout en même temps. Et, tout aussi important, il lui confirma que lui aussi était redevenu humain. Alors, elle n'avait plus à s'inquiéter de le perdre. Soulagement. Une danse ? Malicieuse, elle fit un pas pour combler la distance qui les séparait et, presque lascive et pendue à son cou, elle lui répondit.
†~

    « Seulement si tu m'embrasses encore. »

~† Et il n'eut pas le temps de protester ou de dire non car elle ne lui laissa pas le choix. A son tour elle emprisonna ses lèvres, mais le baiser était moins violent, moins quémandeur. Plus tendre, plus amoureux... Posé sur le rythme de la musique qui envahissait la salle. Sans reculer son visage du sien, la veste toujours sur les épaules et le sac toujours dans une main, elle commença à faire un ou deux pas pour lui montrer que oui, elle voulait de cette danse. Elle le laissa en prendre le contrôle et se laissa guidée par son cavalier sans prêter la moindre attention aux quelques personnes présentes. Certains les regardèrent une seconde, se demandant ce qui avait pu séparer le couple pour qu'ils aient droit à de telles retrouvailles. Mais une fois de plus, les deux amants furent forcés de séparer leurs lèvres pour ne pas suffoquer. Souriante et gentiment moqueuse, elle releva son visage vers le sien. †~

    « J'ai peut-être fait de toi un amoureux transi mais tu as fait de moi une amante accro à tes baisers. »

~† Un petit rire s'échappa de ses lèvres alors qu'elle venait se blottir contre lui, son visage dans son cou. Elle respira doucement son odeur, avec son odorat d'humaine. Il sentait toujours aussi bon, même si elle ne retrouvait pas tout ce qui composait son parfum naturel. Tournant toujours lentement avec lui, le corps collé contre le sien, elle resta quelques secondes silencieuse. Plus de sourire, plus de rire, ses hormones lui jouaient des tours et la faisaient passer d'un sentiment à un autre en moins de temps qu'il n'en faut pour dire Quidditch. Lokhyan trouverait peut-être étrange ce silence impromptu. Finalement, elle s'expliquerait sur cette subite mélancolie. †~

    « Tu sais... Je pensais que j'étais la seule.
    Et j'avais... peur d'être humaine à nouveau quand je croyais que toi, tu étais encore un vampire. »

~† Elle ne dirait rien de plus, n'irait pas plus loin. Elle tairait ses inquiétudes car elle savait que Lokhyan les devinerait. Il ferait lui-même le rapprochement entre sa crainte et ses propres cauchemars, ses propres angoisses à avoir tué les deux précédentes femmes qu'il avait aimées. Elle espérait juste qu'il ne se méprendrait pas. Parce que ce n'était pas le risque d'une éventuelle mort qui l'effrayait, mais bien la possibilité de le perdre à cause de ce risque. Le visage toujours caché dans son cou, elle se mordit légèrement la lèvre. Elle s'en voulut d'avoir parlé de cela et d'alourdir l'ambiance quand la soirée avait si bien commencé. Comme elle se maudissait... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Sam 13 Mar - 23:46

    Les lèvres de Charlotte capturèrent de nouveau celles de Lokhyan. Ce fut l'un des baiser les plus doux qu'elle ne lui ait jamais donné. La serrant contre lui, il ne voulait pas la lâcher, mais de nouveau, la séparation fut comme un déchirement, autant que physique que psychologique. Le lien qui les unissait était tellement atypique qu'ils ne pouvaient être séparés longtemps. Ils s'étaient trouvés après des centaines d'années passées ensemble, sans jamais penser qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Qui aurait pu croire un jour que l'instable Charlotte tomberait amoureuse d'un homme? Et qui aurait pu croire qu'elle referait naitre en lui des sentiments oubliés, et totalement effacés de sa mémoire? Personne. Elle était le feu, il était la glace, et malgré leurs nombreux points communs, Charlotte et Lokhyan étaient tellement différent. Depuis quelques temps, des rumeurs circulaient sur leur liaison, et certaines étaient de vrais ramassis de conneries. Des vampires pensaient que Charlotte couchait avec son créateur pour remonter les rangs de la hiérarchie, tandis que d'autres pensaient que Lokhyan s'amusait avec elle comme un gosse avec son jouet. Une minorité était inquiète sur l'évolution de cette révolution, qui pouvait détruire deux des plus puissants vampires de ce monde.

    La serrant contre lui, l'éternel du lâcher sa belle pour la laisser respirer mais aussi pour la faire danser. Car ils étaient bel et bien là pour danser, et pour être, une seule soirée, un couple normal. La petite remarque de Charlotte sur ses baisers le fit sourire. Elle était tellement quand ils étaient tout les deux. La violence, la rage qui se lisait habituellement dans son regard était remplacé par le calme et la douceur. Elle essayait de tout faire pour supprimer cette peur qui envahissait Lokhyan de jours en jours, et pour cela, elle laissant tomber son masque de sanguinaire. Alors qu'elle se blottissait contre lui, il attrapa son sac, et fit glisser la veste de ses épaule pour la donner à l'homme de tout à l'heure. Sa robe était somptueuse. Un main autours de la taille, une autre caressant son épaule, Lokhyan écoutait attentivement ses paroles, tout en continuant de mener la danse au rythme des notes de jazz. Elle ne le regardait, comme honteuse de ce qu'elle disait. Attrapant doucement son menton entre ses doigts, Lokhyan la fit reculer de quelques centimètres pour la fixer de ses prunelles chocolats.

    "Comment as tu pu croire cela Charlotte? Ne sais tu donc pas ce qu'il s'est passé? Et puis, même si j'étais resté vampire, comment pouvais tu penser que je t'aurais rejeté? J'aime le vampire qui est en toi, j'aime la violence, la haine, la rage, mais j'aime aussi cette humaine que je viens de retrouver après des centaines d'années de silence...

    Déposant un tendre baiser sur le front de la jeune femme, Lokhyan la serra de nouveau contre lui, humant sa délicate flagrance. Il voulait profiter de ce moment, sachant qu'un jour ou l'autre il redeviendrait le monstre qui l'effrayait tant. Enfin il allait pouvoir l'aimer, l'embrasser, le faire l'amour sans avoir peur de la faire souffrir. Enfin il n'avait plus a vérifier que ses os ne craquait pas sous sa force. Même si Charlotte était Vampire, sa violence n'était rien comparé aux crises de rage de l'éternel.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Mar 16 Mar - 0:37

    « Tu as bien de la chance, parce que moi, je ne l'aime pas du tout cette humaine. Elle est bien trop... faible. »

~† Elle l'avait laissé ramener son visage face au sien, suivant la pression de ses doigts sur son menton avant qu'il ne parle. Elle n'avait rien dit non plus quand il l'avait embrassée sur le front. Tiens ? Impression de déjà-vu. Elle se rappela subitement qu'elle avait eu l'impression, dans son sommeil plus tôt, que quelque chose ou quelqu'un lui avait effleuré le front. La sensation était très ressemblante au baiser que venait de déposer Lokhyan. Peut-être alors que, tout à l'heure, c'était lui ? Elle aima l'idée, qu'il ait été là quand elle dormait. De toute façon il avait forcément dû passer par la maison pour laisser le petit mot alors... Oui, ce devait être lui. Et à le voir là, si... proche, si attentionné... Inconsciemment ou non, elle avait l'impression qu'il faisait des efforts, pour se rattraper de la distance qu'il avait mis entre eux deux peut-être. Ou parce que le fait qu'il n'ait pas eu de nouvelles pendant ces quelques temps lui avait fait réaliser quelque chose ? Allez savoir, Lokhyan et ses mystères... Mais à le voir ainsi, elle n'avait pas eu le coeur d'insister et de lui expliquer. Elle avait préféré ironiser sur son insatisfaction à être redevenue humaine, en rire... Pour alléger l'atmosphère. Sourire et profiter de la soirée puisque, de toute manière, il avait lui aussi retrouvé son humanité.

Elle ne lui dirait pas que, non, elle n'avait aucune idée de ce qui était arrivé. Elle n'avait pas pensé une seule seconde que la totalité du monde vampirique avait perdu son immortalité, elle avait naïvement cru être un cas isolé. Elle ne lui dirait pas que, non, elle ne pensait pas qu'il la rejetterait. Elle ne lui dirait pas qu'elle croyait plutôt qu'il n'aurait pas le choix et qu'il devrait la repousser. En réfléchissant de manière objective, Charlotte ne voyait pas d'autre alternative. Si elle avait été humaine et lui encore un vampire, il aurait dû la laisser. Il n'aurait pas eu le choix parce que cela n'aurait pas été vivable. Pour lui. Il avait déjà peur de la blesser quand elle était vampire, alors humaine ? Il ne ferait que s'inquiéter et leur relation en pâtirait. Il n'aurait pas eu le choix, mais cela elle ne lui dirait pas. Elle ne lui dirait rien ce soir puisque, de toute manière, les doutes s'étaient envolés au moment où elle avait croisé son regard noisette.

Alors, tendrement, Charlotte revint se blottir contre son créateur. Elle amena une main à sa nuque, caressant ses cheveux à leur naissance, tandis que l'autre se promenait lentement dans le dos de son amant, contre sa jolie chemise. Elle aurait aimé qu'ils fussent seuls afin de lui retirer cette chemise qui lui empêchait l'accès à sa peau probablement chaude. Elle voulait poser sa main sur le torse de Lokhyan et sentir son coeur taper contre sa cage thoracique. Au lieu de cela, elle resta silencieusement contre lui, la tête appuyée sur son épaule. Elle aimait la sensation de son corps qui se mouvait contre le sien, à un même rythme, dans une même tranquillité... Ce n'était pas la première fois qu'elle dansait avec Lokhyan. Durant son premier demi-siècle, qu'elle avait pratiquement passé entièrement avec lui, il y eut une époque où ils avaient pour habitude d'aller choisir leurs proies dans les bals et soirées mondaines. Ils arrivaient, bras dessus-bras dessous, aussi beau l'un que l'autre. Faisaient quelques danses afin d'observer les personnes présentes en tourbillonnant, et choisir. Pour finalement s'éloigner et se rejoindre à la fin de la soirée, les canines encore ensanglantées.

Ce n'était pas la première fois qu'elle dansait avec Lokhyan, et pourtant c'était la première fois qu'elle le faisait en étant consciente de ses sentiments. Elle réalisa que c'était la première fois qu'ils dansaient depuis qu'ils étaient.... ensemble. Elle avait encore du mal à y croire, ne se targuait jamais "d'être avec Lokhyan". Elle se contentait de prendre les jours comme ils venaient, les uns après les autres, faisant avec les difficultés et les joies de cette relation. Charlotte n'était pas au courant des rumeurs qui circulaient sur leur couple. Enfin si, elle en avait déjà entendu parler mais cela ne l'intéressait pas. Et si un vampire venait à évoquer ces opinions devant elle, elle lui arracherait la tête à mains nues pour insulter ainsi leur amour. Mais pour l'heure elle ne s'en préoccupait pas et préférait "sentir" le corps de Lokhyan qui se balançait parfaitement contre le sien. Un mouvement un peu trop brusque la rappela à l'ordre et elle se raidit légèrement. Sa plaie ne s'était pas encore bien refermée et venait de lui rappeler de ne pas faire de folie. Tout autant qu'elle lui fit se souvenir que cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas vu Lokhyan.
†~

    « Tu m'as manqué ces derniers jours. »

~† Elle tourna légèrement la tête, pour venir la placer au creux du cou de l'ancien éternel. Elle déposa un baiser pile à l'endroit où elle l'aurait mordu si elle avait encore pu, sur sa carotide. Un baiser, puis deux, puis trois... Et plus cela allait, plus ils étaient indécents. Sensuels. Elle ne savait pas si c'était de ne pas l'avoir vu plusieurs jours, ou peut-être que c'était cette danse, avec leurs corps qui se frottaient doucement en tournant, mais à cet instant précis, la jeune brune se sentait... lascive. A retardement, elle réalisa qu'ils étaient humains tous les deux, et ce que cela impliquait. Ils allaient pouvoir profiter l'un de l'autre sans s'inquiéter. Enfin, Lokhyan surtout. Quand ils étaient ainsi, dans les bras l'un de l'autre, Charlotte n'avait pas peur. Elle avait confiance. Mais pas lui. Il n'avait pas confiance en lui-même et se retenait toujours de peur de la blesser. Alors, si là ils n'étaient que de simples humains, il n'aurait pas à s'en inquiéter. Pas de force vampirique qui pourrait lui faire mal dans un excès... Ayant pris conscience de cela, elle voulait... Maintenant... Les joues en feu et le coeur qui battait la chamade, elle releva son visage vers celui de Lokhyan, plongeant ses yeux dans les siens. †~

    « Lokhyan, j'ai envie...
    ...
    Je veux dire, tu n'as plus à t'inquiéter de me blesser quand... nous sommes intimes. »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Mar 6 Avr - 20:35

Sa voix était si faible, si différente, que Lokhyan avait presque l'impression d'entre dans les bras d'une autre femme. Une femme meurtrie, mal, perdue par ce qui venait d'arriver. Une femme a qui on avait volé l'une des raisons de rester sur ce monde- l'éternité. Son éternité. Charlotte était l'une de ces vampires qui aimaient leur condition, qui s'amusaient de leur immortalité, et du pouvoir qu'ils exerçaient sur les humains. Charlotte était née pour être vampire et si Lokhyan n'avait pas été son créateur, un autre s'en serait chargé, tant la soif de violence et de sadisme se lisait dans son regard quand elle était encore humaine. Elle était sa progéniture, elle avait créer par son sang, par sa haine, et avait hérité d'une partie de sa puissance. Et pourtant, Charlotte n'avait pas créer sa légende sur les dons de son "père". Non, elle avait su s'éloigner de ce nom envahissant, et devenir ce qu'elle est grâce a ses propres actions. Et Lokhyan l'aimait pour cela, car elle avait eut le courage d'aller a l'encontre de ses ordres, de se battre contre lui, d'être son ennemi durant quelques secondes. D'être tout elle tout simplement.
Et pourtant durant quelques minutes, l'éternel avait l'impression d'être avec une autre facette de Charlotte, de connaitre une autre personnalité de la fougueuse et dangereuse Leonhart. Celle de la femme perdue. Mais il l'aimait cette humaine, autant que la vampire. Il aimait la voir si mal, pouvant enfin avoir le rôle du protecteur, et non du protégé, être enfin l'homme qu'il devrait être. Le bellâtre n'avait que très peu de souvenirs de son père, et les seuls qui subsistaient ne lui donnaient aucune aide sur le comment se comporter avec une femme. Il avait beau agir plus de 1000ans, il n'avait connu que l'amour deux fois, et sa première relation avait fini en bain de sang. Qu'importe, les caresses de la belle Charlotte le sortirent de ses pensées. Sa main passa lascivement sur son dos, caressant la moindre particule de sa peau. Elle savait y faire avec les hommes, il n'y avait pas de doutes, et avait su comprendre les points faibles du millénaire en seulement quelques nuits.
Puis tout s'accéléra après seulement quelques mots prononcés. Un baiser, puis deux, puis trois, encore et encore, les lèvres de la belle se refermaient sur la peau d'albâtre du vampire, y laissant d'infimes traces de rouge à lèvres. Il aurait voulu qu'elle continue encore, mais sa voix, ses joues empourprés suffirent à le rendre totalement fou. Charlotte n'avait pas besoin de baisers, ou de caresses pour le rendre dingue, un simple regard, un simple mot, et l'animal revenait au galop.

" Tu es vraiment la femme la plus...

La fixant, Lokhyan ne pu finir sa phrase, préférant lui sourire plutôt que de perdre son temps en paroles. Collant le corps de sa belle au sien, le vampire plaqua ses lèvres sur celles de Charlotte. rompant le contact dans un léger grognement, il glissa sa bouche à son oreille, pour lui murmurer quelque chose.

" Il y a une petite salle derrière...Au cas où, elle donne sur la cour si on devait...s'enfuir rapidement...Je t'y rejoins dans quelques minutes, le temps de m'occuper de nos affaires...

Déposant un doux baiser sur sa joue, Lokhyan abandonna le corps de Charlotte, et se dirigea vers l'entrée. Qu'il aimait être humain. Ce sentiment de normalité qui s'insinuait dans ses veines à chaque nouvelle minute, lui plaisait tellement. Plus de peur, moins de cauchemars, et la possibilité d'aimer sans faire souffrir. Rien du vampirisme lui manquait. Ni la force, ni la vitesse. Sa seule déception était qu'il ne pouvait plus boire ce liquide cramoisie que les humains offraient, sans être accusé de cannibalisme. Mais si pour tout cela, il devait abandonné cette ancienne passion, il le ferait. Si pour être avec Charlotte sans avoir peur, il devait oublier le sang, il le ferait.

"Jack...Excusez moi...Je peux reprendre mon manteau, et celui de la jeune femme qui m'a rejoint s'il vous plait?

Fit-il, en direction de l'homme de tout à l'heure. Souriant comme si on venait de lui annoncer qu'il avait gagné a la loterie, il ne sentit pas cette odeur de sang et de cambouis qui venait d'infiltrer le petit bar. La musique s'arrêta net, les convives stoppèrent leur conversation quand un cri se fit entendre. Il ne fallut a Lokhyan que quelques secondes pour comprendre. Fonçant vers la porte où Charlotte venait de s'engouffrer, il l'ouvrit avec rapidité, et vit a peine les ombres disparaitre de l'autre coté.

"Charlotte...

Tournant la tête sur la droite, il vit la belle assise sur le sol, la main plaquée sur le ventre. Fonçant sur elle, Lokhyan lui releva la tête avec douceur, regardant sa joue tuméfiée, signe qu'elle avait été frappé. Une goutte de sang perlait à la commissure de ses lèvres. Il ne disait rien. Il n'avait rien pu faire. Il n'avait rien entendu, rien senti. Ne lâchant pas des yeux Charlotte, la haine qui avait doucement disparu reprit possession de son corps. Même en tant qu'humain, Lokhyan était une véritable animal, signe de son ancien envoutement. Des images horribles s'insinuaient dans son esprit a une vitesse grand V, tant la dégout des chasseurs emplissait son cœur de pierre.
Passant doucement son pouce sur les lèvres de la belle, essuyant la goutte du sang, il l'attrapa par le bras avec douceur, la souleva et la prit dans ses bras.

"Je... Je suis desolé..

Elle n'était même pas en sureté quand ils étaient humains. Marchant avec Charlotte dans ses bras, la serrant très fort contre lui, les convives les regardaient, mais ne disaient rien. Photographiant chaque visage, essayant de se souvenir de chaque odeur, Lokhyan resta quelques secondes immobile. L'un d'entre eux avaient prévenu les chasseurs.. Et ils le payeront tous de leur peau.
Fixant Charlotte de ses yeux noisettes, le sourire avait disparu, et de nouveau, Lokhyan se réfugia derrière la figure de son frère de cœur, sachant au fond de lui qu'il était le seul à pouvoir proteger Charlotte.

"Je t'emmène chez Alexey...Lui seul peut vraiment te protéger...J'aurais du rester éloigné..




I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Ven 9 Avr - 13:20

~† Tout s'était passé tellement vite... Quelques secondes plus tôt, elle était encore dans ses bras, aussi timide qu'une adolescente, à lui avouer à demi-mots qu'elle avait envie de lui, maintenant. Quelques secondes plus tôt, elle s'extasiait devant le sourire qu'il avait eu suite à sa demande cachée, les mots qu'il avait prononcé. Elle n'avait pas pu empêcher ses lèvres de lui sourire en retour, d'un sourire charmeur et coquin. Oui, elle le voulait, maintenant. Et le baiser qu'il lui donna par la suite ne fit que l'enflammer encore un peu plus. Par Merlin, elle allait se sentir défaillir s'il continuait ainsi. Sexy en diable et si... Elle ne savait pas. Mais il enchantait tous ses sens et elle comptait bien profiter de son humanité avec lui, bien que plus que tout, elle adorait être vampire. Quelques secondes plus tôt, Lokhyan lui murmurait des mots indécents à l'oreille, et son sourire s'élargissait. Quelques secondes plus tôt, elle quittait la pièce pour rejoindre la salle dont il lui avait parlé tandis qu'il allait chercher leurs affaires.

Quelques secondes plus tôt, elle refermait la porte derrière elle. Quelques secondes plus tôt, elle passait une main dans ses cheveux pour leur donner un léger mouvement. Quelques secondes plus tôt, elle s'assurait que sa robe tombait parfaitement sur son corps. Quelques secondes plus tôt, elle se passait les mains sous les yeux pour vérifier son maquillage. Ce n'était pas que Charlotte était particulièrement coquette et à faire attention à chaque mouvement si sa robe n'avait pas attrapé un mauvais pli. Mais elle voulait être jolie, belle pour lui. Elle voulait lui plaire. Elle voulait qu'il ne regarde qu'elle et que pour rien au monde, il n'irait voir ailleurs s'il y avait mieux. Elle voulait le combler, le satisfaire. Elle voulait simplement le rendre heureux. C'était idiot, peut-être, mais c'était comme ça. De toute façon, on était souvent idiot lorsque l'on était amoureux...

Jetant un bref regard alentour dans la petite pièce dans laquelle elle venait d'entrer, elle resta de dos à la porte menant au bar, attendant impatiemment son créateur. Et puis tout s'était passé tellement vite... Elle n'avait rien vu venir. Rien prévu. Elle avait entendu quatre "plop" reconnaissables. Quatre transplaneurs. Quatre sorciers, la baguette à la main. Elle n'avait même pas eu besoin de réfléchir, pas eu à se demander qui ils étaient, ni ce qu'ils lui voulaient. Elle n'avait même pas douté. Elle avait tout de suite su ce qu'ils étaient. Des chasseurs. Et ils étaient là pour elle, ou pour Lokhyan. Mais pour l'heure il n'y avait qu'elle. Instinctivement elle avait amené une main à sa hanche, mais elle n'avait pas de poche à cette robe, et elle avait réalisé avec horreur que sa baguette était dans le petit sac que Lokhyan était parti chercher. La suite, elle ne s'en souvenait plus exactement. Les images étaient emmêlées mais elle savait qu'on avait cherché à la tirer vers la porte de la sortie, qu'elle avait fait un faux mouvement et que sa plaie au ventre s'était réouverte. Cela lui avait fait un mal de chien. Elle avait porté sa main à la blessure, et rouge. Elle saignait. Elle ne se souvenait plus exactement, mais elle savait qu'on lui avait porté un coup au visage. Que sa mâchoire la brûlait et que le goût du sang avait empli sa bouche, le coin de ses lèvres. Elle ne se souvenait plus exactement, mais elle savait qu'elle avait hurlé de toutes ses forces et que c'était sûrement cela qui avait fait fuir les quatre chasseurs.

Elle s'était assise par terre, encore tremblante, et avait posé sa main sur sa blessure pour appuyer dessus et empêcher le sang de trop couler. Ce ne devait pas être très grave, la plaie avait eu un peu le temps de se refermer durant ces quelques jours chez Arizona. Mais elle s'était un peu réouverte tout de même. Alors Lokhyan était arrivé. Et elle s'était sentie soulagée. Rassurée. Une ou deux larmes avaient perlé sur ses joues mais elle était encore en état de choc. Trop abrutie pour parler, elle l'avait laissé prendre les choses en main, la relever. Elle l'avait entendu parler, mais c'était comme s'il était loin. Elle s'était laissée porter pour retourner dans le bar. N'avait regardé personne. De loin encore, elle l'avait entendu lui dire qu'il l'emmenait chez Alexey. Qu'il aurait dû rester éloigné. Encore un peu sonnée par le coup au visage qu'elle avait reçu, elle n'avait pas réagi tout de suite. Et ce ne fut que lorsqu'ils furent sorti du bar qu'elle sembla se réveiller, comme ragaillardie par l'air frais du dehors. Alors elle se débattit, fit en sorte que Lokhyan s'éloigne d'elle et ne la lâche. Brisée, sa voix s'éleva. Presque un cri.
†~

    « Non Lokhyan ! »

~† Elle releva un regard désespéré vers lui. Et c'est en croisant son regard que le contre-coup arriva. Elle se mit à trembler violemment, à pleurer. Elle se jeta contre lui, le visage enfoui dans son cou et agrippa ses épaules. Elle se serra contre lui aussi fort qu'elle le put. Parce qu'elle ne voulait pas qu'il l'emmène chez Alexey et qu'il la laisse tant que cette histoire ne serait pas finie. Parce qu'elle ne voulait pas qu'il leur impose à nouveau cette distance entre eux. Parce que, malgré tout ce qu'il pouvait en penser, elle ne se sentait en sécurité qu'avec lui. Parce qu'elle n'avait pas peur de ces chasseurs. La seule chose qui l'effrayait était de le perdre... †~

    « Je ne veux pas que tu m'emmènes chez Alexey. Je ne veux pas que tu me laisses. Je ne veux pas tu partes parce que ça pourrait peut-être être moins dangereux. Je ne veux pas que tu mettes encore cette distance entre nous.
    Je veux rester avec toi. Je veux qu'on retourne à la maison. Je veux mettre un nouveau pansement sur ma blessure. Et après je veux que tu me prennes dans tes bras et qu'on profite de cette maudite humanité.
    Reste avec moi Lokhyan... »

~† Une tirade. Les mots coulaient de ses lèvres à une vitesse ahurissante. Parce qu'elle ne voulait pas qu'il la coupe, qu'il l'arrête dans son élan pour lui dire que c'était plus sage d'aller chez Alexey. Elle ne voulait pas d'Alexey, elle le voulait lui. Toujours agrippée à lui, serrée contre lui, elle avait répété sa dernière phrase, d'une voix faible et cassée. Affligée. †~

    « Reste avec moi. »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Jeu 15 Avr - 11:42

    Sortant du petit bar, Lokhyan tenait toujours la belle Charlotte fermement dans ses bras, sachant très bien qu'il avait choisi la meilleure des solutions. Bien qu'il y avait eu une histoire entre Charlotte et Alexey, Lokhyan avait une totale confiance en son frère de cœur, et il savait qu'il la protègerait au péril de sa vie. Car comme le millénaire, il l'aimait, d'une certaine façon bien sûr.
    Il n'avait pas vu arriver la réaction violente de Charlotte, et lorsqu'elle se débattit pour qu'il la lâche, Lokhyan fit ce qu'elle voulait. Il savait qu'il ne pourrait la garder comme ça indéfiniment, il savait aussi que Charlotte était véritablement en danger avec lui. Et pas seulement pour la raison qu'elle connaissait. Quand elle était avec lui, Charlotte était un danger pour elle-même, préférant mourir que de vivre sans l'éternel. Elle serait prête à tout pour le sauver, de ses démons intérieurs, ou des hunters. A tout. Et ça, Lokhyan le refusait. Il avait beau l'aimer comme un fou, il avait beau la désirer comme personne,il ne voulait pas que Charlotte perde la vie s'il laissait tomber la sienne.

    Elle le suppliait dans un "non" de désespoir. Elle le connaissait tellement que Charlotte connaissait la signification exacte de "je t'emmène chez Alexey". S'il l'amenait la bas, il ne reviendrait plus la voir. S'il emmenait chez son frère, il redeviendrait un inconnu pour elle. Et ça, la belle le refusait. S'accrochant de nouveau à son corps, le regard vide de Lokhyan restait fixé sur le mûr d'en face, sachant très bien qu'il n'y avait qu'une solution à ce problème. Il aimerait tellement revenir en arrière. En Russie plus exactement. Il aimerait tellement que cet épisode de l'église n'ait jamais exister. Laisser mourir ses sentiments envers Charlotte, plutôt que les dévoiler, en brisant cette carapace qu'elle avait construit. Le jeu aurait continuité comme dans le passé, elle se serait amusé à la charmer, espérant l'avoir un jour dans son lit, rien que pour s'amuser. Rien que pour la fantaisie de dire qu'elle avait la première vampire à coucher avec le millénaire. Tout aurait été tellement plus simple.

    "Charlotte...

    Un murmure au creux de son oreille. Dans un effort monstre, Lokhyan fit reculer la sublime éternelle. La fixant du regard, il savait que s'était la meilleure des solution, pour lui et pour elle, mais pourtant, jamais il n'avait ressenti ce sentiment qui compressait son cœur. De la culpabilité. Du dégout. Respirant comme un homme, il sécha les larmes de Charlotte d'un geste de la main, puis caressa tendrement ses joues empourprées.

    "On...On ne peut pas continuer comme ça. Je..

    S'était trop dur. Baissant la tête, Lokhyan n'avait plus le courage de la regarder dans les yeux, tant la douleur était insurmontable. Il était lâche. Tellement lâche qu'il se dégoutait lui-même.

    "Je te détruit petit à petit, et tu ne le vois même pas. Tu...tu n'es plus la même qu'avant. La Charlotte que j'ai engendré, la Charlotte qui se moquait de moi dès qu'elle le pouvait. Tu n'es plus cette vampire qui se fichait de ma mort, ou de ma souffrance. Tu as été la première à...remettre en cause ma puissance quand j'étais avec Apolheen...Et...Regarde toi maintenant. Tu es vulnérable. Tu pleures, tu as peur de ce qu'ils pourraient me faire...

    Relevant la tête, Lokhyan laissa ses bras tomber le long de son corps, essayant de reprendre le peu de dignité qui lui restait.

    "Je t'ai changé. Et je refuse que tu meurs pour moi, si un jour je venais à disparaitre...Et sache que que ça arrivera bien plus tôt que tu le penses Charlotte. Je ne veux pas que tu recommences à sombrer comme lors de ma disparition. Je veux que tu te battes, que tu détruises cette race inférieure. Je veux que tu tues, que tu tortures, que tu pilles, que tu t'amuses... Je veux que tu redeviennes ce monstre.


    Détournant la tête, Lokhyan fit quelques pars en tournant, totalement détruit par ce qu'il disait. Il savait très bien que ça ne marcherait pas, qu'elle lui hurlerait dessus, et qu'ensuite, ils finiront tout les deux par s'embrasser. Comme toujours. Tels deux aimants, Charlotte Leonhart et Lokhyan Dewitt ne pouvaient vivre l'un sans l'autre. Mais pour la survie de l'un, l'autre devait l'abandonner. S'arrêtant a quelques mètres de Charlotte, il jeta un bref regard vers elle, elle ne bougeait toujours pas, le regardant fixement. Fonçant sur elle, il l'attrapa par les épaules, et la bloqua violemment contre le mur d'en face. Un bruit sourd se fit entendre quand le dos de la belle heurta le béton.

    " C'est terminé...C'est fini Charlotte. Il n'y a plus de nous! Il n'y a plus rien.

    La tenant encore fermement contre le mur, Lokhyan retenait ses larmes, tant la douleur lui tiraillait les entrailles. Puis il la lâcha, se retourna, et commença a partir. Il ne se retournerait pas. Non, il ne la regarderait pas une dernière fois, il ne devait pas. S'arrêtant, il fit l'erreur de jeter un dernier coup d'œil à belle Leonhart. Fonçant sur elle en un quart de seconde, il colla violemment ses lèvres a celles de charlotte, lui donnant un dernier baiser. Profitant de chaque secondes qui lui restait, , il du se détacher pour la même raison que la dernière fois, l'oxygene. La vie.

    "Pardonne moi...Pardonne moi Charlotte.

    Enfin, il se retourna, et commença a partir. Il n'y avait plus" d'eux", il n'y avait plus de "Charlotte et lui". Il n'y avait plus rien. Simplement un énorme cratère dans le cœur déjà inexistant de Lokhyan Raphael Dewitt.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Sam 17 Avr - 0:07

~† Ce n'était pas possible. Cela ne pouvait pas être possible. Tout ce qu'il lui disait... Ce n'était pas vrai. Elle ne l'entendait pas réellement. C'était son ouïe qui lui jouait des tours. Les chasseurs lui avaient donné un coup trop fort sur la tête et son cerveau déformait les mots qu'elle aurait dû entendre, oui ce devait être ça. Ou mieux même, en fait tout cela n'était qu'un rêve. Un cauchemar déguisé en rêve. En vérité, elle était toujours allongée sur le fauteuil de sa maison, encore endormie. Elle n'avait pas encore ouvert les yeux, pas trouvé de mot de Lokhyan l'invitant à la rejoindre, et il n'y avait pas eu d'attaque des chasseurs, et surtout... Surtout, Lokhyan n'était pas en train de.... rompre avec elle.

Une gifle. Il lui aurait donné une gifle que le résultat n'aurait pas été plus glorieux. Lokhyan parlait mais ses lèvres à elle restaient bizarrement closes. Elle avait l'impression que même si elle ouvrait la bouche, aucun son n'en sortirait. Le visage livide, le regard lointain, Charlotte écoutait son créateur lui parler. Justifier le fait qu'ils ne pouvaient pas rester ensemble. Il l'achevait sur place. Parce que ce qu'elle comprenait, c'était qu'elle avait changé, cela elle le savait oui. Mais pire encore, elle n'avait toujours pas réussi à remonter le gouffre dans lequel elle s'était enfoncée quand elle avait appris sa soi disant mort. Elle n'avait toujours pas réussi à s'en dépêtrer, et cela... décevait Lokhyan. Elle comprenait qu'elle n'était plus digne d'être sa progéniture. Parce qu'elle n'était plus aussi... elle qu'avant. C'était ainsi qu'elle entendait les mots que prononçait Lokhyan et cela l'achevait... Parce qu'il balayait d'un souffle tous les efforts qu'elle avait essayé de faire. Il la renvoyait dans son gouffre en lui sautant dessus à pieds joints...

Il ne voulait pas qu'elle sombre comme elle avait déjà pu le faire ? Mais ne le voyait-il pas ? Elle était déjà en train de sombrer à nouveau, juste sous ses yeux. Plus il parlait et plus elle tombait. Elle sentait cette si familière sensation de vide qui réapparaissait. Elle sortait de ses entrailles où elle s'était tapie pendant quelques mois, et elle la dévorait de l'intérieur. Dévastait tout sur son passage. Charlotte sombrait une nouvelle fois dans la lassitude et le néant... Il voulait qu'elle redevienne le monstre qu'elle avait été ? Mais elle était en train de faire exactement l'inverse, et elle ne pouvait rien contre cela. Il l'abandonnait et elle tombait... Elle le regarda se détourner d'elle une première fois. Elle, ne disait toujours rien. Sa bouche était sèche et ses traits blafards. Elle n'eut absolument aucune réaction quand il la poussa avec violence contre un mur, oubliant son ventre déjà blessé. Telle une poupée sans vie, elle l'observa d'un regard éteint tandis qu'il lui annonçait que c'était terminé. Qu'il n'y avait plus d'eux.

Elle resta là, immobile et dépassée, appuyée ou plutôt affalée contre le mur. La silhouette de Lokhyan s'éloignait et elle ne bougeait pas. Elle avait déjà sombré. Redevenue une morte vivante, un cadavre ambulant, et il n'avait fallu que quelques mots. Elle resterait là encore longtemps. Elle se laisserait finalement tomber sur le sol et, après un temps, les larmes se mettraient à couler mais elle ne pleurerait pas vraiment. Peut-être les chasseurs reviendraient-ils mais, Merlin, elle s'en fichait royalement. Qu'ils la prennent, elle n'avait plus de raison de se battre pour survivre. C'était ce qu'elle aurait fait. Elle se serait laissée aller contre ce mur froid si Lokhyan n'était pas revenu vers elle quelques secondes plus tard pour l'embrasser comme si c'était la dernière fois. Pas morte non, pas encore. Lokhyan venait de lui insuffler un souffle de vie par ce baiser. Il était parvenu à la réanimer et à lui transmettre un peu de sa fièvre. Et le voilà qui repartait déjà... Qu'elle le pardonne ? Ce fut plus fort qu'elle. Après avoir été dévastée par le vide pendant quelques instants, voilà que la colère venait tout balayer. Sans vraiment y réfléchir, elle se baissa, retira l'une de ses chaussures et la lança en direction de Lokhyan, visant la tête.
†~

    « Tu n'es qu'un égoïste Lokhyan Raphaël Dewitt ! »

~† Alors, claudiquant, elle se mit à le pourchasser, un pied nu. Alors qu'elle courrait pour le rattraper, elle se vit en une caricature de dessin animé, courant après Lokhyan avec un rouleau à pâtisserie. Au lieu de l'amuser, l'image l'énerva encore plus. Il la rendait ridicule ! Lorsque finalement elle le rattrapa, elle le poussa violemment contre une poubelle qui se trouvait là, le défiant de toute sa hauteur. †~

    « Tu n'es qu'un égoïste fini !
    Bouse Lokhyan, tu crois que ça m'amuse de n'être plus moi-même ? De n'être qu'un pâle reflet de ce que j'étais avant ? C'est de ta faute si j'ai changé, tu ne peux pas me le reprocher !
    Et ce n'est pas en me quittant que ça arrangera les choses. Tu n'es qu'un crétin si tu crois que fuir résoudrait tous nos problèmes.
    Le danger est là, il est partout ! Tu crois que je serais moins en danger si tu disparaissais ? Tu te fous le doigt dans l'œil et jusqu'au coude !

    Et j'essaye. J'essaye. Merlin, si tu savais comme j'essaye de redevenir celle que j'étais avant. Chaque fois que je le peux, j'essaye d'éveiller mon sadisme, ma violence. J'essaye et toi tu ne le vois même pas. Quelque chose s'est cassé quand je t'ai cru mort et je n'arrive pas à le réparer. Et ce n'est pas en me laissant que je pourrais me guérir. Je ne ferais jamais que de redevenir aussi pitoyable qu'avant !
    Alors je t'interdis de me larguer en plein Chemin de Traverse quand j'ai une plaie qui saigne et que je n'ai même pas pu coucher avec toi sans que tu aies peur de me blesser à chaque mouvement !! »

~† Furieuse et blessée dans son orgueil qu'il ait pu envisager de la quitter comme ça, de manière aussi misérable, elle tourna la tête et se mit à fixer la vitrine d'une boutique. Tentant de calmer sa rage et de refouler la colère qui ne cessait d'affluer. Après une ou deux secondes, elle releva ses yeux bleus vers son regard marron, à la fois triste et enragée. †~

    « Tu es un égoïste et un menteur.
    Tu crois vraiment que tu m'aurais embrassé comme tu l'as fait si "il n'y avait plus rien" ? Moi je ne pense pas non. Et tu ne me supplierais pas non plus de te pardonner.
    Bordel Lokhyan, tu ne vois pas que même si on se détruit, on arrivera jamais à renoncer l'un à l'autre ?
    Tu es un égoïste, un crétin et un menteur mais je t'aime.
    J'essayerai plus fort encore de redevenir "moi", mais il faut que tu me laisses une deuxième chance. »

~† Une seconde elle hésita. Puis, féline malgré sa blessure, elle franchit les derniers centimètres qui le séparait d'elle et vint se coller à lui de manière langoureuse. Si elle avait pu, elle l'aurait mordu. D'ailleurs, même si ses crocs ne perçaient pas la peau, elle amena ses lèvres face au sienne et lui mordilla la lèvre inférieure de ses dents. Elle plongea un regard convaincant dans le sien, dans lequel une petite lueur brillait. Elle sortait tous ses atouts pour le persuader, le reconquérir. Une dernière fois. †~

    « Je t'aime et j'ai envie de toi. Maintenant. »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan] Sam 17 Avr - 13:26

Elle était à lui. Elle lui appartiendrait pour le restant de son éternité, elle serait sienne jusqu'à ce qu'ils tombent tout les deux. Car rien, ni la mort, ni la haine, ni la peur ne pouvaient les séparer. Alors même si à ce moment précis, Lokhyan Dewitt savait qu'il devait partir, et l'abandonner, même s'il était conscient du danger que leur relation représentait, il ne pouvait lui refuser cette dernière volonté. Il ne pouvait partir sans se donner à elle une dernière fois. Car s'était impossible de résister à Charlotte, il n'y arrivait plus. Un regard, un mot, un baiser, une caresse, même sa simple présence le rendait totalement fou. Elle était une part de lui, et en même temps elle était si différente qui lui était impossible de lui résister. Il l'aimait, , et s'était cela le danger.

Plaquant violemment ses lèvres contre celle de la belle, Lokhyan ne réfléchissait plus, ne pensait plus à rien d 'autre. Il n'y avait qu'elle. Son corps, sa bouche, son regard d'azur. Il n'y avait plus les hunters, ne le Spirit, il n'y avait plus rien. S'ils devaient se quitter, il voulait lui offrir un dernier instant de bonheur dans ses bras, qu'importe les conséquences. Attrapant sa cuisse, il la souleva et fit volte face pour la coller au mur d'à coté. Il n'était pas a la vue du public, et vu l'heure tardive, personne ne viendrait dans cette petite ruelle, surtout après l'attaque de tout à l'heure. Caressant chaque parcelle de sa peau, soulevant la robe tachée de sang, il n'avait plus peur de la toucher à présent. Cette angoisse avait disparu grâce à son humanité. Embrassant ses lèvres cramoisies, il essayait d'oublier les paroles qu'elle avait eu envers lui juste avant. Elle avait totalement raison- il était égoïste. Il voulait son bonheur mais savait qu'en l'abandonnait, elle laisserait mourir son dernier souffle de vie. Il en était conscient, et pourtant, il préférait vivre loin d'elle. Le destin s'acharnait sur eux- ils s'étaient enfin trouvés, mais pour que le monde vampirique reste ce qu'il était, ils ne pouvaient être ensemble. Car si l'on touchait à un cheveux de l'un, l'autre irait se venger, quitte à laisser son espèce de côté. Abandonnant une fraction de secondes ses lèvres, il la fixa sérieusement.

"N'oublie jamais que je t'aime Charlotte...Qu'importe ce qu'il se passera...

Un murmure, un dernier murmure au creux de ses lèvres, et Lokhyan s'abandonnant pour la première fois en tant qu'humain, à la seule femme qui pouvait réellement l'aimer. Un soupire, un baiser, un couple qui ne sera plus jamais ce qu'il avait été.

The End




I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan]

Revenir en haut Aller en bas

~† Here we are, humans together... †~ [Lokhyan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: The magnificient London :: COMMERCES MAGIQUES-