AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Lun 4 Jan - 18:31

La pièce était plongée dans un silence absolu. C’était plus difficile qu’on ne pourrait le penser d’obtenir le silence réellement absolu ou que ce soit. Même pour des sorciers. Et à n’en pas douter l’endroit était un familier de ces manieurs de baguettes. Tout tendait à la prouver, à l’affirmer, comme si le possesseur de l’appartement en était fier ce qui, précisément, était le cas. Il y avait ce bureau qui faisait face à la baie vitrée orientée sud. Il était d’un bois très étrange qui ne semblait pas toujours avoir exactement les mêmes teintes et Merlin seul savait comme on avait pu obtenir un tel niveau de détail dans les nombreuses gravures qui ornaient le meuble. Certaines représentaient des scènes de bataille entre de courageux sorciers et d’étranges abominations, d’autres évoquaient les civilisation perdues de l’Atlantide. Mais ce qui était le plus remarquable c’est que tout cela bougeait. Les minuscules pièces de bois qui composaient cette œuvre d’art, en silence, avec grâce, exécutaient les actions suggérées par les scènes narrées sur le bois. On appelait cela un bureau à révélations et il n’y en avait que neuf dans le monde.

Mais ce n’était pas le seul objet fascinant et insolite. Sur ce même bureau il y avait un superbe sablier ouvragé. Les grains qu’il contenait semblaient être des fragments d’émeraudes d’une taille infinitésimale tant était superbe leur vert brillant, accentué par un léger mouvement de tourbillon. Des sorciers s’étaient perdus à contempler cette brillance évanescente qui semblait être un véritable pont vers des époques irrémédiablement perdues dans les limbes de l’histoire. Cet objet là était unique. Ses fonctions n’étaient pas toutes connues mais il y en avait une qui défiait les théoriciens de la magie depuis plusieurs années. Quand une conversation commençait le sable remontait avant de s’écouler vers le bas, la rapidité de cette descente étant régie par l’intérêt de la conversation. Ou peut être qu’intérêt était impropre. Il s’agissait en réalité de la puissance des mots et de leur force.

Mais on perdait un temps infini à cataloguer tous les objets merveilleux présents dans ce grand appartement. Mieux valait passer au plus notable. Il y avait un homme qui lévitait doucement au dessus d’un tapis oriental de grand prix. Sans baguette. Il avait appris cette technique auprès d’un professeur anglais perdu dans un lointain désert qui se faisait appeler Gaunt. Il ne savait pas encore voler sans support comme le permettait la technique, poussée à son point le plus avancé, mais la lévitation, de moindre envergure, n’avait plus de secret pour lui. Et il avait découvert que s’asseoir dans les airs sans support physique renforçait considérablement l’efficacité de la méditation.

C’est ce qu’il faisait, cet homme en posture de Bouddha à quelques centimètres au dessus du sol, il méditait. Les traits parfaits d’Adam étaient détendus et apaisés tandis que ses yeux bleus glacés, qui troublaient tant tout à chacun étaient recouverts par ses paupières fermées. Pour cet homme la paix de l’esprit semblait être un bien précieux. Et en effet au cours de sa vie il n’avait pas toujours pu se payer ce luxe anodin de l’homme libre qu’était un moment de quiétude. Et d’ailleurs cet instant n’était pas parfait. Adam n’arrivait pas à maîtriser les vagues furieuses qui se brisaient sur les récifs de sa douleur, dans la mer de désespoir et de sang que devenait son esprit quand il s’y attardait trop longtemps. Encore maintenant des images se bousculaient. Une jeune femme au visage d’ange. Des armes à feu moldues. Avec ce qu’Adam avait dans la tête, beaucoup serait devenus fous. Mais ils n’étaient pas occlumens pour rien, il savait discipliner son esprit et se relaxait malgré ces spectres qui rôdaient au seuil de sa conscience.

L’environnement n’y était pas pour rien. Tous ces objets insolites avaient été sauvés de son manoir de Nouvelle Angleterre en Amérique et ramenés ici par des hommes de la fondation. Sentir ces artefacts qui, pour certains, étaient présents de sa vie depuis de nombreuses années… cela renforçait un sentiment de foyer de sécurité auquel Adam ne croirait jamais totalement mais dont l’illusion pouvait au moins le faire se sentir bien pendant quelques temps.

Ce moment privilégié de réflexion sur lui même, d’introspection, de semi quiétude fut toutefois interrompu de la façon la plus contrariante. Des coups puissants et répétés à la porte du vestibule de la suite d’Adam. Lequel fut debout en un instant, baguette brandie, ses yeux glacés fixant la porte d’un air sombre. Ses compagnons savaient qu’il attachait une grande importance au calme, d’autant plus quand il méditait et ces coups précipités dénotaient… eh bien Adam ne savait pas encore mais il éprouvait de l’appréhension pour cette intrusion inattendus.

Quand il fut près de la porte il s’enquit de l’identité de son visiteur, sa baguette prête à faire des ravages. Mais il connaissait la voix qui naquit de derrière sa porte. La voix habituellement veloutée d’une personne qui considérait – presque – comme un ami, d’une personne qui l’avait suivi en Angleterre en bravant le danger et qui habituellement était d’un naturel très calme.

- Adam, nous avons un vampire qui se ballade dans la zone de sûreté. Et pas n’importe quel vampire, les sorts indicateurs affirment qu’il est vieux et puissant. Il n’est sûrement pas là par hasard, si ça se trouve c’est un mercenaire, un traître ou que sais je ? Ben voulait passer immédiatement à la neutralisation mais je lui ai dit de t’attendre.

Ils transplannèrent immédiatement, apparaissant sur un sol enneigé, au bout d’une petite rue de kensington. Les deux sorciers avaient pris soin de masquer leur arrivée par un sort de flux qui dissimulerait aux créatures disposant de sens magique l’altération qu’avait provoquée le transplanage. Sur le visage d’Adam on pouvait discerner un air intrigué ce qui n’était pas si courant. Ses yeux luisaient d’une leur particulière tandis que dans son esprit, une poignée de souvenirs remontait à la surface. Un vampire vieux, puissant, redoutable à Londres, qui inquiétait les sorciers chevronnés avec qui Adam était venu en Grande Bretagne ? Il connaissait peu de vampires susceptibles de faire cela et il connaissait la localisation de ces puissants éternels à quelques exceptions près. Il était en bon terme avec la plupart.

Mais, et l’éventualité fit s’assombrir le bleu des yeux d’Adam, il était possible que cet éternel là soit venu pour attaquer, que ses intentions soit hostile. Oh Adam avait confiance en ses capacités mais il ne tenait pas à attirer le Spirit par une manifestation de puissance par trop remarquable. L’avantage qu’avaient les vampires c’était que leur force était discrète tandis que si un sorcier voulait détruire, la plupart du temps, c’était un véritable son et lumière.

Mais sans plus de réflexions stériles, Adam se dirigea vers ce qui allait peut être devenir sa cible, d’un pas souple, avec l’allure d’un homme prêt au combat, la main prête à saisir sa baguette. Les flocons qui tombaient autour de lui étaient comme d’agréables petites plumes de duvets sur sa peau tandis que les marques qu’il laissait dans la neige attestaient de sa présence dans une ville ou celle ci avait tendance à n’être que brève.

Il arriva à proximité du vampire. Il stoppa sa marche à quelques dizaines de mètres. Il se doutait bien que l’autre sentait sa présence. Ce qu’il comptait dire ne passa pas la frontière de ses lèvres. Ses yeux étaient étrécis par une surprise de taille. Cette silhouette, cette aura de puissance contenue, ce style et même l’habillement… C’était une sacrée surprise en effet. Il se détendit. Si l’autre se souvenait de lui il n’attaquerait pas. Et de toute façon il pourrait esquiver une première attaque foudroyante et faire comprendre à son vis à vis qu’il venait à lui sans intentions hostile. Un sourire ironique agrémenta ses traits patriciens tandis que sa voix s’élevait dans le crépuscule.


- Bonjour, Mr Lokhyan Raphaël Dewitt
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Jeu 7 Jan - 22:25

    Londres sous la neige. Depuis combien de temps Lokhyan Raphaël Dewitt n’avait pu voir ce spectacle ? Les trois derniers hivers qu’il avait vécu n’avaient été que souffrance et solitude, obligeant de se cacher dans des abris de fortune. L’hiver était pour lui la plus belle des saisons. Le froid, la neige, l’odeur du sang brûlant dans les corps gelés des humains. Un vrai délice. Foulant le sol, Lokhyan avançait tranquillement, le visage caché par une capuche noire. Charlotte lui avait ramené quelques nouveaux vêtements, et pour lui faire plaisir, il avait abandonner son vieux complet taché de sang pour ce sweet a capuche sombre. Bien qu’il préfère les chemises, et les vestes, la douceur du coton sur sa peau nue lui rappelait sans cesse le contact des lèvres glaciales de sa maîtresse. Il avait fallu quelques semaines pour qu’il commence apprécier ses gestes de tendresse et d’amour, mais maintenant il avait du mal à s’en passer, et dès qu’il le pouvait il se rendait chez elle. Bien qu’ils soient souvent ensemble, Lokhyan avait la fâcheuse manie de disparaître pendant des heures pour se calmer, ou éviter ses crises de colères ultra violente, et à chaque fois il ne prévenait pas la vampire qui s’inquiétait certainement. Ce soir là, il revenait après une disparition de 36heure. La colère était arrivée comme cela, sans aucune raison. Il avait d’abord enfoncé un mûr d’un coup de poing, puis avait failli tuer un de nouveaux compères. Quelques minutes plus tard, il était en foret, filant a la vitesse de la lumière pour échapper à ce monde qui l’obligeait à ne plus se contrôler.

    Il ne se souvenait plus de ce qu’il avait fait, ni où il s’était rendu mais sa colère avait disparu et il pouvait revenir en ville. Se dirigeant de suite vers le quartier de Kensington, n’ayant qu’une seule envie, la revoir elle, la soif le rongeait de l’intérieur, mais il n’avait pas le temps de s’arrêter pour un encas. Il trouverait du sang chez Charlotte, dans le frigo, il refusait alors de perdre du temps. Dépassant les immeubles et les petites ruelles, peut de personnes s’aventuraient dans Londres a cette heure-ci, et il savait qu’il n’aurait aucun problème à se rendre chez sa belle éternelle. Les yeux rivés sur le sol, l’odeur de plusieurs sorciers mirent ses sens en alerte. Ils étaient plusieurs près de lui, autours de lui, il le sentait. Continuant sa marche, il leva doucement les yeux, pour regarder au loin, apercevant deux silhouettes tournées vers lui, qui disparurent en quelques instants. S’arrêtant net, humant l’odeur ensorcelante du sang humain, Lokhyan retira sa capuche, dévoilant ses prunelles cramoisies, et son visage a la limite de la perfection. Restant immobile, il attendit. Une seconde, deux secondes, trois secondes. Puis un homme fit son entrée dans son champ de vision. L’&éternel n’eut pas de mal à le reconnaître, un humain avec une telle marche et un tel charisme ne s’oubliait pas aussi vite. Sa voix tonitruante sonna comme un gong dans le froid glacial de la nuit. Restant sur ses gardes, le vampire s’approcha de lui, la tête haute, une lueur de soif dans le regard.

    « Adam Shave. Je n’aurais pas cru vous revoir ici, et encore moins dans ce quartier.

    Un rapide regard vers la maison de sa douce, qui se trouvait à une centaine de mètre de là, il reporta son attention sur l’homme qu’il avait rencontré quelques années auparavant, en plein Paris. Comment ce riche sorcier pouvait se trouver dans cette ville souillée par le mal et m’horreur ? Comme Adam pouvait loger dans le même quartier que les deux vampires ? Tan de questions, et si peu de temps.
    Faisant encore quelques pas vers le sorcier, Lokhyan laissa un petit mètre entre els deux hommes, sachant très bien qu’un allié pouvait toujours se retourner contre soit. A ce qu’il avait compris, Adam Shave s’était fait des amis dans le monde vampirique, comme le chef Andropov, qui n’avait sûrement pas du lui dire que Dewitt était de retour.

    « J’espère que vous ne pensez pas que je suis venu ici pour vous…rendre une petite visite. Je ne savais pas que vous habitiez à Kensington et encore moins que vous étiez en Angleterre et…

    S’arrêtant de parler, la flagrance qui flottait dans l’air n’était plus la même qu’a un instant, la douceur du sang avait été remplacé par l’odeur nauséabonde du spirit. Cette créature aux allures de fumées noires, à la pensée impénétrable et à la violence inouïe. Ses sbires n’étaient qu’a quelques pâtés de là, cherchant sûrement à envoûté un ou deux humains. Lokhyan n’avait pas envie de se battre ce soir. Il voulait simplement aller la voir, l’embrasser et s’excuser encore et encore. A quoi en était-il rendu ?

    « Si cela ne vous gêne pas, je préférais parler à l’intérieur…Je sens que notre ennemi commun ne va pas tarder à pointer le bout de son nez, ironisa-t-il, dans un maigre sourire.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Jeu 7 Jan - 23:33

Adam se souvenait parfaitement de cet éternel. Il l’avait croisé en France. Lors d’une réception donnée par un vampire, un sire. Adam avait oublié le nom de ce vampire là. Liebert ? Livert ? Qu’importait. Un vampire puissant, nul doute que cet immigré hongrois l’avait été mais à l’époque où Adam avait été invité dans sa vaste demeure située dans un des quartiers les plus chics de Paris il avait déjà décliné. Cet ancien seigneur parmi les siens avait été très décevant. Alors que le sorcier s’attendait à un éternel raffiné, intelligent, digne d’estime, il n’avait trouvé qu’une loque, un vampire imbu de sa propre richesse, de sa propre autorité, de sa jolie maîtresse récemment transformée. Pathétique. Sans nul doute la soirée avait commencé très mal. Et puis les lieux… certes la maison en elle même était impressionnante, spacieuse, à l’architecture travaillée. Toutefois les lieux étaient décorés avec le plus mauvais goût. Il y avait même de la technologie, pensez donc. Là où la plupart des vampires d’un certain rang limitaient les appareillages moldus à des outils de conservation alimentaire – les moldus appelaient ça réfrigérateur - soigneusement dissimulés. Mais ce vieux vampire là avait des écrans plats, un ordinateur… écoeurant.

Seulement il y avait eu un événement imprévu. Un vampire. Très vieux. Qui était arrivé en retard et qui avait surpris tout le monde par sa prestance. Adam avait déjà entendu parler de lui auparavant mais c’était seulement à cette occasion qu’il avait rencontré le fameux Lokhyan R. Dewitt. Son impression avait été immédiatement positive. Sans nul doute cet éternel avait en lui un charisme fameux, une prestance que leur hôte était loin de posséder. Non seulement il rassembla autour de lui un cercle fort large en quelques instants mais bien vite la soirée tourna autour de lui. Adam observait alors tout cela de loin, jaugeant Dewitt sans en avoir l’air, évaluant la menace qu’il pourrait représenter, ou au contraire l’aide qu’il pourrait apporter à Shave.

Cependant il avait bien vite fait un constat. Parmi les siens Lokhyan suscitait autant d’admiration que de haine, autant d’approbation que de jalousie. Les siens étaient les premiers à médire sur lui. Ce fut seulement après quelques dizaines de minutes que Shave se décida à écarter la foule des curieux pour échanger quelques mots avec Dewitt. Ils parlèrent de tout et de rien mais sous ce bavardage politique les deux hommes, sorcier et vampire, s’estimaient, le rouge sanguin contre le bleu glacé. La magie contre la nuit. Rencontre concluante en tout point.

Et puis bien sûr, Adam s’en souvenait… à l’époque Helena était avec lui. A cette réception. Elle brillait plus que tous les joyaux de la Terre, elle illuminait l’assemblée de sa présence. Adam espérait que Dewitt n’allait pas poser de questions sur elle mais bien sûr, le vampire ne pouvait pas savoir, ne pouvait pas deviner. Sauf si il s’était tenu informé sur Adam mais ce dernier jugeait cela peu probable. D’autant qu’il était en général le premier à savoir si on s’intéressait à celui de façon un tant soit peu poussée. Se faisant cette réflexion, Adam se prépara à rester stoïque quand viendrait, inéluctable, la question sur Helena.

Pour l’heure il se plongeait dans le regard de l’éternel. La question était maintenant de savoir si il allait le croire. Etait ce seulement possible qu’un tel être se soit rendu, comme par hasard, dans le quartier où lui, Adam Shave, avait établi ses quartiers provisoires ? Comme si deux êtres qui avaient subi la cruelle marque du destin pouvaient se rencontrer tout à fait par hasard. Non, ça ne tenait pas vraiment et si un autre avait dit pareille chose, sans doute que Shave ne l’aurait pas cru. Toutefois il ne voyait franchement pas pourquoi l’autre mentirait. Lokhyan était fier et ombrageux, pas le genre de type à mentir et à utiliser des subterfuges. En plus si l’éternel avait des intentions hostiles il devait avoir prévu de se faire détecter, donc n’avait guère d’intérêt à faire l’idiot. Aussi Adam pouvait risquer de croire que son vis à vis disait la vérité.

Pourtant… il y avait quelque chose de nouveau en Dewitt. Il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il lui semblait changé. Plus… animal ? Plus violent ? Il ne savait pas trop. Cependant ce sentiment vague combiné à cette lueur de soif dans les yeux de l’éternel ne le mettait pas en confiance. Pas du tout. Un rapide calcul mental. Adam pourrait peut être sortir sa baguette et lancer un sort puissant avant que l’autre ne puisse l’atteindre, mais peut être pas. Il ignorait si Dewitt avait progressé ce qui était probable. Et déjà à l’époque il aurait été un adversaire pour le moins redoutable.

Puis quelque chose le fit mettre ses soupçons de côté. En effet, des envoûtés approchaient. Adam était agacé que l’autre l’ait senti avant lui. Enfin il faut dire que la surprise avait été de taille et qu’il avait sans doute des raisons d’être méfiants. Plus que Lokhyan. Qui manifestement ne saisissait pas à quel point cette arrivée des envoûtés était… contrariante pour Adam. Certes les envoûtés semblaient peu nombreux, cinq tout au plus, mais il était rare qu’il s’aventure dans ce quartier et surtout cela pouvait signifier que l’Esprit malfaisant savait que le sorcier aux yeux de glace était là et ce qu’il voulait faire. Et si c’était le cas, si c’était le cas… Cela signifiait des ennuis. Un regard pensif sur le vampire. Plus le temps d’hésiter. Il lui répondit d’une voix aimable.


- Je partage votre sentiment. Allons parler à l’intérieur. Je n’aime pas me confronter avec ces choses quand ce n ‘est pas utile. Vous savez ce que c’est. Et puis je ne suis pas seul et si les créatures s’approchent un peu trop, il leur en cuira. Si vous voulez bien vous donner la peine de me suivre…

Dès que l’autre avait parlé d’envoûtés, Adam avait sorti sa baguette. Certes c’était pour riposter aux assauts de l’Esprit et de ses séides le cas échéant mais aussi, puisqu’il proposait à Lokhyan de le suivre, il préférait être prêt à repousser une tentative malencontreuse.

Le vampire lui emboîtant le pas – Adam aurait bien proposé de transplanner mais certains vampires subissaient des chocs internes très désagréable après un voyage instantanné – ils furent rapidement au rez de chaussée d’un immeuble puis dans une grande pièce élégamment meublée avec une cheminée magique qui désintégrait la fumée mais conservait l’aspect agréable que ce dispositif revêtait partout dans le monde. Les appartements d’Adam, d’où il avait transplanné quelques minutes plus tôt, étaient aux neuvième étage. Au moindre geste agressif du vampire Adam transplannerait et l’éternel subirait une riposte magique foudroyante d’un certain nombre de sorciers. Donc le sorcier se sentait plus à son aise. Il s’assit sur un sofa et fit signe à son vis à vis de prendre une place face à lui. Immédiatement un autre sorcier apparut dans la pièce avec une flûte en cristal et un grand flacon de sang. Un sourire amusé éclaira les traits parfaits d’Adam tandis qu’il reprenait la parole.


- Nous sommes dans un des lieux les mieux sécurisés de Londres je pense. Nous possédons tout l’immeuble voyez vous. Et aucun envoûté ne s’approchera d’ici ou alors c’est que l’Esprit aura décidé d’une attaque massive. Bon. Servez vous un verre pendant que le sang est frais. J’en garde toujours en stock pour des occasions semblables. Il vient d’un moldu évidemment. Et quand vous aurez fini, peut être pourriez vous m’éclairer sur les raisons de votre présence dans ce chaos, et plus précisément ici même ?
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Mer 13 Jan - 17:12

      Emboitant le pas de l’humain, Lokhyan restait sur ses gardes, sachant très bien qu’à quelques mètres de lui, les compagnons de Shave le regardaient, examinant ses moindres gestes. Deux sorciers ne faisaient pas le poids contre lui, mais il connaissait assez Adam pour savoir qu’en quelques secondes, débarquerait une horde de magiciens, prêts à mourir pour leur bienfaiteur. Et Lokhyan ne voulait pas entrainer le quartier dans un combat sanglant, Kensington étant certainement le seul endroit où un semblant de paix régnait encore. Lançant un dernier regard vers le bâtiment ou sa maitresse logeait, et Lokhyan s’engouffra dans le hall du bâtiment. Il eut un petit sourire en voyant qu’Adam Shave aimait toujours autant les dorures, et la propreté. Lui pouvait vivre dans un amas de poussière et de saleté, s’endormir sur un sol crasseux, dévorer un homme dans la boue, sans se soucier de son apparence. Quitte à être un animal, autant l’être entièrement, en effaçant toute trace d’humanité.
      Suivant de près le sorcier, Lokhyan retira sa veste pour la déposer sur le premier fauteuil en vue, se fichant bien de lui demander l’autorisation. Il détestait les vêtements, et s’il avait l’occasion d’en retirer un maximum, il ne pouvait laisser passer cette chance. Esquissant un rictus lorsqu’Adam lui proposa du sang frais, l’éternel refusa d’un mouvement de tête, malgré la faim qui tiraillait son corps, réduisant les fragments de son humanité en poussière. Il savait qu’il ne pouvait se contenter d’un ou de deux packs d’hémoglobine, et il préférait encore sentir la rage monter en lui, plutôt que d’attaquer l’humain qui pourrait redevenir son allié.

      « Je vous l’ai déjà dis, je ne suis pas ici pour vous. Si j’avais su que vous étiez ici, ou même en Angleterre, j’aurais joué avec vos…petits chiens avant de frapper à votre porte.

      Lança-t-il, tout sourire. Un peu de sarcasme ne faisait pas de mal dans ce genre de situation. Et puis cela faisait pratiquement deux jours qu’il n’avait pas adressé la parole à quelqu’un, il fallait bien l’ouvrir un peu, non ? Lançant un regard à la pendule fixée au mur, l’éternel esperait au fond de lui que la belle ne soit pas chez elle, qu’elle soit sortie chasser, ou simplement tuer. Sinon, elle aurait obligatoirement sentie son odeur, et débarquerait dans un fracas de haine dans quelques minutes. Haine qu’elle déverserait sur l’homme qui avait osé inviter l’homme qu’elle attendait depuis déjà deux jours. Pauvre Shave.
      Se tournant autours, telle deux cowboys en alerte, Lokhyan ne lâchait pas des yeux le regard bleu glace de son ancienne connaissance. S’il était dans ce quartier, s’était bien pour quelque chose, et l’éternel voulait en savoir plus. Il voulait être sur qu’Adam Shave était son allié, avant de le donner sa confiance.

      « Je loge chez…une amie, et elle habite pas loin d’ici à vrai dire. Voila la raison de ma venue dans ce quartier.

      Il avait été sincère, comme souvent à vrai dire, sauf sur la terminologie « d’amie ». Charlotte était plus sa fiancée qu’une simple connaissance, ou qu’une conquête d’un soir. En tout cas, c’était comme ça qu’il la considérait à présent. Sa moitié. Elle lui réapprenait à être un homme, dans tout les sens du terme, à redevenir le Grand Vampire qu’il avait jadis été, même si à présent, sa violence dépassait l’entendement, et que certains le voyait comme une bénédiction. Il y avait les vampires qui l’encourageait à rester la bête féroce qu’il était, et d’autres, qui souhaiter le retour du Monarque. Et pris entre deux, Lokhyan ne savait quel camp choisir, sachant très bien qu’il crèverait dans tout les cas. On ne peut pas échapper à son destin.

      « Que faites vous ici ? La France ne vous bottait plus ? Il parait que le Spirit a détruit l’emblème parisienne…La tour eiffel, c’est bien ça ?





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Jeu 14 Jan - 19:49

Les yeux de glace se concentraient sur le verre de sang froid. Allaient ils le transformer, le rendre solide, comme n’importe quel sort de congélation ? Non ce n’était qu’une illusion. Mais toutefois Adam ne pouvait s’empêcher de fixer ce sang offert avec fascination. Fascination différente de celle du vampire certes. Plus philosophique. Ce liquide d’un rouge sombre, enveloppé dans un écrin de cristal, offert aux êtres qui pouvaient le posséder. Oh certes Adam n’était pas un vampire, mais quel délice de se sentir si puissant, si divin, par rapport à ces êtres sans magie ni pouvoirs qu’étaient les moldus. Il savait que ce sang avait été extrait d’un mouvement de baguette par un camarade. Sans que l’être pathétique qui était la cible puisse faire quoique ce soit. Ah ces moldus, ils sont décidément très fort quand il s’agit de ravager la planète, d’utiliser des tactiques sournoises mais en réalité ils ne sont que des rats. Non moins en fait. Ils ne sont que des âmes dans un corps d’une infinie faiblesse habités par la veulerie, dont il convient de disposer.

Shave revint à son interlocuteur qui était en train de décliner son offre de boisson. Un sourire froid parcourut le visage parfait du sorcier. Le vampire millénaire s’était il rendu compte qu’il avait été testé ? Sans doute que non. Mais si il s’était jeté sur ce sang, si Lokhyan n’avait pas pu se tenir et qu’il avait perdu le contrôle de lui même… Oh Adam ne l’aurait pas attaqué même si il pensait pouvoir le vaincre. Il se serait contenté de transplaner, de s’enfuir, et de laisser le vampire partir, intimant aux siens l’ordre de ne rien faire. Toutefois Shave aurait su immédiatement que le vampire n’était pas un allié fiable. Qu’il n’était qu’une bête assoiffée d’hémoglobine. Mais ce n’était pas le cas. Pour défendre ses propres intérêts Dewitt était en train de surmonter son désir de sang et nonobstant le fait qu’il en avait devant lui, gardait un calme qui semblait parfait.

Remarquable. Adam n’avait qu’une infime idée de ce que pouvait être la souffrance d’un vampire un manque cependant il imaginait à quel point il devait être prodigieusement difficile de se dominer. Il laissa planer le doute dans l’air encore un instant puis fit disparaître le sang d’un geste de baguette. Dewitt n’eut aucune réaction. Tout à son honneur encore une fois. Et en même temps qu’il adressait des félicitations mentales à son vis à vis, Adam écoutait cette voix d’où transpirait une indicible antiquité. Il eut un tressaillement agaçé quand l’autre parla de ses compagnons comme des chiens. Comme si ces gens étaient des serviteurs. Comme si c’était lui qui les payait. Absurde. Ils partageait sous ses vues. Détruire l’Esprit. Et la suite… un sourire de délicieuse satisfaction anticipée naquit. Dans l’esprit d’Adam uniquement toutefois.

Il pâlit de façon impeceptible quand Dewitt parla d’une amie avec une hésitation qui en disait long. Il imaginait aisément la splendeur de l’immortelle qui partageait la vie du vampire et pour cause, il avait fréquenté assez longtemps les fils et les filles de la nuit pour apprécier la grâce éthérée de ces dernières. A cette pensée, immanquablement… il dut en chasser d’autres. Shave était agaçé . Il perdait le contrôle de la conversation même si l’autre ne pouvait pas devinait qu’il déstabilisait le sorcier. Contrariant. Toutefois ce flottement ne dura qu’un temps infime puisqu’Adam s’attendait à la question suivante. Même si il était surpris qu’elle soit posée en ces termes. Lokhyan devait bien avoir une idée de la présence d’un groupe de sorciers ici ? Ou pensait il que seuls les vampires se sentaient menacés par l’Esprit ? Ou alors est ce qu’il estimait qu’Adam poursuivait des buts si inavouables qu’il ne pouvait décemment pas lutter contre l’Esprit ? Cette dernière pensée était amusante et le sorcier eut un sourire réel. Il commença répondre d’une voix cordiale voire amicale. Mais on y sentait toujours une réserve. La réserve de celui qui ne sait pas exactement à quel point une vieille connaissance peut avoir évoluée, en bien ou en mal.


- Chez une amie vraiment ? Voilà une amie fort aimable. Elle vous loge donc dans une telle période ? Ou peut être que quelque chose d’autre vous pousse vers elle.

Insistance ironique sur le mot amie. Adam fit apparaître une coupe de champagne. Bien malheureux était l’être qui ne pouvait pas goûter à ce Bollinger grand cru de dix neuf cent douze. Il fit osciller un instant la flûte, appréciant le mouvement des bulles et la couleur du magnifique élixir. Il en prit une petite gorgée et continua.

- Fameuse coïndicence en tout cas que nous soyons si proches, vous, votre… amie, et moi. Londres est une grande ville et à l’heure actuelle on a tendance à s’y perdre… pour le moins facilement. N’est il pas vrai ? Quoiqu’il en soit il est heureux que le destin nous ait permis de nous rencontrer à nouveau car je pense que nous allons gagner à coopérer.

Le sorcier s’enfonça confortablement dans son fauteuil. Il se sentait davantage à son aise maintenant qu’il était certain que le vampire en face de lui allait être gérable. Qu’il n’était pas là pour une lutte inutile. Dans l’atmosphère chaude et agréable de ce petit paradis perdu dans un enfer de neige plein de démons, Adam était ravi d’avoir retrouvé ce qui pourrait bien être un atout très sérieux dans la lutte qui s’annonçait. Lutte dans laquelle le combat contre l’Esprit ne serait qu’un premier round. La voix était cependant presque inquiétante quand le sorcier reprit la parole. Il devait faire une réponse difficile à la question qu’avait posé, sans malice, le vampire.

- Helena est morte. Je n’avais plus aucune raison de rester à Paris vous comprenez. Quant à ma raison de venir ici, elle est la même que beaucoup de groupes de sorciers et de vampires venus des amériques. Lutter contre l’Esprit et ses écoeurants envoûtés. Enfin pour la tour effeil… ce n’était qu’une hideuse construction moldue. Un tas de métal infâme qui n’est qu’un furoncle défigurant Paris. Donc… eh bien pour une fois que des envoûtés agissent dans le bon sens.

Sans voix avait été égale. Pourtant le froid était indéniable.

- Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Sam 16 Jan - 14:17

    Adam avait prit un ton presque ironique pour parler de cette « aimable » amie qui logeait Lokhyan, et ce dernier n’aimait pas les allusions que sa connaissance venaient de faire. Oui ils étaient ensemble, mais peu de le savaient, et l’éternel ne souhaitait pas que le bruit de cette relation se répande comme une trainée de poussière, s’était trop dangereux pour elle. Charlotte avait beau être l’une des vampires les plus violentes de la ville, être la compagne de Lokhyan Dewitt ne ramène que des ennuis. Et il refusait qu’elle souffre encore pour lui. De plus, Adam avait surement du la rencontrer lors de la réunion, qu’elle soit avec Lokhyan ou seule, elle se faisait toujours remarquer par son ton acerbe, ou sa beauté fatale. Il n’avait pas choisi la facilité en la choisissant, s’était certain. Un feulement s’entendit dans la pièce, sortie tout droit de la mâchoire du bellâtre, détestant qu’on parle de ses relations avec la belle ainsi. On ne faisait pas d’ironie avec Dewitt dans ces temps noirs. Il fit un peu vers Shave, mais se retint d’aller plus loin Les pulsions animales qui le contrôlaient depuis quelques temps, devaient être détruire et le seul moyen d’y arriver était de ne pas y répondre Première victoire de Lokhyan Dewitt sur ces dernières N’ouvrant pas la bouche, il laissa Shave continuer son discours, amusé de voir que l’homme n’avait même pas vu l’éclat haineux dans son regard cramoisi.

    Depuis que la petite Anya, sorcière et voyante a temps plein, lui avait annoncé sa mort imminente, Lokhyan croyait au destin, ou plutôt essayait de se convaincre de sa véracité. Quoi qu’il en soit, sa colère s’adoucit lorsqu’Adam laissa de coté le sujet de cette « amie », pour continuer sur leur nouvelle rencontre. Oui les deux hommes pouvaient être de parfaits co-équipiers, comme ils pouvaient aussi devenir deux grands ennemis. Shave avait la puissance, et surtout des amis derrière lui, Lokhyan avait l’âge, et les troupes. Ils n’étaient pas a égalité, le vampire pouvant écraser le petit sorcier en une pichenette, mais tout de même, Adam pouvait être d’une grande aide pour la cause vampirique, et sa grande lubie étant de tuer les humains, cela était un plus pour leur « amitié. » Souriant à peine à cette remarque, le vampire s’adossa au mur, ne lâchant pas du regard sa rencontre l’écoutant sans l’arrêter. Puis l’ironie disparut en une fraction de seconde, laissant place à un ton froid, sans émotion. Helena. Il s’en souvenait à peine, même si la beauté de la jeune femme était incontestable, Lokhyan ne s’occupait pas de cela avant Apolheen. Les femmes n’étaient que des êtres vivants, dont il ne comprenait pas l’engouement que les hommes leur portaient. Mais ce temps là était bien terminé. Elle était donc morte, elle aussi, sous le courroux d’un vampire, ou d’un envouté. Adam ne laissait rien paraître, mais la tristesse et surtout la haine s’entendaient dans ses mots.

    « Je suis désolé.

    C’est tout ce que pu dire Lokhyan à cette phrase. Un murmure d’excuse qui provenait de la bouche d’un millénaire, était plus puissant que n’importe quel cri, surtout adressé à un sorcier. Il l’était vraiment, désolé, sachant ce que cela faisait de perdre un être aimé. Regardant toujours le seigneur, fixement, les mots qu’il entendait lui arrachèrent un rictus- jamais il n’avait rencontré de sorcier ressentant une telle haine pour les moldus, jamais. Il ne savait pas pourquoi Adam était si haineux envers ses hommes dépourvus de magie, et ne lui avait pas demandé lors de leur première rencontre. Restant silencieux quelques secondes lorsque Adam lui demanda la raison de sa venue ici, Lokhyan baissa la tête, ne sachant trop par où commencer et surtout, s’il devait vraiment lui dire la vérité.

    « C’est…compliqué…Vous avez surement dû entendre des voix sur ma…mort. Disons que j’ai fais un petit tour en enfer, durant quelques années, et que je préfère largement le paradis terrestre. Et Londres étant le centre d’impulsion magique, mon rôle était de revenir ici…

    Pas d’Apolheen, pas d’amour, pas de torture, pas de combats. Rien, juste un fragment des dernières années, raconté avec un semblant d’humour. C’était tellement plus simple. Et puis, il ne souhaitait pas raconté sa vie à Adam, qui était presque un inconnu pour lui à présent. Abandonnant le mur tapissé, Lokhyan alla s’asseoir sur le fauteuil cramoisi, s’asseyant sans en demander la permission.

    « Il parait que vous connaissez…Alexey Andropov, le nouveau chef ?

    Intéressé, surement. Mais jaloux, certainement. Lokhyan avait beau aimé son frère, son meilleur ami, il ne pouvait s’empêcher de le jalouser depuis sa relation avec sa belle. Il arrivait toujours à se contrôler, sachant quoi faire quand il n’y avait plus aucune solution, gardant son sang froid lors de chaque rixe, essayant de protéger les siens comme il le pouvait. Tout le contraire de Lokhyan, qui était plus buté qu’un taureau d’arène.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Sam 16 Jan - 17:03

Le visage parfait d’Adam Shave ne montra aucune émotion alors même qu’il croyait qu’un vampire millénaire allait se ruer sur lui pour tenter de lui ôter la vie. Ses yeux glacés semblaient fixer un vide infini. En réalité il était plus alerte que jamais. Il lisait l’arrogance du prédateur dans les yeux rougeâtres du vampire cela lui déplaisait. Que croyait il ? Adam pouvait se déplacer instantanément hors de portée puis faire flamber les lieux d’un feu magique qui ne détruirait pas le bâtiment mais qui était aussi efficace qu’un feu moldu contre les êtres de la nuit. Et ce sans aide d’aucun autre sorcier. On aurait tort de croire que l’homme taillé dans la glace ne pouvait pas faire preuve de chaleur. Mais les éternels qui avaient vu toute la chaleur humaine que pouvait dégager le glacial monsieur Shave étaient réduits à l’état de poussière et ne pouvaient donc guère témoigner. Toujours est il que dans le cas présent, Adam n’eut pas à attaquer. Pourtant pendant un instant, pendant un moment infime, il avait eu envie, lui aussi, de voir qui était le plus fort. Instinct primitif. Il s’en voulut d’éprouver de telles pulsions, si semblables à celles de Dewitt. Dewitt qui regagnait sagement un fauteuil. Bien. Le sorcier ne put résister à un sourire mi figue mi raisin. Pas franchement moqueur mais indéniablement amusé. L’autre était arrogant mais finalement pas si confiant que ça.

Cependant Shave était préoccupé. L’autre avait été à deux doigts de passer à l’attaque. Etait il fiable ? Adam pouvait il décemment s’allier avec un vampire dont il ne pouvait prévoir les réactions et qu’une taquinerie mettait dans tous ses états ? Alors que le sorcier aux yeux de glace prévoyait de féliciter son vis à vis et de lui dire qu’il avait bien de la chance, il allait prudemment éviter. Qui sait comment l’autre le prendrait ? Manifestement Dewitt était à manier avec une grande précaution. Trop de précaution peut être. Dans le regard qu’Adam jetait sur Lokhyan il y avait une appréhension par trop perceptible. Pas de la peur non, mais un doute. Un doute. Comme un joueur d’échec qui découvre qu’une de ses pièces importante était dans une situation compromise.

Le sorcier aurait en effet bien voulu le soutien de l’immortel pour réaliser ses projets mais si ce dernier se mettait à massacrer alliés et ennemis sans discernement, il ferait plus de mal que de bien. Des entités habitées par une folie meurtrière, il y en avait déjà des tas à l’extérieur, inutile de discuter avec une autre. Cependant Adam voulait croire en ce vampire qui se trouvait en face de lui. Il voulait croire que ce puissant vampire n’avait pas perdu toute sa superbe et qu’il était encore, en partie au moins, celui dont il se souvenait. Pourtant… il y avait vraiment quelque chose de sombre dans le rouge de ses yeux. Quelque chose qui n’était pas sans rappeler à Adam qu’il devait se tenir sur ses gardes, ce qu’il n’oubliait jamais de toute façon.

Il entendit ce « désolé » qui sorti de la bouche de l’immortel mais ne l’écouta pas. Des paroles creuses. Oh il était quasiment inévitable que l’autre consente à cette politesse élémentaire mais Adam était cynique et en temps que tel il savait que personne n’était désolé pour personne, que la vie se résumait à celui qui exploitait l’autre jusqu’à plus soif et qu’il s’agissait seulement et uniquement de cela. Rah ! Adam repoussa ces pensées. Souvent ce côté désabusé l’envahissait, ce qui était mauvais pour un homme avec des rêves. Il devait alors, comme à cet instant face à Dewitt, se rappeler de ses buts finaux, de ce qu’il voulait en réalité.

Il ne fut pas surpris de la réponse évasive de Dewitt concernant son retour à Londres. Fronçant les sourcils, Adam sortit une cigarette magique de sa poche intérieure et prononça un mot de pouvoir. L’extrémité s’alluma dans un petit bruit bien reconnaissable. Le sorcier tira une bouffée et exhala la fumée, sa poitrine se soulevant légèrement tandis qu’un sentiment d’apaisement s’insinuait en lui. Un moldu ignare aurait pu penser qu’Adam indisposait le vampire en face de lui mais en fait l’odeur de cigarette, le goût, tout cela n’était perceptible que par le fumeur. L’autre ne faisait que voir la fumée. De plus, contrairement à une cigarette moldue celle ci n’avait pas d’effet secondaire mortel. Ce petit acte insignifiant pour un sorcier ou un vampire était plus que ce que pourrait jamais rêver un moldu. Insignifiants, faibles, répugnants.

Et enfin Dewitt posa la question à laquelle Adam s’attendait depuis le départ. Ou plutôt il posait une question sur un sujet qu’Adam s’était attendu à devoir évoquer. Andropov. Le sorcier réfléchit une seconde à la réponse qu’il devrait formuler. Tout dépendait en effet des intentions de Lokhyan. Ce dernier voulait il virer le chef actuel et retrouver sa place ? Comptait il sur le soutien d’Adam ? N’était ce pas la raison réelle de sa présence, n’était ce pas ce qui avait guidé ce pseudo hasard ? Et si c’était bien le cas, qu’est qu’Adam était sensé faire ? Andropov était intelligent, stable, on pouvait le comprendre, discuter avec lui. Le sorcier avait de l’estime pour cet homme et de plus Alexey constituait un allié véritable. Et pas un fou psychotique qui agissait par impulsion. Si Adam avait à faire un choix… mais d’un autre côté, Dewitt était plus fort, plus puissant, plus dangereux. Qu’on lui désigne une cible et celle ci se dirigeait vers la mort plus sûrement que n’importe quel suicidaire. Tous deux avaient donc leur utilité. Que faire ? Que répondre ? En cet instant Adam était revenu au dilemme sur lequel il n’arrivait pas à trancher. Maudits soient ces chefs vampires qui quittaient leurs postes avant de mourir et qui plongeaient tout le monde dans le doute. Shave décida de faire une réponse très neutre, qui n’engageait à rien.


- Alexey Andropov est une personne pour laquelle j’ai de l’estime et je crois pouvoir dire que c’est réciproque. Il m’a aidé dans le passé et je dois lui en être reconnaissant. En tenir compte.

Exhalaison de fumée encore une fois tandis que le sorcier se renfonçait dans son propre fauteuil, regardant d’un air distrait la flûte de champagne, sans la boire. Il se demandait ce qu’il allait pouvoir dire par la suite. Cela le démangeait de poser des questions franches et nettes, de faire cracher à ce foutu vampire toutes les réponses qu’il voulait. Mais il ne pouvait pas, il fallait se concilier les bonnes grâce de cet éternel insolent qui avait été à deux doigts de l’agresser, lui Adam Shave, qui avait été à deux doigts de tenter, vainement, de mettre un terme aux ambitions du sorcier.

- Vous savez… je me demande, oh je comprendrais si vous vouliez garder cela secret. Mais si je peux me permettre, quelles sont exactement vos intentions ? Souhaitez vous éjecter Alexey ?

Et en son for intérieur Adam pensa : « ce ne serait pas bien dur ». En effet Shave doutait sérieusement que le placide et calculateur Alexey Andropov au sens moral bien établi lutte longtemps contre le hautement mortel Lokhyan Dewitt. Sauf bien sûr si Andropov révélait une ambition et une volonté insoupçonnée. Cependant Shave voulait savoir.

- Et surtout, excusez moi de le demander aussi franchement, est ce que vous comptez sur mon alliance pour concrétiser vos intentions ?
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Mer 20 Jan - 21:12

    Virer Alexey? Le mettre sur la touche? Jamais cette idée ne serait venue à Lokhyan, jamais. Il avait beau aimer le pouvoir, l'idée même d'éjecter Alexey ne lui avait pas effleuré l'esprit, surtout qu'il n'avait qu’à demander pour reprendre son titre. S'était lui qui hésitait plutôt, non le contraire. Reprendre les reines du monde vampirique lui remettait un poids énorme sur les épaules, pouvant le rendre fou, au point de commettre l'irréparable. Mourir était pour lui, un désir enfoui, mais il savait que son décès, entrainerait la guerre, ainsi que la chute des éternels. Comme pour Alexey, ou comme pour d'autres grands vampires. Même s'il souhaitait arrêter leur éternité, le poids de milliers de vie reposait sur eux. Qu'importe ce qu'ils désiraient au plus profond de leur être, leurs actes finiraient par tuer leur congénère. Cela faisait des mois que Lokhyan réfléchissait si oui ou non il devait reprendre entièrement le contrôle des éternels, et depuis des mois, la réponse restait enfouie dans son cœur. Regardant l’humain, il resta silencieux, préférant écouter ce qu’il avait encore à dire. Il fallait avouer qu’Adam avait la langue bien pendue en des temps si obscurs, mais que la plupart de ses paroles finissaient par un point d’interrogation. Il était curieux, comme Lokhyan l’était auparavant.

    « Je…

    Fit-il dans un murmure avant d’être coupé par Shave, qui ne du même pas remarquer le mouvement de la bouche du vampire. Se concentrant sur la fumée que dégageait sa cigarette magique, Lokhyan se demanda pourquoi il n’avait jamais tenté de fumer –c’est vrai, il ne pouvait craindre pour ses poumons, ou même pour sa vie. Et puis la plupart de ses connaissances étant vampire, aucun ne pouvait mourir à cause de la fumée grisonnante. En y réfléchissant bien, le seul privilège humain que Lokhyan avait osé utiliser était la sexualité. Il ne buvait pas, ne se droguait pas, ne mangeait pas, ne dormait pas. Etre un être à la vie réduite était en fait certainement la meilleure condition qui soit. L’éternel aurait donné n’importe quoi pour ressentir une fois dans sa vie la douleur.

    « Je ne souhaite pas...Éjecter Alexey…C’est comme un frère pour moi, même plus que ça…Je lui ai demandé personnellement de prendre ma place.

    Quittant le siège confortable où il s’était assis quelques minutes auparavant, Lokhyan se rapprocha d’Adam, laissant son regard fixe sur l’humain. S’il comptait sur lui pour ses plans ? Drôle de question quand on sait que les deux hommes ne se sont vu qu’une fois dans leur vie. Et que le vampire ne pensait pas le revoir d’ici quelques années, voir plus.

    « Si vous êtes du coté d’Alexey, vous êtes de mon coté…Mais si un jour vous nous trahissez, sachez que je serais vous retrouver, et que vos chiens fous ne pourront vous protéger…

    Pas même pour un sourire pour rendre la parole moins dure, moins violente. Il ne voulait pas le tuer, mais s’il le fallait pour protéger les siens ou simplement les venger, Lokhyan ne se gênerait pas vous déchiqueter le corps d’Adam.

    « Ce n’est pas une menace, loin de là…Juste un conseil….d’ami.

    Quittant enfin le regard bleu glace de son interlocuteur, Lokhyan se retourna, et attrapa le flacon de sang, et le bu d’une traite, dans prendre le temps de le verser dans la coupe translucide. Il était encore chaud, et le bellâtre pouvait reconnaitre quelques flagrances connues depuis son retour en ville. Laissant le liquide s’écouler dans sa gorge, il n’en laissa pas une goutte, puis reposa le flacon sur la table. S’essuyant la bouche, il était conscient que maintenant il devrait aller chasser, ou tuer Adam pour se nourrir. Son geste pouvait passer pour un acte totalement stupide, sans réflexion, alors que bien entendu s’était tout le connaitre- boire cet hémoglobine signifiait qu’il devait quitter endroit au plus vite, et donc rejoindre sa belle par la même occasion.

    « Je resterai bien encore un peu mais…votre pipette ne me suffit pas. Alors à moins que vous me proposiez votre jugulaire, que j’accepterai volontiers, je pense que nous allons devoir nous quitter précipitamment.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Lun 25 Jan - 3:40

Déjà Adam n’écoutait plus son visiteur sur le départ que d’une oreille distraite. Les yeux de glace semblaient être plus flous, comme fondus tandis qu’il était perdu dans ses pensées. Manifestement il avait vexé l’autre. Il s’en fichait. Que le vampire parte puisqu’il prenait Adam pour un imbécile. « Comme un frère ». Qu’est ce que cela voulait dire ? Rien. Si les vampires vivaient éternellement, les liens affectifs ne voulaient strictement rien dire. Adam ne voyait pas pourquoi les enfants de la nuit seraient différents des moldus ou des sorciers. C’est comme ce que le vampire avait dit ensuite. « Demandé personnellement de prendre ma place ».

Peut être était ce vrai mais cela cachait quelque chose. Adam était plus que jamais convaincu qu’ils étaient tous guidés par l’ambition, l’instinct de survie et le mépris de toute morale illusoire, de tout pseudo lien. Tous c’est à dire moldus, vampires, sorciers… ceux qui nourrissaient de nobles sentiments, les rares êtres de lumière dans un monde entièrement noir mourraient sous les gravats d’un magasin. C’était évident. Pourtant Dewitt faisait mine d’être offusqué, voire surpris. Comme si tous ceux qui avaient du pouvoir n’en voulaient pas davantage. Ô hypocrisie répugnante. Plus répugnante encore quand l’autre vint le menacer. Comme si Adam avait intérêt à le trahir. Et si brusquement la partie évoluait et qu’Adam devait trahir les vampires, alors ceux ci pourraient bien le menacer autant qu’ils voudrait… cela n’aurait aucune importance. On sentait l’absence d’émotion dans la voix d’Adam quand il répondit, d’une voix basse, comme si il était ailleurs.


- Trahison ? Vengeance ? Quelle importance Dewitt ? Il n’y a pas de bien, il n’y a pas de mal, il n’y a que le pouvoir. Et ceux qui sont assez forts pour utiliser ce pouvoir.

Adam n’imaginait pas que si il n’y avait pas eu le Spirit, que si le monde avait eu un autre destin, un autre sorcier aurait parlé du pouvoir comme il venait de le faire. Cependant il imaginait aisément que sa réponse allait mettre Dewitt en colère. Ou pas. Adam était soudain las, très las. Si l’autre bondissait pour tenter de lui déchirer la gorge sauvagement, le sorcier ne ferait rien pour l’en empêcher. Il en avait assez. Voir ce vampire lui avait rappelé des souvenirs douloureux et les paroles pleines de noblesse et de maîtrise de soi que Dewitt prononçaient… cela l’exaspérait. On ne distinguait plus rien dans les yeux bleus d’Adam Shave sinon un profond désintérêt pour ce qui l’entourait. Si ses yeux avaient été noirs on aurait vu un puit sans fond, mais là on se perdait dans une banquise immense, froide, sans aucune vie ni aucun espoir.

Cet était transitoire, d’absolue froideur, Shave y était immergé de plus en plus. Au départ cela le dérangeait. Cette conversation avec un souvenir de son passé avait servi de déclencheur pour anesthésier totalement son rejet de cette glace qui s’emparait de lui. Quand il releva la tête pour fixer Dewitt dans les yeux, une photo n’aurait pas su rendre le changement dans ses traits. C’était inexplicable. Seul son regard avait changé et pourtant il était si froid, si peu humain qu’on aurait presque eu de la peine à reconnaître l’interlocuteur charmant et distingué qui fréquentait il y a encore quelques années les salons philosophiques.

Soudain la fumée de la cigarette l’indisposait. Etrange pour quelqu’un qui fumait depuis si longtemps. Il avait déjà remarqué que cela lui était de moins en moins agréable. Il fit disparaître la cigarette d’un claquement de doigt. Il y avait toujours ce vampire en face de lui. Soudain Adam le trouvait presque ridicule. « Juste un conseil d’ami ». Il n’avait pas tilté sur le moment, mais quand il songeait à cette phrase… c’était si cliché. On trouvait ça dans les bandes dessinées animées que les jeunes sorciers lisaient. L’autre tenait il tant que cela à sa vie immortelle qu’il avait besoin de rendre sa menace la plus grossière possible pour qu’Adam la saisisse ?

Puis Dewitt annonça qu’il partait. Cela ne fit pas lever un sourcil au sorcier. Que l’autre parte, qu’il revienne, qu’il le tue, qu’il le laisse en vie. Peu importait. Comme Adam l’avait dit à Dewitt il n’y avait, au final, que le pouvoir. Quand on avait le pouvoir on pouvait oublier que, comme tous les autres, on était au final qu’une coquille vide, engendrée par erreur, représentant d’une espèce dont l’existence n’était dû qu’à un vaste accident cosmique qui avait rendu une planète habitable. Quand on avait le pouvoir on pouvait se croire dieu et différent. On pouvait essayer du moins.


- Cependant croyez bien que je suis désolé de vous avoir froissé. Si les vampires sont nobles au point que l’idée même de trahir leur « frère » - accent ironique sur le dernier mot – les répugne au point de menacer leur prochain d’une façon pathétique, c’est qu’ils sont bien différents des moldus et des sorciers. Enfin vous l’êtes bien sûr, mais je ne me suis pas aperçu que vous étiez des êtres si moraux.

C’était sorti tout seul. Une provocation insensée mais le sorcier s’en moquait. Peut être que l’autre allait bondir. Puis tuer Adam qui ne se défendrait pas. Puis se faire tuer. Puis un éclair atteindrait un de ces rideaux. Puis tout prendrait feu dans un gigantesque brasier qui ferait fondre la neige. Le feu serait approprié comme hommage funèbre, si les morts étaient un vampire et un sorcier froid comme aucun autre. Donc tout cela… n’avait aucune importance. La voix d’Adam était quelque peu rauque. Comme si son corps était fatigué d’émettre des sons qui ne signifiaient rien.

- Et bien le bonsoir puisque vous partez. Vous faites bien. Votre nez, si fin, doit détester la mauvaise odeur immoralité que je dégage. Hâtez vous, noble vampire, d’échapper à la puanteur du sorcier.

Lentement Adam se coula dans son fauteuil et ferma les yeux, lentement, pour savourer la vision d’un monde de plus en plus fou à mesure que ses paupières s’abaissaient. Quand ce fut le noir, Adam se sentit mieux. Il s’efforça d’imaginer comment est le « rien », cette absence totale. Ce que ça peut être de passer, pour un humain, de corps conscient, lourd et inutile à la poussière puis à une absence totale d’existence. Terrifiant mais attirant à la fois. Et l’absence de pensée ? Etait ce comme le sommeil ? Et comment était le sommeil après tout ? On s’endormait on se réveillait sans souvenir de sa nuit si l’on avait pas rêvé, si l’on ne s’était pas réveillé. La mort, était ce donc un grand oubli ?

Un autre geste négligeant pour faire disparaître la flûte de champagne tandis que, perdu dans ses songes, Adam n’accordait plus d’attention au vampire sur le point de s’en aller.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Sam 30 Jan - 21:44

    Il s’était à peine détourner d’Adam, quand sa voix siffla dans la pièce. Que racontait-il donc ? Écoutant le moindre mot du sorcier, Lokhyan ne comprenait pas ce qu’il voulait dire, et surtout pourquoi il prenait la mouche aussi rapidement. Car oui, s’était bien cela, Adam Shave avait été presque déçu des paroles du Seigneur de la nuit. Pensait-il que les vampires ne pouvaient avoir de sentiments ? Qu’ils n’avaient pas de cœur pour oser émettre l’idée d’avoir une famille ? Les éternels étaient certainement plus liés que cette race humaine qui se déchiraient depuis des centaines d’années ! Quand ils étaient appelés à la guerre, ils suivaient tous un chef, en l’occurrence Lokhyan, et peu essayaient de passer outre ses ordres ! Les humains, eux, s’entre-tuaient, torturaient leurs semblables, s’amusant même du sort de leurs amis. Les vampires n’étaient pas comme ça. Même s’il s’agissait du pouvoir, du rôle de chef, Lokhyan ne ferait jamais de mal à Alexey, ou à Charlotte, jamais. Il préférerait même y laisser la vie, plutôt que de toucher à un cheveu des seuls êtres à qui il tenait réellement.

    Ne lâchant pas des yeux Adam, qui continuait son monologue, sans se soucier de la présence du vampire, la colère montait en lui, signe que les paroles de l’humain ne lui plaisaient guère. Être vampire ne signifiait pas être un criminel sans lois, et sans règles. Les humains devaient vraiment se mettre ça dans la tête- une seule chose différenciait les deux espèces, le régime alimentaire. Humains, vampires, sorciers ils étaient tous aussi violents les uns que les autres, seules leur manière de tuer pouvaient être opposées. Les uns préféraient les génocides purs et simples, les autres appréciaient les bains de sangs. Certains se cachaient, d’autres exposaient leur crime. Alors parler de moralité était vraiment une idée stupide. Aucune des espèces n’était morale, aucune. Ni les humains et leurs manies de se cacher, ni les sorciers et leur trahison soudaine, ni les vampires et leur haine implacable. Si on lui avait donné le choix, Lokhyan aurait préféré revenir aux temps de la première guerre, plutot que de rester dans cette période pourrie jusqu'à la moelle. Aider ou tuer les humains, les sauver, ou les donner en pâture au spirit. Tuer ou dévorer Adam Shave. Tant de question pour une seule destiné- la mort

    Le sorcier prit place dans son fauteuil, pensant certainement que le vampire allait partir dans quelques instants. Ce fut une erreur de ne pas jeter un dernier regard vers l’éternel, la rage pouvant se lire sur son noble visage. Serrant ses poings, l’envie irrésistible de déchiqueter Shave, et de boire son hémoglobine prenait possession de Lokhyan. Un feulement s’échappa de ses lèvres, tel un animal qui allait attaquer. Bondissant sans crier gare sur le fauteuil du sorcier, l’éternel attrapa le bras musclé de son interlocuteur pour le balancer sur le mur d’en face. Tombant dans un fracas qui avait surement réveillé les quelques voisins qu’il avait, Lokhyan savait très bien que les petits chiots d’Adam allaient débarquer dans quelques minutes.

    « Imaginez un instant que vous retrouviez votre précieuse Helena ! Voudriez-vous la perdre une seconde fois ?! Le Spirit a tué la femme que j’aimais ! Alors ne me retirez pas les deux êtres qui comptent dans ma vie ! Un vampire peut ressentir, comme tout êtres vivant !

    Fit-il d’une voix rauque et puissante, tandis qu’il bloquait déjà le corps de Shave sur le sol. Si Adam voulait attaquer, il pouvait le faire sans conteste. Malgré cette envie de le tuer, Lokhyan savait très bien que l’aristocrate devait rester en vie, étant d’une grande aide pour Alexey.

    « Si vous connaissez vraiment mon espèce, vous ne diriez pas ça…Si vous nous connaissiez vraiment, vous saurez que nous ne formons qu’un quand la guerre arrive…Car au contraire de votre race, nous pensons à nos frères, avant de penser à nous-même…

    Bloqué sur le sol, Adam pouvait attraper sa baguette sans problème, et jeter un avada kedavra blessant sur Lokhyan, ou même faire bruler la maison pour le tuer. Il avait le champ libre pour détruire le plus puissant des éternels, et Dewitt en était conscient.

    « Nous pouvons travailler ensemble, mais vous devez comprendre, Adam, que les vampires ne sont pas si horribles que cela…Les humains ont commis plus de crimes que les éternels…Et ceux pour seulement servir des causes personnelles…

    Le visage proche du sorcier, Lokhyan le lâcha, et recula de quelques pas. Son regard cramoisi encré dans celui bleu glace du sorcier qui était toujours à terre, le vampire esquissa un petit sourire.

    « Maintenant, si vous voulez me tuer, faites le…Mais sachez que si nous nous n’unissons pas, nous perdrons contre le spirit…J’ai déjà vécu cette époque, et ce qui se passe dans nos rues n’est rien comparé a ce qui nous attend….





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Jeu 4 Fév - 10:41

Dans un sens Adam Shave enviait le vampire qui se trouvait en face de lui. Pas à cause de sa vie éternelle puisqu’Adam était convaincu qu’il allait trouver le moyen de l’accorder aux sorciers. Pas à cause de sa beauté vampirique quelque peu surnaturelle puisqu’Adam n’avait rien à lui envier. Pas à cause de sa puissance pour la même raison. Non. Ce que Adam enviait c’était le pouvoir d’action de l’homme qui se trouvait en face de lui. En effet, Lokhyan pouvait revendiquer la suzeraineté sur tout une race ou, tout du moins, sur une bonne partie d’entre elle. Quel extraordinaire pouvoir, d’autant plus saisissant que Dewitt ne s’en servait pas. Alors que ce pouvoir, Merlin seul savait comme il aurait été utile face au Spirit. Oh bien sûr les vampires avaient déjà un chef mais lui non plus n’était guère porté sur la hiérarchie, la discipline, etc. Quoique cela n’est pas très vampirique de toute façon.

Cependant il n’en restait pas moins que si Adam pouvait avoir pareille légitimité auprès des siens suffisamment tôt il était convaincu que le Spirit serait aisément balayé et que viendrait ensuite une époque bien plus glorieuse. Pour les sorciers du moins. Ainsi Lokhyan possédait quelque chose qu’Adam désirait mais qui ne pouvait être pris simplement. Et encore une fois il ne s’en servait pas. Peut être que c’était justement la raison des paroles acerbes d’Adam. Qui a du pouvoir doit s’en servir, au delà des considérations philosophiques comme « qui a du pouvoir peut croire à l’illusion du bonheur ». Qui a du pouvoir doit l’utiliser pourun idéal. Au lieu de cela il semblait à Adam que son vis à vis était tout à son individualité et à son idylle idiote mais bien peu aux grands desseins et aux savantes planifications qu’exigerait la fin du Spirit.

Peut être que c’était tout simplement parce qu’ils appartenaient à deux espèces différentes et qu’ils voyaient les choses différemment. Même si pour le coup – expression appropriée s’il en est -, en effet, leur perspective n’était pas la même. Adam fut projeté contre le mur derrière lui avec une violence inouïe. Il eut à peine le temps de jeter un sortilège informulé pour amortir le choc. Un peu plus il aurait sans doute eu quelques os brisés. Autant pour sa résolution de ne pas se défendre qui s’envola aussi vite que la micro dépression de quelques instants auparavant.

Toujours est il que le vampire avait une perspective beaucoup plus confortable. Lui ne venait pas d’être jeté sans ménagement tel un sac de pommes de terre dans une cale de navire marchand. Cependant l’éternel avait commis une erreur en l’attaquant. Une erreur de débutant. Adam pouvait encore attraper sa baguette. Ou est ce que Lokhyan l’aurait fait exprès ? Si tel était le cas, Adam allait lui montrer qu’il n’avait pas besoin de la négligeance de Lokhyan pour remporter un éventuel combat – car Adam n’était pas sûr de vouloir le tuer, pas encore.

En un instant fugace, le sorcier transplanna derrière Lokhyan dès que celui ci eut reculé de quelques pas. Adam aurait certes pu transplanner plus tôt mais l’autre aurait été projeté avec lui. Il aurait été facile de profiter du choc provisoire du vampire qui n’était guère habitué à tel déplacement mais ça n’aurait pas été très « sport ». D’un geste de la main Adam récupéra sa baguette qui vola à travers la pièce. Certes il avait utilisé un sortilège informulé mais ça n’en donnait pas l’impression. En tout cas la situation n’était plus la même. Adam se trouvait assez loin pour être hors de portée d’un bond du vampire et tenait sa baguette. En un instant il pouvait lever des barrières magiques autour du vampire et faire flamber le périmètre concerné. Alors, le vampire, piégé, verrait sa peau se couvrir de cloque puis tomber tandis que ses yeux fondraient dans un abject grésillement, ses cheveux prenant feu sur fond de hurlement atroce. Un instant cela sembla fort séduisant à Adam. C’était comme ça qu’il tuait les vampires en règle générale.

Cependant il vit que l’autre savait qu’il pouvait frapper. Cela faillit le faire perdre tout contrôle. Que croyait Lokhyan hein ? Qu’il pouvait attaquer Adam sans que celui ci ne riposte en tuant le vampire ? Dewitt croyait il que, hop, il donnait un coup, humiliait le sorcier, et puis c’était bon ? Cette arrogance dans les yeux cramoisis, cette certitude que Adam n’allait pas utiliser sa magie… A nouveau les yeux glacés fixèrent les yeux brûlants. Si Adam l’épargnait l’autre allait il être assez malin pour ne pas voir cela comme une marque de faiblesse ? Le sorcier eut une moue ironique qui se ressentit dans sa voix.


- Certes oui, il faut nous unir. Toutefois vous avez dit vous même que vous ne souhaitiez pas prendre la place d’Alexey ou diriger les vampires. En conséquence vous n’êtes… qu’un vampire. Puissant certes, mais si je vous tuais ici et maintenant comme votre petite démonstration me donne le droit de le faire, cela ne nous ferait pas perdre la guerre. Mais bien sûr vous êtes convaincu que je ne vais pas le faire n’est ce pas ? Je le vois bien, vous vous dites que votre vie immortelle ne peut pas prendre fin ici. Vous êtes persuadé qu’il vous suffit de frapper puis de partir ? J’ai bien peur que non. Incente I…

Plop, plop, plop… des sorciers apparaissaient dans la pièce, baguette pointée vers Lokhyan. Six ou sept. Quel temps de réaction lamentable. Cependant vu le regard qu’ils eurent pour Adam ce dernier sentit qu’il fallait baisser sa baguette et ne pas prononcer la formule qu’il avait l’intention d’énoncer. Ils étaient tous conscients qu’Adam était sur le point de se laisser emporter par une fierté mal placée. Ne pouvant soutenir les regards des siens, plein de reproches, Adam rangea sa baguette. Il dit quelques mots au sorcier le plus proche et après des échanges de regards, ils transplannèrent à nouveau.

Poussant un soupir Adam se laissa tomber dans le fauteuil le plus proche et vrilla son regard sur l’imperturbable Lokhyan Raphaël Dewitt qu’un instant plus tôt Adam se faisait fort de transformer en tas de cendres. Au final le vampire avait raison et sa vie ne prendrait pas fin aujourd’hui. C’était extrêmement agaçant de devoir lui donner raison. Même si en l’occurrence c’était la bonne décision. Adam eut une sorte de sourire contrit.


- Je suppose que je n’aurais pas dû dire ce que j’ai dit. Cependant je ne voulais pas dire que les vampires étaient maléfiques. Si vous préférez… j’admire votre respect des liens d’amitié qui vous unissent à vos pairs. Dans votre situation, d’aucuns passeraient outre. Cependant vous avez dit quelque chose de très intéressant à l’instant. Vous savez que tout ceci n’est que le début, parce que vous, vous avez vu. Je me demandais si… est ce que vous me laisseriez regarder ?

Etincelle dans le regard glacé. Il était très probable que Lokhyan ait oublié des données depuis toutes ces années ou qu’il passe à côté d’informations. Après tout si les vampires aussi âgés que lui avaient des souvenirs précis de la dernière incursion du Spirit, on se saurait depuis longtemps comment en finir avec cette entité contrariante. Mais peut être qu’un regard extérieur sur des souvenirs intérieurs pourraient faire remonter des informations à la surface.

- Comme vous le savez peut être je suis légilimens. J’ai même des dons… très poussés en la matière. Je suis sûr de pouvoir obtenir des résultats si vous me faites assez confiance pour me laisser entrer. N’oubliez pas que si j’avais vraiment voulu vous tuer j’aurais pu le faire il y a quelques instants en dépit des plaintes silencieuses de mes compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Dim 7 Fév - 9:19

    Lokhyan n’avait jamais voulu être sorcier, et il n’avait jamais cet engouement pour la magie. Même lorsqu’il était simplement humain, la sorcellerie était pour lui quelque chose d’impensable, d’étrange. Il vivait avec des sorciers, mais ne s’intéressait pas à leur art. Et s’était la même chose à présent- être vampire était tellement plus jouissif que d’être sorcier. Devoir connaître des formules par cœur, les répéter sans cesse pour ne pas les oublier, se servir d’un pauvre petit bout de bois pour demander à sa tasse de café de revenir près de soit. A quoi cela servait sincèrement ? Lui pouvait tuer en un claquement de doigt, les sorciers devaient utiliser les mots pour exterminer un seul petit humain. Alors voir Adam se transplaner ne lui fit ni chaud ou froid, enfin même si ce serait un comble pour un vampire de devenir brulant à cause d’un petit tour de passe-passe.
    Les humains ne comprenaient vraiment rien à la hiérarchie vampirique. Laissons ses bras tombés le long de son cœur Lokhyan esquissa un sourire, devant les mots de Shave. Le tuer ne changerait rien au monde ? Tuer un millénaire était un acte proscrit dans le monde des vampires, quelque chose d’impensable. Alors tuer un millénaire ayant été le chef de toute une armée, ayant mené à la guerre les éternels, et étant le seul à pouvoir le refaire, était une idée totalement farfelue ! En lui ôtant la vie, il détruirait l’une des seules barrières contenant la rage de tout ses congénères. Si Adam souhaitait mourir, la mort de Lokhyan Dewitt était l’une des meilleures façons de crever en martyr. Voulant réagir, il fut stoppé par l’arrivée massive des petits chiens de Shave, qui avait bien entendu quelques secondes de retard. Les regardant papoter quelques instants, le vampire dépoussiéra son tee-shirt, refusant de se montrer aussi sale qu’un cochonnet à sa belle.
    Disparaissant aussite vite qu’ils étaient apparus, les petits copains d’Adam n’avaient rien tenté, n’ayant même pas jeté un regard à l’invité étrange de leur patron.

    « Cool la garde rapprochée.

    Balança-t-il, les lèvres étirées d’un un sourire moqueur. L’humain se laissa tomber dans son fauteuil, et il reprit son monologue, ne laissant pas une seconde à l’éternel pour parler. Qu’est ce qu’ils étaient bavards ces humains. Mais étrangement, les paroles intéressaient le bellâtre. Legilimens…Intéressant…Il en avait déjà rencontré mais aucun n’avait eu le temps de lui proposer cette…aventure, ayant rapidement finis sous ses crocs. Se rapprochant doucement de son « ami », Lokhyan attrapa la petite table de bois qui avait volé à un petit mètre d’eux, et s’assit sur le rebord.

    « Adam…Juste pour vous prévenir. Me tuer ne vous apporta que du malheur. Je suis peut être en standbye pour l’instant, mais c’est une décision personnelle. Et puis même, je n’ai qu’un mot à dire pour que mes frères entrent en guerre contre votre petit monde…Alors imaginez un instant leur réaction si je mourrais…reprenant son sérieux. Adam, dans quelques semaines, tout au plus, je serais mort, décapité par un sorcier, alors peut être qu’il serait préférable pour vous d’en apprendre plus sur moi, plutôt que de me tuer, non ?

    Il resta quelques instants silencieux, puis repris la parole

    « J’accepte votre demande mais…sachez qu’il est dangereux de revivre certains souvenirs…Et ceux qui vous intéressent sont tellement anciens, que j’en a oublié la plupart…Tant leur douleur était atroce pour moi…

    Revivre les années milles, était pour lui quelque chose d’impensable, d’horrible. Aucun vampire n’avait connu la douleur qu’il avait ressentie à cette époque, aucun ne pouvait comprendre pourquoi il était devenu comme ça dès sa transformation.

    « J’espère pour vous que vous êtes préparé à ce que vous allez voir….





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Dim 7 Fév - 12:25

Adam n’était pas aveugle. L’autre raison qui nourrissait l’arrogance de Lokhyan était évidente. Son ancien statut lui assurait grande considération parmi les siens. L’espace d’un instant, Shave examina les yeux incarnats. Le vampire avait dû y repenser, se dire que le résultat, le fait qu’il ait au final la vie sauve, résultait d’un enchaînement inéluctable. Seulement Adam était quand à lui convaincu que sa version était la bonne. Les vampires n’étaient pas différents des autres. Eux aussi avaient une population composée en majorité d’êtres non exceptionnels. D’êtres qui si ils n’étaient pas humains avaient les mêmes défauts. Lâcheté, mesquinerie, bassesse et tant d’autres choses qui faisaient que même si Adam avait tué Dewitt, il doutait fort qu’une guerre ait été inévitable par après. Bien sûr certains vieux vampires attachés à l’honneur auraient ensuite tentés de venger Dewitt mais la masse ? Si Adam aurait presque pu lire les pensées de Dewitt sans légilimencie quand celui ci fit sa tirade sur le malheur qu’apporterait sa mort, il avait également une réponse sur le bout de la langue. Lokhyan avait sans doute été trahi par les humains et il trouvait chez les vampires une sorte de famille qu’il considérait comme exempt des défauts de l’espèce qu’il avait quitté. Au final peut être était il juste naïf ? Mais Adam allait éviter de lui dire ça, le conflit était à peine désarmé.

Maintenant tout dépendait de la réponse de Lokhyan. Adam était occlumens mais l’occlumencie était juste une discipline mentale en réalité, quelque chose de simple qui, avec du talent, ne prenait que plusieurs années de pratiques avant d’être maîtrisé. Avec du talent, l’occlumencie était une cuirasse indestructible que nul ne perçait, mais porter une armure requérait moins d’entraînement que d’utiliser une arme, comme tout à chacun le savait. Ainsi, ce qui distinguait véritablement Adam, le raffinement suprême et ce qui lui donnait une considérable longueur d’avance supplémentaire sur les siens, c’était sa maîtrise qu’il avait de cet art délicieux qu’était la légilimencie. Entrer dans les pensées et les modifier. Connaître chaque chose que l’on veut vous cacher, détecter tout mensonge sans même avoir besoin de lancer le sort, uniquement grâce à la pratique qu’on avait de l’art.

Et puis bien sûr le côté sombre. Implanter d’indicible visions d’horreurs dans l’esprit de ses ennemis. Y glisser d’immondes sentiments qui ne se nommaient pas. Et le lavage de cerveau bien sûr, glisser la haine à l’égard d’autrui, faire des meilleurs amis du monde deux ennemis irréductibles. Réellement, la magie de l’esprit était la plus dangereuse, la plus terrifiante et la plus redoutable qui soit.

Cependant toutes ses applications n’étaiet pas si dangereuses. Un légilimencien pouvait s’hypnotiser soi même et se plonger dans un paradis qu’il forgeait lui même, une sorte de supra méditation tout autant qu’un jeu de construction dans lequel on était dieu. Mais même ça, ce n’était pas sans risque. Un mage de l’esprit qui ne maîtrisait pas son art pouvait se perdre dans son propre univers mental et y mourir sans le savoir. Tandis que le corps mourrait physiquement, l’esprit était plein d’activité. Au final un mystère n’avait jamais été élucidait : l’univers mental survivait il à la mort du corps ? Et si oui, puisque les applications d’un tel jeu étaient infinies, est ce que l’on était pas soi même dans une telle création ?

Bref on l’aura compris, la magie de l’esprit était bien plus qu’un bélier enfonçant la porte des pensées. Heureusement Adam en maîtrisait chaque facette et il allait devoir utiliser tout son savoir pour pénétrer dans l’esprit de Lokhyan Dewitt et en ressortir indemne, même si celui ci n’opposait aucune résistance. Pas tant à cause de l’âge du sujet mais à cause de sa nature. Entrer dans l’esprit d’un vampire n’était pas difficile en soit, seulement le contenu d’une telle séance de légilimencie était souvent peu clair. Telles deux pièces d’un meuble qui ne s’emboîtaient pas car conçues par deux artisans différents, l’esprit d’un sorcier et celui d’un vampire était conçu de façon très différentes.


- Je pense pouvoir empêcher la douleur de nous atteindre tout comme je pense pouvoir fouler les sols de votre esprit sans m’y perdre. Cependant c’est vous que vous devrez surveiller. Je doute que vous soyez habitué à la magie mentale donc je dois vous donner un avertissement. Vous verrez des choses qui vous sembleront réelles et vous risquez d’oublier où vous vous trouvez. Ce qui signifie que si vous avez perdu… quelqu’un, votre conscience vous dira que cette personne est là et que vous pouvez la prendre dansvos bras. Si vous croyez ces murmures, vous serez perdus à jamais. Et on peut pas retrouver son chemin quand c’est son propre esprit qui fait office de prison.

Sur ces paroles éminemment rassurantes, Adam tendit une main en direction de Lokhyan. Il n’y eut ni formule – en la matière elle n’était qu’une aide pour les moins talentueux – ni grande lumière. L’instant précédent ils étaient dans un salon chic au cœur de la ville de Londres occupée, maintenant ils étaient dans le noir absolu. Aucun son, rien que l’on puisse voir, nulle odeur, le sens ordinaires étaient perdus.

Heureusement cette expérience désagréable ne dura pas très longtemps. Ils furent de retour dans le salon. Sauf que… sauf qu’un autre Lokhyan parlait à un autre Adam. Lokhyan disait qu’il n’était pas ici pour Adam, qu’il n’était pas là pour cela, etc. En réalité ils se trouvaient dans les souvenirs les plus récents de Lokhyan Raphaël Dewitt. Adam prit la parole d’un ton un rien nerveux qui pourrait étonner l’autre. Par ailleurs la voix était anormalement basse, comme atténuée par la distance.

- Comme vous l’avez sans doute déduit vous même nous nous trouvons dans votre zone mémorielle, dans un souvenir très récent. Et c’est parce qu’il est très récent que tout est si net autour de nous et que nos sens sont presque inchangés, répondent parfaitement à nos instructions. Cependant si vous tentiez de sortir de cette pièce, vous vous retrouveriez dans le Naos, une sorte de chaos spirituel, mélange de tous vous souvenirs, qui vous engloutirait aussitôt. Cependant je maintiens la cohésion de l’ensemble. Et maintenant la suite. Pensez à un souvenir concernant l’Esprit, à la façon de le vaincre, imaginez un point faible ou n’importe quoi qui s’approche de cette idée. Et nous nous retrouverons alors dans ce souvenir. J’imagine que dans votre longue vie vous avez déjà effectué un transplanage d’escorte dans une circonstance quelconque ? Eh bien la sensation sera assez ressemblante.

Et ailleurs, dans le monde non mental, tandis que les deux corps étaient inconscients et que les hommes d’Adam veillaient sur les deux explorateurs de souvenirs, une goutte de sueur perlait sur le front du légilimencien. Ce vampire n’avait pas idée de la complexité… maintenir un monde de souvenir sans que tout ne s’effondre, s’accorder à un esprit si différent… car l’esprit de Lokhyan était très différent de tout ce qu’Adam avait connu ! Il avait pénétré dans l’esprit de vampires âgés mais là… il y avait réellement quelque chose d’inédit. Et cela n’était pas pour plaire à un homme qui aimait avoir toujours un coup d’avance.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Sam 13 Mar - 21:09

    Se laissant bercer par les paroles de Shave, Lokhyan essayait de ne pas penser a ce qu'il ressentirait quand ils arriveraient dans ses souvenirs les plus noirs et les plus anciens. Il avait peur, oui, il craignait sa réaction, celle d'Adam. Il était pratiquement certain de ne pouvoir contenir sa rage et sa haine s'ils revenaient au début de la vie de Lokhyan...Comment réagirait le sorcier quand il tombera nez à nez avec l'envouté qu'était Lokhyan auparavant? Ou en voyant l'humain qu'il avait été? Trop de questions, et déjà, leur voyage commença.
    Regardant autours de lui, ce premier souvenir était tellement net, qu'il n'eut même pas le besoin de regarder la scène devant lui pour comprendre qu'il s'agissait d'un souvenir extrêmement proche. Le fait de se voir était un sentiment très étrange, presque malsain- le vampire resta immobile devant son double, et il ne pu s'empêcher de sourire- c'est vrai qu'il pouvait faire peur, physiquement. Il n'avait rien d'un minet, même si de loin, il pouvait ressembler aux hommes qu'on voyait dans les magasines peoples il y a quelques années.
    Écoutant les paroles d'Adam, Lokhyan se retourna et le fixa

    "Le Spirit a une grande place dans ma vie, ça risque de prendre un peu de temps pour retrouver le souvenir que nous cherchons. Mais ayant des intérêts communs, je ferais de mon mieux.

    Fit-il dans un murmure à peine audible. Fermant les yeux, abandonnant son double par la même occasion, son esprit entier était tourné vers le spirit, cet être immonde qui avait bercé son enfance, et détruit sa vie. Puis le vide. Le noir, aucun son, aucune sensations.Puis enfin une image. Ouvrant difficilement les yeux, il n'avait réalise que peu de transplanage dans sa longue vie, détestait cette sensation qui vous prenait aux tripes quand vous étiez novices en la matière. S'il avait été humain, il serait tombé à la renverse comme une pauvre petite fille, mais heureusement pour lui, sa force de vampire ne lui donna qu'une petite nausée passagère.
    Les images étaient floues, comme voilées, mais Lokhyan ne prit que quelques secondes à reconnaitre l'endroit où ils se trouvaient. Doucement, tout se recréaient, les arbres devenaient plus nets, le bruit de la pluie se fit entendre, et la scène se présenta a eux. Lui, le vampire, et elle, l'humaine envoutée. Lui, Lokhyan Dewitt, fou amoureux de cette adolescente a l'esprit embrumé, et elle, Apolheen Macwylde, qui l'avait supplié de la tuer. Pencher a son cou, le Lokhyan du passé buvait chaque gouttelettes de son sang, tandis qu'Adam et l'éternel regardaient ce qu'il se passait.

    " Je refuse de rester ici...

    Murmura-t-il, se retournant pour éviter d'aller déchiqueter son propre corps. Il pouvant encore sentir le gout du sang d'Apolheen dans sa bouche, comme un poison qu'il ne devait plus jamais avaler. Quand il pensait Spirit, il pensait Apolheen, s'était d'une logique imparable.

    "L'humaine...que j'ai aimé il y a quelques années de cela...Elle a été envouté, et m'a supplié de mettre fin a ses jours...Pour moi, elle est liée a jamais au Spirit...

    Fit-il en direction d'Adam. Il referma les yeux de nouveaux, voulant s'enfuir de ce moment aussi pénible que douloureux. De nouveaux, le noir se fit, les bruits disparurent, et le vide reprit sa place dans l'esprit torturé de Lokhyan Dewitt. Il lui fallut plus de temps que la dernière fois pour réussir a s'engouffrer dans un souvenir lointain. Des couleurs froides, mais surtout une voile blanc qu'il n'arrivait à retirer. Il ne reconnaissait rien, et se concentrait de plus en plus pour éviter a Adam de devoir faire trop d'effort. Enfin, la brume disparut, laissant place à une pièce sombre, aux murs de pierres. Se retournant vers Adam, il s'approcha de lui

    "Je n'ai aucune idée de où on ait...J'ai beau réfléchir, je...

    Il fut interrompu par l'entrée d'une personne dans la pièce froide. Une jeune fille, brune, aux courbes parfaites, et au visage poupin s'avançait vers un siège doré. Elle n'avait pas plus de 18ans, peut être moins. Lokhyan la regardait avancer, totalement figé devant celle qu'il avait reconnu.

    "Ysobel...

    C'était comme si Adam n'était plus dans la pièce, comme s'il n'y avait plus que la lui, et elle. Il s'avança, attiré par cette apparition du passé, mais l'effleura à peine, se souvenant de ce qu'Adam lui avait dit. La tristesse se lisait dans son regard, et Shave lui-même pouvait comprendre a quel point ce souvenir était douloureux pour le sanguinaire...Mais ce n'était rien à ce qui allait se passer. La porte sur le côté s'ouvrit, laissant place à une silhouette qu'il connaissait trop bien. La sienne. Reculant, abandonnant la jeune fille, il se rapprocha d'Adam.

    "Il faut partir...maintenant...Il faut...il faut qu'on parte.

    L'angoisse s'entendait dans la voix de Dewitt, ce souvenir était surement le seul dont il se souvenait des années 1000. Le seul. Le Lokhyan du passé murmurait quelque chose, puis se tourna vers eux, comme s'il les voyaient, eux, les voyageurs du temps. Ses yeux argentés ne laissaient aucun doute sur sa nature.

    "Adam...S'il vous plait, dites moi ce qu'il faut faire! Je...Je n'y arrive plus! Il faut partir!

    Il implorait le sorcier, et a ce moment précis, Lokhyan n'était plus le puissant vampire qu'Adam connaissait, il était simplement un homme qui allait assister a un horrible massacre. Le Lokhyan du passé sortit une dague de son fourreau, ne lâchant pas des yeux la belle Ysobel, qui, pétrifiée, ne bougeait plus. On n'entendait aucune parole, mais les images ne trompaient pas. La lame glissa le long de la robe blanche de la jeune fille, découpant doucement le tissu, effleurant à peine la peau. On pouvait déjà voir un mince filet de sang couler sur le corps de l'adolescente. Le sorcier ne devait rien comprendre a ce qu'il voyait, mais ce qui était certain, s'était que Lokhyan refusait de revoir cette scène qu'il avait orchestré. Cette scène de massacre où il avait tué sa promise, ainsi que plusieurs personnes, simplement parce qu'il était envouté...Il refusait de faire face aux crimes qu'il avait commis avant sa vampirisation..

    "Adam!





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Sam 27 Mar - 22:05

Le corps physique d’Adam Shave était humide d’une sueur qui ne devait rien à une, par trop inexistante, chaleur éventuelle de la pièce. Au contraire, le corps était froid comme la glace. Inutile de nier qu’Adam se sentait mal dans l’esprit millénaire de Dewitt. Il s’y sentait, en fait, presque aussi mal que quand il tentait d’explorer les tréfonds brumeux de ses propres souvenirs. Tandis qu’il cheminait avec le vampire il semblait à Shave qu’il était observé par des millions de regards rougeoyants et malfaisants. Et il avait beau savoir qu’il pouvait dissiper les relents fantasmatiques des souvenirs de Dewitt d’un simple geste, le sorcier, tout puissant qu’il était, était réduit à l’anxiété par des choses intangibles. De fait, même des choses intangibles pouvaient s’avérer dangereuses quand l’esprit s’en mêlait. Surtout si c’était un vampire qui menait la barre.

Et puis soudain Shave sentit que le vampire se concentrait sur un souvenir. Cette impression fut confirmée par une sensation d’humidité qui précéda la pluie. Car étant le legilimens, et étant un excellent legilimens, Adam pouvait ressentir certaines des choses qu’il voyait. La pluie passait à travers lui mais laissait une agréable sensation de fraîcheur qui revigora Shave. Et il eut besoin de ce sursaut de vigueur pour affronter ce qui allait venir. En quelques instants une scène apparut sous les yeux des explorateurs mentaux. Lokhyan était en train de saigner une jeune femme. Regard glacial d’Adam sur ledit Lokhyan qui semblait saisi par la scène. Saisi de façon surprenante. Adam regarda plus attentivement.

La victime était étrange. Lokhyan aussi. La fille semblait… consentante ? On ne pouvait pas savoir mais il ne semblait pas à Shave que le vampire et sa victime étaient de parfaits inconnus. Pour autant qu’il pouvait en juger dans la brume des souvenirs de Dewitt. Curieux, Adam s’interrogea un instant. Est ce que c’était une sordide histoire au Lokhyan s’était constitué un garde manger de longue durée en abusant de la confiance de la jeune femme ? Est ce que c’était une… Minute. La jeune fille serait elle… envoûtée ? Oh. Que cela pouvait il signifier ? Adam avait tué un certain nombre d’envoûtés ce qui lui conférait une expérience relative et il savait que les vampires avaient rarement le loisir de les saigner avec tant de patience.

Sauf si elle se battait contre Lui et qu’elle avait permis à Dewitt de la tuer ? Cela se faisait. Une fois Adam avait brûlé un envoûté à la propre demande de celui ci. Oui c’était concevable. Intéressant mais surprenant car Shave n’avait jamais entendu conter les bontés de Lokhyan R. Dewitt. Lequel balaya les conjectures de Shave avec son explication. Aussi glaciale que soit la physionomie d’Adam Shave il ne put empêcher la surprise d’envahir son visage. Ainsi donc Dewitt était accessible à des sentiments aussi normaux que l’amour.

Sentant que cela risquerait de faire mauvais effet, le sorcier retint un sourire sardonique. En effet il avait tenté d’imaginer Dewitt en amoureux transi sans y parvenir. Ceci étant dit on imaginait mal Shave transi de quoique ce fut alors que pourtant… Merlin savait qu’il connaissait le genre de douleur qu’avait dû endurer Lokhyan. Quoique. Adam ne l’avait pas tué lui même alors que Lokhyan lui, avait dû… soudain Adam se sentit glacé. Quel aurait été sa réaction si il avait été la place de Lokhyan. Merlin ! C’est avec un respect nouveau que Shave considérait son vis à vis.

Soudain les deux explorateurs se retrouvèrent entre des murs sombres, dans une pièce peu engageante. Pas de souvenirs en vue qui concerneraient le Spirit. Regard agacé d’Adam à Lokhyan. Le vampire se rendait il compte du coût énergétique que suscitait en Adam le fait de maintenir un univers onirique autour d’eux ? Et puis le vampire confessa qu’il ne savait pas où il avait amené Adam et celui ci eut un haussement de sourcil. C’était très insolite ? Est ce qu’ils auraient fait une confusion entre souvenirs ?

Mais ses interrogations furent interrompues par l’entrée d’une – autre – belle jeune femme. Malaise. Comment celle ci allait elle finir ? Mais encore une fois Shave n’eut pas le temps de s’interroger. Choc. Choc immense. Adam devait rêver. Lokhyan du passé venait d’entrer dans la salle mais il était… e n v o û t é ! Voilà qui était immensément intéressant. Ainsi le vampire avait été, en son temps, un possédé, un de ces êtres aux ordres de l’entité infâme.

Et puis le Lokhyan qui voyait la scène aux côtés d’Adam se mit à… avoir peur ? Peur de ce qui allait se passer ? De fait, le Lokhyan du passé sortit une dague d’aspect fort menaçant et se mit à menacer la jeune fille. La panique de Lokhyan commençait à troubler l’action de la legilimencie et une sourde douleur frappa Shave. Il tituba. La première fois que Dewitt réclama de partir Adam tenta de dissiper la sinistre vision mais n’y parvint point car la frayeur de Dewitt faisait naître diverses perturbations.

A la deuxième exhortation de Lokhyan, Adam tenta bien de se concentrer mais ce dernier était si implorant, si mal à l’aise, si tendu, qu’il ancrait la vision dans la réalité. Ce fut seulement quand Lokhyan hurla son nom qu’Adam arriva à concentrer sa force mentale et à dissiper le souvenir qui s’évanouit en sombres volutes.

Le mentaliste et le vampire furent projetés dans un espace blanc sans sol ni plafond, sans fin ni commencement, sans aucun repère. Adam poussa un soupir de soulagement et eut un sourire. Qui s’évanouit vite. Lokhyan les avait mis tous les deux en très grand danger ! Adam ne lui avait il pas dit de faire attention ? Evoquer des souvenirs que l’on ne pouvait maîtriser conduisait droit à une pente qui elle même conduisait à la mort cérébrale. Adam s’assit posément dans le vide.


- Eh bien que d’émotions. Ne vous fatiguez pas à m’expliquer ce que nous avons vu, vos secrets sont vôtres. Si vous êtes encore assez dispo, nous pouvons enchaîner sur un souvenir de bataille contre le Spirit ou de quelque autre chose permettant de mieux appréhender ses procédés.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche Jeu 15 Avr - 9:01

    La douleur. L'horreur de revoir cet épisode de sa vie. Ysobel. Il aurait voulu ne jamais la revoir, ni son visage, ni son corps, ni son regard apeuré devant son futur époux. Ysobel. L'humaine qu'il avait choisi, alors que son rang le lui interdisait. Elle aurait une vie comme toutes les autres, si son chemin n'avait croisé celui de Lokhyan. Elle aurait eut un époux correct, peut etre moins bon que le jeune homme mais elle aurait pu vivre comme n'importe quelle autre femme. Elle aurait eu une descendance, et elle aurait été heureuse. Au lieu de ça, elle était morte dans une souffrance atroce, sous les coups de couteau de son futur amant, alors qu'elle n'avait que 17ans. Lokhyan se souviendrait toujours de sa peau d'albâtre, coloré de la couleur du sang. Lokhyan se souviendrait toujours de ce moment de conscience lorsqu'il avait enlevé le dernier souffle de vie de la belle. Il se souviendrait toujours du geste qu'il avait eu juste après sa mort. La douleur qu'il avait ressenti quand il avait détruit la vie de cette adolescente n'était rien comparé a la douleur qu'il avait enduré ensuite Le couteau avait ouvert son thorax, aussi facilement qu'on découpe de la chair animale. Il avait essayé de retirer cette entité magique de lui, et plus il déchirait sa peau, plus il perdait la vie. Mourir près du corps d'Ysobel était la plus belle mort qu'il aurait pu avoir. Mourir dans une plus grande souffrance qu'elle. Puis elle était apparue. Brune, belle, le teint pâle, les yeux cramoisis. D'où venait-elle? Lokhyan n'en savait rien, mais lorsqu'elle avait commencé son thorax, là où le sang dégoulinait, il avait compris. Une vampire. Et il s'était laissé faire. C'est le déni total de la douleur engendrée par la morsure, c'est auprès de la première femme qu'il avait tué, que le monstre était né.

    Le regard fixé sur le sol invisible, Lokhyan n'écoutait plus ce qu'Adam lui racontait. Il se fichait totalement de la présence du sorcier, tant ses pensées étaient sans dessus dessous. Il n'arrivait pas à oublier le visage gracile d'Ysobel. Et plus il y pensait, plus les traits de l'adolescente se confondaient avec ceux de Charlotte. Il allait la détruire elle aussi. Et le plus tôt serait le mieux. Malgré son amour, malgré sa passion, le désir de mort était plus grand que tout à ce moment précis. Il devait tuer. Adam ou Charlotte. Il devait détruire une vie maintenant. Se tournant vers le puissant sorcier, le regard du vampire luisait à la simple vue de la gorge nue d'Adam.

    "C'est terminé. Renvoyez nous dans votre appartement maintenant.

    Sa voix était rauque, totalement dénuée d'émotions. Il avait faim, il avait terriblement faim, et si ils ne dégageaient pas d'ici maintenant, Adam ne pourrait rien faire contre la fureur qu'il venait de réveiller. Il se fichait bien de avoir qu'aucune réponse n'avait été apporté au sorcier. Il se fichait bien de savoir qu'il était toujours dans le flou en ce qui concernait le Spirit. Car Lokyan ne voulait plus partager ses souvenirs. Non, Shave en avait déjà bien trop vu sur sa vie.

    "Il n'y a rien a apprendre sur le Spirit. La dernière fois, il a pratiquement exterminé la race humaine. Et ce n'est pas votre petite expédition dans mes souvenirs qui vous donneront la clef de votre survie. Maintenant ramenez nous dans la realité.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche

Revenir en haut Aller en bas

(PV - Lokhyan R. Dewitt) Surprise d'Outre Manche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: Résidences :: KENSINGTON-