AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Do you know how much i hate you? [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Do you know how much i hate you? [Pv] Jeu 19 Nov - 21:38

&
© Anarya&Lethal Lane


    Comment aurait-elle pu imaginer ne serait-ce qu'un instant que celle qui l'avait définitivement et irrévocablement séparée de sa soeur, de sa jumelle, avait été une personne qu'elle avait côtoyé durant si longtemps, bien qu'elle ne l'ait jamais réellement appréciée. Charlotte. Il était étrange de songer que deux ans auparavant, ce nom seul l'avait fait frissonner. Plus qu'un vampire, un véritable monstre capable de cruauté et qui surtout, lui semblait parfois ne pas avoir la moindre limite.. Oui, elle en avait eu peur, car qu'aurait-elle pu contre elle, qui n'était après tout qu'une simple humaine sans le moindre pouvoir.
    Lorsqu'Eden le lui avait dit, elle n'avait su exprimer que de la surprise. La belle vampire n'était alors pas sa priorité. Elle ne désirait que retrouver Ricochet, et rien d'autre ne comptait à ses yeux. Il lui manquait temps, elle avait si peur de l'avoir perdu à jamais qu'il lui semblait parfois que la douleur allait la tuer. C'était l'unique chose qui l'effrayait alors. Le perdre. Ne plus le voir, jamais. C'était l'unique chose qui était susceptible de l'obséder, au point qu'elle n'en dormait plus. Elle n'était alors pas parvenue à se focaliser sur Charlotte. Non, à l'époque seul celui qu'elle aimait occupait ses pensées.
    Puis, enfin, elle l'avait retrouvé. Envoûté, au point qu'il ne restait que peu de choses de l'homme qu'elle avait connu, et surtout aimé. Et à présent, il était fort probable qu'il ait disparu à jamais. Quoiqu'elle fasse, elle ne pourrait rien y changer. Elle était impuissante. Se sentait impuissante, et haïssait ce sentiment. Elle ne le reverrait sans doute plus, et cette idée la déchirait. Elle avait besoin d'agir, et pourtant était incapable de se relever et de se reprendre en main. Elle avait maigri. Beaucoup trop. Ses traits étaient marqués par la douleur et la fatigue. Elle ne se reconnaissait plus. Ses cheveux noirs paraissaient bien trop longs, ses yeux verts trop brillants. Tout en elle respirait la fatigue, aussi bien physique que morale. Elle ne sortait plus de son petit studio, ou presque. À quoi bon aller dehors? À quoi bon voir la lumière du jour quand tout pour elle n'était que noirceur?

    Pourtant, ce jour-là, elle s'était décidée à franchir la porte de chez elle, à sortir. Elle était entrée dans un bar au hasard. Elle avait simplement envie de prendre un verre. Ne parler à personne. Rester seule avec ses pensées. Elle commanda quelque chose au hasard, sans vraiment y prendre garde, et le but sans réellement savoir, au fond, de quoi il s'agissait. C'est alors que son oreille avait perçu une conversation, qu'elle n'aurait sans doute pas du entendre. Il était question d'une personne, une vampire plus précisément. Une vampire dont elle n'eut aucun mal à reconnaître la description. Immédiatement, tout lui revint en mémoire. Celle qui avait transformé sa sœur. Un sentiment l'envahit. Bien plus que de la colère, de la haine. Une haine qu'elle avait besoin de déverser, et Charlotte serait sans doute parfaite pour cela. Sans doute était-ce en partie injustifié. Sans doute une partie des sentiments qu'elle pouvait éprouvé à ce moment n'étaient pas entièrement destinés à la vampire.

    Elle les écouta avec davantage d'attention. Jusqu'à ce qu'ils lui donnent l'indication de l'endroit où elle pourrait bien la trouver. Elle n'avait pas peur. La colère l'aveuglait. Elle avait besoin de la déverser, même s'il s'agissait de quelqu'un sur qui elle n'aurait très probablement jamais le dessus. Elle se dirigea d'un pas décidé vers les commerces. Elle courait sans doute à sa perte, et pourtant ne semblait pas en faire grand cas. La seule chose qu'elle désirait était la voir, voir le regard de cette qui avait détruit une partie de sa famille. Hurler, la frapper. Elle avait réellement changé, au point de ne plus savoir qui elle était vraiment. Comme si une partie d'elle était morte et enterrée, une partie qui constituait ce qu'il y avait de meilleur en elle et qu'elle ne retrouverait probablement jamais. Elle avait perdu ce qu'elle avait de plus précieux. Sa mère, sa sœur. Et à présent celui qu'elle aimait plus que tout. Quelqu'un devait payer. Elle ne pouvait espérer s'en prendre au Spirit qui avait envoûté Ricochet. Charlotte serait donc sa cible idéale.
    Il commençait à se faire tard. Le ciel s'était quelque peu assombri. Pourtant, elle continuait de scruter les alentours à la recherche de cette longue silhouette féminine, envoutante. Une silhouette qu'elle avait conservé en mémoire toutes ces années, qui avait suscité tour à tour la crainte, puis l'interrogation, et à présent la haine.
    Enfin, son regard s'arrêta sur elle. Elle la reconnut instantanément. Elle s'arrêta un instant, l'air interdite, puis s'avança de nouveau, de ce même pas décidé.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Do you know how much i hate you? [Pv] Mer 2 Déc - 23:26

    « Où est-ce que tu vas ? »
    « J'ai cru voir... »
    « Et moi j'ai cru que c'était pourtant clair. Rester ensemble, sais-tu ce que cela signifie ? »

~† La voix de la vampire était sans appel. Ses yeux fixaient de manière froide et dure Mathias. Mathias était un vampire. Un tout jeune vampire. Sa transformation s'était achevée le matin-même, et sa créatrice - Charlotte - avait préféré attendre le soir pour lui enseigner l'art de la chasse. Pour le faire patienter durant la journée, elle avait pratiqué un petit test, un petit jeu. Il lui était difficile de redevenir elle-même, d'essayer de faire abstraction de ses sentiments pour redevenir aussi impitoyable et nonchalante qu'avant la prétendue mort de Lokhyan. Mais elle se forçait à chercher au fin fond de sa cervelle meurtrie des moyens de raviver l'ancienne elle, de reprendre plaisir à être vampire, à ne plus subir sa condition. Bien souvent, il en sortait de ces recherches des idées sadiques. Cela avait été le cas aujourd'hui. Durant toute sa transformation, elle l'avait enfermé dans une cave à l'aide de sortilèges, pour éviter qu'il ne s'enfuit avant qu'elle ne soit revenue.

En début de matinée, l'éternelle avait décidé de venir voir où en était son nouveau "protégé". Elle était descendue à la cave de la demeure qui était aujourd'hui sienne et l'avait trouvé assis par terre, la tête entre les mains. Lorsqu'elle était entrée, il l'avait regardée, s'était levée d'un bond et s'était ruée sur elle. Elle l'avait repoussée d'un geste, l'envoyant voler contre un mur. Elle savait pourquoi il agissait ainsi. C'était parce qu'il avait soif et que le sang, son sang, le rendait fou. L'entendre ainsi couler était un supplice. Sa gorge était tellement desséchée... Elle avait hâte de voir comment il réagirait lorsqu'elle apporterait une humaine. Elle s'avança vers lui, s'accroupit à son niveau et l'observa intensément. Elle lui expliqua qu'il lui était interdit de la mordre. C'était elle qui l'avait transformé et, s'il voulait vivre, il valait mieux qu'il n'approche pas ses crocs trop près d'elle. Pour le consoler, ou le torturer un peu plus, elle se pencha, déposant un léger baiser sur sa joue, exhibant ainsi son cou gracile sous les dents du nouveau-né. Juste un petit test, pour voir s'il avait saisi la leçon. Apparemment oui. Elle se releva et sortit de la pièce après lui avoir annoncé qu'elle allait lui chercher à manger. Elle revint quelques dizaines de minutes plus tard, poussant brutalement dans la cave une jeune blonde qui ne devait pas avoir plus de 15 ans. Elle vit le regard de Mathias s'allumer mais elle l'arrêta d'un signe de la main, un petit sourire faussement condescendant sur les lèvres.
†~

    « Ah ah ah, une petite minute. Mon cher ami, voici ton dîner. Ceci est ton premier test.
    Je sais que tu meurs d'envie de t'abreuver au cou de cette... charmante jeune fille. Mais ce n'est pas si simple. Je sais comme ta gorge te brûle, mais voici les règles. Tu peux la mordre et boire son sang tant et autant de fois que tu veux. Mais il faut que quand je revienne ce soir, c'est à dire dans... approximativement huit heures, elle soit encore en vie.
    Si elle l'est toujours, je t'apprendrais à chasser comme un vrai vampire et tu pourras boire autant de sang que tu le souhaiteras. Si elle ne l'est pas, je te mets au régime sec pour une semaine. Vendu ? »

~† Evidemment, le pauvre Mathias n'eut pas le choix. Tout sourire, Charlotte envoya l'humaine droit sur le vampire avant de sortir et de refermer derrière elle. Puisque nos deux vampires étaient actuellement en pleine leçon de chasse, vous vous imaginez bien que le courageux Mathias était parvenu à relever le défi que lui avait laissé la jolie brune. Entre temps Charlotte était allée avertir quelques connaissances qu'elle chasserait ce soir, et qu'elle ne voulait voir aucun éternel dans son périmètre. Le message était semblait-il passé puisque Mathias et elle étaient seuls dans les rues commerçantes désertes. Enfin presque seuls. Alors qu'elle venait de rabrouer sa progéniture pour qu'il ne s'éloigne pas, le voilà qui se mettait à humer frénétiquement l'air. Le sang. Bien sûr, elle aussi le sentait. Dans la rue, plus loin, une petite silhouette aux cheveux sombres s'avançait droit sur eux. Mathias était caché dans l'ombre d'un bâtiment, si bien que l'humaine ne pouvait le voir. Seule Charlotte était visible au beau milieu de la rue. Voilà qui était parfait pour que Mathias se fasse les dents. C'est ce que la vampire crut jusqu'à ce qu'elle ne reconnaisse Imogen Lancaster. Bouse, que venait-elle faire là ? Et Mathias qui était déjà aux aguets, à s'avancer subtilement dans l'ombre pour rejoindre l'humaine...

De plus en plus proche, Imogen continuait d'avancer, d'un pas apparemment décidé. Mais que faisait-elle là ? Mathias restait tapi dans l'ombre, prêt à bondir sur l'humaine dès qu'il se sentirait près. D'ailleurs, Charlotte ne savait pas ce qu'il attendait, elle aurait déjà été en train de recueillir le sang entre ses lèvres... Imogen dépassa une boutique et cela sembla être le signal. Mathias s'élança, fonçant droit sur l'humaine. L'ancienne Emeraude serait bien restée là à le regarder mais Eden, la jumelle d'Imogen, ne lui aurait certainement jamais pardonné. Quelle bouse. Plus âgée que son nouveau-né, Charlotte le rattrapa sans mal, mais néanmoins de justesse, à seulement quelques centimètres de la jeune moldue. Elle le repoussa, se mettant entre deux, et se tourna vers Mathias sans lancer un regard à l'humaine.
†~

    « Non, pas celle-là. Tu ne la toucheras pas. Va au bar où je t'ai trouvé. »
    « Mais tout à l'heure tu m'as dit que je pourrais... »
    « Tout à l'heure je t'ai dit que je t'apprendrais à chasser et que tu boirais autant de sang que tu voudrais. Et ce sera le cas, mais ce ne sera pas son sang à elle. Maintenant retourne au bar. »
    « Mais... »
    « Mathias. Je crois que tu n'as pas vraiment compris qui j'étais. Alors je vais te le répéter une dernière fois. C'est moi qui t'ai créé, tu fais ce que je te dis. Et si j'entends encore un seul "mais" sortir de ta bouche, je t'enferme dans la cave pendant un mois sans rien t'apporter à manger. Alors, rappelle-moi, où dois-tu te rendre ? »
    « ... Au bar.... »

~† Charlotte offrit un sourire parfaitement hypocrite au nouveau vampire et hocha la tête en signe d'acquiescement. Elle vit bien qu'il eut du mal à détourner ses yeux d'Imogen, l'appel du sang était très fort. Néanmoins après quelques secondes il parvint à se détourner et s'enfuit vers le bar dont elle parlait. Ah ces nouveaux-né, ils allaient la rendre folle. Depuis qu'elle était à Londres, elle n'en avait jamais créé autant, mais il le fallait bien. Les temps étaient durs et plus ils seraient de vampires, mieux ce serait. Surtout depuis qu'elle avait appris que le Spirit se nourrissait de l'âme des humains. Plus il y aurait de vampires, moins il y aurait d'humains, plus le Spirit s'affaiblirait. CQFD. Evidemment elle ne transformait pas tous les humains qu'elle croisait. Seulement ceux qui parvenaient à attirer son attention. Les autres finissaient tous gisant dans les rues, vidés de leur sang. Un petit rictus s'accrocha sur les lèvres de l'éternelle tandis qu'elle se tournait enfin vers la moldue. †~

    « Ca fait deux fois que je te sauve la vie. J'aurais bien laissé mon nouveau protégé s'exercer sur toi, mais je ne suis pas sûre que ta soeur aurait apprécié.
    Pourtant un humain de moins, cela fait une âme en moins pour le Spirit. Je devrais peut-être revenir sur ma décision de t'épargner, qu'en penses-tu ? »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Do you know how much i hate you? [Pv] Mar 15 Déc - 18:38

    L'esprit humain est si fragile. Doté d'une raison qu'un rien peut faire basculer. C'était le sentiment qui s'était emparé d'elle. Celui que sa raison l'avait quittée, et ce définitivement. Peu lui importait l'emprise grandissante du Spirit. Peu lui importait que les humains ne risquent très bientôt d'être marginalisés, accusés des événements qui se produisaient. La situation devenait dangereuse pour elle. Elle le savait et pourtant refusait de le voir, de s'en préoccuper. Qu'on la laisser. Qu'on l'oublie, elle. Elle n'était plus rien aujourd'hui. Elle ne comptait plus. Que n'aurait-elle donné pour disparaître. Pour oublier. Oublier cette existence désormais vide de sens, quand celui qu'elle aimait n'était plus. Disparu, envoûté et peut-être mort à présent. Cette idée était tout bonnement insupportable. À tel point qu'elle préférait encore se dire qu'il restait encore un espoir, espoir sans doute vain, mais auquel elle se raccrochait sans cesse. Qu'aurait-elle pu faire d'autre? Mettre un terme à sa vie sans doute. Mais elle ne pouvait s'y résoudre. Pas avant d'avoir l'absolue certitude qu'il n'était plus. Comment pourrait-elle supporter de se rendre en un endroit où il ne serait pas? S'il existait ne serait-ce qu'une mince possibilité de le sauver, de l'avoir de nouveau à elle, elle saisirait cette chance, au point d'y laisser la vie. Elle ne raisonnait plus. Ne réfléchissait plus. Rien d'autre que lui n'occupait ses pensées. Son cœur était vide, empli de larmes et de colère, déchiré en un millier de morceau. L'avoir vu, touché, embrassé, après tout ce temps, puis le voir contraint de partir loin d'elle. Cette torture avait sans aucun doute été la pire qu'elle ait jamais subie.

    Rester terrée chez elle, à l'écart du monde lui avait semblé la meilleure des solutions, jusqu'à ce que ses pensées, sa douleur ne deviennent trop lourdes à supporter. Et elle avait aujourd'hui trouvé un moyen de les déverser. Charlotte. Elle ignorait ce qu'elle serait capable de lui faire. Sans doute pas grand chose, mais peut-être suffisamment pour s'en sentir soulagée. Ou bien, elle pousserait la vampire à bout, au point que cette dernière ne décide de l'achever. Elle ne tenait pas suffisamment à son existence pour faire preuve de prudence. Elle songea que quelques années auparavant jamais elle n'aurait osé venir à elle. Elle la craignait à l'époque, sans doute à raison. Tout était différent à présent. Elle était différente. Elle n'était plus cette étudiante effacée qui tentait par tous les moyens d'être invisible. Elle n'était plus si innocente. Elle ne pouvait le nier, elle avait changé. Et combien elle le regrettait.

    Elle n'eut pas à attendre longtemps. À quelques mètres de celle qu'elle recherchait surgit quelqu'un devant elle. Un vampire. Elle ne parvint à masquer sa surprise, ni même cette légère ombre de peur qui traversa ses yeux verts. Elle ne s'attendait pas à ce que Charlotte fut accompagnée. Encore moins à ce qu'elle soit attendue. Elle ne faisait pas le poids. Elle était humaine, et sa condition physique était très largement diminuée. Elle ne le connaissait pas, mais il semblait avoir un comportement impulsif. D'une parole, la vampire l'arrêta. Il était visiblement sous ses ordres. Le regard de la jeune humaine se fit glacial tandis qu'elle toisait le jeune immortel, qui visiblement semblait être déçu de ne pas avoir la possibilité de la dévorer sur le champ. Elle n'était pas venu pour lui. Elle ignorait quelle était la nature exacte de ses relations avec Charlotte, et s'en moquait éperdument.

    Elle s'avança vers Charlotte. Elle n'hésita pas à la scruter du regard. Ses longs cheveux d'ébène, ses yeux bleus et sa peau d'une blancheur presque lumineuse. Elle avait toujours cette même beauté immortelle. Elle n'avait pas changé.
    Elle s'arrêta face à elle. Plus elle la regardait, plus la colère montait en elle. Son arrogance, sa cruauté, tout cela provoquait chez elle un intense sentiment de haine. Elle tentait pourtant de se contenir. Il ne servirait à rien de dévoiler ce qu'elle ressentait devant elle. Elle perdrait à coup sûr.


    « Ma vie n'a pas la moindre valeur à tes yeux. Si tu avais eu l'intention de me tuer, je serais déjà morte. »

    Non elle n'avait plus peur. Elle était plus sûre d'elle. La prudence ne faisait également plus partie de son caractère. Comment osait-elle s'adresser à elle sur ce ton après ce qu'elle avait fait à Eden? Elle avait perdu son humanité à tout jamais. Elles avaient perdu les derniers liens qui les unissaient. Tout comme ce jeune vampire qu'elle avait visiblement transformé. Elle la haïssait. Sans doute bien plus que de raison. Elle savait qu'elle déversait sur elle toute la douleur et la frustration qu'elle pouvait éprouver. Son attitude n'était peut-être pas justifiée. Elle s'en moquait. Charlotte était la seule ennemie qu'elle avait sous la main. Elle serait obligée de se contenter d'elle. Elle frémit en l'entendant parler de sa sœur, sa jumelle, puis se rapprocha encore davantage, tout en la toisant.

    « Alors c'est vrai, c'est toi qui l'a transformée. »

    Elle avait de plus en plus de mal à contenir sa rage. Déjà elle transparaissait dans son regard, dans sa voix et son attitude. Elle l'aurait frappée si elle l'avait pu. Elle serra les poings.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Do you know how much i hate you? [Pv] Mar 29 Déc - 1:23

~† A présent tournée vers la petite humaine, Charlotte lui parlait mais au fond, elle n'était pas encore totalement concentrée sur elle. Une partie de son esprit réquisitionnait ses sens, dont l'ouïe et l'odorat, pour s'assurer que Mathias ne restait pas à traîner dans les parages pour se délecter de l'hémoglobine de la moldue une fois que leur discussion serait terminée. Car non, Charlotte n'imaginait pas que leur petite conversation puisse durer plus de quelques minutes, le temps de s'échanger quelques banalités de circonstances. Avec un quelconque autre humain, elle ne se serait pas donnée cette peine. Mais elle ne se souvenait que trop bien cette petite promenade dans les bidonvilles indiens. Et la faiblesse qu'elle avait eue, la manière dont elle s'était égarée. Comme elle s'était pétrifiée lorsqu'un souvenir lui était revenu en mémoire sur Ryan, prouvant qu'elle avait finalement été capable d'éprouver quelque chose lorsqu'elle était encore humaine. Imogen avait assisté à sa paralysie momentanée et, bien que Charlotte doutât que l'humaine soit assez idiote pour aller le crier sur tous les toits, elle préférait se montrer un minimum... "sociale" avec elle. Question de précaution.

Certes, les choses étaient à présent différentes. Elles avaient changé depuis l'Inde, et depuis la Russie surtout. Charlotte n'était plus cette vampire incapable de sentiments. Aujourd'hui elle était amoureuse de Lokhyan et l'assumait pleinement. Enfin presque... Les autres vampires ne savaient rien. Certains avaient peut-être fait le rapprochement entre l'annonce de la mort de Lokhyan Dewitt et le moment où la jolie brune avait sombré dans la lassitude. Peut-être pas. Mais si c'était le cas, ils ne mesuraient probablement pas l'étendue des dégâts que cela avait fait. Personne ne pouvait le mesurer, à part ceux qui la connaissaient intimement. Ainsi la plupart des vampires voyaient toujours en elle une sanguinaire, qui s'était juste un peu ramollie ces derniers temps. Mais maintenant que son créateur était revenu, qu'il n'était pas mort, elle faisait tout pour remédier à cela et redorer son blason. Et elle ne laisserait pas Imogen répandre la rumeur qu'elle avait une faiblesse pour un mot plus haut que l'autre. Mais de toute façon, l'humaine savait ce qu'elle encourrait si elle s'aventurait sur cette pente savonneuse...

Quoiqu'il en soit, malgré le peu de compassion qu'elle avait pour Imogen, l'éternelle préférait s'assurer que son nouveau-né se soit effectivement éloigné. Elle avait déjà sauvé la petite humaine du Spirit en Inde, si elle pouvait éviter d'avoir à la sauver d'un vampire aujourd'hui cela l'arrangerait... Non pas qu'elle tienne particulièrement à la garder en vie, mais ses relations avec Eden étaient déjà bien assez compliquées sans qu'elle n'en rajoute en tuant sa soeur jumelle... Elle ne savait pas pour autant si une quelconque relation liait encore les deux sœurs mais, dans le doute, elle préférait prévenir. Maintenant certaine que Mathias était loin, la vampire porta toute son attention sur la moldue, qui venait de parler. Vrai, elle se moquait bien de sa vie. Mais non, ce n'était pas parce qu'elle ne l'avait pas déjà tué qu'elle n'en aurait pas l'envie dans le futur. Le rictus resta sur ses lèvres, et s'agrandit même lorsque Imogen fit un pas vers elle. Eh bien eh bien, quel magnifique gain d'assurance ! Elle laissa quelques secondes s'écouler, profitant du silence, avant d'annoncer sentencieusement...
†~

    « Oui, c'est moi qui l'ait transformée. Pour la même rage qui t'anime en ce moment, petite Imogen... »

~† Ses yeux sanguins se plissèrent quelques instants comme elle étudiait le corps de l'humaine. Tout en elle respirait la colère. De ses pupilles dilatées, à ses narines qui s'agitaient. En passant par ses lèvres pincées et ses poings serrés. Mais, plus que tout, via ce coeur qui battait avec fureur dans sa cage thoracique. Oui c'était exactement pour cela que Charlotte avait transformé Eden en vampire. Parce qu'elle était certaine qu'elle ferait une bonne immortelle, avec une telle rage aux tripes. Et elle ne s'y était pas trompée... Le seul petit problème était qu'il arrivait à sa progéniture d'avoir des crises de remords, assez régulièrement. C'était d'ailleurs la seule raison pour laquelle elle s'était éloignée d'Eden. Parce qu'elle ne supportait pas ces phases où elle était plus humaine, pleine de repentis envers les mortels... Très peu pour Charlotte. Une idée lui traversa l'esprit. Amusement. C'était ce qu'elle faisait auparavant, non ? Let's try. S'avançant à son tour d'un pas, la vampire se mit à tourner autour de l'humaine, comme une prédateur a repéré sa proie. †~

    « J'étais sûre qu'Eden ferait une parfaite vampire. J'ai su percer la haine dans ses battements de coeur. Exactement comme toi maintenant, sauf que pour ta soeur, ils ne m'étaient pas destinés.
    Je serais curieuse de voir si, toi aussi, tu deviendrais à moitié schizophrène. Tantôt sanguinaire, tantôt dégoûtée et confuse... »

~† Silencieuse, Charlotte revint finalement se poster devant Imogen. Elle ne la dépassait pas de beaucoup en taille, après tout la vampire était figée dans ses 18 ans, même si elle était assez grande à l'époque. Ses pupilles rougeâtres vinrent se fixer dans celle de l'humaine pour ne plus les lâcher. Un grand sourire victorieux se dessina sur les lèvres de l'immortelle tandis qu'elle anticipait l'amusement qui la gagnerait lorsque Imogen entendrait ses paroles. Bien sûr ce n'était qu'une blague, elle ne ferait pas ce qu'elle s'apprêtait à dire. Elle avait déjà bien assez à faire en ce moment. Mais il était bon de retrouver le sadisme intacte au fond d'elle... †~

    « Voudrais-tu rejoindre ta soeur Lancaster ? Est-ce la raison pour laquelle tu es venue me trouver ? Me détestes-tu de ne pas t'avoir choisie plutôt qu'elle ? »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Do you know how much i hate you? [Pv] Dim 24 Jan - 13:47

    Elle avait changé, et il était aisé de le percevoir. Elle n'était plus cette jeune fille timide et effacée, qui ne cherchait rien d'autre qu'être invisible. Elle ne vivait plus dans l'ombre de personne. Elle était elle-même devenue une ombre. Elle ne vivait plus que dans la douleur et dans la peur d'avoir perdu celui qu'elle aimait. Au fond, elle voulait croire que rien de tout cela n'était terminé, et pourtant, ses espoirs semblaient vains. Il était plus que probable qu'elle ne le reverrait jamais. Mais il était encore trop tôt pour qu'elle parvienne à admettre l'ignoble mais pourtant si évidente réalité. Fuir était, selon elle, la meilleure solution. Le reste lui ferait trop mal pour qu'elle puisse y survivre, du moins le croyait-elle. Mais au fond, elle savait. Et elle avait peur, terriblement peur, bien qu'elle fasse tout pour le dissimuler. Elle haïssait ce qu'elle était devenue. Elle aurait souhaité retrouver l'ancienne Imogen, douce et presque innocente. Elle ne se reconnaissait plus. Ses cheveux noirs, décoiffés, ses yeux verts trop brillants, cette pâleur presque mortelle, sa silhouette rachitique. Non, tout cela n'était pas elle. Elle se sentait parfois comme possédée par des sentiments qui lui échappaient, trop forts et violents pour elle. C'était cela, qu'elle avait ressenti en entendant prononcer son nom. Charlotte. Elle s'était alors remémorée son visage, ses yeux, la cruauté et la froideur dont elle pouvait faire preuve. Et surtout, le fait qu'elle avait transformé sa sœur, l'éloignant ainsi à jamais d'elle. Elle la haïssait pour cela. Qu'aurait-elle donné pour la voir souffrir, autant qu'elle-même souffrait. Si elle avait pris du recul à cet instant, elle se serait fait peur.

    Elle était parfaitement consciente du fait que jamais elle ne pourrait avoir le dessus sur l'immortelle. Il serait inutile qu'elle s'en prenne physiquement à elle, bien que cela soit extrêmement tentant. Elle pourrait simplement lui parler, cracher le ressentiment qu'elle avait à son égard. C'était sans doute inutile. Cela ne ramènerait pas Eden. Et pourtant, elle en avait besoin. Comme s'il lui fallait quelqu'un à qui exprimer toute sa rage. Charlotte était parfaite dans ce rôle. Elle rassemblait en un seul corps ce que la jeune humaine pouvait haïr. Elle l'avait craint autrefois. Cette époque lui semblait lointaine, bien que leur souvenir commun dans les bidonvilles indiens soit toujours vivace. Elle n'avait jamais oublié ce regard qu'elle avait perçu chez la vampire, cet instant de faiblesse qu'elle avait eu. Elle ignorait ce qui avait pu provoquer une telle chose, mais avait compris ce jour-là que l'éternelle n'était pas si dénuée de sentiment qu'elle tentait de le faire croire.

    Oserait-elle se servir de cela pour la toucher? Elle l'ignorait encore. Quelques années auparavant, cette simple idée lui aurait fait froid dans le dos. Mais à présent, elle semblait se moquer de ce que pourrait être son sort. Seule sa colère la guidait, et bouillonnait dans ses veines. Elle se sentait prête à la défier, sans vraiment se soucier des conséquences que cela engendrerait. Charlotte était bien loin d'être une enfant de cœur, et n'hésiterait sans doute pas à s'en prendre à elle si elle allait trop loin. Mais oserait-elle seulement vis à vis d'Eden? Elle se sentait prête à prendre ce risque. Elle détestait l'entendre parler ainsi de sa jumelle. Elle ne pouvait endurer cette perfide arrogance. Elle se s'imaginait supérieure, et elle était en position de force. Pourtant, Imogen ne comptait pas reculer.


    « Il est inutile d'essayer de me faire peur. Je sais que tu ne me transformeras pas. Elle ne le permettrait pas. »

    Jouer la carte de l'arrogance était un pari risquer. En vérité, elle ignorait quelle serait la réaction d'Eden si Charlotte décidait de la transformer. Serait-ce la colère? L'indifférence? La jeune vampire était devenue si imprévisible qu'il lui était impossible de le prévoir. Elle souffrait de son état. Elle ne supportait pas de la voir si mal en point, emprisonnée par cette schizophrénie qui la torturait. Elles n'étaient plus proches depuis biens longtemps, mais malgré tout, elle ne pouvait s'empêcher de toujours se sentir liée à Eden.

    Elle s'avança davantage vers la vampire. Elle ignorait où était passé son acolyte, et ne s'en occupait plus désormais. Elle sembla la regarder un peu plus attentivement. Charlotte n'avait pas vraiment changé. Elle ignorait pourquoi elle avait ce besoin de la provoquer, de la mettre en colère, mais ce sentiment était bel et bien là. Sans doute ne voulait-elle plus être la seule à éprouver cela.


    « Tu sembles t'être remise de notre petite excursion en Inde. »

    Un mince sourire se dessina sur son visage, et une lueur de défi sembla poindre dans son regard. Elle voulait la faire sortir de ses gonds, déguster le plaisir de cette perte de contrôle, même si elle devait en faire les frais. Comme une sorte de vengeance sur ce qu'elle avait fait.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: Do you know how much i hate you? [Pv] Lun 1 Mar - 21:59

~† Déçue. Charlotte avait pensé qu'après les paroles qu'elle avait eu, Imogen se serait un peu plus énervée encore, qu'elle aurait insulté la vampire de tous les noms. Elle avait même espéré un court instant qu'Imogen se serait naïvement jetée sur elle, ses petits poings humains en avant, pensant à tort qu'elle pourrait parvenir à blesser l'éternelle. Oui, elle aurait aimé qu'Imogen essaye de s'en prendre à elle physiquement. Alors Charlotte aurait pu s'énerver à son tour et essayer de raviver la violence qui sommeillait au plus profond d'elle-même depuis trop longtemps. Depuis qu'elle avait appris que Lokhyan était mort, Charlotte s'était montrée moins violente, moins sanguinaire. A part ces rares fois où elle disjonctait et où il lui prenait une crise de sadisme. Mais cela ne durait jamais bien longtemps... Mais maintenant qu'elle savait que Lokhyan était vivant, qu'il était avec elle, elle essayait de retrouver son caractère "d'avant", tout ce qui faisait que Charlotte Leonhart était un nom reconnu et craint chez les vampires. Mais c'était plus difficile qu'elle ne l'aurait pensé, elle avait du mal à redevenir elle-même. Quelque chose s'était cassé en elle...

Elle pensait qu'elle serait parvenue à toucher Imogen avec ses mots. Pourtant elle avait utilisé l'ironie, la mesquinerie à une dose juste. Elle avait mit assez de poison dans ses paroles pour que la petite humaine s'énerve. Elle avait été assez perfide et sarcastique non ? Il fallait croire que non, qu'elle avait perdu de sa verve. Bien loin de s'emporter et de lui sauter à la gorge, Imogen lui annonçait presque calmement qu'il était inutile d'essayer de lui faire peur. Elle avait raison, non elle ne la transformerait pas. Mais certainement pas pour les raisons qu'elle évoquait. Eden ne le permettrait pas ? Vraiment ? Charlotte n'en savait rien, elle ne connaissait pas la relation qui unissait les deux jumelles. Mais même si Eden n'aurait pas permit que Charlotte transforme Imogen, sincèrement, l'éternelle n'en aurait rien eu à faire. Elle n'avait d'ordre à recevoir de personne, et encore moins de sa progéniture.

Décidément, Imogen n'avait plus rien à voir avec la jeune Opale que Charlotte avait sauvé du Spirit en Inde. La voilà maintenant qui s'avançait d'un pas encore vers l'immortelle, la défiant presque. Elle semblait s'être remise de leur petite excursion, qu'elle disait. Oh l'ancienne Emeraude voyait bien où la moldue voulait en venir. Elle parlait de cette faiblesse qu'elle avait eu. Comme elle s'était stoppée net dans tout mouvement quand elle avait croisé le regard de ce jeune indien qu'elle s'apprêtait à achever parce qu'il était envoûté. Elle se souvenait qu'elle s'était sentie comme aspirée dans un gouffre sans fond. Ces yeux, ce regard, lui en avaient rappelé d'autres, de quand elle était encore humaine et élève à Poudlard, avant sa transformation. A l'époque, Charlotte était assez fière et égocentrique pour pouvoir penser qu'elle était incapable d'éprouver le moindre sentiment. L'indien lui avait rappelé un ancien ami, lui faisant se souvenir que si, elle avait déjà éprouvé. Aujourd'hui elle le savait, elle n'avait rien d'exceptionnel sur ce plan-là et était comme tout le monde, mais à l'époque ce souvenir avait été un choc et l'avait déstabilisée. Et Imogen, présente à ce moment-là, semblait ne pas l'avoir oublié.
†~

    « Imogen, tu es bien naïve si tu penses que je ne te transformerais pas sous prétexte que cela ne plairait pas à ta soeur.
    C'est moi qui l'ait créée, elle m'obéit et non l'inverse. N'oublie pas cela, je te transformerais en vampire si j'en ai envie, que cela vous plaise ou non. »

~† Pas de froideur, pas de moquerie, pas de colère. Son timbre de voix avait été parfaitement neutre et détaché. Elle ne s'énerverait pas pour ce que venait de dire Imogen. Fut un temps, elle aurait été capable de lui arracher la langue pour avoir évoqué sa faiblesse. Aujourd'hui ce n'était plus le cas. Parce qu'elle avait accepté le fait qu'elle aussi pouvait avoir des sentiments, et elle avait appris à vivre avec ceux-ci. Imogen ne pourrait plus se servir de cette arme contre elle, pas directement en tout cas. Charlotte savait pourquoi elle avait eu cette faiblesse. La seule façon dont l'humaine pourrait lui nuire avec cette histoire, serait encore de le raconter à tous les vampires qu'elle croiserait. Mais si elle en arrivait à ce point-là, c'était vraiment qu'elle était plus folle et désespérée que Charlotte ne l'imaginait...

Mais pour l'heure, ce n'était pas cela qui inquiétait la vampire. Quelque chose l'intriguait, la chiffonnait. Réfléchissant, elle observait Imogen d'un œil attentif et perçant, essayant de mettre le doigt sur ce qui clochait. Ce n'était pas que la jeune fille soit énervée contre elle d'avoir transformée sa soeur, ça c'était même presque normal. C'était plutôt que si elle lui en voulait tellement pour cela, elle se serait énervée plus que cela à ses paroles sur Eden, sur sa transformation et sur la raison qui avait poussé Charlotte à faire de sa jumelle l'une des leur. C'était cela, qui ne collait pas. Charlotte venait de le comprendre et regardait à présent Imogen presque curieusement.
†~

    « Tu n'es pas venue me voir parce que tu m'en veux pour ta soeur. Sinon tu n'aurais pas supporté ce que j'ai dit.
    Je crois plutôt que tu cherches quelqu'un sur qui défouler ta colère et tu t'es dit que je serais la personne parfaite pour cela. Je n'ai pas raison Imogen ?
    Tu es vraiment très en colère contre quelque chose, mais ce n'est pas moi. Tu veux que je perde le contrôle et peut-être même que je te blesse. Parce que je crois que quelque chose te ronge de l'intérieur. Et tu cherches à l'effacer soit en te défoulant sur moi, soit en espérant que je mettrais un terme à cela d'une façon ou d'une autre. Je n'ai pas raison Imogen ?
    Le fait que j'ai transformé ta soeur en vampire n'est qu'une excuse pour venir me voir et te mettre en danger. Je n'ai pas raison Imogen ?
    Je crois que si. Je ne sais juste pas pourquoi tu es tellement en colère. »

~† A présent, c'était un regard réellement curieux et singulier qu'elle posait sur la jeune moldue. Au fur et à mesure qu'elle avait parlé, Charlotte avait compris la raison de la présence d'Imogen ici, face à elle, et elle avait mis le doigt sur ce qu'elle avait trouvé contradictoire dans son comportement. Elle était pratiquement sûre de ne pas se tromper à son sujet, mais il y avait tout de même une petite part de doute. Car même si elle avait passé les quatre siècles, Charlotte ne s'était que rarement intéressé aux humains et à leurs émotions. Elle les trouvait alors pitoyables et inintéressants. Maintenant, elle se disait que les observer pourrait peut-être l'aider à comprendre certaines choses, notamment en ce qui concernait les sentiments. Silencieuse et immobile, la vampire ne lâchait à présent plus l'humaine des yeux. Elle verrait bien vite à sa réaction si elle avait tout faux. Ou non... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Do you know how much i hate you? [Pv]

Revenir en haut Aller en bas

Do you know how much i hate you? [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: The magnificient London :: AUTRES COMMERCES-