AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Dim 27 Déc - 20:57



      Every body has got something to hide.
      Except for me.


    Ils étaient arrivés à Londres il y a trois jours. Ils avaient marché, nagé, étaient monté sur un bateau de ravitaillement, puis étaient arrivés à Londres. La ville n'avait rien rappelé à Reyhann. Pas la moindre bribe de souvenirs. Même Domenic ne l'avait pas reconnu au premier abord. Tout avait bien changé en trois années d'absence. Pourtant, le vampire avait vite retrouvé ses repères et l'avait traîné dans le Hide Ravage, coin où les vampires pouvaient se balader en liberté, sans avoir à faire trop attention au Spirit. Comme à son habitude, il avait pris les choses en main. C'était une chose qui pouvait parfois énerver Hann, mais qui la plupart du temps, augmentait l'admiration qu'elle avait pour lui. Il leur avait trouvé une chambre, et elle y était resté un moment, pour se reposer. Elle n'était pas habituée à la compagnie d'autant de personnes d'un seul coup, ni à toutes ses odeurs que captait son odorat. Et il y avait la soif. Pour peu qu'une effluve d'humain rôde, et cela était un supplice. Même pour elle qui ne s'était toujours nourri que d'animaux. Même si personne ne l'empêchait de tuer un humain.

    Elle s'était finalement lentement habituée, et avait attendu que Domenic retrouve ses repères à Londres, et décèle où se trouvait l'action. Elle le soupçonnait de n'avoir pas mis toute sa volonté dans l'affaire, mais il avait finit par lui parler d'une réunion, où il se passerait peut être quelque chose. Elle lui avait pris la main, et ils étaient sorti pour s'y rendre. Il ne lâchait pas ses doigts, et son bras collait le sien assez souvent. Il s'était retenu de passer son bras autour de son épaule un moment, puis avait fini par le faire dans un geste protecteur et possessif. Leurs doigts s'étaient entremêlés comme à leur habitude, et ils avaient marché ensemble jusqu'à l'adresse indiquée. Des vampires sortaient de l'endroit et Reyhann se mordit les lèvres en pensant qu'ils devaient surement être en retard et avoir raté la réunion. Elle avança plus vite à travers la foule, afin de rejoindre la salle au plus vite. Elle n'avait pas besoin de se retourner pour savoir qu'il était juste derrière. Son corps à quelques centimètres.

    Ils arrivèrent dans la salle qui se vidait. Une vingtaine de vampires étaient encore assis, une dizaine se levaient afin de sortir, et deux étaient sur l'estrade. Ils devaient avoir mené la réunion. C'était eux que Reyhann devait voir si elle tenait à offrir ses forces pour aider. Elle les fixa quelques secondes pour les dévisager. Le vampire était de dos, ses cheveux bruns légèrement décoiffé, vêtu d'une simple chemise et d'un pantalon large, il ne portait rien d'impressionnant, pourtant nul doute ne pouvait être quand à sa fonction des plus importantes au sein de cette réunion. La femme à ses côté, ne regardait que lui, satisfaite sans doute d'être si hautement gradée, sûrement son bras droit et sa compagne. D'une grande beauté, mais froide, Hann se dit qu'elle ne s'adresserait pas à elle, plutôt à l'homme en premier lieu. Elle se retourna brusquement, ses longs cheveux voletant autour d'elle, distillant son odeur sucrée, et fit face à Domenic, qui fixait l'estrade, la mâchoire serrée.

    - Attends moi ici. Je reviens vite, sourit elle.

    Elle glissa sa main sur sa joue froide, sentit ses bras enlacer sa taille, et l'embrassa avec tendresse. Reyhann se dégagea finalement de son étreinte et se retourna pour rejoindre l'estrade. Elle n'en eu pas le temps, un choc violent retentit contre sa poitrine, et son corps fut propulsé contre un mur au loin, avant qu'elle n'ait eu le temps d'apercevoir son agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Lun 28 Déc - 16:02

    Le retour au pays avait été troublant, perturbant. Il avait toujours redouté cet instant, avait même farouchement espéré qu’il n’arrive jamais. Pourtant, nul autre choix ne s’était offert à lui et, bientôt, il devrait faire face à la vérité si dérangeante qu’il avait cherché à dissimuler depuis quelques années. Reyhann, quant à elle, ne lui avait jamais paru aussi animée, presque soulagée, alors qu’il aurait très certainement préféré qu’elle le supplie de rentrer, de retrouver la neige et la glace éternelle. En réaction, il tentait aussi violemment que vainement de masquer son trouble, de le remplacer par une humeur constante et docile. Rien ne lui avait semblé plus difficile que de feindre le contentement alors que tout bouillonnait en lui, rien n’avait été plus difficile que de lire le soulagement se peindre sur les traits de sa douce lorsqu’il avait accepté sa requête. Il s’était appliqué à le faire, cependant, afin de ne pas éveiller ses soupçons sur les raisons qui le poussaient à craindre ce retour, à maudire ce retour. Alors, des jours durant, il avait entrepris tout ce qu’elle lui avait demandé, avait arpenté les rues et les recoins de la ville, cherchant où se déroulait les fameuses réunions. Il n’en aurait eu aucun besoin, puisqu’il l’avait deviné dès l’instant où ils étaient arrivés, mais gagner du temps était devenue son obsession. Qu’importe ce que cela lui demandait, il voulait du temps, toujours plus de temps. Dès lors, poser ses yeux sur le visage du jeune vampire et s’y attarder, comme il aimait à le faire autrefois, était devenu une torture. Pire, la douleur éprouvée lorsqu’il le faisait s’apparentait étrangement à la vision qu’il se faisait de la mort. Elle lui échappait, il pouvait sentir les secondes, les minutes, les heures – lui restait-il quelques jours, au moins ? – s’égrener, et cette sensation lui était tout bonnement intolérable.

    Alors, lorsqu’il s’était aperçu qu’elle le soupçonnait de la retenir et qu’elle lui avait instamment prié de l’accompagner à l’une de ces réunions, il avait accepté. Il l’avait donc suivie, silencieux, protecteur, dans les rues de Londres, sans vraiment s’attarder sur les parfums familiers, les paysages qu’il reconnaissait. Si, depuis plusieurs jours, il lui semblait avoir retrouvé quelques habitudes de solitaire, s’être éloigné d’elle afin de méditer sur la suite des évènements, il avait entièrement abandonné ces idées. Elle était ce qui importait, elle était ce qu’il voulait défendre. Il n’avait plus soif de reconnaissance, ni même de vengeance, ce qui avait toujours été l’essentiel. Il n’avait soif que d’elle.

    Ils avaient avancé doucement ; il s’était terré dans un mutisme complet, et elle n’avait pas bronché, probablement bien trop soulagé à la seule pensée qu’il accepte de l’accompagner. Lorsqu’ils arrivèrent, la salle se vidait, et il ne put dire s’il en était heureux ou, au contraire, inquiété. Quelques visages lui semblèrent familiers, des parfums, des voix, mais il ne voyait plus rien. Son regard, ses yeux de lave incandescente, était vrillée sur celui qui leur tournait le dos, sur l’estrade. Son créateur. Son ennemi. Celui qu’il craignait, désormais. Pour la toute première fois. Non pas parce qu’il était plus vieux et probablement bien plus expérimenté que lui, mais parce que Lokhyan seul avait le pouvoir de détruire tout ce qu’il s’était efforcé de construire durant trois années. Alors qu’il continuait de s’avancer dans la salle, sa mâchoire se crispa, ses poings pâles et menaçants se serrèrent. Était-ce donc ainsi que tout allait se terminer ?

    - Attends-moi ici. Je reviens vite, sourit son ange, à peine consciente de la retenue dont il faisait preuve.

    Il tenta de se soustraire de la vue du vieux vampire, sans y parvenir complètement. Ses bras, protecteurs et possessifs, entourèrent la taille de Reyhann, et il l’embrassa un peu distraitement. Pas assez longuement à son goût, cependant ; aurait préféré retardé le moment où la vérité éclaterait. Pourtant, il était convaincu qu’il se battrait, à présent. Rien ne se terminerait tant que lui-même ne l’aurait décidé. Elle inspira, prête à monter sur l’estrade, et trois choses se passèrent presque simultanément. Première, Rehyann se retourna. Seconde, Lokhyan se jeta sur elle, tel le prédateur qu’il avait toujours été, la projeta contre le mur du fond. Troisième, Domenic adopta une position d'attaque, sauta à la gorge de son rival, dans un vacarme assourdissant. Comme si deux rochers s’étaient décollés d’une falaise et se réduisait mutuellement en poussière. Avec un hurlement animal, s’assurant que Reyhann se relevait sans heurt – il eut le temps de considérer gravement l’incrédulité qui se peignait sur son visage – il se redressa rapidement, vrillant Lokhyan de ses pupilles flamboyantes.

    - Concentre-toi sur moi, Lokhyan, menaça-t-il avec un autre feulement agressif. Ce n’est pas elle que tu veux blesser, bien que tu ne te sois jamais encombré d'un tel détail.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Mar 29 Déc - 22:21

    Une réunion. Encore et toujours ces foutues réunions où il se devait d'être présent, pour faire bonne figure, pour montrer à ses congénères, que oui, Lokhyan Dewitt était bien de retour. Il restait silencieux, aussi immobile qu'une statue de marbre, ne prenant jamais la parole, ne réagissant pas aux propos des éternels, se fichant bien de savoir de qui entre envoûtés et sorciers devaient mourir en premiers. Il était peut être de retour physiquement, mais son esprit était encore au plus profond des enfers, enraciné, pris au piège. Charlotte avait beau essayé de l'aider, de le pousser à redevenir celui qu'il était, rien n'y faisait. Lokhyan était comme un fantôme, laissant son autre lui derrière, loin derrière, pour redevenir l'animal du passé, l'envoûté. Encore la nuit dernière, sa rage avait failli avoir raison de la vie de belle Leonhart. Il s'était refusé la moindre sortie, ne voulant créer de nouveaux débordements dans la vile. Mais lorsqu'on est un vampire millénaire, le sang est plus qu'une drogue, c'est un besoin vital. Il avait envoyé la joie vampire contre le mur, la soif étant impossible a géré. Les excuses étaient venus ensuite. Les lamentations, les baisers, les "pardonne moi", les je t'aime. Comment pouvait-elle rester avec lui après cela? Comment pouvait-elle ne pas avoir peur d'être à ses cotés, la nuit, lorsqu'ils s'offraient l'un à l'autre? Trop de questions sans réponses. Trop de violence pour un seul homme. Se laissant happé par les ténèbres, pour la première fois de sa vie, Lokhyan Dewitt détestait s condition d’éternel.
    Alexey n’avait pu être présent à cette réunion, et avait demandé à son fidèle ami de le remplacer. S’était certainement un plan, pour l’aider à reprendre son rôle, mais Lokhyan aurait préfère resté à sa place habituelle- dans le coin, au fond de la salle. Au lieu de cela, il s’était retrouvé sur une estrade, entourée d’une quarantaine de vampire, qui posaient des questions plus stupides que les autres. Les nouveaux nés l’exaspéraient au plus haut point, voila pourquoi il ne s’occupait plus de ses « enfants ». Le rôle de baby sitter allait plus à Alexey qu’a lui, il n’avait pas l’étoffe d’un « papa poule ». Il avait passé quelques heures à essayer d’expliquer à ces gamins que, non, il ne fallait pas tuer tout le monde, ou du moins, laisser quelques personnes en vie pour la survie de vampires. Et il avait conclu, sur les conseils d’Alexey, que le meurtre d’envoûtés ne faisait que diminuer leurs réserves de sang. En parfait porte parole Andropov, Lokhyan avait saluait ses congénères, et s’était retourné pour éviter d’étriper un ou deux vampires, un peu trop bruyants à son goût. Durant la réunion, il avait osé caresser tendrement, mais timidement la main de sa maîtresse. Geste anodin pour certains, mais important pour lui. Elle avait paru contente.
    L’odeur enivrante de la framboise s’insuffla en lui, tel un souffle de vie. Restant quelque instant stoïque, ne pouvant bouger, Lokhyan ferma sa main, enfonçant ses ongles dans sa peau de marbre. Il ne voulait pas se retourner, ne pouvant croire ce qu’il venait de sentir. Cette flagrance, cette douce et magnifique flagrance qui l’enveloppait au fil des secondes. Il croyait rêver, mais une autre odeur lui fit comprendre que s’était bien réel. Se retournant doucement, il la vit.

    Haine. Violence. Rage. Mort. Tant de sentiments qui s’entrechoquaient dans sa tête, lui faisaient souffrir le martyr. Les dents sorties, des rugissements pareils à ceux d’un lion sauvage, écrasant de toutes ses forces la gorge livide de l’ange démoniaque, Lokhyan devait la tuer. Il devait exécuter ce voleur de corps, ce monstre qui avait oser prendre l’apparence de son bel ange déchu. Ses doigts s’enfonçaient dans la peau blafarde du corps vampirique, fixant ses yeux sur sa gorge endoloris. Il n’entendis pas la voix de cet petit connard de Domenic, cet être qui ne méritait même pas l’éternité, et encore moins la vie. Il avait trouvé son talon d’Achille, et il crèverait comme cet être maléfique. Au diable la magie, et les sortilège. Haine. Violence. Rage. Mort. Il n’écoutait rien, il n’entendait rien, essayant de briser ce souffle inexistant, que le sorcier avait du cacher avec un petit tour de magie. La poitrine ne se levait pas, la peau ne rougissait pas, gardant cette teinte blanchâtre malgré la pression du vampire Lâchant le cou de l’imposteur, Lokhyan attrapant le bras de Domenic pour le balancer de l’autre côté de la pièce- il voulait déchiqueter cette horreur sans être dérangé. Sentant une main agripper sa chemise, il se retourna en un éclair, attrapant le démon pour le plaquer contre le mur dans un fracas assourdissant. Qu’il crève, qu’il souffre, qu’il s’en veuille d’avoir osé toucher au corps de l’ange. Les pupilles incandescentes des deux vampires se croisèrent enfin.

    Rien. Il n’y avait plus rien. La peur. Le doute. Pour la seconde fois dans sa vie, Lokhyan avait terriblement froid. Comme s’il revenait au temps de l’Inde, comme s’il revenait deux ans et demi en arrière. Il ne bougeait plus, reculant un pied, puis l’autre, titubant presque. Rien, il n’y avait plus rien. Fixant le visage gracile d’Apolheen Sunshine MacWylde, le grand Lokhyan dewitt se laissa glisser sur le sol, tel un homme a qui on venait d’arracher le cœur pour la seconde fois.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Dim 3 Jan - 0:57

~† Une odeur. Un visage. Un souvenir. Un sentiment - vengeance. Un objet - parchemin. Une odeur. Un visage. Un souvenir. Un sentiment - haine. Un objet - collier saphir. Deux odeurs, deux visages, deux souvenirs, deux époques différentes de sa vie. Charlotte ne s'était pas encore retournée, observant toujours du coin de l'œil Lokhyan qui venait de finir son discours aux vampires présents. Cela pouvait paraître banal, idiot, mais au cours de cette réunion il l'avait effleurée. Chose qu'il ne faisait pratiquement jamais. Pas en public. Ce n'était pas une question de pudeur. C'était plutôt qu'il ne voulait pas que cela se sache. Pas encore prêt peut-être... Elle l'avait maintenant compris même si, lors de leur première réunion, cela l'avait affolée, qu'il ne la regarde ni ne la touche pas. Comme si elle avait été invisible. Mais maintenant elle savait que c'était pour la "protéger". Parce que son esprit torturé pensait qu'elle serait moins en danger, qu'on ne chercherait pas à s'en prendre à lui à travers elle. Un effleurement, cela pouvait paraître n'être rien, surtout d'un créateur envers sa progéniture. Mais elle, elle savait que c'était tout. Plus encore après ce qui s'était passé la veille.

La première odeur la ramena quelques siècles en arrière. Encore énervée et lasse que Lokhyan ne lui cède pas, elle avait trouvé judicieux de se venger en batifolant avec l'un de ses "fils", mais mieux encore, un qu'il détestait particulièrement. Pur hasard que la rencontre de ce "frère" et cette "soeur", mais l'expérience leur ayant plu, ils remirent cela de temps à autres. La dernière datait d'un peu moins d'un demi-siècle... La deuxième odeur la fit revenir en Angleterre, puis en Inde. Comme elle avait pu haïr cette odeur... Des dizaines de fois, elle avait rêvé la suivre dans le château, pour finalement arriver devant cette misérable petite chose et la décapiter de ses doigts fins. Si elle avait su, elle se serait écoutée et l'aurait fait, que cela eût blessé le millénaire ou non. Aujourd'hui elle retrouvait cette haine, intacte. Glorifiée même, car à présent Lokhyan était tout pour elle. Cela pouvait paraître exagéré mais non, elle l'avait cru mort et était elle-même devenue un fantôme ambulant. Alors oui, la haine était bien là à sentir cette odeur, bien que tâchée d'incompréhension. Cette odeur et celle qui la portait auraient dû être mortes à tout jamais...

Elle n'eut pas le temps de réfléchir, pas le temps de se demander ce que cette maudite Apolheen fichait là, si c'était bien elle, ni le pourquoi du comment. Rien de tout cela car déjà, Lokhyan lui sautait dessus, comme un animal à qui l'on aurait présenté son pire ennemi. Domenic tenta de s'interposer mais rien n'y fit. Lokhyan se remit à serrer le cou de la revenante, sans pourtant que cela ne la heurte. La seconde d'après, Charlotte comprit. Elle vit la lueur dans les yeux de son créateur, ou plutôt l'absence de lueur. Ce n'était pas faux. Pas un enchantement, pas une blague de mauvais goût. C'était elle, pour de vrai. Aussi vivante que Charlotte ne l'était, et même tout aussi dénuée d'âme... Un regard vers son ancien amant suffit à la vampire pour comprendre. Domenic avait dû la trouver au seuil de la mort et l'avait transformée pour se venger de Lokhyan. Encore, toujours... Un murmure à la fois choqué, dégoûté et autoritaire s'échappa de ses lèvres. Bien que toutes les oreilles vampiriques présentes purent tout à fait l'entendre.
†~

    « Tu n'as quand même pas osé... ! »

~† Son regard pourpre était dirigé droit vers Domenic. Elle savait comme il détestait Lokhyan mais, était-ce réellement à ce point-là ? Au point de vouloir l'achever ? Sans qu'elle puisse s'en empêcher un grondement sourd s'échappa de sa gorge, alors que ses lèvres s'entrouvraient d'elles-mêmes pour laisser apparaître ses canines. Fureur. Elle ne permettait pas que l'on s'en prenne à son créateur. Elle ne le permettait plus à présent. Domenic rejoignait déjà l'ancienne humaine et Charlotte s'avança vers Lokhyan, adoptant une position et une gestuelle défensive envers lui. Autrement dit, offensive envers le couple qui venait de faire une entrée remarquée. Comme elle se mouvait en direction de l'éternel qui venait de s'effondrer au sol, elle toisa les deux vampires avec colère, avant de darder son regard assassin vers Domenic. †~

    « Fais-la sortir d'ici. Fais-la sortir ! »

~† Elle avait presque crié. Elle se détourna du couple et, dans son mouvement, aperçut une petite dizaine des vampires présents qui s'avançaient vers Reyhann, ayant bien compris qu'elle n'était pas la bienvenue ici. Mais déjà Charlotte ne s'en souciait plus. Accroupie devant Lokhyan, elle amena sa main à sa joue, la caressant doucement, tendrement. Il avait mal, elle le sentait, le voyait. Alors elle aussi avait mal. Chuchotant si bas que même une oreille humaine ne l'aurait pas entendue, elle amena son regard face à celui de son créateur, essayant de capter son attention. †~

    « Lokhyan regarde-moi... »

~† Il n'avait pas besoin de cela en ce moment... Il était déjà assez perturbé par ces crises de violence qui le prenaient, dirigées parfois vers elle-même... Chaque fois il s'excusait. Chaque fois elle lui assurait que ce n'était pas grave. Il ne comprenait pas pourquoi elle restait mais il n'y avait rien à comprendre. Elle l'aimait, cela s'arrêtait là. Et pour l'heure, elle voulait juste le sortir de ce puits dans lequel il semblait s'enfoncer, tandis que les autres vampires se regroupaient autour de l'indésirable vampire, se demandant s'ils devaient l'attaquer ou non. †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Jeu 14 Jan - 18:49

    « - Concentre-toi sur moi, Lokhyan, menaça Domenic avec un autre feulement agressif. Ce n’est pas elle que tu veux blesser, bien que tu ne te sois jamais encombré d'un tel détail. »

    Lokhyan. Tout revint à Reyhann brutalement. Lokhyan, ce nom signifiait tant. Le choc fut vif et puissant, sa poitrine se contracta comme si elle allait exploser. Son regard se posa sur l'être. Lokhyan. Ses sentiments la submergèrent, avec une force étonnante. Une vague partit de ce qui restait de son cœur pour s'étendre dans ses veines, le tout en quelques secondes. Lokhyan. La gorge serrée, elle imprima son visage dans sa mémoire. Et le sentiment pris le dessus.

    Vengeance.

    Il était là, le vampire qui avait voulu la tuer. Elle, misérable humaine contaminée. Qu'il avait vidé de son sang et laissé pour morte, sur un parvis glacé ou elle se souvenait avoir souffert en silence pendant des heures, laissant son instinct de survie guider les respirations irrégulières de son corps. Lui refusant le privilège de devenir l'un des siens et préférant la laisser crever à même le sol comme un chien. Tournant le dos à cette créature inférieure, n'ayant été peut être qu'un peu de son repas au pire, au mieux, un ennemi qu'il éliminait.

    Elle eut à peine le temps de voir son fiancé voler à travers la pièce et se jeta sur le tueur pour qu'il ne se détourne de celui qu'elle aimait. Sa main saisie sa chemise avant que l'étreinte du vampire ne s'agrippe à son cou dans l'espoir de le lui briser. Le carmin des pupilles du monstre se noyèrent dans l'or des siennes. Il la lâcha. Recula, trébucha. Se retrouva à terre.

    « - Tu n'as quand même pas osé... ! »

    Sans prendre garde au feulement de la femme, Domenic se précipita sur Reyhann, ses yeux noyés d'inquiétude. Quelques secondes, elle oublia la présence des autres pour le rassurer d'un calme sourire sur son état, pendant qu'il passait ses mains sur ses joues et la scrutait de toute part pour vérifier qu'elle était bien entière.

    « - Fais-la sortir d'ici. Fais-la sortir ! »

    Domenic se saisit de sa main pour l'entraîner à sa suite, loin vers l'extérieur, avant qu''elle ne reprenne ses esprits. Elle était à Londres pour se battre, et aucun des vampires les menaçant ici ne l'effrayait. Si se battre devait également se faire contre le vampire qui avait voulu la tuer, elle le ferait sans hésiter. Le temps de l'inaction totale était terminé. L'énergie bouillait en elle et n'était pas prête à se rendormir.

    « - Depuis quand les vampires ont la mauvaise manière d'attaquer leurs alliés ? sourit-elle en s'adressant aux vampires menaçant. Nous sommes là pour vous aider. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Sam 16 Jan - 11:01

    Tout s’était déroulé exactement comme il l’avait imaginé, redouté. L’immortalité qui émanait de tout le corps de sa Reyhann ne passait pas inaperçu ; il fallait bien être aveugle, ou tout à fait idiot, pour oser penser qu’elle n’était qu’une pâle réplique de celle qui avait vécu avant qu’il ne la transforme. Il fallait être aveuglé par la douleur, précisément, pour oser espérer qu’elle n’était pas réelle, et la douleur était tout ce que l’on pouvait lire sur les traits tirés du vieux vampire, de son adversaire, maintenant qu’il semblait avoir saisi l’évidence. Dans un premier temps, c’était sa fureur qui avait explosé. À vrai dire, Domenic ne s’était pas attendu à moindre réaction, avait simplement craint que d’autres vampires ne se mêlent à l’affrontement. Ce qui avait bien failli se produire, il le savait puisque lorsqu’il se releva, après avoir été brutalement projeté contre une paroi, qui avait d’ailleurs émis un son douteux quand il la heurta, il croisa des yeux indignés, des pupilles choquées par cette entrée si fracassante. Le vampire n’y avait pourtant porté qu’une attention distraite, tous ses sens étant concentrés sur son ange. Son ange qui subissait les ires du vampire millénaire, sans en saisir toutes les raisons. Peut-être pensait-elle qu’il voulait terminer ce qu’il avait commencé, quelques années plus tôt, quand il avait vainement tenté de lui retirer la vie ? Le récit qu’il lui avait confié s’apparentait à une histoire semblable à la réalité, sans toutefois s’attarder sur les détails les plus importants. Et là, tout soudain, alors que Domenic s’apprêtait à se jeter à nouveau sur Lokhyan, s’attendait à être projeter à nouveau contre un mur, le vieux vampire, dont les traits s’étaient brisés, sombres et particulièrement affectés par la vérité, s’était laissé tomber au sol, avait finalement libéré Reyhann de son emprise.

    « Tu n’as quand même pas osé… » siffla soudainement Charlotte qui attira son attention durant quelques secondes.

    Il la suivit du regard, tandis qu’elle s’élançait en direction de Lokhyan, se souvint de son attachement envers ce dernier, comprit qu’elle avait certainement, elle aussi, eu ce qu’elle avait tant désiré. Il demeura silencieux, ne lui adressa qu’un regard sombre. Une réaction surprenante si l’on connaissait les motivations qui l’avaient poussé à commettre cet acte sur Apolheen. En d’autres temps, son rire aurait certainement claqué dans l’air, il aurait ricané, hagard de provoquer toute cette douleur en son créateur, son ennemi. Désormais, tout était différent. Il craignait la réaction de Reyhann si elle apprenait la vérité, il craignait qu’elle ne disparaisse de sa vie, et ne pouvait donc se réjouir de son triomphe. Un soixante-quatrième de seconde plus tard, il était près de son ange, ses doigts papillonnant sur chaque centimètre de son visage, à la recherche d’une marque, d’une blessure qu’il pouvait apaiser. Évidemment, elle n’avait rien, ne sentait rien. Elle était immortelle à présent, mais il s’appliquait à la tâche, ses lèvres glissant maintenant dans son cou, cherchant à soulager la terrible pression qu’elle avait subi, cherchant certainement à modérer ses propres craintes. Autour d’eux, tout semblait avoir disparu, ne subsistait qu’elle, sa proximité, sa peau, jusqu’à ce que Charlotte ne reprenne la parole, et tout revint, oppressant.

    « Fais-la sortir. Fais-la sortir d’ici ! » Elle était furieuse, mais le conseil était judicieusement donné.

    Il décida de le suivre, empoigna la main de Reyhann, l’aida à se relever. Ses bras, possessifs, s’enroulèrent autour de sa taille, la forcèrent ainsi à reculer, à s’éloigner. C’en était assez, ils avaient déclenché plus que ce qu’il aurait pu imaginer, et il ne souhaitait que retrouver le calme dans lequel ils avaient vécu pendant presque trois ans. L’immensité blanche, le froid dont ils ne pouvaient souffrir, sa seule compagnie ; les seules choses auxquelles il aspirait réellement désormais. Il s’en voulait, se maudissait d’avoir accepté la requête du jeune vampire. N’aurait-il pas pu refuser ? Mais elle avait menacé de le quitter, et il n’avait pas supporté. À présent, il subissait les conséquences de cette faiblesse. Il la sentit résister sous son étreinte, laissa échapper un soupir exaspéré lorsqu’elle s’immobilisa, refusant d’avancer. Il s’arrêta également, détacha ses bras, posa un regard inquiet, suppliant, sur elle, redoutant la suite.

    « Depuis quand les vampires ont la mauvaise manière d'attaquer leurs alliés ? » sourit-elle alors en s'adressant aux vampires menaçants. « Nous sommes là pour vous aider. »

    À nouveau, un soupir s’échappa de ses lèvres entrouvertes, sembla se suspendre dans l’air. Alors, son attitude changea. Plus dure, plus assurée ; ses bras s’enroulèrent à nouveau autour d’elle.

    « Nous ne sommes pas alliés. » fit-il simplement, les yeux vrillés dans ceux de Reyhann. Il espérait réellement qu’elle n’insiste pas, savait pourtant qu’elle chercherait à comprendre pourquoi il réagissait ainsi. « Nous partons. » asséna-t-il enfin, ses jambes quittant leur paralysie.

    Autour d’eux, tout avait à nouveau disparu. Ce n’étaient pas les vampires qu’il tentait de convaincre, mais seule son ange.
Revenir en haut Aller en bas
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Sam 30 Jan - 20:57

    Silence. Oubliant tout ce qu'il y avait autours de lui, Lokhyan ne voulait qu'une chose- le silence. La douceur d'une mort certaine, qui l'aiderait à tout oublier, à ne plus penser à ce regard apeuré, à cette beauté parfaite qu'il avait manqué de tuer, à cet ange qui était revenu d'antre les morts. Il voulait effacer de sa mémoire chaque moment passés avec Apolheen, chaque instant volé à sa vie d'humaine, chaque baiser, chaque caresse, chaque regard. Oublier toute leur relation, leur amour étalé au regard des autres, la folie qui animait leur cœur. Oublier, pour ensuite abandonner cette dernière chose qui le tenait en vie; cette petite lueur qui l’obligeait à garder les yeux ouverts Charlotte. Il entendait ses murmures, il sentait son regard sur lui, il savait qu’elle voulait le protéger de ce danger qu’était Apolheen. Elle voulait qu’il survive, qu’il reste avec elle, qu’il reste éveillé. Mais comment ne pas sombrer quand la première femme à avoir fissurer son cœur de pierre revenait de l’enfer? Comment se pardonner de ne lui avoir pris qu’un semblant de vie, laissant ses derniers souffles à la merci d’un autre vampire. Comment se pardonner de l’odeur qui émanait de son corps. Un monstre, c’est ce qu’elle était à présent. Et tout ça par sa faute. Malgré cette lueur humaine qui brillait dans son regard, Apolheen était à présent un vampire, comme lui, comme ce petit bâtard de Domenic, comme Charlotte. Ce qu’il avait voulu éviter depuis la rencontre s’était tout de même passée.

    Les mains posées sur le sol, il entendait les pas d’autres éternels approchés, puis la voix tonitruante de Charlotte, demandant aux deux amants de sortir. Une dernière odeur, et Apolheen disparut avec Domenic. L’idée qu’il avait réussi à le battre sur un point fit monter la colère dans le corps blessé de Lokhyan. Il lui avait pris son Apolheen. Son ange ne lui appartenait plus. Ni les murmures calmes de Charlotte, ni la protection des autres vampires n’allaient l’arrêter. Il le tuerait avec une telle violenc,e qu’après cela, personne d’autre n’oserait s’approcher des femmes qui avait eu le cœur de Lokhyan Dewitt. Personne n’oserait poser le regard sur Charlotte Leonhart, ni même sur Apolheen MacWylde. Personne ne les toucherait. Elles lui appartiendraient entièrement toutes les deux. N’écoutant plus ce que lui murmurait sa maitresse, il se leva doucement, et surement, essayant de garder un visage impassible. Les autres éternels n’avaient pas le droit de le voir dans cet état. Abandonnant le contact glacial de la main de Charlotte, il ne la regarda même pas, sachant très bien qu’il perdrait toute puissance s’il croisait son regard brulant. Faisant un pas, puis deux, essayant de rester debout, ils le regardaient tous, inquiets, et surtout curieux Aucun ne connaissaient le lien qui unissait la belle Apolheen, au ténébreux Lokhyan Et peu d’entres eux savaient pour Charlotte et le vampire. Tant de secrets dévoilés en quelques minutes. Laissant son regard vagabonder devant lui, la silhouette du bel ange le fit de nouveau basculer. En une seconde à peine il se rendit compte qu’elle était bien là, en vie, avec un autre. Comme un enfant enfant, Lokhyan se détourna de la vision d’horreur, encrant ses yeux dans celui de sa maitresse. Tel un esclave, il avança vers Charlotte, se laissa tomber à ses pieds, devant l’assemblée qui s’était réunie, et la regardait toujours .La colère, la peur, la haine qui était née au creux de son cœur durant ces dernières années allaient exploser dans un mal être qu’il ne pourrait contenir. Se fichant éperdument de ce que ses sujets pouvaient penser, Lokhyan pris la main de charlotte, et la posa sur sa joue, qu’elle avait auparavant caressé.

    « Je t’en supplie…

    Rien ne pouvait toucher Lokhyan Dewitt, rien mis à part Charlotte et Apolheen. Deux femmes, aux caractère opposés, aux physique opposés, avaient réussi à le faire devenir esclave. Elles avaient le pouvoir de le détruire, de l’asservir, et de le transformer en enfant. Mais Apolheen allait perdre ce pouvoir, ce don de controle qu'il lui avait été offert au profit de sa rivale de toujours. Car à ce moment précis, toute l'assemblée se rendit compte que la puissance de leur chef venait d’une seule et unique femme. Charlotte Leonhart.

    « Si tu m’aimes, détruit tout ce qu'il y a l'intérieur…Ou tues moi.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE. Mar 2 Mar - 0:17

~† Les vampires qui se regroupaient autour d'eux, presque protecteurs. Domenic. Apolheen. De tout cela, Charlotte faisait abstraction. Elle ne se préoccupait plus de rien si ce n'était Lokhyan. C'était comme si une bulle s'était formée autour d'eux et que tout ce qui se trouvait au dehors, elle ne pouvait plus le percevoir. Autrement dit, toute son attention était focalisée sur Lokhyan. Sa main toujours sur sa joue, elle l'observait d'un regard inquiet. Elle le savait fragile et il n'avait vraiment pas besoin de cela maintenant. Ils n'avaient pas besoin de cela. C'était déjà assez compliqué, avec les crises de violence qui prenaient parfois Lokhyan. Elle avait beau le rassurer chaque fois, elle savait bien qu'au fond il avait toujours peur de lui faire du mal. Elle le savait mais ne pouvait que deviner l'ampleur de ce mal-être. Il avait peur de la blesser comme il l'avait fait avec la première femme qu'il avait aimé, encore humain. Et comme il l'avait fait avec Apolheen. La résurrection de la jeune Saphyr n'apporterait rien de bon, Charlotte le savait. Cela ne pourrait qu'accentuer les craintes de Lokhyan, alors qu'elle se démenait jour après jour pour lui faire sortir la tête de l'eau, de ces cauchemars. Parce qu'elle en était certaine, au plus profond d'elle-même, jamais il ne lui ferait de mal. Alors en cet instant, si elle n'avait pas été focalisée sur Lokhyan, elle aurait tué Apolheen de ses mains nues.

Elle entendit vaguement Apolheen se moquer des vampires qui leur faisaient face, leur assurant qu'ils étaient leurs alliés. Leurs alliés ? Quel genre d'alliés débarquaient ici pour anéantir leur chef ? Car c'était bien ce qu'ils faisaient. Domenic devait parfaitement savoir la réaction qu'aurait Lokhyan, ce qu'il ressentirait, comme il serait détruit. Il le savait sinon il ne l'aurait jamais transformée elle, Apolheen. Et pour cela elle lui en voulait. Elle le détestait de cette haine qu'il portait toujours à leur créateur. Mais, pour une fois sage et réfléchi, son "frère" rétablit la vérité, rétorquant qu'ils n'étaient pas alliés. Et qu'ils partaient. Oui, c'était le mieux qu'ils avaient à faire. Partir, et quitter la ville. Loin, très loin d'ici. Peut-être même là d'où ils venaient... Mais, alors qu'elle l'observait toujours, soucieuse, Lokhyan se réveilla enfin et se leva. Il ne lui accorda pas un regard mais se mit à marcher en direction du couple, tentant de garder contenance. Elle se leva à son tour, le suivant de regard. Mais, une seconde plus tard, il faisait volte-face et revenait vers elle.

Ce qu'il fit alors la surprit au plus haut point. Le regard étonné, elle le vit s'agenouiller devant elle. Par Merlin que faisait-il ?! Il osait à peine la regarder pendant les réunions, pour que les vampires ne comprennent pas la relation qui les liait, de manière à ce qu'aucun ne cherche à l'atteindre à travers elle, et le voilà qui se jetait à ses pieds ? Elle n'avait pas peur du potentiel danger qu'elle encourrait si tous la savaient proche de Lokhyan. Mais il n'avait pas à se mettre à genoux devant elle, jamais. Il était son créateur, le vampire le plus puissant, il n'avait pas à se diminuer ainsi... Implorante, sa voix s'éleva. Il la suppliait. Il la suppliait de supprimer la souffrance qui s'était emparée de lui. De la faire partir ou de la tuer, mais qu'il ne la ressente plus... Estomaquée, Charlotte resta quelques secondes à le fixer, sa main de nouveau sur sa joue. Elle ne pouvait qu'imaginer sa douleur mais pour qu'il en vienne à lui demander de telles choses... Là tout de suite, elle voulait être seule avec lui, que tous les autres s'en aillent. Les autres... Ces autres qui observaient d'un œil curieux, abasourdi ou choqué le chef des vampires qui venait de s'agenouiller devant une éternelle que certains reconnaissaient, d'autres pas. Un instant, elle détacha ses yeux de ceux de Lokhyan pour balayer l'assemblée, aussi surprise qu'eux. Son regard s'arrêta sur Domenic et Apolheen, maintenant proches de la sortie.
†~

    « Vous feriez mieux de quitter la ville. »

~† Sa voix était dure, presque sans appel pourtant c'était un conseil qu'elle leur donnait là, et non une menace. Elle ne s'attarda pas plus longtemps sur eux et son regard parcourut une nouvelle fois l'ensemble du hangar, passant de visages en visages pour finalement s'arrêter sur celui de Lokhyan. D'une voix blanche mais tout aussi ferme, elle murmura un simple mot. †~

    « Sortez. »

~† La plupart hésitèrent une ou deux secondes puis, voyant que ni Lokhyan ni Charlotte ne les regarderaient plus, ils se pressèrent lentement vers la sortie. Si Domenic et Apolheen n'étaient pas encore partis, ils seraient contraints de le faire par la masse de vampires qui s'amassait à la sortie. L'éternelle resta silencieuse et immobile à observer Lokhyan, jusqu'à ce que la porte du hangar ne soit refermée. Alors, elle glissa sa deuxième main à son visage, symétriquement à la première, et s'agenouilla à son tour face à Lokhyan. Elle déposa un baiser réconfortant sur ses lèvres, puis deux, puis trois, avant de lui faire face et de répondre à sa supplication. †~

    « Non Lokhyan, ça ne marche pas comme ça... »

~† Elle lui offrirait un petit sourire pitoyablement désolé. L'embrasserait une nouvelle fois. Puis elle amènerait ses bras derrière sa nuque et le serrerait contre elle, très fort. Elle lui raconterait ce qu'elle avait ressenti quand elle avait appris sa prétendue mort. Comme elle s'était sentie mourir elle aussi. Elle lui raconterait comment elle avait fini par accepter les sentiments qu'elle éprouvait pour lui, même s'il était alors trop tard. Comment elle avait accepté les sentiments tout court. Elle lui dirait que c'était le temps qui permettait tout cela. Elle lui assurerait une fois de plus qu'elle n'avait pas peur de lui, qu'elle l'aimait. Et elle resterait contre lui aussi longtemps qu'il le faudrait. Elle réfléchirait à ce que la renaissance d'Apolheen et le retour de Domenic impliqueraient. Pas grand chose, elle espérait. Car elle savait qu'elle ne supporterait pas de perdre Lokhyan. Elle réfléchirait aussi à la manière dont les vampires la regarderaient à présent. Mais elle en conclurait qu'elle n'avait toujours pas peur, parce qu'elle voulait simplement être là pour lui... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE.

Revenir en haut Aller en bas

Welcome back - REYHANN, DOMENIC, LOKHYAN, CHARLOTTE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: Hide Ravage :: LE HANGAR-