AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

~† Is it real ? †~ [Lokhyan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Dim 9 Aoû - 21:39


~† Pas d'au revoir. A personne. Il ne fallait pas qu'il ait le temps de l'approcher... La réunion bimensuelle venait tout juste de se terminer. Les nouvelles ? Pas grand chose. Le Spirit était toujours le plus fort. De nouveaux vampires s'étaient faits tuer... Oui car à présent, Monsieur le Ministre avait décrété qu'il était illégal de les enlever pour récolter leur sang. Trop aimable à lui... La vraie raison était plutôt qu'en tant qu'envoûté, il trouvait moins dangereux d'exterminer les immortels. Evidemment, comme si le Spirit allait conseiller aux sorciers de se guérir de lui... Peu d'enlevés donc mais plus de tués. Ce que Charlotte en pensait ? Charlotte ne pensait pas grand chose. Charlotte s'en moquait. Elle qui, lors de la précédente guerre contre les sorciers, avait fait tant de ravages était aujourd'hui presque inutile. Combattre les envoûtés ne l'intéressait pas. Sauver les siens ne l'intéressait pas. Guérir les envoûtés encore moins. La seule chose qui parvenait à attirer son attention étaient les chasses qu'elle faisait souvent avec Irina. Des sorciers, des humains... Peu lui importait. Charlotte était comme une âme morte dans un corps qui se mouvait. Elle ne sortait de sa maison vide que pour aller de temps à autre surveiller Eden, sa progéniture vampirique suicidaire, pour chasser, et pour venir assister à ces réunions. Elle se demandait même encore pourquoi elle y venait, tout ce qui s'y disait ne la touchait pas...

Il fallait en tout cas maintenant qu'elle sorte avant qu'il ne l'attrape. Elle l'avait vu. Lui aussi. Elle avait vu Alexey qui, après avoir fini de parler, la cherchait du regard et se jetait discrètement dans la foule pour l'approcher. Elle ne savait pas ce qu'il lui voulait mais elle ne voulait pas lui parler. Elle n'avait plus rien à lui dire... Depuis qu'il l'avait repoussée alors qu'elle avait besoin de réconfort en apprenant la mort de Lokhyan, elle n'avait été qu'une seule et unique fois en tête à tête avec lui. Ils n'avaient pas parlé, avaient fait ce qu'ils avaient auparavant l'habitude de faire lors de leurs rencontres. Et puis plus rien. Depuis, c'était un peu comme s'il n'existait plus pour elle, elle ne lui obéissait même pas. Ainsi, comme à chaque fin de réunion, elle s'enfuyait avant qu'il n'ait eu le temps de lui parler. Aussi immatérielle que le vent, elle se faufilait parmi la foule d'immortels et s'échappait de ce hangar contenant trop de personnes. Des vampires. Des sorciers, des humains qui aidaient. Elle ne les connaissait pas tous, mais la plupart. Mais ils ne l'intéressaient pas. Le plus important vampire manquait et elle savait qu'il n'aurait jamais l'occasion d'assister à l'une de ces réunions... Enfin sortie du hangar, elle se dirigea sans se retourner vers l'une des entrées des sous-terrains.
†~

    « Eh ! Où tu cours ? »

~† Un moment elle hésita, incertaine que c'était à elle que l'on s'adressait. Elle se décida finalement à se retourner et découvrit un petit groupe de trois vampires qui la regardaient. Donc c'était bien à elle qu'ils s'adressaient... Leur petite troupe se composait de deux garçons bruns et d'une fille blonde. Elle ne les avait jamais vus à Londres auparavant, probablement venaient-ils d'arriver en ville... S'ils pensaient se faire des amis avec Charlotte, ils avaient pioché le mauvais lot. Derrière eux, un peu à l'écart, se tenait une autre silhouette au visage caché. Elle lui sembla vaguement familière mais la jolie brune n'y prêta pas attention, l'un des deux garçons ayant repris la parole. †~

    « On comptait aller chasser un peu. Ca te tente ? »
    « Non. »

~† Et rien d'autre. Elle n'avait pas envie d'aller chasser. Pas maintenant, pas avec des inconnus. Elle voulait juste rentrer chez elle, dans cette maison qu'elle s'était appropriée, afin de se retrouver avec sa solitude et personne d'autres. Elle supportait assez mal ce genre de réunions car parfois, elle captait quelques chuchotements. Quels paroles murmurées qui révélaient que certains auraient préféré que Lokhyan soit toujours là pour les mener, les diriger. Et ces paroles lui faisaient mal. Parce qu'elle aussi aurait aimé qu'il soit encore là... Mais ce n'était pas le cas et il lui fallait maintenant subir les jours. Elle se détourna du groupe après ce simple mot et reprit son chemin comme si de rien n'était. Les fuyant tous autant qu'ils étaient, elle s'engouffra dans l'entrée la plus proche des sous-terrains. Il n'y avait personne. C'était désert, vide, et elle entendait les cliquetis des milliers de gouttes d'eau qui tombaient sur le sol de pierre et qui raisonnaient dans toutes les galeries. Elle parcourut quelques mètres avant de sentir une présence derrière elle. Néanmoins elle ne se retourna pas, c'était probablement l'un des trois vampires qui voulait la convaincre de venir avec eux. S'il insistait elle lui ferait comprendre une fois pour toute qu'elle n'était pas intéressée. En vérité, elle aurait peut-être mieux fait de se retourner... †~

    « J'ai déjà dit que je n'étais pas intéressée. »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Lun 10 Aoû - 22:35

      Je n’arrivais pas à la lâcher des yeux. Ses courbes parfaites m’ensorcelaient, l’odeur de ses cheveux m’atteignait à chacun de ses mouvements. J’étais certainement le seul vampire à la voir telle qu’elle était vraiment –un animal en cage, une lumière éteinte par la brise du désespoir. Etait-ce ma disparition qui l’avait mis dans cet état ? Impossible, cet enfant de Satan ne pouvait ressentir aucun sentiment. Et pourtant. Elle avait l’air si triste, totalement dépourvue de sa fougue animale, de cette passion meurtrière que j’aimais tant. O Charlotte, O mon bel ange. Qu’est il advenu de ton goût du sang et du jeu ? Où es tu que je vienne à ton secours, et te sortir de ce paradis blanc. Revenons en Enfer ma Charlotte, retrouvons nos plaisirs perdus, délectons nous du sang des jeunes filles pures, et de leur famille. Redevenons ce duo que le monde craignait.
      Elle se pose délicatement contre le mur, les bras croisés sur la poitrine, attendant que cette réunion assommante se finisse. Alexey est bien doué pour les discours, mais sans prétention, je suis bien meilleur que lui pour galvaniser les foules. Malgré son physique imposant, sa coiffure impeccable, et sa voix charmeuse, la moitié des vampires ne font plus attention à lui. Je voudrais me lever et lui poser des questions, lever le voile sur « la mort tragique du célèbre lokhyan dewitt », mais je ne peux pas, je n’en ai pas envie. C’est son moment de gloire après tout, laissons le savourer encore quelques jours. Il lui a fallut à peine dix minutes pour expliquer le pourquoi de cette entrevue éclair. Je n’ai rien écouter, trop occupée à observer mon bel enfant. Cachée sous un long manteau noire, mon visage est recouvert d’une capuche, elle ne peut donc pas me reconnaître. De plus, je n’ai plus la même odeur qu’avant, mon corps est gorgé de sang animal et de nourriture humaine infâme. Je ressemble à un monstre. Les cheveux trempés par la célèbre pluie londonienne, les yeux marqués, les cicatrices d’avada kedavra s’étendant de mon front jusqu’au début de mon torse. Et puis cette horrible blessure. Ce membre en moins, cette main droite qui me fait défaut. Comment va-t-elle réagir à cette vision d’horreur ? Un mort vivant dans son plus bel accoutrement.

      Elle se sauve, rapidement, évitant le chef des vampires avec une facilité déconcertante. Alexey n’aurait-il pas rempli son contrat ? Ou au contraire aurait-il fait plus que ce que je lui avais demandé ? Je verrais ça plus tard, j’ai autre chose à faire ce soir. J’attends que les autres éternels s’en aillent pour commencer à la suivre. Certains lui parlent, lui proposant une petite chasse entres amis. Elle refuse. Le monstre que j’ai crée a bel et bien disparu Pourquoi est-elle comme ça ? Elle devrait être pourtant heureuse de ma disparition. Elle me détestait, voulant juste mon corps pour une nuit de passion et de plaisir. Mais moi, je voulais plus que ça. Je voulais son âme toute entière, sa vie. Charlotte Leonhart m’a appartenu durant quelques années. Seulement quelques années. Et si j’avais été plus intelligent, j’aurais su la garder et la faire mienne pour l’éternité. Mais imbécile comme je suis, je l’ai perdu.
      Elle marche doucement dans l’obscurité du tunnel, ne se retournant pas, malgré le bruit que je fais. Je ne me gêne pas pour marcher d’un pas lourd et sonore, voulant qu’elle m’entende et qu’elle comprenne que le mal absolu est de retour. Sa voix cristalline s’est élevée dans le silence. Visiblement elle m’a confondu avec quelqu’un, et je dois avouer que ça m’irrite un peu. Comment ne peut-elle pas reconnaître son créateur ? La charlotte que j’ai connu a bel et bien disparu, ne laissant qu’une carcasse délicieuse et magnifique. J’accélère, elle continue à marcher lentement. Je me rapproche d’elle, elle doit être prête à me sauter dessus pour me planter ses crocs dans la gorge. Je la plaque violement contre le sol, le ventre collé sur les pierres. Elle ne me voit pas, et ne peut plus rien faire.
      Je la tiens, mettant tout mon poids sur son dos, elle n’arriver plus à bouger, et se débat comme une tigresse. Je suis plus fort, plus violent qu’avant, et je ne veux pas qu’elle s’enfuie ou qu’elle me touche. Et encore moins qu’elle me reconnaisse. Assis sur elle, son visage est plaqué contre le sol, elle ne peut voir que le mur du coté, et rien d’autre. Je m’amuse comme un petit fou.

        « Tu ne peux gagner contre moi…


      Un simple murmure, rauque, différent de ma voix d’avant. Va-t-elle me reconnaître malgré tout. Je l’espère secrètement. Descendant ma bouche sur son dos, je déchire d’un coup de dent le t-shirt qu’elle portait. Violence. Mes lèvres glissent sur ses omoplates, se délectant du goût de sa peau sucrée. Je décroche son soutien gorge avec facilité, comme si je l’avais toujours fait. Ma main gauche tient l’un de bras, l’autre reste cachée sous mon manteau.

        «Sais tu que ton dos est le plus parfait que j’ai pu voir durant ma longue existence ?


      Je me penche à son oreille, et souffle dans sa nuque. Elle a la rage, je le sais, je le sens. Elle déteste qu’on la contrôle. Ma langue s’amuse à descendre le long de sa colonne vertébrale, et en arrivant au bas de son dos, mes dents s’enfoncent avec puissance. Je la mords, et je m’abreuve de son sang. Un véritable délice, une pure merveille que l’hémoglobine de Charlotte Leonhart, le vampire le plus puissant que j’ai pu engendré. Je lâche prise, la laisse libre de partir, je me fiche de sa réaction à présent, qu’elle me tue de colère, car j’ai enfin eu ce que je voulais. La revoir et sentir son corps contre le mien était ma dernière volonté.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mar 11 Aoû - 1:39

~† Inquiète ? Certainement pas. Charlotte était l'une des plus anciennes vampires. Elle avait survécu à mille et unes batailles. Elle avait combattu des siècles contre les sorciers et était toujours là, pratiquement intacte. Elle avait été l'une des plus craintes et seul un fou aurait l'audace de s'en prendre aujourd'hui à elle. Elle entendait les bruits de pas qui se rapprochaient malgré sa mise en garde. Ils accéléraient même, mais cela ne l'inquiétait pas le moins du monde. Elle n'était pas la seule à emprunter les souterrains, probablement l'inconnu était-il pressé. Rien n'indiquait en tout cas que l'homme était là pour elle... L'homme oui. Ce ne pouvait pas être une silhouette féminine qui marchait aussi pesamment. Même sans être particulièrement méfiante, elle ne pouvait néanmoins pas s'empêcher d'être une vampire et d'avoir les sens aiguisés... Ainsi, sans y prendre réellement attention, elle huma l'odeur de cet étranger. Elle ne la connaissait pas, du moins pas telle qu'elle était actuellement, mais elle était certaine d'avoir déjà rencontré quelques uns de ces arômes... Mais où et sur qui ? Elle n'eut malheureusement pas le temps d'y réfléchir plus longtemps. Un grondement furieux s'éleva d'entre ses lèvres alors qu'elle se retrouvait face contre terre, contrainte à fixer le mur.

Furieuse. La belle anglaise était peut-être devenue apathique et nonchalante, peut-être qu'elle se fichait de tout et que plus rien ne l'intéressait, peut-être même qu'elle avait perdu de sa fougue, mais elle refusait de se faire marcher sur les pieds. On ne touchait pas Charlotte Leonhart sans qu'elle l'ait décidé ! Un mouvement, une contorsion mais elle était toujours prisonnière. Immobilisée. Comment était-ce possible ? Les vampires qui pouvaient la maitriser se comptait sur les doigts de la main et aucun n'avait de raison de la maltraiter ainsi. Elle essaya une fois de plus de se libérer, grondant un peu plus à chaque effort mais en vain. La voix de l'inconnu s'éleva et, une fois de plus, elle lui sembla familière bien qu'elle ne la connût pas. Quelque chose lui échappait mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Et cela l'énervait tout autant que d'être dominée de la sorte. Loin d'être au bout de ses surprises, elle sentit le corps au-dessus du sien qui se penchait et qui... Par Merlin, comment osait-il ? Son haut, il venait de déchirer son haut ! Et voilà que maintenant il embrassait son dos ?! Elle allait l'étriper. Elle allait le déchirer littéralement en deux et irait répandre ses tripes dans le hangar. Que cela serve de leçon à celui qui aurait encore dans l'idée de la toucher. Ou alors peut-être lui arracherait-elle les lèvres ? Elle ne savait pas trop encore.

Et c'était loin d'être fini. Il défaisait à présent son sous-vêtement d'un coup de dent... La haine atteignit des paroxysmes rarement égalés au cours de la longue vie de la vampire brune. Elle se débattit plus fort encore mais cela ne servit à rien. Elle ne pouvait pas bouger, elle en était incapable. Même ses jambes n'atteignaient pas leur cible... Une horrible sensation l'envahit alors, une certitude. Il allait la violer et elle ne pourrait rien faire contre cela. Cette vérité la frappa de plein fouet, comme une évidence. Et une petite voix perfide s'éleva au fond de son esprit, lui faisant remarquer que ce ne serait pas si grave. Elle était déjà brisée moralement, cette agression ne ferait jamais que l'achever. Elle perdrait le peu de dignité qui lui restait et ce serait peut-être mieux ainsi. Peut-être finirait-elle tellement folle qu'elle irait se jeter dans une horde d'envoûtés et qu'elle leur sourirait. C'en serait fini d'elle, fini d'avoir à supporter ces jours, la douleur s'éteindrait à jamais... C'était ce qu'elle pensait tandis que cette langue inconnue courait sur son dos. Elle n'avait pas eu de relations physiques depuis près d'un an et demi. La dernière avait été avec Alexey. Avant cela elle avait bien essayé de se venger... Oh ça oui. La dernière fois qu'elle avait vu Lokhyan il avait failli craqué mais l'avait finalement repoussée de manière méprisante. Elle avait essayé de se venger, avec une dizaine de mâles plus splendides les uns que les autres. Mais rien n'y fit... Elle ne parvint à rien du tout, ressentant comme une espèce de blocage qu'elle n'identifierait que bien plus tard...

Alors cette fois, blocage ou non elle n'aurait pas le choix. Comme il descendait, elle s'attendit à ce qu'il réserve le même sort à sa jupe qu'à son haut, mais non. Ce vampire inconnu et bientôt mort trouva son dos tellement parfait qu'il ne put s'empêcher de le mordre. Un cri s'éleva d'entre les lèvres de l'éternelle qu'elle s'empressa aussitôt d'étouffer. Ce n'était pas un cri de douleur, c'était un cri de rage. Comment osait-il ?! Elle songea alors qu'aucun des châtiments qu'elle envisageait ne serait assez pour ce qu'il venait de faire. Si elle les lui faisait tous subir en revanche... Mais son instinct reprit le dessus sur son esprit au moment où elle sentit que ce rustre la relâchait enfin. Sa main gauche agrippa son poignet tandis qu'elle se retournait lestement. Elle se retrouva bientôt accroupie à lui faire face, sa main droite était venue l'attraper à la gorge. Ses doigts le serraient et elle n'aurait de cesse de le comprimer avant que ses yeux ne sortent de leurs globes...
 †~

    « Qui que tu sois, ta longue existence n'a pas du t'apprendre qui j'étais, ou alors tu n'aurais... jamais... »

~† Charlotte ne termina jamais sa phrase. Elle resta en suspend, morte au bord de ses lèvres. Car elle venait de comprendre... Elle venait de trouver ce qui l'avait empêchée de relier toutes les pièces du puzzle. Jamais aucun vampire ne pourrait la maîtriser aussi facilement, sauf un. Jamais aucun vampire n'aurait le culot de la violenter, sauf un. Jamais aucun vampire n'oserait la mordre, sauf un. Son odeur, ainsi que sa voix - bien que différentes - ne lui étaient pas inconnues et pour cause... C'était la seule explication logique mais elle ne voulait pas y croire. Elle imaginait déjà l'espoir qui implantait quelques germes en elle mais elle ne voulait pas le laisser faire. Il était mort... Il était mort et pourtant ce ne pouvait être un autre que lui. Alors il ne lui restait plus qu'à vérifier. D'un geste vif, sa main droite lâcha son cou pour dégager cette capuche qui lui cachait la vue... Elle crut mourir. Bondissant en arrière, elle se blottit contre le mur opposé et se plaqua une main sur la bouche pour s'empêcher de hurler.

Lokhyan. Oui c'était lui, bien sûr que c'était lui. Comment avait-elle pu en douter ? Il était là. Différent mais bien là. Vivant. Si elle avait été humaine elle se serait sentie mal. Si elle avait été humaine elle se serait certainement évanouie face au choc émotionnel. Si elle avait été humaine son coeur se serait arrêté. Mais elle n'était pas humaine, elle était vampire. Alors cette sensation qui s'était enfouie en elle depuis bientôt deux années, depuis qu'ils avaient eu une certaine discussion dans une église russe... Cette sensation redoubla d'ampleur et lui explosa à la figure, confirmant ce qu'elle savait déjà depuis longtemps. Elle l'aimait. Elle l'aimait depuis qu'il lui avait avoué ne pas vouloir la perdre, et même bien avant. Mais cela avait sûrement avait été le déclencheur. Elle l'aimait tellement qu'elle n'était pas parvenue à aller dans d'autres draps. Alexey ? Ce n'était pas pareil. Elle y avait réfléchi et elle pensait que c'était différent avec lui car leur relation était... inexplicable et ancienne, et qu'elle l'appréciait. Du moins avant. Elle l'aimait et aurait du le lui dire ce soir où il était venu dans sa chambre en Russie. Mais à cette époque elle n'en était pas consciente encore. On dit que c'est quand on les a perdu qu'on se rend compte de l'importance des choses. Elle ne s'était rendue compte de la nature de ses sentiments qu'en étant forcée de constater que Lokhyan lui manquait un peu plus chaque jour. Mais aujourd'hui il était là, vivant. Alors qu'importe qu'il lui ait fait peur quelques secondes plus tôt. Qu'importe qu'il l'ait rejetée en lui promettant qu'elle le reverrait plus jamais. Aujourd'hui il était là et elle ne voulait plus le perdre.

A présent certaine qu'elle ne crierait pas, elle retira sa main de sa propre bouche sans le lâcher du regard. Elle avait peur que, si elle détournait les yeux même un instant, il s'envole. Et puis elle ne voulait pas quitter ces pupilles rougeâtres et animales. Car c'était le mot. Lokhyan avait l'air plus animal, plus sauvage. Comme s'il avait erré longtemps loin de toute civilisation. Charlotte se décida finalement à quitter son mur pour s'approcher de Lokhyan, toujours à moitié déshabillée, et à venir se poster devant lui. Elle leva un index prudent vers son visage et caressa du bout du doigt les cicatrices qui ornaient son visage. Elle revit mentalement les rumeurs, comme si elle y avait assisté. On lui avait raconté que Lokhyan Dewitt avait été attrapé par un ministère, torturé, vidé de son sang et finalement décapité... Certains racontaient même que sa tête avait été gardée en trophée. Elle avait cru vomir en entendant cela. Vomir ou aller assassiner tous les mortels qui lui tombaient sous la main. Au lieu de ça, elle avait sombré dans la torpeur. Sans réellement hésiter, elle se pencha finalement vers lui et posa ses lèvres sur les siennes. Il ne lui ferait pas de mal, elle le savait. Elle le connaissait trop bien... Ses baisers n'étaient pas désireux ni envieux comme ils avaient pu l'être auparavant. Ils étaient doux, ils lui contaient comme il lui avait manqué, comme elle ne voulait plus qu'il la laisse... Ses baisers étaient simplement amoureux.
†~

    « Lokhyan ne me refais plus jamais ça... »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mar 11 Aoû - 21:09

    A chaque gorgée, un peu plus de puissance, a chaque gorgée, un peu plus de passion. Ce liquide que chaque vampire avait en adoration, cet étrange élixir qui nous rendait plus fort et plus vivant de jours en jours. Le sang était la clef de notre survie, mais pour moi, s’était bien plus que ça. Une manière de ressentir les émotions des autres, de me rendre heureux durant quelques secondes. J’aurais voulu continuer à m’abreuver, faisant de son corps le mien, mais je préférais la laisser reprendre les reines. Elle avait le droit d’être dominatrice à présent. La main de la belle charlotte se referma avec violence sur mon cou pâle, se fichant de savoir qui était son agresseur. Elle pouvait me tuer je m’en fichais bien, ce serait même mieux pour moi. Fini la douleur, les tortures, la mort. Fini d’être à moitié mort, à moitié en vie. Qu’elle m’exécute sur le champ, si elle en est capable. Mais l’espérance fut de courte de durée. Elle comprit, découvrant enfin qui j’étais. Relevant ma capuche, elle fit un bond en arrière, l’émotion était trop forte. Sa main sur sa bouche, ses yeux cramoisis brillaient d’une lueur que je ne connaissais pas. Je me relevai difficilement. Ce que j’avais bu ne m’avait pas rassasié, loin de là même. Durant quelques instants, nous nous regardions, mes pupilles encrées dans les siennes, sans jamais rompre le contact. Puis elle s’approcha, doucement, son corps dévêtu, sa sublime poitrine s’offrant à mes regards insistants. Mais ce n’était ni du désir ni de la passion. Je ne ressentais rien quand elle me regardait. Ni quand elle me caressait le visage, ou quand ses lèvres se déposaient sur les miennes. Rien, le néant, le vide intersidérale. Je n’étais plus qu’une coquille vide. La violence à laquelle j’avais été exposée avait fait de moi un cadavre vivant.

    Elle déposait des milliers de baisers sur ma bouche, et moi je ne faisais rien, restant immobile comme un vulgaire pantin de bois. Dans un murmure, elle me parlait, mais je n’entendais rien. Me reculant doucement, je pris soin de retirer mon manteau, et de lui mettre sur les épaules. Je ne pouvais supporter plus longtemps une telle vision. La voir aussi dévêtu me dégoûtait plus qu’autre chose. Elle était comme toutes les autres en définitive. Une sorcière envoyée par je ne sais quel dieu, pour nous punir. Une beauté suprême qui avait eut la chance de devenir l’une des notre. Et tout ça pourquoi ? Pour me séduire, et me rendre esclave de ses charmes. J’ai eu des sentiments pour elle, il y a fort longtemps de cela. Mais c’est terminé à présent.
    Je prenais soin de cacher ma main droite dans ma manche, ne voulant lui montrer pour l’instant. Me détournant d’elle pour la première fois de nos retrouvailles, je marchais lentement, sans lui prêter le moindre regard.

      « Tu n’es plus rien Charlotte.


    Un simple murmure qu’elle avait entendu sans trop de problème. Son ouie était plus fine que la mienne, et ce depuis fort longtemps.
    Elle n’était plus rien et j’avais raison. Son regard ombré, sa mine défraîchie, le feu qui l’habitait s’était éteinte depuis quelques mois à présent, je le savais. Elle était aussi morte que moi. Et je n’en connaissais pas la raison. Tournant autours d’elle, je me colla doucement a son dos, laissant ma main gauche vagabonder sous mon manteau, caressant sa peau nue.

      « Je t’ai attendu, tu sais. J’ai cru que tu viendrais me venger. Que vous seriez tous venu me venger. Mais vous n’avez pas bougé. Où est passée cette fougue que j’aimais tant chez toi charlotte ?


    Déposant un léger baiser dans son cou, caressant sa peau si douce, je m’abandonnais quelques millièmes de secondes à peine. Les souvenirs de notre dernière nuit passée ensemble me hantaient toujours. Dès que je fermais les yeux, je revoyais cette chambre, et ce corps de déesse, m’appelant encore et encore.

      « Pourquoi n’étais tu pas avec Alexey ce soir ? Il t’aime, et tu le sais. Peut être que tu étais trop occupée à lui donner du plaisir, pour venir me sauver. Pendant un moment j’ai cru que tu ressentais quelque chose pour moi Charlotte…Mais visiblement, le chef andropov hante tes esprits, comme tes rêves…


    Je mélangeais tous, et je n’étais même plus conscient de ce que je disais. Qui aimait-elle, pourquoi ne m’avait-elle pas sauvé, pourquoi ne m’avait –elle pas vengé. Tant de questions qui resteront sans réponse. Je la déteste.
      « Ils m’ont fait hurlé. Ils voulaient me voir pleurer, ils voulaient
      entendre le grand Lokhyan sangloter. Mais aucune larme n’a coulé sur mes joues. Aucune. Et voici le résultat.


    Je sortis doucement ma main droite de ma manche, la montant à hauteur des yeux de Charlotte, la laissant voir ce que les sorciers m’avaient fait subir. Une main en moins, détruite après des dizaines d’avada kedevra et autres sortilèges horribles, et douloureux. Encore maintenant la plaie me fait mal car la cicatrice est toujours là, plus douloureuse que jamais.

      « Une larme. J’ai versé une seule larme. Et pour une seule raison- ton visage m’est apparu quand ils ont allumé un brasier au dessous de mon corps. J’avais peur qu’il te fasse subir la même chose…J’avais peur de te perdre. Car même mort, j’aurais été auprès de toi Charlotte. Moi, je ne t’aurais pas abandonné.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mer 12 Aoû - 0:53

~† Pas de réponse. Elle embrassait ses lèvres sans répit mais elle n'eut pas même un frémissement en retour. Alors elle eut la sensation d'être revenue au point de départ. Il fut un temps où elle essayait par tous les moyens possibles de débloquer Lokhyan Dewitt, de l'attirer dans son lit. Il fut un temps où il restait toujours de marbre face à ses avances. Elle pensait que cela avait changé en Russie mais visiblement elle se trompait... Car aujourd'hui, son créateur n'avait absolument aucune réaction face à ses baisers. Il se détourna néanmoins avant qu'elle ne se décourage et une lassitude bien trop familière envahit le corps de la vampire. S'éloignant, il parla. Et elle écouta. Ce qu'il dit ne la blessa pas, ne l'atteignit pas. Elle n'était plus rien, non elle le savait. C'était la stricte vérité et voilà bien longtemps qu'elle l'avait acceptée... Charlotte avait suivi la ronde de Lokhyan des yeux, jusqu'à ce qu'il ne vienne se poster derrière elle. Elle ferma les yeux en sentant la main de Lokhyan se faufiler sous le manteau qu'il lui avait prêté, et se laissa envahir par les frissons que lui procuraient ses doigts sur sa peau. Elle ne rouvrit ses paupières qu'au moment où la voix nouvelle de son créateur s'élevait. Toujours aussi amorphe, elle l'écouta encore.

Il l'avait attendue. Il avait pensé qu'elle et les autres viendraient le venger, en vain. Où était passée sa fougue ? Elle était morte. Ses jolies lèvres s'entrouvrirent mais ne laissèrent échapper aucun son. Elle ne voulait pas répondre maintenant car elle sentait qu'il n'avait pas terminé. Fixant à présent le mur vierge face à elle, elle sentit le baiser de Lokhyan au creux de son cou. Alors elle se dit que non, peut-être qu'elle n'était pas revenue à la case départ. Lokhyan reprit la parole, la questionnant sur Alexey. Auparavant elle se serait énervée, aujourd'hui elle restait de marbre face aux accusations. Il pensait qu'elle n'était pas venue parce qu'elle était trop occupée avec le beau russe. Il se trompait. Il avait cru qu'elle avait des sentiments. Il avait raison. Ne le croyait-il plus à présent ? Pourtant il devrait... Sans s'arrêter Lokhyan parlait encore, lui dévoilant une partie de ce qu'il avait sur le coeur. Il abordait à présent les tortures qu'il avait subies. Un mouvement plus tard et Charlotte ne put que constater avec horreur à quel point les mortels étaient prêts à tout. Elle savait déjà qu'ils révélaient toute leur nature, bonne comme mauvaise, lors des situations critiques, mais elle n'aurait jamais imaginé que c'était à ce point-là... Si elle avait eu un sorcier sous la main elle lui aurait fait subir le même sort. Mais Lokhyan continuait et ses dernières phrases intensifièrent la douleur constante qui la consumait. Elle ferma de nouveau les yeux et inspira silencieusement. Elle n'imaginait que trop bien la scène qu'il relatait.

Alors elle s'en voulut. Pour tout et pour rien. Elle aurait dû savoir décrypter plus tôt les sensations qu'elle éprouvait. Elle aurait dû écouter Lokhyan alors qu'ils étaient encore en Russie car il avait eu raison sur toute la ligne. Elle aurait dû ne pas s'arrêter à sa promesse qu'elle ne le reverrait plus jamais. Elle aurait dû insister et le retenir. Elle aurait dû le chercher après cette dispute, après cette bataille. Elle aurait dû le venger. Elle aurait dû bousculer les conventions ainsi qu'Alexey et mener les vampires pour qu'ils aillent venger leur chef, faire voir à tous ces mortels qu'on ne s'en prenait pas à l'un des leur sans conséquence. Elle aurait dû tellement de choses... Mais en Russie elle était encore ignorante. Et Charlotte n'était pas parfaite mais elle ne l'avait pas abandonné, malgré ce que le millénaire laissait sous-entendre. Malgré ce qu'il semblait penser, non elle ne l'avait pas abandonné... Fixant à nouveau le vide, sa voix s'éleva en un chétif murmure.
†~

    « Je ne t'ai pas abandonné Lokhyan.
    Tu parles mais ne sais rien. La moitié de ce que tu dis est faux... »

~† Ses intonations n'étaient pas accusatrices. Ce n'était qu'un simple constat, tout comme elle aurait pu dire que le Ministre était possédé par le Spirit. Elle glissa ses mains jusqu'à l'encolure du manteau et le resserra autour d'elle. Ce n'était pas parce qu'elle avait froid, c'était juste pour mieux sentir cette nouvelle odeur, se l'approprier et l'inscrire dans sa mémoire olfactive. Pour être sûre qu'elle ne le confondrait plus. Elle voulait être capable de le reconnaître, toujours. Même dans une foule de vampires, même à quelques kilomètres. Alors elle se retourna et fit de nouveau face au vampire. Elle ne reprit pas immédiatement la parole, se contentant de l'observer silencieusement. Elle redessina mentalement les traits de son visage qui s'étaient un peu effacé après ces deux années. Elle nota les différences, les cicatrices qui étaient apparues. Elle chercha au fond de ses yeux sanguins une lueur qui l'encouragerait... †~

    « Je n'étais pas avec Alexey. Alexey a voulu plus que ce que je ne peux lui offrir et je ne peux ni ne veux répondre à ses attentes. Je n'étais pas avec lui ni avec personne. Je ne lui ai pas parlé depuis... ta mort. Et crois-moi ou non, mais je n'ai vu personne depuis la Russie. »

~† Voilà qui réglait une fois pour toute la question Alexey. Elle espérait que Lokhyan lirait entre les lignes. Qu'il comprendrait qu'Alexey n'était plus rien pour elle et qu'elle n'avait pas eu envie d'aller voir ailleurs, même en le croyant mort. S'il comprenait ne serait-ce que cela, cela lui suffirait... Mais ce n'était pas terminé. Il fallait maintenant qu'elle essaye de le convaincre qu'elle ne l'avait pas abandonné, et elle savait que ce n'était pas gagné... †~

    « Sais-tu pourquoi je ne suis pas venue ? Sais-tu pourquoi je ne t'ai pas vengé ? Je vais te le dire. Je n'ai pas bougé pour la même raison qui fait que j'ai perdu cette fougue que tu aimais.
    Je ne t'ai pas abandonné Lokhyan, je suis morte avec toi. Ne le vois-tu pas ? Il n'y a plus rien. Plus de jeu, plus d'amusement. La seule chose qui me reste est ma soif. Mais je l'ai accepté. Je l'ai accepté parce que je pense le mériter. C'est ma punition pour n'avoir pas su réagir avant, pour n'avoir pas su te retenir.
    Je ne t'ai pas vengé parce que je n'en voyais pas l'intérêt. Ma vie s'est arrêtée avec la tienne, du moins le pensais-je, et depuis les jours passent et se ressemblent tous.
    Tu avais raison, en Russie. Tu avais tout compris et moi rien. Tu as bien fait de penser que je ressentais quelque chose pour toi parce que c'est le cas. C'est pour ça que je me suis éteinte avec toi. C'est pour ça que je ne peux accéder aux requêtes d'Alexey. Parce que je t'aime, toi. Je m'en suis rendue compte trop tard et je m'en mords les doigts chaque jour qui passe. »

~† C'était la première fois qu'elle parlait ainsi, avec tant de facilité pour dire les choses, à coeur ouvert. Peut-être qu'elle n'en avait pas été capable auparavant parce que sa fierté la retenait. Peut-être était-ce autre chose. Mais elle avait déjà tout perdu à présent alors dire les choses était tout ce qui lui restait. Même s'il ne la croyait pas, au moins lui aurait-elle dit ces choses au moins une fois dans sa vie... †~

    « Si maintenant tu veux que j'aille te venger, alors j'irai tous les tuer.
    Si tu veux que je m'amuse à nouveau, je le ferais si c'est ce que tu souhaites.
    Je pourrais être la main qui te manque si tu le désires.
    Je ferais ce que tu veux mais ne me refuse pas cette deuxième chance... Je t'ai cru mort. Je t'ai cru mort mais tu es là. Et même encore maintenant j'ai du mal à le croire. Si j'avais pu dormir, mon esprit n'aurait même pas osé rêver ton retour pour ne pas affaiblir plus encore mon coeur déjà meurtri.
    Je ne te demande même pas de m'aimer, juste de m'accepter près de toi.
    Je t'en prie Lokhyan ne me repousse pas... »

~† Accompagnant le geste à la parole, elle secoua légèrement la tête négativement à sa dernière phrase. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il la pardonne, ni à ce qu'il accepte ses excuses déguisées, encore moins à ce qu'il ressente la même chose qu'elle. Elle voulait juste avoir la possibilité de se rattraper, de lui prouver qu'elle ne l'avait jamais abandonné. Elle voulait juste rester à ses côtés. Le suivre lui suffirait... S'avançant d'un pas elle leva son visage vers le sien mais s'arrêta finalement dans son élan. Elle aurait voulu l'embrasser encore mais cela aurait contredit ce qu'elle disait. Elle se retiendrait s'il le fallait... Ne laissant que son souffle glacial sur ses lèvres, elle se recula finalement, prête à partir s'il le lui ordonnait... Elle avait failli ajouter qu'elle en mourrait, pour de bon, s'il la rejetait. Mais elle ne l'avait pas fait. Parce qu'elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle lui faisait du chantage, elle voulait lui laisser le choix. Néanmoins elle savait qu'elle ne supporterait pas de le savoir vivant et de l'avoir perdu. Probablement vengerait-elle sa main en faisant un carnage, après quoi elle disparaitrait à jamais. A la différence près que son "jamais" à elle serait définitif. †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mar 25 Aoû - 21:01

      Il ne réagissait pas, restant de marbre. Aucun homme n'aurait pu rester stoïque devant de telles déclarations, aucun être vivant n'aurait pu résister devant ce visage si parfait et cette voix implorante. Elle ferait tout pour lui, elle se tuerait si il lui demandait, Charlotte Leonhart donnerait son corps au spirit si Lokhyan Dewitt le lui proposait. L'amour peut faire faire des choses horribles, l'amour peut rendre fou au point de vouloir mourir pour plaire à l'autre. L'amour est destructeur, pareil à un feu qui ranime la passion puis la détruit petit à petit. Lokhyan en était conscient, et ne voulait plus jamais sentir cette chaleur s'étendre dans son corps. Jamais plus il ne pourrait revenir d'entre les morts si son être tout entier aimait une autre. Plus jamais. Il préférait survivre sans sentiments, sans relation, sans sexe, plutôt que de ressentir de nouveau cette douleur insupportable. Il l’avait aimé, oh oui, mais elle avait refusé ses sentiments. A présent il était trop tard pour Charlotte, et il était préférable pour elle qu’elle retourne vers Alexey. Le Lokhyan qu’elle aimait, celui qu’elle désirait profondément était parti. Disparu dans le feu conçu par les êtres humains. Mort.
      Ne la lâchant toujours pas des yeux, le chef immortel ne broncha pas, restant immobile. Que devait-lui lui dire ou que devait-il faire ? Rien ? S’en aller et revenir plus tard, sans la regarder ? L’abandonner dans cet état pitoyable ? Charlotte valait mieux que ça. Si Lokhyan disparaissait et refusait de la revoir, la belle Leonhart resterait cette loque, cette petite fille au cœur brisé. Et ça, il le refusait. Sa progéniture n’allait pas devenir un chien galeux.

      « Oublie la mort Charlotte. Et oublie cet amour aussi. Je ne serais qu’un père pour toi, rien de plus, rien de moins. Tu es mon enfant, un monstre que j’ai façonné de mes mains, alors je refuse de te laisser t’écrouler.

      Déposant un tendre baiser sur le front de la belle, il n’y avait aucun sentiment, aucun désir, aucune envie. Il n’y avait plus rien. Plus rien pour elle, plus rien pour Apolheen. Le monde avait détruit le peu d’humanité, et de sentiments qui restait à l’intérieur du corps de Lokhyan Dewitt. Retirant sa chemise doucement, il fit tomber le manteau des épaules de la belle vampire, le remplaçant par le bout de tissu blanc. Refermant doucement les boutons, ses yeux restaient rivés dans ceux de Charlotte. SBienque son corps était fatigué, ainsi que son esprit, sa beauté, elle n’avait pas fanée. Elle restait toujours la magnifique éternelle qui avait fait tourner la tête d’innombrables hommes. Celle qui avait tout fait pour obtenir Lokhyan Dewitt, et qui n’avait jamais réussi. Celle ayant obtenu son cœur durant quelques temps.

      « Redevient ce monstre Charlotte. Je te l’ordonne.

      En prononçant cette dernière phrase, le vampire avait lancé son poing dans la cage thoracique de la sublime Leonhart, l’envoyant valser à quelques mètres de là. Même s’il ne grandissait pas depuis un plus de milles ans, Lokhyan avait gagné en puissance et en carrure. Il faisait plus homme qu’auparavant, plus animal aussi. Peut être était-ce toutes les cicatrices d’avada kedavra qui le rendait plus terrifiait, ou peut être ce regard cramoisi de plus en plus brillant. S’approchant en une fraction de secondes du corps meurtri de la belle, Lokhyan s’allongea sur elle, laissant tomber tout son poids sans peur de la faire souffrir.

      « Si tu ne te bats pas, je te ferais souffrir le martyre. Tu auras beau crier et me supplier d’arrêter, je n’en ferais rien. Je veux te voir hurler mon nom Charlotte, et je veux revoir le monstre que j’ai crée, maintenant !





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Lun 31 Aoû - 20:55

    « Tu te fiches de moi ? »

~† Sa voix, bien qu'encore un peu faible, venait de s'élever dans le silence résonnant des sous-terrains. Et cette voix était à la fois fatiguée, surprise et irritée. Tout cela en même temps, oui. Et pour la première fois depuis de nombreux mois, une petite lueur sembla s'allumer au fond du regard carmin de la vampire. Une lueur très fragile et vacillante mais tout de même présente. Un mot suffirait à la souffler, mais pour l'heure elle était bien là... La raison de ce mécontentement ? C'était très simple, en cinq mots : les requêtes de Lokhyan Dewitt. Plus que des requêtes même, c'était des ordres. Alors voilà ? Il revenait, du jour au lendemain alors qu'elle croyait l'avoir perdu pour toujours, et il lui ordonnait ? Et il croyait réellement que cela allait être aussi facile ? Avait-il perdu toute raison lors de ces quelques mois où elle ne l'avait pas vu ?! Elle voulait bien faire tout ce qu'il lui demandait, lui céder n'était pas le problème. Mais elle ne pouvait pas redevenir ce qu'elle avait été en à peine une seconde, comme si rien de tout cela n'avait existé. C'était impossible. †~

    « Comment peux-tu me demander cela ?! Tu crois que les choses vont redevenir ce qu'elles étaient en un claquement de doigt juste par ce que tu es revenu ?
    Je ne peux pas effacer mes douleurs et ce que j'ai vécu, pas plus que tu ne peux le faire ! »

~† Les sourcils légèrement froncés, elle appuya ses mains sur son torse de pierre et essaya de le rejeter. Elle poussa de toutes ses forces mais ne parvint pas à l'écarter d'elle. Etait-ce elle qui avait perdu de sa force, ou lui qui en avait gagné ? Quelle importance... Le résultat restait le même, elle ne parvenait pas à le repousser. Elle essaya, encore, et encore. Elle voulait qu'il parte. Elle ne voulait plus le sentir ainsi contre elle, cela la brûlait. Cela lui faisait aussi mal que ce baiser qu'il avait laissé sur son front. Parce qu'il ne serait qu'un père pour elle, rien de plus... D'accord, elle avait dit qu'elle ne lui demandait pas de l'aimer en retour, mais cela ne changerait rien à la difficulté de l'avoir à ses côtés sans pouvoir rien espérer... Elle avait déjà essayé, tellement de fois... Elle était même presque arrivée au but. Mais depuis quelques minutes, elle avait l'impression que tous ses efforts avaient été vains et qu'il lui faudrait tout recommencer. Elle ne savait pas si elle en aurait la force... Car il y avait une différence majeure. Avant, ce n'était qu'un jeu, une envie de l'avoir dans son lit. Aujourd'hui, c'était beaucoup plus. Elle savait qu'elle avait des sentiments pour lui, même s'il avait changé, et elle ne pourrait pas passer à travers cela.

Elle essaya de le repousser, encore et encore, mais rien n'y fit. Elle appuyait de toutes ses forces ses mains contre son buste, mais cela ne le faisait bouger que d'à peine quelques millimètres. Elle voulait qu'il se recule, elle ne voulait plus le sentir contre elle. Leur position lui rappelait la dernière fois où ils s'étaient vus, dans cette chambre qu'elle occupait en Russie... Sauf qu'alors il ne la frappait pas mais la couvrait de baisers. Sauf qu'alors il ne l'habillait pas de sa chemise mais la déshabillait à moitié. Sauf qu'alors elle s'amusait mais ne le pouvait plus aujourd'hui. Sauf qu'alors les choses étaient différentes... Sa cage thoracique, là où il avait frappé, lui faisait encore mal mais elle n'en laissait rien voir. Elle n'était plus rien mais pas une moins-que-rien. Plus il restait sur elle, plus elle s'escrimait à rien, et plus elle bouillonnait intérieurement. Elle voulait qu'il se lève et qu'il s'écarte. C'était trop difficile de l'avoir aussi près en sachant qu'il n'y aurait rien de plus, qu'elle ne tenterait rien... Une dernière fois, elle chercha à l'écarter mais en vain. Alors elle laissa ses bras retomber sur le sol, plantant son regard dans le sien.
†~

    « Laisse-moi me relever Lokhyan. Je ferai ce que tu me demandes mais je n'y arriverais pas en si peu de temps.
    Par Merlin, tu ne peux pas me demander d'oublier tout ça ! Tu n'as pas le droit de me dire d'oublier ce que je ressens pour toi quand c'est toi-même qui m'a fait ouvrir les yeux !
    Si tu savais comme je te déteste pour cela... Bien heureux sont les ignorants. J'aurais préféré rester ignorante sur ce que j'éprouve pour toi, mais il a fallu que tu m'obliges à m'en rendre compte. Peut-être serais-je encore moi-même si je n'avais pas su.
    Tu veux que je me batte ? Très bien. Donne-moi une bonne raison pour cela, et je le ferai. »

~† Et pour illustrer ses paroles, elle attrapa discrètement sa baguette magique coincée dans une poche de sa jupe et la remonta lentement le long du torse du vampire. Le bout de bois frôlait les dizaines de cicatrices qui ornaient le buste de son créateur. Celles-là même qui avaient fait pensé à Charlotte, lorsqu'il avait retiré sa chemise, que plus le temps passait et plus Lokhyan gagnait en... sex-appeal. Juste après cela était venue une autre pensée moins plaisante : il était couvert de blessures alors qu'elle s'en était été sortie pratiquement indemne... En un mouvement du poignet, elle amena sa baguette sous le menton du millénaire et ne lâcha pas ses yeux, provocatrice. Elle n'arrivait pas à le repousser alors qu'il avait perdu une main. Mais s'il voulait vraiment qu'elle se batte, très bien, la magie lui viendrait en aide. Une question la heurta de plein fouet, aussi vive qu'un éclair. Pourquoi s'était-elle énervée ainsi ? Cela ne lui était plus arrivé depuis tellement longtemps... Même pas lors des chasses avec Irina. Il lui arrivait parfois de se laisser aller et de retrouver une miette de sadisme mais rien de plus. Alors elle se demanda si cela ne venait pas de Lokhyan. Il venait de la réveiller plus que quiconque alors qu'il venait tout juste de réapparaître. Et si c'était réciproque ? Si elle parvenait à lui faire se souvenir tout ce qu'il lui avait dit en Russie rien que par sa présence ? C'était idiot mais il lui fallait une motivation. Si elle ne se battait pas, il la frapperait. Elle ne se battrait que s'il lui donnait une raison. Et après ? Lequel des deux se révélerait être le meilleur maître chanteur... ? †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Lun 31 Aoû - 21:26

      Ses mains posées contre son buste brûlaient sa chaire. La douleur psychologique qu’elle lui infligeait était si horrible, si puissante, qu’il pensa durant un millième de seconde à disparaître de nouveau. Jamais il n’aurait pensé que la belle Charlotte lui fasse toujours autant d’effet, et encore moins qu’elle se laisserait aller de la sorte. Depuis des années, il avait appris à se contrôler, à réprimer ses pulsions animales et sexuelles, mais en sa présence, tout se compliquait. Les sentiments se mélangeaient au désir et à la colère, réduisant à néant sa volonté de rester calme devant l’éternelle. Durant son exil, Lokhyan avait rencontré une femme. Une seule demoiselle aussi belle que la lune, et aussi attirante que l’hémoglobine. Cette femme n’avait réussi qu’a lui voler un baiser ni plus ni moins. Et malgré son envie d’aller plus loin, le millénaire n’avait pas pu. Ca aurait été tellement simple de s’envoyer en l’air avec un nouveau née. Il n’y aurait eu aucun danger, aucune violence, aucune envie de blesser l’autre. Il n’y aurait rien eu. Alors qu’avec Charlotte, tout aurait été différent. Tout était différent avec elle. Le bois glacial glissa le long de son torse, vagabondant sur ses nouvelles cicatrices, pour finir sa course folle près de son menton. N’avait-elle donc plus assez de force pour se battre contre lui, et devait elle user de la magie pour le faire reculer. Que devait-il faire pour lui insuffler cette fougue d’antan ? Que devait-il donc dire pour la faire sortir de ses gongs ? Elle devait avoir une bonne raison de se battre, la nouvelle Charlotte était donc plus réfléchie et plus adulte qu’avant. L’enfant avait disparu laissant place a une femme au cœur brisé.

      « Tu veux une motivation n’est ce pas ?

      La voix de Lokhyan avait été douce, et sa phrase avait glissé le long de ses lèvres avec un tel calme qu’il sentait déjà le corps de la belle Leonhart trembler. Glissant ses lèvres dans le cou de la jeune femme, baisant chaque parcelle de ses épaules, il arracha avec douceur et calme deux petits boutons de la chemise, pour mieux embrasser la poitrine de l’éternelle. Tandis que sa main gauche remontait le long de sa cuisse, pour passer dessous sa jupe, Lokhyan refusait de rompre le contact. Il voulait l’entendre gémir et murmurer son prénom, il voulait voir cette lueur qu’il avait aperçue cette nuit en Russie, lorsque leurs vies avaient failli basculer. Abandonnant la jambe de Charlotte, le vampire attrapa doucement la main libre de la belle pour la faire doucement descendre le long de son torse, pour finir au dessous de sa ceinture.

      « Intérieurement, tu as toujours su l’effet que tu produisais sur mon corps et sur mon esprit…Et même si je suis très en colère, je ne peux pas me contrôler en ta présence…Murmurait-il avec tendresse et calme. Bas toi, redevient celle que j’ai aimé passionnément, et je t’offrirais mon corps et mon âme…Je deviendrais ton esclave Charlotte, le seul à pouvoir te rendre heureuse, et te donner du plaisir…Le seul.

      Finissant sa course folle le long de l’oreille de la jeune femme, il rompit le contact en un éclair, abandonnant ses baisers et ses caresses pour retrouver son sourire sadique. Attrapant la baguette, il la brisa en deux pour la balancer de l’autre coté de la pièce, puis se releva doucement, ne lâchant pas des yeux la vampire.

      «Frappe moi. Maintenant.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mar 1 Sep - 22:00

~† Si elle voulait une motivation ? Oui elle en voulait une. Mieux même, il lui en fallait une. Elle ne parviendrait pas à s'extirper de ce marasme de souffrance sans avoir quelque chose à quoi se raccrocher. Ensevelie jusqu'au cou, il lui fallait un quelque chose à agripper pour parvenir à se dépêtrer. Car non, elle n'y arriverait pas seule... Elle en était certaine, sinon elle l'aurait déjà fait. Et visiblement, le fait de savoir que Lokhyan était toujours en vie n'avait pas produit un électrochoc assez puissant pour la ranimer. Donc oui, bien sûr, elle voulait une motivation. Elle voulait sortir de cette torpeur qui l'avait assaillie depuis environ un an et demi, elle voulait s'amuser de nouveau, elle voulait retrouver son mordant. Mais elle ne savait pas comment s'y prendre pour refaire toutes ces choses et redevenir celle qu'elle avait été sans pour autant oublier ce qu'elle était à présent. Coincée avec elle-même. L'espace d'une seconde, elle se demanda comment Lokhyan comptait s'y prendre, quelle sorte de motivation il allait bien pouvoir trouver. Il avait déjà essayé de l'insulter, de la frapper aussi. Et après ? Quelle serait la prochaine étape ? Elle n'en avait aucune idée mais n'avait pas peur. Elle lui faisait confiance. Néanmoins le ton dans sa voix la laissait perplexe. Sa douceur contrastait étrangement avec la dureté qu'il avait employée quelques secondes plus tôt, et elle repoussa de toutes ses forces les vagues d'espoir qui essayèrent de s'emparer d'elle à entendre cette voix affectueuse.

Mais elle eut beau faire tout ce qu'elle voulait, elle ne parvint pas à écarter plus ces espérances. Pas quand il se mettait à embrasser de cette manière son cou... Elle crut que son coeur allait se remettre à battre lorsqu'il ôta deux boutons pour avoir plus d'accès à sa peau. Elle ferma ensuite les yeux lorsqu'elle sentit la main de Lokhyan sur sa jambe qui montait, encore et toujours, sans avoir l'air de vouloir s'arrêter. D'immenses et longs frissons la parcoururent, partant de sa nuque pour redescendre vers ses reins. Ses lèvres s'entrouvrir mais elle serra plus fort sa baguette pour s'empêcher de gémir. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, les choses tournaient de la même manière mais s'étaient achevées brutalement parce qu'elle avait mentionné une personne dont elle aurait du taire le nom. Depuis de nombreux mois s'étaient écoulés, durant lesquels elle l'avait cru mort. Mais aujourd'hui ses caresses et ses baisers semblaient avoir deux fois plus d'effet sur elle. Peut-être était-ce dû à tout ce temps qui s'était écoulé. Peut-être était-ce dû au soulagement de le savoir vivant. Ou peut-être encore était-ce dû au fait qu'elle était à présent consciente de l'aimer... Elle n'eut pas le temps de s'interroger plus car son autre main se fit emprisonner dans celle du vampire. Rouvrant les yeux, elle ne dit cependant rien et se laissa faire. Si elle l'avait pu, elle aurait rougi lorsque sa main termina sa promenade sur le bas-ventre de son créateur. Mais encore une fois il ne lui laissa pas le temps de réagir, reprenant la parole.

Il affirma qu'elle savait l'effet qu'elle lui faisait. Elle n'en était pas si sûre... Elle avait après tout essayé tellement de fois, si elle avait été aussi consciente de ce qu'elle provoquait chez lui, alors elle sera déjà parvenue à ses fins depuis longtemps, non ? Il ne se contrôlait pas en sa présence. Etait-il actuellement très en colère ? Pourquoi ? Contre elle ? Etait-il déçu ? Pensait-il qu'elle n'était plus digne d'être sa progéniture ? Les mots qu'il prononça ensuite la choquèrent... Et insufflèrent une nouvelle vague d'espoir qu'elle s'empressa d'étouffer. Voilà qu'il lui promettait la lune... Si elle se battait il lui offrirait de la joie et du plaisir. Et alors qu'il lui faisait de si jolies propositions, il se releva brusquement, se séparant d'elle trop rapidement. Si quelques secondes plus tôt elle avait souhaité qu'il s'éloigne, elle voulait maintenant qu'il revienne contre elle et qu'il y reste pour toujours. Elle n'eut même pas le temps de se redresser qu'il se saisit de sa baguette magique et la cassa. Ce geste fit froncer les sourcils de la jolie anglaise et elle se releva d'un bond.
†~

    « Si je ne me bats pas, me briseras-tu comme tu viens de le faire avec ma baguette ?
    Me remplaceras-tu aussi facilement que j'irai en acheter une autre demain, Lokhyan ? »

~† S'avançant vers lui assez rapidement, elle colla ses mains à son torse et le poussa aussi fort qu'elle le put. Il ne recula que d'à peine un mètre mais c'était déjà mieux... Elle avança encore comme pour le faire reculer, mais elle ne s'arrêterait pas. Elle sentait cette flamme chaude qui dansait à l'intérieur d'elle, la flamme de la colère. Ô douce amie, voilà longtemps que tu ne m'avais plus rendu visite... A présent elle ne réfléchissait plus et se contentait de se laisser guider par ce que son instinct lui dictait. †~

    « Et si je me bats, feras-tu réellement ce que tu dis ? A présent tu sais mes faiblesses, ma faiblesse. Toi. Et si tu ne faisais qu'en jouer pour obtenir ce que tu souhaites ?
    Comment peux-tu prétendre t'offrir à moi alors que tu ne l'as pas fait en plus de quatre siècles ?! Ne me fais pas de promesses que tu ne tiendras pas ! »

~† Voilà, il était parti. Le coup. Sa main venait de fendre l'air et le dos de celle-ci venait de heurter avec violence et fracas la mâchoire du millénaire. Chose qui ne lui était pas arrivée depuis longtemps, elle ressentit quelques picotements dans ses doigts suite au coup. Elle s'immobilisa alors immédiatement. Il avait gagné. Il avait eu ce qu'il voulait : elle l'avait frappé. Mais cela avait été plus fort qu'elle, elle ne supportait pas que l'on se serve d'elle. Même si, en l'occurrence, elle était sa propre ennemie... C'était pour la forcer dans ses retranchements qu'il se servait de ses faiblesses, qu'il appuyait où cela faisait mal. C'était pour qu'elle redevienne elle-même, et pourquoi ? Parce que ce qu'elle était devenue ne lui seyait guère ? Son regard ne lâchait pas Lokhyan mais il était devenu un peu dur, tandis que sa voix, calme et amère, s'élevait. †~

    « Je ne veux pas d'un esclave Lokhyan. Si j'en avais voulu un, j'aurai pris l'un de ces humains en lui promettant un peu de sang... »

~† Non, cela ne l'intéressait pas d'avoir quelqu'un qui ferait tout ce qu'elle souhaitait, qui s'exécuterait à la moindre parole prononcée. Elle le voulait lui, comme il était. Et elle savait que c'était de la folie car Lokhyan ne serait jamais à elle avec le caractère qu'il avait. Mais elle ne pouvait rien y faire... C'était de sa faute tout ça. De sa faute si elle l'aimait. De sa faute si elle s'en était rendue compte. De sa faute si elle avait changé. De sa faute si elle souffrait... C'était lui, encore lui, toujours lui... †~

    « Je te déteste Lokhyan. Je te déteste de m'avoir fait t'aimer... »

~† Sa voix se brisa sur le dernier mot et elle baissa le visage. Une larme roula le long de sa joue mais, sans lui laisser le choix ni le temps, elle franchit les derniers mètres qui la séparait de son créateur et glissa ses bras autour de son cou. Elle essuya la perle salée d'un petit mouvement du pouce, tout en le serrant contre elle. Son visage se trouvant au niveau de son cou, elle ne put ignorer les battements de son sang dans sa jugulaire. Alors, elle planta ses dents avec force et à la fois tendresse dans la peau de son créateur et se délecta du ruisseau rouge qui s'en écoula. C'était peut-être pour se venger, pour lui faire payer ce qu'il lui faisait endurer. C'était probablement pour l'avoir de nouveau en elle, d'une manière ou d'une autre. C'était sûrement pour qu'elle tente de redevenir elle-même. Après tout, c'était en buvant son sang qu'elle l'avait inconsciemment décidé à la transformer, des siècles plus tôt. Peut-être retrouverait-elle son essence en goûtant celui qui l'avait créée ? Elle ne savait pas. Elle savait juste qu'elle le voulait, et si elle ne pouvait pas l'avoir, alors elle prendrait au moins son sang. Elle n'avait pas voulu s'énerver, pas voulu le frapper mais elle l'avait tout de même fait. Probablement portée par son subconscient qui avait bien enregistré les offres de Lokhyan si elle lui obéissait, les cadeaux qu'il lui offrirait... Mais ça, elle n'y réfléchirait pas maintenant, trop occupée à savourer ce sang immortel et si puissant... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Lun 14 Sep - 18:47

    Qu'elle s'énerve, qu'elle le frappe, qu'elle le blesse. Lokhyan voulait sentir cette force qu'il avait tant aimé, qu'il avait tant désiré il y a des mois des cela. Il voulait voir cette flamme renaitre dans le regard de sa progéniture. Il voulait retrouver la femme qu'il avait façonné, le monstre qu'il avait créer. Dès qu'il l'avait vu, Lokhyan avait su que Charlotte était faite pour devenir une tueuse. Elle avait le talent pour détruire les autres, pour les faire souffrir, alors qu'a ce moment, sa seule arme était sa langue. Au moment de la morsure, la jeune femme n'avait alors pas mesuré l'étendue de ce geste. Elle ne savait pas encore qu'elle deviendrait l'élève du grand Lokhyan Dewitt, celle qu'il 'avait choisi pour devenir sa compagne de chasse et de guerre. La seule femme a pouvoir le voir tel qu'il était, la seule a pouvoir, un jour penser le toucher et l'embrasser. Car avant Apolheen, avant cette délicieuse humaine dont le vampire s'était imprégnée, il n'y avait que Charlotte. Elle était la seule qui aurait pu atteindre son cœur et son âme, la seule a pouvoir lui voler une nuit de plaisir et de violence. La seule. En était elle consciente à présent? Le millénaire en doutait. Avant Apolheen, il n'avait jamais désiré de femme, et ne savait pas vraiment pourquoi. Il voyait tellement de demoiselles et d'hommes se distraire dans ce plaisir charnel, il entendait tellement de bruits sur les plaisirs de l'amour et du sexe, qu'auparavant, il s'était demandé s'il était tout à fait normal. Mais malgré cela, il n'avait jamais voulu essayer de toucher ou d'embrasser une femme, car intérieurement, il savait que la seule qui pourrait lui convenir se trouvait a quelques mètres de lui. Mais il avait attendu, préférant la construire doucement et avec minutie. Et ce délais se serait allongé encore et encore, si la jeune femme n'avait pas disparu un soir de pleine lune. Lokhyan Dewitt avait toujours voulu faire de Charlotte Leonhart la plus sublime des créature, la plus féroce des vampires, et la plus violente des maitresse. Et à présent, elle était fin prête.

    Les coups qu'elle lui assignaient étaient comme des caresses, mais qu'importe, la violence qui se lisait dans son regard dépassaient tout ce qu'elle lui faisait subir. Puis après la violence, vint le désir. Elle avait besoin de lui, comme il avait besoin d'elle. Se collant à son torse, enfonçant avec douceur ses dents dans la gorge blanche du millénaire, la déesse buvait chaque goutte qui filait le long de la blessure. Fermant les yeux, appréciant le moment, Lokhyan ne pu s'empêcher de sourire. Il était fière de la femme qu'il avait façonné. Fière de ce qu'elle était devenue. Elle était dépendante de lui, comme lui ne pouvait vivre sans elle. Ne voulant briser le contact entre les deux vampires, Lokhyan se pencha doucement, l'obligeant a faire de même, et attrapa ses jambes pour la porter doucement. Malgré son bras infirme, il n'avait aucun mal pour soulever la belle.

    Elle se régalait de l'élixir du millénaire, celui qui était le plus puissant de tous, et le plus recherché. Elle était la seule à pouvoir s'abreuver a son cou, la seule. Aucun autre être n'aurait le droit de toucher à son sang, aucun. Marchant doucement, le bellâtre s'engouffra dans un couloir sombre. Personne ne passerait ici, reconnaissant l'odeur de la belle Charlotte, et peut être même celle de son créateur. La posant délicatement par terre, ne rompant toujours pas le contact avec sa jugulaire, il l'obligea quelques secondes plus tards, à réouvrir les yeux pour le regarder.

    "Es tu certaine de ton choix Charlotte? Tu sais ce que cela implique. Etre ma...compagne ne signifie pas n'être que dans mon lit. Ils auront tous ton nom au bord des lèvres, tu seras recherchée par tout ces ignobles humains, ils te voudront, pour m'avoir moi.

    Marquant une pause, il avait sourit lors du mot "compagne". S'était tellement étrange de voir Charlotte comme telle, et en même temps tellement évident.

    " Je te protégerais, sois en sûr mais..Je ne suis pas le petit ami parfait.

    Là s'était trop pour lui, et son sourire se transforma rapidement en ricanement. Lokhyan dewitt n'était tout simplement pas l'homme parfait, et génial que certaines personnes pensaient. Et il espérait que Charlotte s'en souvienne.

    "Désolé..Arrêtons de discuter et passons aux choses sérieuses...

    Scellant ses lèvres a celle de la belle, il n'attendit même pas ses réponses qu'il dégageait déjà la chemise qu'il avait déposé sur ses petites épaules. Embrassant avec ardeur la peau pâle de la vampire, laissant ses lèvres vagabonder sur sa poitrine, le millénaire la prit par les hanches, et la souleva délicatement. Il espérait au plus profond de son être que Charlotte n'opposerait pas de résistance, étant bien trop faible pour de nouveau être déçu. Car ce serait la dernière fois qu'il tomberait dans les filets de la jeune Leonhart. Si elle se refusait à lui, il partirait et n'irait plus jamais à sa rencontre. Si elle acceptait toutes ses conditions, elle deviendrait celle que tout le monde jalouserait intérieurement, celle qu'il garderait près de lui pour le restant de sa vie.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Jeu 17 Sep - 0:30



I know you've suffered
But I don't want you to hide
It's cold and loveless
I won't let you be denied

~† Son sang. C'était son sang. C'était le sang de Lokhyan qui la rendait folle. Elle se souvenait de cette soirée où elle l'avait rencontré. C'était à Paris. Elle était anglaise pourtant, mais son père était français, un duc français, de la noble noblesse anoblie. Ils s'étaient rendus en France lors des vacances pour rendre visite à la grand-mère mourante, leur dernière visite. Elle se rappelait que son père lui avait interdit de sortir, prétendant que les français étaient de beaux parleurs et qu'ils adoraient cueillir les fleurs ravissantes comme l'était Charlotte à l'époque. Cela n'avait pas suffi à la décourager, et comme toujours elle avait désobéi. Elle s'était finalement retrouvée dans une sorte de bal... Ce fut là-bas qu'elle rencontra Lokhyan. Ils bavardèrent quelque peu et il lui proposa de boire son sang. Elle ne savait pas alors qu'il était un vampire. Aussi, amusée, elle avait accepté. Et c'était cela qui avait décidé Lokhyan à ne pas la tuer, mais à la transformer. Ce n'était finalement pas parti de son sang à elle, comme dans la plupart des transformations vampiriques où c'est le sang humain qui appâte. Non, pour eux c'était différent. Tout était parti du sang de Lokhyan, un sang vampirique... Peut-être leur originalité venait de là, leur force, comme leur faiblesse...

C'était ce sang, qu'elle buvait et appréciait à cet instant. Elle ne connaissait pas de sang plus puissant. Et elle n'en perdait pas une goutte. Elle sentait la force qui coulait en elle à chaque gorgée. La puissance, mais également le désir. Plus elle buvait et plus elle en voulait... C'était un cercle vicieux. Lokhyan était son cercle vicieux, son enfer personnel sur la Terre. Elle le détestait au point de l'aimer. Elle l'aimait au point de le haïr. Dès qu'il était contre elle, elle voulait qu'il s'éloigne. Dès qu'il s'éloignait, elle voulait le sentir à nouveau contre elle. Elle avait essayé tellement de fois qu'elle était certaine de ne jamais l'avoir. Elle avait essayé tellement de fois qu'elle était sûre de le faire craquer un jour. Quand il se déclarait, elle fuyait. Quand elle se déclarait, il refusait. Il avait fait d'elle une vampire sublime et indestructible. Il avait fait d'elle une vampire dévastée et fragile. Cela lui avait pris du temps, mais à présent elle en était consciente. Quoiqu'elle décide, quoiqu'elle fasse, où qu'elle aille, ce serait toujours avec Lokhyan. Même s'il était caché dans un petit coin de sa tête, mais il avait été, et serait toujours là. Pour toujours.
†~

Please me
Show me how it's done
Trust me
You are the one

~† La vampire était à présent convaincue de cela, mais elle ne pensait pas que ce soit le cas de son créateur. Il n'avait montré aucun enthousiasme lorsqu'elle l'avait embrassé en découvrant qu'il n'était pas mort. Il lui avait assuré qu'il ne serait qu'un père pour elle. Une seconde plus tard, il la caressait de manière indécente... Mais elle pensait qu'il ne faisait cela que pour la motiver, que pour qu'elle redevienne elle-même, la vampire que lui voulait voir. Correction. Elle se forçait à le penser, étouffant encore une fois dans l'œuf les vagues bribes d'espoir qui tentaient de percer. Ainsi, au moment où elle avait planté ses canines dans sa chair, elle s'était attendue à ce qu'il la repousse et l'envoie de nouveau valser contre un mur. Rien de tout cela n'était arrivé et, docile, elle s'était laissée guider lorsqu'il s'était baissé. Elle s'était sentie soulevée, sans cesser de s'abreuver de son sang. Les vagues d'espoir se firent de plus en plus violentes et elle eut bien du mal à les repousser... Elle sentit finalement ses pieds retrouver le sol, et dut à contrecœur se détourner de sa gorge.

Les mots qu'il prononça par la suite... Inutile de dire que la guerre éclata dans l'esprit de la jeune vampire. D'un côté, les pensées qui ne voulaient plus se battre et qui voulaient simplement y croire. De l'autre, celles plus méfiantes qui préféraient ne pas se faire d'illusion pour ne pas souffrir plus. Se protéger pour ne pas être complètement anéantie si les choses tournaient mal... Seulement... Quoi ? Il avait bien dit "compagne" ? Il l'avait dit ? C'était bien ce qu'il avait dit, non ? Les pensées optimistes firent un pas de géant, écrasant les pessimistes, et elle sentit quelque chose d'étrange se dérouler en elle, comme un déclic. Pourtant, durant tout ce temps, son visage restait totalement impassible et ses yeux carmins fixaient Lokhyan de manière attentive. Il reprit la parole et... Petit ami. Victoire par KO des pensées optimistes sur les pessimistes. Inutile de lutter plus, elle voulait y croire à présent. Mieux même, elle y croyait. Toujours immobile, elle observait avec fascination le sourire narquois que formaient les lèvres du millénaire. Elle était totalement envoûtée par les expressions sur son visage et par sa voix.
†~

I want to reconcile the violence in your heart
I want to recognise your beauty is not just a mask
I want to exorcise the demons from your past
I want to satisfy the undisclosed desires in your heart

~† Emportée. Elle se laissa délicieusement emportée dans le tourbillon de désir que lui offrait Lokhyan. Ses lèvres sur les siennes... Ce baiser à lui seul suffirait, qu'importe si elle s'était trompée sur toute la ligne. Elle ne protesta pas quand il retira la chemise qu'il lui avait mise précédemment. Elle ne dit rien non plus lorsqu'il la souleva. En vérité elle ne savait pas quoi faire. Car les choses n'étaient jamais simples... A présent, son coeur disait "maintenant" mais son esprit rétorquait "pas ici". Il était vrai que l'endroit n'était pas rêvé pour... Un peu glauque, même s'il les avait amené à l'écart de la galerie principale. Mais d'un autre côté, elle avait déjà attendu presque quatre cent ans. Elle pouvait attendre quelques minutes de plus non ? Justement non. Elle avait trop peur qu'il ne change d'avis, ne serait-ce que le temps d'aller dans un endroit plus intime. Elle ne voulait pas courir ce risque... Alors elle fit taire les protestations de son esprit et laissa son coeur et son instinct prendre le contrôle, comme ils le faisaient auparavant. Elle glissa ses mains autour de la nuque de son créateur, en laissant une vagabonder jusqu'à ses cheveux, tandis que ses jambes se repliaient autour de sa taille afin de rapprocher leurs deux corps. Le laissant dévorer sa peau, elle se pencha légèrement afin d'avoir ses lèvres au niveau de son oreille. †~

    « Je sais tout ça. Mais je préfère être en danger, vivante et avec toi plutôt qu'un peu plus en sécurité, à moitié morte et sans toi.
    Alors oui Lokhyan, je suis sûre de mon choix. »

~† Pour appuyer ses dires, elle passa une main sous son menton et le força à relever son visage vers le sien. Son regard vermillon plongea dans celui, semblable, de son... Qu'était-il à présent ? "Petit ami" était bien trop léger pour ce qui les unissait. On ne résumait pas quatre cent années en ces deux mots trop simplistes. "Amour" faisait trop mielleux à son goût. Il serait son Eternité. Ce n'était que la vérité, après tout. Elle plongea donc ses yeux dans ceux de son Eternité durant quelques instants, esquissa un début de sourire et joignit à nouveau leurs lèvres. Ce contact, ainsi que leur position, suffirent à réveiller l'animal en elle. Son baiser devint plus désireux, plus passionné, tandis qu'elle appuyait son buste contre le sien. Malicieuse, elle sépara leurs lèvres pour murmurer un « Tu as intérêt à assurer. Je n'ai rien fait depuis un an et demi, et je t'attends depuis plus de quatre siècles... » taquin. Sa bouche reprit aussitôt la sienne, sans lui laisser le temps de répondre. Elle abaissa l'une de ses mains, frôlant le torse du vampire tout au long de sa descente, alors que l'autre restait accrochée à sa nuque. La première arriva sous le nombril et, de ses doigts habiles, elle arracha l'ouverture de son pantalon sans état d'âme. Ce fut à cet instant qu'une odeur lui arriva aux narines. L'odeur d'un humain. Il était proche d'eux, peut-être même dans le même couloir. Instinctivement elle releva le visage vers l'endroit d'où provenait l'odeur, espérant que l'humain ferait demi-tour. Il avait vraiment mal choisi son moment, et elle le lui ferait payer s'il gâchait tout... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Dim 18 Oct - 13:10

    Il le savait. Charlotte serait toujours près de lui. Qu'importe le danger, qu'importe la guerre, l'éternelle ne l'abandonnerait jamais. Ils étaient liés depuis le début, et malgré quelques ruptures les deux vampires savaient qu'ils ne pouvaient vivre l'un sans l'autre. Ils n'étaient qu'un, formant un monstre plus horrible, et plus dangereux que le Spirit lui-même. A eux deux, ils pouvaient régner sur le monde, et asservir des populations entières. Elle était le feu, et lui la tempête. Ils se désiraient autant qu'ils se détestaient. L'amour fou, la haine féroce, l'envie de détruire l'autre. Lokhyan et Charlotte avaient été créer pour ne former qu'un, et ce n'est qu'après 400 ans de vie commune qu'ils s'en rendaient compte.
    Les mains de bal belle déambulait sur le corps torturé du bellâtre, plaisantant même sur ce qui allait arrivé. Si Lokhyan Dewitt n'assurait pas c'est qu'il y avait un problème. Cela faisait pratiquement deux an qu'il n'avait pas touché une femme, et de plus, la seule qu'il avait véritablement embrassé n'existait plus. Charlotte était donc la seconde, et pas la moindre. Et puis elle était vampire. Apolheen était une humaine, et Lokhyan avait toujours du se retenir, préférant le bien être de la douce, à son plaisir personnel. A présent, il savait très bien qu'il n'aurait plus besoin de se contrôler, sauf si la violence remplaçait le désir. Il ne savait pas comment son corps allait réagir à ce trop plein de sentiments, il ne savait si il pourrait calmer ses ardeurs de vampire assoiffé.
    Il entendit Charlotte déboutonner avec rapidité son pantalon. Lui était peut être perdu, mais elle, elle attendait qu'une seule chose, et ce depuis déjà quatre siècle. Combien de fois avait-elle tenter de le charmer, de le mettre dans son lit, pur voir ce dont son créateur était papable? A chaque fois le vampire avait doucement refusé, mais là, tout était différent. L'amour était entré en course. Le vampire ne pensait pas pouvoir ressentir ce sentiment une seconde fois dans sa vie, et surtout, en un si court laps de temps. En milles ans de vie, il n'avait eu aucune aventure, et en quatre, il avait connu a deux reprise la violence du désir, et la douceur de l'amour. Deux femmes, littéralement différentes. Deux contraires, qui excellaient dans leurs domaines. Deux déesses, brunes, sublimes, dangereuses. Ses deux amours. Mais une seule faisait partie de sa vie.

    Une odeur. Le bruit des pas. Quelqu'un se trouvait à quelques mètres d'eux. Un humain, l'odeur était délicieusement sucrée. Lokhyan ferma es yeux, humant la flagrance qui prenait possession des deux monstres. Il avait faim, mais à ce moment précis, ce n'était pas ça qu'il voulait. Il entendit le grognement de Charlotte, énervée par cette intrusion. Laissant tomber avec douceur la belle,le regard du seigneur longeait le couloir, cherchant l'intrus. Reboutonnant son pantalon, il fit geste à Charlotte de ne pas bouger. Ses instincts de tueurs reprenaient leur place, et la belle n'avait pas à voir ça. Lokhyan avait toujours été sadique, mais depuis deux ans, il était devenue un véritable fou, dépeçant les hommes rien que pour son plaisir. Marchant tranquillement, sans faisant attention au bruit de ses pas. La respiration rauque de l'humain bourdonnait dans ses oreilles. Il allait s'amuser.
    Il lui fallut à peine deux seconde pour attraper l'être de chair, et l'envoyer valser contre le mûr. Son sourire s'étira en entendant l'humain crier de douleur.

    "Ca m'avait manqué...

    Murmura-t-il, sur le point de rire. Son pied s'enfonçant dans l'estomac de l'homme, le faisant valser de l'autre côté de la pièce. Ses yeux brulaient de haine devant le corps déjà bien abimé du pauvre humain. Ils lui avaient tout pris, sa force, sa guerre, son armée, son corps. A présent le monde allait connaitre la plus horrible des guerres, et Lokhyan en serait le précurseur...
    Attrapant l'humain par le cou, le soulevant d'une main, il le fixait, s'amusant de voir le sang couler le long de son visage

    "Je ne te tuerais pas ce soir. Je veux que tu ailles voir tes congénères, et que tu leur fasses passer un message. Dis leur que Lokhyan Dewitt est de retour...Et qu'il a extrêmement faim...Tu feras ce que je te demande, n'est ce pas?

    L'homme hocha la tête difficilement. Le vampire souriait toujours, déposant l'homme a terre, sur ses deux jambes. Il se retourna, comme pour abandonner sa proie. La belle Charlotte était devant lui, le corps a moitié dans l'ombre. Son regard brillait devant l'horreur du spectacle. Elle ne l'écoutera donc jamais.

    "Au fait...

    Faisant volte face, attrapant le bras du pauvre cadavre, le vampire enfonça ses dents dans l'avant bras de celui-ci, arrachant avec violence la main de l'humain. Les éternels qui devaient se trouver dans les galeries avaient certainement entendu son cri de douleur, et arriveraient surement dans quelques minutes. Le sang dégoulinant sur le visage de Lokhyan. Lâchant la main à terre, il regarda une dernière fois l'homme.

    "Ca, c'est à moi...

    Marchant doucement vers Charlotte, il attrapa la belle par les hanches déposant un baiser sur ses lèvres charnues. Ils ne devaient pas rester ici, Lokhyan ne se sentait pas encore prêts a parler à ses frères.

    "Partons, c'est endroit n'est vraiment pas ta hauteur..." fit-il en souriant.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mer 21 Oct - 0:19

~† Stupide humain ! Elle n'arrivait pas à y croire. Elle n'en revenait pas. Jamais elle n'aurait imaginé toucher si près du but et que les choses soient arrêtées par.... un stupide humain ! Elle allait le démolir. Elle allait lui arracher les dents puis les ongles un à un. Ensuite elle lui casserait chacun de ses doigts, son nez peut-être aussi. Et puis ses mains, ses coudes, ses épaules. Elle ferait toutes les articulations. Et s'il était encore vivant, alors elle le viderait de son sang. Hum ? Par Merlin, venait-elle réellement de penser tout cela ? Etait-il possible que l'ancienne elle soit peu à peu en train de revenir ? Elle n'avait plus eu de pensées aussi sadiques depuis bien longtemps. Elle n'avait plus eu d'envies meurtrières si violentes depuis bien longtemps. Et elle le savait, si elle retrouvait ses anciennes habitudes, sa méchanceté pure, c'était uniquement grâce à Lokhyan... Il réveillait en elle ce qu'il y avait de meilleur, comme ce qu'il y avait de pire... Humaine elle avait déjà tendance à apprécier la souffrance des autres et la couleur du sang. Mais le tout s'était sublimé lorsqu'elle était devenue une vampire, quand Lokhyan avait fait d'elle sa progéniture...

Le mortel continuait d'avancer dans leur direction, inconscient du danger vers lequel il se dirigeait. Comment aurait-il pu deviner ? Charlotte était même certaine que cet humain s'était simplement perdu. Peut-être, mais il les avait quand même interrompus et, rien que pour cela, il méritait une punition. Sans qu'elle ait le temps de protester, ses pieds retrouvèrent la terre ferme, reposée sur le sol par Lokhyan. Elle aurait voulu lui demander qu'ils ne se soucient pas de lui, qu'ils n'y prêtent pas attention mais l'odeur du sang était trop entêtante. Ce n'était décidément pas comme cela qu'elle imaginait leur première fois... Aussi elle préféra ne rien dire et resta silencieuse, bien que déçue de le voir reboutonner son pantalon. Elle eut une petite moue mais son créateur partait déjà à la rencontre de l'humain après lui avoir fait signe de ne pas bouger. Et puis quoi encore ? S'il croyait qu'elle allait l'attendre patiemment là... Elle était peut-être devenue amorphe, elle n'avait pour autant rien perdu de son impatience... D'autant que plus les minutes passaient et plus elle se sentait... elle. Bien sûr, ce ne serait pas aussi facile, elle ne pourrait pas oublier ses souffrances et l'année et demie qui avaient précédé aussi facilement. Mais elle sentait que les choses allaient infiniment mieux de secondes en secondes.

Ignorant le geste que Lokhyan avait fait, elle se décida à le suivre. Elle avait toujours eu beaucoup de mal avec l'autorité. Et puis c'était parce qu'elle ne l'avait pas retenu, pas suivi en Russie qu'il était arrivé ce qui était arrivé. Si elle avait été là les choses se seraient peut-être passées autrement. Peut-être aurait-il toujours sa main. Sûrement ne l'aurait-elle pas cru mort, et que sais-je encore. Les "si" peuvent amener bien loin... Mais maintenant qu'elle l'avait retrouvé, elle ne comptait plus le lâcher. Si jamais il devait lui arriver quelque chose, elle voulait être là pour pouvoir l'empêcher. C'était peut-être idiot mais c'était comme ça, et rien ne lui ferait changer d'avis. Elle s'en voulait de n'avoir pas été là, elle ne ferait pas la même erreur deux fois. Néanmoins, elle décida de rester dans l'ombre, observant la scène de son regard rougeoyant. Lokhyan se révéla être plus violent et plus impitoyable encore que lors de la longue guerre contre les sorciers. Il ne fit pas attention à la fragilité du corps humain, l'envoyant d'un bout du tunnel à l'autre. Finalement il le releva, aussi léger qu'une marionnette, et annonça qu'il ne le tuerait pas. Mais qu'en échange, il avait un message à faire passer. Lokhyan Raphaël Dewitt était bel et bien de retour...

Charlotte crut qu'il en avait terminé lorsqu'il se tourna pour la trouver dans son champ de vision. Toujours dans l'ombre elle ne bougeait pas, se régalant du spectacle. Mais, alors que rien ne le prédisait, Lokhyan fit demi-tour pour arracher purement et simplement la main de l'humain de sa mâchoire. Le cri résonna dans les couloirs vides des sous-terrains et, elle en était certaine, d'ici peu de temps ils verraient des immortels débarquer pour découvrir d'où venait ce hurlement de douleur. L'odeur de sang se fit plus forte à mesure que le liquide s'échappait de l'avant-bras meurtri de l'humain, et Charlotte dut se faire violence pour ne pas aller en récupérer quelques gouttes. Silencieuse, elle regarda Lokhyan revenir vers elle, pour venir la prendre par les hanches et l'embrasser. Elle se ressaisit tout juste pour répondre à son baiser, encore ébahie par ce qu'elle venait de voir. Son visage restait plus ou moins figé, impassible. Mais au coin de ses lèvres était accroché un sourire presque invisible. Et dans ses yeux, une lueur d'admiration et d'envie. Elle mit une seconde à se ressaisir, ne pouvant s'empêcher de laisser échapper un infime rire.
†~

    « Il n'est pas à la tienne non plus ! Lokhyan, est-ce que je t'ai déjà dit à quel point tu étais sexy quand tu violentais un mortel ? »

~† Au fur et à mesure qu'elle parlait, son sourire s'élargissait sans qu'elle puisse rien y faire. Elle n'en croyait pas ses yeux. Cela avait l'air tellement facile... Elle ne s'était contentée que de simples chasses depuis un an et demie, à quelques exceptions près. Mais à voir Lokhyan faire ainsi, elle retrouvait le goût du sang. Peut-être pas totalement, mais une petite partie du moins. La vampire posa ses lèvres sur celles du millénaire, ne se retenant pas de lui montrer l'effet qu'il venait de lui faire. Elle mit cependant rapidement fin au baiser, préférant partir avant que quiconque n'arrive. Glissant sa main dans la sienne, elle fit volte face et retourna où ils étaient juste avant. Elle se saisit de la chemise du vampire et la remit, n'ayant plus son propre haut ni son soutien-gorge puisqu'il les lui avait arrachés... Elle ramassa également le manteau que Lokhyan avait laissé et lui reprit la main, se mettant à courir à travers les dédales des sous-terrains, mais ayant parfaitement l'air de savoir où elle allait. †~

    « Je me suis appropriée une maison. Nous y serons à l'abri, je lui ai lancé quelques sortilèges... Avec la baguette magique que tu m'as cassée. »

~† La jeune anglaise se tourna vers Lokhyan pour lui lancer un petit sourire malin. Les tunnels défilaient à une vitesse ahurissante, puisque ne prenant plus le traitement d'Edyard depuis un moment, les vampires avaient retrouvé toute leur rapidité. Charlotte était certaine que personne ne se risquerait à suivre leurs traces. Par après ce qu'ils auraient vu de ce qu'avait subi le mortel, ni après avoir senti l'odeur de Charlotte, ainsi que celle de Lokhyan même s'ils ne la reconnaîtrait probablement pas. Ils arrivèrent finalement à la sortie du tunnel et sans même vérifié, la jeune brune s'élança dans la rue londonienne. Son odorat lui indiquait qu'il n'y avait personne. Quelques rues plus loin, elle s'arrêta devant une maison à l'aspect banal. Elle posa sa main sur la poignée, qui se mit à rougeoyer, et enfin la porte s'ouvrit. Elle laissa entrer Lokhyan et le suivit. L'endroit était plutôt coquet. Elle avait décidé que cette maison était la sienne après avoir tué la famille qui y vivait, mais elle n'avait jamais retouché à la décoration. Trop apathique pour cela... Elle referma finalement la porte derrière elle et s'adossa à celle-ci, levant un regard presque timide vers lui. Maintenant qu'ils n'étaient plus que deux, dans un endroit intime, elle n'avait plus envie de rire... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~


Dernière édition par Charlotte Leonhart le Dim 15 Nov - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Dim 15 Nov - 17:03

      Ses lèvres m’avaient tellement manqué. Son visage aussi. Charlotte était une belle femme, une très belle femme même, mais pour moi, s’était différent. Les autres ne la regardaient que comme un horrible vampire, aux courbes parfaites certes, mais horrible tout de même. Pour moi, elle était plus une femme fatale, qui sans s’en rendre compte, restait une adolescente au fond de son cœur et de son corps. Je lui avais volé son âme alors qu’elle sortait à peine de l’enfance. 18ans. 18 petites années. Je m’étais promis de la protéger, même quand je ne l’aimais pas. Je m’étais promis de rendre cette gamine plus puissante que les autres, plus sadique et violente que ses congénères. Et regardez le résultat. Elle ne peut vivre sans moi, et je ne peux vivre sans elle, nous sommes devenus l’un pour l’autre, une drogue impossible à gérer. Un baiser, et nous étions déjà dans les couloirs. Notre course effrénée nous mena à une charmante petite maison, Charlotte venant de me dire qu’elle s’y était installée. La demeure était type londonienne, totalement has been, et tapissée de papiers fleuris. Nous nous y engouffrions, la porte claqua et je me retournais. Charlotte était adossée à la porte, son sourire taquin avait disparu, et je n’avais jamais vu un air sur sérieux sur son visage angélique. Je m’en approchais, plaçant ma main sur la porte, ne lâchant pas son regard cramoisi.

      « Qu’as-tu pour me regarder comme ça ?... Je ne partirais plus Charlotte je te le promet…

      Sa main glissa le long du visage de l’éternelle, caressant sa joue avec tendresse. Elle lui avait tellement manqué. Ses lèvres se posèrent doucement sur celles de Charlotte, caressant sa bouche pendant quelques secondes. Lokhyan avait changé, certes, mais cette passion qu’il ressentait pour la belle Leonhart n’avait pas changé, au contraire. Elle s’était amplifiée, avait grandi durant son exil. Dès qu’il fermait les yeux, le visage du vampire lui apparaissait, dès qu’il était sur le point de mourir, il la voyait devant lui, à chaque torture, à chaque blessure, elle apparaissait près de lui. Elle l’avait aidé à survivre, à tenir face à la douleur. Elle l’avait sauvé sans le savoir. Ses lèvres descendaient doucement dans le cou de la jeune femme, dévorant chaque parcelle de sa peau. Sa main amputée restait le long du corps de la jeune femme, sans bouger, ne pouvant être active dans une telle situation. L’autre faisait glisser doucement la chemise tachée de sang sur le sol.

      « Tu es beaucoup plus belle comme ça…

      Murmura-t-il en souriant. Sa main glissa le long du corps de la jeune femme pour la soulever avec délicatesse. A ce moment précis, il bénissait sa condition de vampires, car son handicap n’allait pas autant le gêner que s’il avait été être humain. Déposant Charlotte sur son bassin, il continuait de l’embrasser, ne voulant rompre le contact avec celle qu’il avait attendu depuis des années... Marchant doucement dans le couloir, il ne faisait pas attention aux portraits de famille accrochés, et aux objets en porcelaine délicatement posée sur la commode, trop occupé à embrasser l’éternelle. Arrivant dans le salon, il la déposa délicatement sur la table, ne trouvant aucun canapé ni fauteuil. Allez savoir ce que Charlotte en avait fait.

      « Pourquoi es tu la seule à ne pas avoir peur de moi ? Tout les autres sont terrifiés par mon nom, ou par ma présence et toi…Toi c’est tout le contraire…

      Son baiser avait cessé, et Lokhyan regardait Charlotte fixement, essayant de comprendre la raison de ses sentiments. Elle avait beau être horrible comme vampire, comparée à Lokhyan elle était une enfant de cœur.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mer 25 Nov - 2:07

~† Elle ne savait pas ce qui lui arrivait. Pourquoi tous ses muscles s'étaient crispés au moment où elle avait refermé la porte. Pourquoi elle ne souriait plus. Pourquoi elle le regardait comme une adolescente observe le garçon sur lequel elle a craqué depuis le début de l'année scolaire. C'était complètement idiot... Ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait seule à seule dans une pièce avec un homme. Ce n'était pas non plus la première fois que cet homme était Lokhyan. Combien de fois s'étaient-ils déjà cherchés, à se tourner autour et échanger des caresses qui auraient fait rougir les plus libertins ? Peut-être mais ce n'était plus la même chose. A l'époque cela ne signifiait rien pour Lokhyan, et Charlotte n'avait alors qu'un unique but purement égoïste : l'amener dans son lit. Comme les choses avaient changé... Aujourd'hui c'était lui qui enclenchait les caresses. Aujourd'hui le but de la vampire était plus ou moins le même mais les raisons étaient toutes autres puisque les sentiments s'en étaient mêlés. Les sentiments... Si on lui avait dit cela trois ans plus tôt elle aurait éclaté de rire, pensant alors être incapable d'en éprouver. Quelle arrogance, elle n'était finalement en rien différente des autres... Quoiqu'il en soit son nouveau sérieux n'était pas non plus dû à une quelconque peur. Mais quoi alors ? Peut-être qu'à le voir là, dans "sa" maison, rendait la chose réelle. Il était vraiment vivant, et elle s'en rendait vraiment compte. Ou peut-être parce que c'était la première fois qu'elle se retrouvait avec Lokhyan depuis qu'elle était convaincue de l'aimer - et sans qu'ils puissent être dérangés...

Le millénaire avait remarqué le changement d'expression de sa progéniture et il s'avança vers elle. Charlotte pensa que jamais il n'avait dû la voir dans cet état. Que pensait-il ? Se rendait-il à présent compte à quel point elle était "cassée" et comme il allait lui falloir du temps pour redevenir celle qu'elle avait été ? Elle ne savait pas mais elle ne voulait pas le lui demander. Pas maintenant. Lokhyan se pencha sur elle après s'être appuyé de sa main sur la porte, la fixant droit dans les yeux. Il lui demanda pourquoi elle le regardait ainsi. Si seulement elle le savait... Les mots qu'il prononça ensuite la surprirent. Parce qu'elle pensait qu'il se méprenait, que sa soudaine timidité ne venait pas de là. Ou peut-être bien que si finalement. Peut-être que cela lui faisait quelque chose d'être ici avec lui parce qu'elle l'avait cru mort pendant bientôt deux ans, parce qu'elle avait peur qu'il disparaisse à nouveau. Mais il ne partirait plus, il le lui promettait... Si elle avait d'abord été surprise, Charlotte était à présent presque triste. Parce que ce n'était pas le genre de promesses que l'on était capable de tenir en étant un vampire... L'éternité était tellement longue. Et s'il finissait par se lasser d'elle ? S'il décidait qu'elle n'était plus assez bien pour être considérée comme sa progéniture ? Si la guerre ne tournait pas bien et qu'un malheur arrivait ? Tellement de choses pouvaient arriver qui l'empêcheraient de tenir cette promesse... Cependant elle ne dit rien de tout cela, ne voulant pas gâcher l'instant. Elle le laissa lui caresser la joue et la seule manifestation de ses pensées furent ses yeux qu'elle ferma avec violence et désespoir alors qu'elle l'embrassait doucement. Elle n'était pas habituée à cette douceur dans les baisers de Lokhyan, mais elle devait admettre qu'elle appréciait...

La jolie anglaise pencha légèrement la tête sur le côté quand le vampire dévia vers son cou, lui laissant tout le champ libre. Elle profita qu'il était occupé à cela et à lui retirer la chemise pour chasser l'étrange boule qui venait de s'installer dans sa gorge. Le vêtement atterrit sur le sol en un bruissement de tissu. Elle était plus belle ainsi, disait-il. Un faible sourire se dessina au coin de ses lèvres alors qu'elle laissait elle aussi tomber par terre le manteau de Lokhyan. Elle avait totalement oublié qu'elle l'avait encore dans les mains... La seule main qui restait à Lokhyan descendit pour l'attraper fermement et la soulever. Elle se laissa faire, entourant sa taille de ses jambes et passant ses bras autour de son cou pour l'aider. L'autre bras de Lokhyan restait posé le long de son corps et leurs lèvres ne se séparaient plus. C'était étrange... Les choses n'avaient jamais été ainsi entre eux. Elle avait l'impression d'être dans une sorte de transe. Ils prenaient leur temps mais c'était tout aussi sensuel. Doux. Et envieux. Elle ne se rappelait pas avoir déjà été dans un tel état - et pourtant elle n'était pas novice en la matière... Leur petite promenade se termina sur la table du salon pour elle. Et elle fut autant étonnée que lui qu'il n'y ait pas eu de fauteuils. Elle ne se souvenait même plus ce qu'elle en avait fait, elle se rappelait juste que cela avait un rapport avec Irina. Les lèvres des deux vampires se séparèrent finalement pour que le créateur pose une question à sa progéniture. Pourquoi elle n'avait pas peur de lui ? La réponse lui semblait évidente. La réponse lui semblait introuvable. Elle fit de son mieux pour y répondre, laissant ses mains se promener à leurs guises sur Lokhyan, que ce soit son visage, ses cheveux, son torse ou ses bras...
 †~

    « Je ne sais pas. C'est comme ça, c'est tout.
    Peut-être est-ce parce que c'est toi qui m'a transformée.
    Peut-être est-ce parce que nous avons longtemps vécu ensemble. Si tu avais voulu me blesser, je pense que tu l'aurais déjà fait. Surtout si on pense au nombre de fois où je t'ai provoqué... »

~† Une petite moue éclaira le visage de l'éternelle, alors qu'un infime rire franchissait ses lèvres. Oh ça oui, durant les cinquante années qu'ils avaient passé ensemble, elle l'avait tourmenté. Et si aujourd'hui elle était encore vivante, malgré tout cela, elle doutait que Lokhyan lui ferait jamais du mal. En tout cas pas physiquement. La dernière fois qu'elle l'avait poussé, c'était en Russie. Juste après qu'il ait transformé... Mieux ne valait pas y penser. †~

    « Ou peut-être est-ce parce que je te connais trop bien. Je suis comme toi Lokhyan, ou en tout cas je l'étais. Les mêmes envies, les mêmes violences, le même sadisme...

    Et puis, tu l'as dit toi-même, dans cette église chez les Andropov. Je suis la seule qui ose te défier et tu ne voudrais pas perdre cela.
    Alors non, Lokhyan Rahfaël Dewitt, je n'ai pas peur de vous. »

~† Un petit sourire plein de défiance amusée apparut sur les lèvres de la jolie brune. Étrangement elle n'était pas pressée. Cela faisait pourtant maintenant plus de quatre siècles qu'elle l'attendait, même si l'attente n'avait été plus douloureuse que récemment... Et pourtant elle n'avait pas envie de lui ôter ses vêtements d'un geste brusque et de se jeter sur lui. Cela lui était déjà arrivé. Mais elle ne voulait pas. Pas pour le moment en tout cas. Elle glissa ses bras sur ses épaules, avant de venir apposer un pieux baiser sur les lèvres de l'Apollon qu'elle avait face à elle. Elle n'aurait jamais cru que cela aurait pu arriver un jour. L'avoir pour elle seule. Et encore moins ne vouloir être qu'à lui seul... Elles étaient loin la liberté et la solitude qu'elle n'aurait sacrifié pour rien au monde ! A son tour, Charlotte sépara ses lèvres de celles de Lokhyan pour se mettre à l'observer attentivement. Elle laissa une ou deux secondes s'écouler avant de reprendre la parole, plus sérieuse. †~

    « Ton tour.
    Pourquoi... maintenant ? Enfin, je veux dire, ça fait quatre siècles que... Et les choses ont changé mais... Déjà en Russie... Et tout à l'heure tu me disais qu'il n'y aurait rien alors... »

~† Alors elle se trouvait pathétique. Elle n'était même pas capable de formuler une phrase correctement... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mer 2 Déc - 13:48


      *c'est très court,excuse moi=/*

      Elle avait raison. Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas avant cette guerre ? Pourquoi pas lorsqu’elle avait commencé à lui tourner autours ? Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de se laisser aller dans les bras de Charlotte Leonhart ? Qu’est ce qui avait changé dans sa vie pour le transformer en un vampire douloureusement amoureux ? Une seule femme avait compté pour lui, une seule femme à laquelle il avait tout donné. Une seule. Il avait aimé cette personne avec une telle violence, que Lokhyan n’arrivait même pas à comprendre comment il pouvait être à cet instant précis dans les bras d’une autre. Douloureuse vérité. Il lui avait arraché la vie, et Apolheen lui prenait doucement la sienne. Pourquoi ne pouvait-il pas l’oublier et vivre tranquille sans ce fantôme errant constamment autours de lui ? Pourquoi ne pouvait-il pas simplement être dans les bras d’une autre sans voir son visage de poupée ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ! Tant de questions qu’il essayait de chasser de son esprit, en se focalisant sur une chose- Charlotte.
      Ne répondant pas à la question, Lokhyan embrassant violemment sa compagne, essayant de vider on esprit, et d’occulter le bel ange. Elle était morte, il l’avait tué. Elle n’était plus là, elle ne comptait plus pour lui. Il ne restait que Charlotte, elle était la seule à pouvoir le comprendre, et à entretenir une relation avec lui, la seule. L’embrasser encore et encore pour oublier l’autre. Ne penser qu’à son corps, qu’a sa bouche, qu’a son visage pour effacer ce douloureux souvenir. Il se détestait. Il la haïssait au plus profond de sa chaire. Apolheen l’avait rendu fou, fou de passion et de désir, fou de mort et de douleur. Et maintenant qu’elle n’est plus là, il était impossible pour l’éternel de vivre avec une autre. Horrible révélation. L’amour avait bel et bien disparu de la vie du bellâtre.

      Douloureusement, il se détacha de l’étreinte de la sanguinaire, l’abandonnant sur la table, seule. Pas un mot, pas une geste vers la vampire. Se passant la main sur le visage, il alla chercher sa chemise maculée de sang, et il replaça sur ses épaules en une fraction de seconde. Il n’osait plus la regarder, tellement la honte s’était emparé de lui. Il pouvait la désirer et avoir envie d’elle. Il pouvait penser à elle jour et nuit, espérer qu’elle vive toujours malgré la guerre. Mais il ne pouvait être avec elle. Il ne pouvait se donner à elle, et l’aimer comme elle le méritait. Ils restèrent tout les deux silencieux, l’éternel restant dos à la belle Charlotte, ne voulant croiser son regard.

      « Je ne peux pas…Je ne peux pas Charlotte…

      Fit –il dans un murmure. Le Grand Lokhyan Dewitt, celui dont tout hommes de cette planète avait peur, celui qu’on respectait et qu’on haïssait en même temps, ressemblait à un pauvre adolescent incapable d’offrir son corps et son cœur à une femme. En une seconde, ses milles ans de vie avaient disparu, sa maturité avec. Il avait honte d’avoir aimer une humaine, et il avait honte de penser toujours à elle.

      « Tu n’es pas elle Charlotte…Tu n’es pas Apolheen…







I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Ven 4 Déc - 23:51

    « Encore elle... »

~† Sa voix n'avait rien de désespérée ou de triste. Elle était pleine de rancœur et d'amertume. Elle avait prononcé ces deux mots avec tellement de dédain que cela aurait été la même chose si elle les avait crachés. Elle n'avait d'abord rien dit quand Lokhyan s'était mis à l'embrasser avec violence, presque au point de lui faire mal. Elle n'avait rien dit mais elle n'en était pas moins surprise, car elle attendait toujours une réponse à sa question : pourquoi maintenant ? Elle l'avait laissé faire puis l'avait regardé s'éloigner d'elle, interdite. Silencieuse comme la mort, elle ne l'avait pas lâché du regard alors qu'il restait de dos à elle tout en remettant sa chemise. Que faisait-il ? Que lui prenait-il ? Perplexe, Charlotte avait attendu. Elle n'y comprenait plus rien. Il y avait quelques secondes il l'embrassait avec passion, pire il lui assurait qu'il ne partirait plus. Et voilà qu'il la fuyait maintenant comme la peste ! Elle avait beau se répéter en boucle chacun des mots qu'elle avait prononcé, elle ne voyait pas ce qu'elle avait dit de mal. Stupéfaite, elle l'avait écoutée lui dire qu'il ne pouvait pas. Mais par Merlin, pourquoi ?! Si elle avait connu la réponse, elle aurait tout fait pour ne pas l'entendre. Car le fait que Lokhyan prononce le prénom de l'humaine décédée, eut un effet pire encore que s'il avait giflé l'éternelle.

Encore elle... Apolheen. Encore elle, toujours elle. Déjà en Russie, c'était à cause d'elle s'ils s'étaient quittés en aussi mauvais termes. A cause d'elle que Lokhyan avait préféré s'enfuir. C'était toujours elle... La vampire sentit toute passion, tout désir la quitter. Remplacés par une haine sans fin. Elle sentit sa bouche s'emplir de mots empoissonnés. Mots qu'elle devrait déverser si elle ne voulait pas s'étouffer avec eux. Si elle ne faisait pas tout sortir, elle mourrait de haine. Etait-ce possible ? A cet instant précis, elle n'en doutait plus tellement. D'un geste vif et apathique tout à la fois, elle se laissa glisser le long de la table et se mit à marcher en direction de son créateur. Et tandis qu'elle marchait, elle laissait ces mots venimeux s'échapper de ses jolis lèvres. Elle ne ferait rien pour les arrêter. Elle savait qu'ils feraient mal à Lokhyan, et c'était bien le but. Car s'il souffrait, il la soulagerait d'une infime partie de sa douleur...
†~

    « Non je ne suis pas elle. Et je ne le serai jamais. Excuse-moi de n'être pas une pauvre petite humaine pitoyable.
    Veux-tu que je te dise ? Je la détestais. Je la haïssais de t'avoir eu avant moi. Tu as bien fait de la tuer, car j'aurais fini par le faire moi-même. »

~† Pire qu'une vipère, son venin s'écoulait pour viser tout juste le coeur du vampire. Elle n'avait pas été une Serpentard, puis une Emeraude, pour rien. Et encore, elle ne disait pas tout. Elle ne disait pas comme elle aurait pu la tuer mille fois si elle avait su que cette petite morveuse l'empêcherait de pouvoir profiter pleinement de Lokhyan alors qu'ils ressentaient la même attirance l'un pour l'autre. Lokhyan prétendait peut-être être incapable de quoi que ce soit, il n'en restait pas moins que Charlotte avait senti son désir. Elle le savait, elle en était certaine. Elle ne disait pas non plus comme elle aurait voulu que Lokhyan l'eût laissée sauve pour qu'elle puisse l'anéantir d'elle-même. Comme elle se serait surpassée pour trouver quelque chose d'atroce et de douloureux ! Elle ne disait pas non plus comme les mots qu'il venait de prononcer lui faisaient mal... Tout cela, elle le gardait pour elle, allez savoir pourquoi. Peut-être parce qu'elle venait d'arriver juste derrière le millénaire. †~

    « C'était des conneries, pas vrai ? Regarde-moi. Lokhyan regarde-moi !! »

~† Sa voix s'était brisée en un cri affolé sur le dernier mot. Au même moment, ses mains étaient venues se poser avec violence sur les omoplates du vampire pour le pousser, le faire réagir, le faire se retourner. Qu'il ose l'affronter et la regarder dans les yeux. Charlotte sentait la boule dans sa gorge qui venait de réapparaître comme par magie. Mais, oh que non, elle ne lui ferait pas le plaisir de pleurer. Elle continua sa tirade, s'enfonçant plus profond dans l'hystérie. †~

    « C'était des conneries, tout ce que tu m'as dit ! T'offrir à moi si je me battais. Quand tu as parlé de compagne. Que tu ne partirais plus.
    Tout ça c'était juste des conneries parce que ça te faisait pitié de voir que ta meilleure vampire était devenu un déchet. Tu t'es juste servi de ma faiblesse pour arriver à ce que tu voulais mais tu n'as jamais pensé un mot de ce que tu as dit.
    Bordel, comment ai-je pu te croire Lokhyan ?! Comment ai-je pu être aussi idiote ?! »

~† A présent c'était elle-même qu'elle haïssait. Elle ne savait pas comment elle avait pu être aussi naïve. Elle n'aurait jamais dû s'écouter et avoir espoir aussi vite. Pourquoi avait-elle donc failli aussi rapidement ? Elle se détestait. Elle le détestait. Définitivement, Lokhyan était son enfer personnel sur Terre et elle était au creux d'une flamme. Dans un hurlement de rage et de douleur, elle le poussa une nouvelle fois avant de foncer aussi vite que sa vitesse vampirique le lui permettait vers les escaliers. Elle monta à l'étage et s'engouffra dans ce qui était sa chambre, claquant la porte derrière avec une telle violence qu'elle sortit de ses gonds. Que Lokhyan reste, que Lokhyan parte, elle s'en moquait bien. Pire qu'une tornade, elle se mit à tout retourner et tout renverser. Les armoires finirent au sol, le miroir finit explosé, le lit finit brisé. Seul le matelas survécut, assez souple pour ne pas avoir été déchiré... S'appuyant contre un mur, elle se laissa glisser jusqu'au sol.

Elle avait mal. Tellement mal... Pliant les jambes, elle se recroquevilla sur elle-même et entoura ses jambes de ses bras, enfouissant son visage contre ses genoux. Elle avait l'impression qu'on lui tordait le coeur, elle avait l'impression qu'on lui broyait les entrailles, elle avait l'impression qu'on lui serrait la gorge... Mais non, elle ne pleurerait pas. Tremblante, elle s'agrippa. A elle-même. Les ongles plantés dans ses bras, elle serrait plus fort chaque fois qu'une vague de souffrance la prenait, espérant en vain qu'elle parviendrait à camoufler la douleur morale derrière la douleur physique. Elle avait tellement mal... Mais rien n'y faisait. Il fallait qu'elle redevienne vide, amorphe. C'était le seul moyen pour qu'elle ne souffre plus. Ses yeux se fermèrent tandis que l'éternelle faisait le vide autour d'elle. On aurait bien pu fracasser sa porte d'entrée à l'étage au-dessous qu'elle n'y aurait pas prêté attention. Il fallait juste qu'elle redevienne un fantôme... Finalement, peut-être aurait-elle préféré que Lokhyan fût mort. Cela lui aurait fait moins mal que de le savoir vivant tout en sachant qu'il ne l'aimait pas...

Elle ne savait pas combien de temps elle était restée assise là. Quelques secondes, peut-être quelques minutes. Toujours recroquevillée sur elle-même, elle ouvrit finalement les yeux. Par terre, juste à côté de sa fesse droite, un objet brillant attira son attention. Un canif. Hasard ou destinée ? Avec des gestes lents et précautionneux, elle se redressa, l'attrapa et l'ouvrit. L'idée lui effleura l'esprit. Tout pourvu qu'on lui retire cette souffrance insupportable... Elle se sentait déjà comme si on l'avait poignardée en plein coeur alors qu'elle différence si elle le faisait réellement ? Quelle différence si elle se l'arrachait ? Elle aurait même souhaité que Lokhyan la rejoigne à l'étage et veuille venger son humaine adorée qu'elle avait insultée. Qu'il la tue de ses propres humains, au moins ne souffrirait-elle plus... L'air ailleurs, elle amena la lame au niveau de son sein gauche et resta là à contempler le reflet de la lune sur la lame d'argent. Silencieuse et inerte. Vide...
†~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Sam 12 Déc - 23:34

      La honte. L'horrible sentiment de n'être qu'un salopard. Qu'un énième homme a briser le cœur d'une femme, d'une splendide et délicieuse femme. Comment un être pensant pouvait vouloir du mal à Charlotte? Quel homme serait capable de la faire souffrir au point qu'elle hurle de rage, et de colère. Lokhyan Dewitt en était capable. Il pouvait la détruire en une fraction de secondes, la ramené à l'état de fantôme de la nuit, incapable de se délecter de la souffrance des autres, incapable d'être l 'éternelle du passé. Lokhyan Dewitt pouvait lui arracher le cœur d'une simple parole, la rendre folle d'amour et de jalousie, l'entrainer dans un cercle vicieux, fait de douleur, et de passion. Il était son bourreau personnelle, la flamme brulant chaque parcelle de sa peau. Mais tout ça, Lokhyan Dewitt le refusait. Il ne voulait pas être son ennemi, il ne voulait pas la voire hurler de douleur, il ne voulait pas la détruire à nouveau. Mais pourtant, Charlotte était de nouveau mal, on pouvait déjà entendre des sanglots dans ses cris, et s'il s'était retournée, Lokhyan aurait vu la douleur dans les prunelles cramoisies de la douce. Mais il ne s'était pas retourné, restant stoïque, le regard fixé sur le mûr, attendant que sa dulcinée disparaisse. Ses gestes, ses cris, ses paroles venimeuses, rien n'y faisaient. L'éternel restait figé, totalement perdu dans ses pensées, n'écoutant même plus ce que racontait Charlotte. Il voulait simplement qu'elle parte.
      Un dernier souffle, et elle n'était plus là, montée à l'étage. Le bruit des meubles qui tombaient au sol ne firent même pas bougé le millénaire. Il était détruit, totalement détruit. Un corps sans vie, et sans âme.
      Le regard fixé sur la tapisserie, Lokhyan entendait encore la rage de la belle Charlotte se rependre à l'étage. Il savait que tout cela était de sa faute, que s'il n'était pas aussi compliqué, elle serait dans es bras a présent, peut être même au septième ciel. Il se détestait d'avoir parler d'Apolheen, il se haïssait tellement. Elle lui avait déjà volé sa vie, maintenant elle lui dérobait la seule personne qui pouvait le rendre heureux. Que l'ange aille en enfers, et qu'elle ne revienne jamais troubler ses pensées. Le poing du vampire vint s'enfoncer dans le mur de béton, un léger craquement se fit entendre, mais la douleur n'était pas là. Il aimerait tellement avoir mal, et ressentir la douleur qu'il avait infliger à Charlotte. Il aimerait tellement souffrir pour se punir d'avoir oser la décevoir. Le calme était revenu en haut, le vampire n'entendait plu aucun bruit, plus aucun fracas de meuble et de miroir. Il espérait qu'elle ne se soit pas enfuie par la fenêtre. Lokhyan baissa la tête quelques secondes, et se mit en direction de l'étage.

      La porte de la chambre gisait à terre, fissurée par la violence de la jeune Leonhart. Lokhyan n'était pas encore sûr de lui- était-il capable de lui parler après l'avoir comparé a la terrible humaine? S'engouffrant dans ce qui restait de la chambre, Charlotte était recroquevillé, telle une enfant qui voulait se couper du monde. La lueur d'une lame brillait près de son sein. Un canif. Voulait-elle s'arracher la cœur pour ne plus penser à l'éternel, et oublier les sentiments qui lui avaient dévoilé? Qu'importe, le vampire allait prendre des risques, mais elle devait tout savoir. S'asseyant près d'elle, il n'essaya pas de retirer le couteau des mains e la belle Charlotte, espérant que les mots auront plus de poids que ce qu'il avait dit auparavant.

      "J'ai aimé deux femmes dans ma vie. L'une avait 15ans, et était une jeune héritière. Elle avait la vie devant elle, et aurait pu facilement charmer un autre homme que moi. Je l'ai tué, sous l'emprise du spirit. Une enfant que j'aimais, je l'ai détruit.

      Sa voix était si faible, qu'on avait du mal a croire qu'il s'agissait bien de Lokhyan Dewitt. Restant silencieux quelques secondes, il fit glisser sa main sur le sol, caressant tendrement la cuise nue de la belle Leonhart. Son regard était ixé sur le mur d'en face, il n'osait pas la regarder.

      "La seconde avait à peine dix sept ans. Tu l'as connu. Elle aurait pu vivre des années, si je ne m'étais pas imprégné d'elle. Et malgré ce sentiment, je l'ai tué, encore. Charlotte. Je n'ai aimé que deux femmes durant ma vie, et elles sont toutes les deux mortes à cause de moi. Il fit une pause Et toi....je t'aime encore plus qu'elles eux réunies.

      Il l'aimait. Enfin Lokhyan lui avait dit les mots interdits qu'il se refusait. Il l'aimait.

      "Je ne pourrais pas me relever si un jour je te détruisais comme je l'ai fais avec ces deux personnes...Je ne pourrais pas. Je préférerais que tu ne me pardonnes pas, et que tu disparaisses. Je préférerais être mort plutôt que de te faire souffrir Charlotte.

      Plus qu'un murmure dans la pièce glaciale. Plus qu'un souffle.

      "Sache que je t'aimerais toute ma vie, mais je ne peux te promettre que tu survivras à cette relation.

      Tournant son visage vers l'éternelle, Lokhyan remonta sa main le long de son visage, approchant ses lèvres de la bouche de Charlotte, pour y laisser un tendre baiser.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Lun 21 Déc - 3:07

~† Vide. Vide. Vide. Vide. Vide. Vide. Vide. Elle martelait son esprit de ce simple mot, espérant qu'il parviendrait à occulter... tout le reste. Qu'à force de le répéter, elle parviendrait à faire corps avec lui, à l'appliquer. Elle espérait redevenir vide. Elle pensait sincèrement que c'était la solution pour ne plus souffrir. Et à raison. Pendant près de quatre siècles, elle avait été incapable de ressentir la moindre chose. Du moins le croyait-elle. Et pendant près de quatre siècles, jamais elle n'avait eu mal. Pas même un centième de ce qu'elle ressentait aujourd'hui... Il lui suffisait de redevenir aussi insensible qu'avant. Et d'y ajouter l'état fantomatique qu'elle avait connu durant ces deux dernières années, afin d'être sûre de n'être jamais "ranimée". Car l'erreur se trouvait là, elle le savait. Trop observatrice et perspicace, trop à l'affût, elle avait permis à Lokhyan de s'engouffrer et de la mettre au pied du mur de ses sentiments. Mais si elle n'était plus rien qu'une coquille, il n'y aurait rien à ranimer, aucune possibilité pour qu'elle éprouve à nouveau quoi que ce soit... Alors il lui fallait juste faire le vide. Elle était prête à rester assise là autant de temps qu'il le faudrait pour se sevrer de tout sentiment. Elle le ferait mais la tâche serait plus compliquée si Lokhyan se trouvait près d'elle... Cette pensée l'atteignit au moment où le vampire pénétra dans la chambre, enjambant les différents débris.

Avec difficulté, elle repoussa toutes ses pensées pour ne garder que le mot "Vide" imprimé dans son esprit. Elle resta totalement immobile suite à son entrée. Les jambes repliées, la main tenant le canif pointée vers son sein, les yeux toujours perdus dans la contemplation du reflet brillant de la lame. Feintant de n'avoir pas remarqué sa présence, elle resta silencieuse. Pourtant il était trop tôt, elle n'était pas encore parvenue à redevenir apathique. Du coin de l'œil, elle le vit s'asseoir sur le sol. Trop près... Lokhyan commença à parler, d'une voix qu'elle ne lui connaissait pas tellement elle paraissait... douce. Mais bornée, elle préféra s'abîmer les yeux dans la contemplation de son couteau. Vide. Vide. Vide. Mais le mot qu'elle se répétait ne parvenait pas à couvrir les paroles du bellâtre et, malgré elle, elle ne put s'empêcher de l'écouter. D'une oreille distraite et lointaine, mais tout de même. Il lui raconta qu'il avait aimé deux femmes. Deux humaines. Il avait tué la première, envoûté par le Spirit. Aucune réaction. Vide. Charlotte ne dit rien, ne lâchant pas le reflet brillant de ses yeux carmins. Bien sûr, elle sentit la main du vampire sur sa cuisse mais elle s'efforça de ne pas réagir. Vide. Il fallait qu'elle le redevienne.

Lokhyan continua sur sa lancée, lui parlant à présent de la deuxième. Apolheen. Cette histoire, elle la connaissait. Il l'avait tuée parce que, cette fois, c'était elle qui avait été envoûtée par le Spirit. Toujours rien. Vide. Il conclut. Il avait aimé ces deux femmes et, d'une manière ou d'une autre, avait fini par être la cause de leur mort. Vide. Pourquoi lui disait-il cela ? Qu'en avait-elle à faire ? De toute façon, il n'aurait pas l'occasion de la blesser elle, puisqu'elle n'était pas Apolheen, puisqu'il "ne pouvait pas". Non, il ne fallait pas qu'elle se pose de questions. Vide. Vide. Vide. Vide. Mais comment rester insensible aux mots qu'il prononça ensuite, alors qu'elle n'avait pas encore réussie à se guérir des sentiments ? Il l'aimait. Elle. Plus que les deux autres. Pas vide, non. Au moment où elle cligna des yeux, une larme roula le long de sa joue. La boule dans sa gorge se fit plus forte tandis que de longs frissons la parcouraient entièrement, allant de sa nuque jusqu'à ses pieds, en passant par son dos, ses bras, ses jambes. Il l'aimait... Une faible lueur d'espoir se raviva au plus profond d'elle-même, et elle n'eut pas le courage de l'éteindre. Peut-être aurait-elle dû. Mais s'il l'aimait alors peut-être que non, tout ça, ce n'était pas que des conneries. Mais, mise à part cette unique larme, elle n'avait toujours pas eu de réaction.

Vide ? Non pas vide. Effacé ce mot. Oui, elle préférait ne rien ressentir car la douleur de savoir que son amour n'était pas réciproque était insupportable. Mais s'il l'aimait, la donne était changée. Pas vide non, plus vide. Il lui faudrait juste être forte pour eux deux. Lokhyan ne pouvait pas, mais cela n'avait rien à voir avec Apolheen. Enfin si, mais ce n'était pas parce que Charlotte n'était pas l'humaine. Elle comprenait maintenant, elle comprenait tout. Il avait peur. Il avait peur de la tuer, il avait peur de lui faire subir le même sort que les deux seules femmes qu'il avait aimées avaient subi. Mais ce n'était pas parce qu'elle n'était pas Apolheen. Il le disait lui-même, il préférait mourir que de la faire souffrir... Lentement, elle se décida à bouger. Elle releva son visage de quelques centimètres, suffisamment pour pouvoir observer le profil de son créateur. Et son dernier murmure la perturba. Parce qu'il pensait réellement ce qu'il disait, il croyait vraiment qu'il pourrait lui nuire. Mais c'était impossible si, comme il le disait, il l'aimait toute sa vie. Et il ne mentait pas. Pour s'être tellement dévoilé, pratiquement mis à nu, il ne pouvait que l'aimer. Vraiment... Elle laissa la main du vampire caresser son visage, et ses lèvres se poser sur les siennes. Mais, avec précipitation, elle lâcha le canif pour venir glisser sa main sur la nuque de Lokhyan, le retenir. Elle en voulait plus... Le baiser se fit plus pressant, comme elle pressait violemment ses lèvres sur celles du vampire. Quelques larmes parvinrent à se frayer un chemin au travers de ses paupières closes pour venir glisser sur sa peau froide. Trois secondes, avant de stopper le baiser pour coller son front contre le sien, les yeux toujours clos.
†~

    « Tu me tues Lokhyan... »

~† Nouvelle pression de ses lèvres sur les siennes. Puis elle se recula, pour cette fois ouvrir les yeux et le regarder. Elle n'avait pas prononcé ces mots au hasard. Mais il fallait maintenant qu'elle lui explique, il fallait qu'il comprenne. D'un geste de la main, elle envoya le couteau glisser sur le plancher loin d'eux. Et doucement, elle se blottit contre lui, le visage contre son épaule et un bras autour de son cou. †~

    « Tu me tues mais pas comme tu le penses. Tu ne pourras pas me détruire, comme c'est arrivé pour les deux autres. Sauf si tu le voulais.
    Tu es un vampire. Tu ne peux pas être envoûté. Je suis une vampire. Je ne peux pas être envoûtée. Le Spirit ne pourra rien contre nous.
    Je sais ce que tu vas me dire. Que ce n'est pas le Spirit mais que c'est toi. Lokhyan, je ne suis pas une petite humain que tu pourras briser d'un revers de main. Je suis une vampire, ta progéniture. Et je te répète que je n'ai pas peur de toi car si tu avais dû me blesser, tu l'aurais déjà fait depuis longtemps. »

~† La jolie brune déposa un baiser de ses lèvres froides contre son cou, sur sa jugulaire. Elle se redressa ensuite pour venir, à nouveau, planter ses pupilles sanguines dans les siennes. Elle voulait être sûre d'avoir toute son attention pour ce qu'elle allait dire. †~

    « Tu me tues si tu me repousses. C'est la seule façon que tu as de m'atteindre et de me faire souffrir. Je te le dis encore une fois, je n'ai pas peur de toi ni de la douleur physique que tu pourrais me causer. Alors, tant que tu m'aimeras et que tu me laisseras t'aimer... »

~† Elle tût la suite, inutile de la prononcer à voix haute. Tant que ces deux conditions seraient réunies, tout irait bien... Charlotte peina à afficher un pauvre sourire confiant au coin de ses lèvres. Probablement parce qu'elle taisait des choses. Par exemple, elle ne disait pas que si l'éternité devait lui être retirée un jour, elle trouvait plus légitime que ce soit de la main de celui qui la lui avait donnée. Elle ne dirait pas qu'elle préférait que ce soit lui qui la tue, plutôt qu'un misérable envoûté ou un vulgaire hunter. Ce n'était pas la peine de l'inquiéter avec ça, pas tant qu'elle n'était pas sûre qu'il soit "guéri" de lui-même. †~

    « Je veux cette relation et tout ce qui va avec. Je te veux, toi. Et si je dois avoir confiance en... nous... pour deux, ça ne me dérange pas. Je te veux Lokhyan et pas seulement dans mon lit. Pour ça... Nous prendrons le temps qu'il faudra. »

~† Il allait falloir qu'elle s'y habitue, à ce "nous". En ce qui concernait les relations physiques, elle avait bien compris que Lokhyan avait un blocage. Ils le surmonteraient, petit à petit, pas à pas. Elle attendrait s'il le fallait, il le méritait. Elle ne le brusquerait pas, ils auraient l'éternité pour se rattraper. Sauf si Lokhyan opérait un nouveau virage à 180° pour la repousser, auquel cas elle deviendrait vide, de manière définitive... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Dim 27 Déc - 14:20

      Le goût de ses lèvres. L’odeur de sa peau diaphane. Ses larmes glaciales coulant sur leur peau. Sa beauté fatale. Comment résister à une telle déesse? Comment pouvoir l’aimer sans la blesser, sans la faire souffrir, lorsque l’on s’appelle Lokhyan Dewitt? Tant de questions sans réponses, tant de souffrance pour une seule personne. Il s’était promis de ne plus jamais aimer, et pourtant, il pliait de nouveau devant sa compagne de toujours, devant celle qu’il avait crée. S’il tombait, elle tomberait avec lui, et si elle mourrait, il crèverait avec elle. Liés pour l’éternité, ils ne pourraient plus jamais vivre séparés s’ils se donnaient l’un à l’autre. Plus jamais. Quitte à détruire le monde, autant le faire avec la seule personne capable de vous aimer. Combien de fois avait-elle tenté de le séduire, et combien de fois l’avait-il sauvagement repoussé? Ce temps là était bel et bien terminé, car à présent, il n’y avait plus de barrière, il n’y avait plus rien qui les empêchaient d’être heureux, plus rien. Leur bouche se pressait l’une contre l’autre, tout les deux souhaitaient rester ensemble sans se séparer à nouveau. La main de Charlotte vint caresser la nuque du bellâtre ses doigts filant doucement sur sa peau. Il y avait une telle tendresse dans les gestes de l’éternelle que même Lokhyan avait du mal à croire que s’était bien sa progéniture qui l’embrassait. A peine profita-t-il de ce contact, que Charlotte se recula pour le regarder sérieusement. Il écouta ce qu’elle disait, mais ne fit aucune remarque. Pas une réponse, pas un hochement de tête, rien. Car s’il lui avait répondu, il lui aurait fait de la peine. Même si elle était une vampire, même si elle était immunisée contre le Spirit, lui était toujours là, et il pouvait la briser en un millième de seconde. Elle ne l’en pensait pas capable mais lui le savait- un jour ou l’autre, une crise de colère le rendrait fou, et il la tuerait sans la moindre peine. Pour se rendre compte bien trop tard, qu’il avait tué la femme de sa vie. Charlotte pensait le connaître par cœur, mais le problème était là- il avait changé depuis leur dernière rencontre, et le monstre était devenue une bête assoiffée de sang, une créature de la nuit bien plus dangereuse qu’une centaine de vampire, bien plus violente qu’une armée d’éternels. Si elle voulait survivre, elle devrait lui réapprendre à être un homme, et non un animal. Si elle voulait survivre, elle aurait du s’enfuir il y a déjà une bonne heure.

      Un dernier murmure, et le silence reprit sa place traditionnel dans la chambre. Tout les deux se regardaient, sans un bruit, sans un mouvement. La main du bellâtre vint caresser tendrement la mâchoire de celle qu’il avait engendré, rapprochant ses lèvres des siennes pour les emprisonner dans un doux baiser. Pas de violence, pas de précipitation juste le silence. Laissant doucement tomber sa main, le millénaire se rapprocha de la douce, agrippant sa taille pour la laisser doucement tomber sur le plancher en bois. Elle était une vampire, il le savait, mais il lui ferait même sans le vouloir. Lokhyan espérait juste qu’elle ne souffre pas trop, voulant simplement qu’elle comprenne la force de ses sentiments. Son corps couché sur le sien, il n’entendit aucun battement de cœur, aucune pulsations. Non elle n’était pas Apolheen, et cela rendait la chose plus facile. Sa bouche vagabondait sur sa peau, doucement, tendrement, sans précipitation. Était- ce la peur de lui faire mal, ou simplement le sentiment de ne pas être a la hauteur qui le rendait si frileux? Il n’en avait aucune idée, mais était conscient d’une chose- Charlotte devrait prendre les rênes à un moment ou à un autre. Sa main valide filait sur sa peau diaphane, caressant chacune de ses courbes, s’attardant sur sa poitrine dénudée, pour finir au niveau de ses hanches. Elle était presque nue et la faible lueur provenant de la lune éclairait parfaitement son corps de déesse. Elle était absolument superbe, ça il n’y avait pas de doute, et ensemble ils formaient un couple magnifique, puissant, éternel, que tous protégeraient et respecteraient. Ils avaient été crée pour finir ensemble, Lokhyan en était à présent persuadé.
      Remontant ses lèvres sur les joues de la belle Charlotte, Lokhyan se releva à peine pour fixer ses pupilles cramoisies.

      « Si…Si je te fais mal, arrêtes moi tout de suite, s’il te plait…Je ne supporterais pas de te voir souffrir par ma faute…

      Un simple murmure, soufflé au creux des lèvres de Charlotte, une simple phrase montrant à quel point la peur de lui faire mal le rongeait de l’intérieur. L’image du corps d’Apolheen lui revint en tête en un simple flash. Ses bras bleutés, ses yeux injectés de sang, sa peau griffée, devenue cramoisie à force d’être touchée. Tant d’horreur pour une simple preuve d’amour. Tant de peine pour une simple humaine. Il refusait de faire de même avec Charlotte. Et s’il devait l’aimer sans la toucher, il le ferait. Lokhyan avait vécu mille ans sans avoir recours au « corps a corps ». Il pouvait très bien oublier cette pratique si humaine, pour en rester aux simples mots. Personne ne connaissait cette peur qui avait grandi en lui suite à la mort d’Apolheen. Personne mis a part Charlotte, à qui il venait de tout dire. Et si un jour les éternels apprenaient que le grand Lokhyan Dewitt était terrorisée à l’idée de faire souffrir la femme qu’il aimait, sa réputation en prendrait un sacré coup. Il était vu comme un charmeur, un séducteur invétéré, alors qu’en fait, il n’était rien de cela0.Oui il séduisait, mais pour dévorer ensuite. Oui il charmait, mais pour se nourrir, pas pour finir dans le lit d’une petite humaine à la flagrance délicieuse.
      Ses yeux plantés dans ceux de charlotte, il déposa un léger baiser sur ses lèvres glaciales, avant de se blottir, tel un enfant, dans son cou.

      « Apprend moi Charlotte…Apprends moi… »





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan] Mer 30 Déc - 2:48

~† Lui répondrait-il ? Elle venait de... parler. Cela pouvait paraître banal mais Charlotte faisait partie de ces personnes pour lesquelles il était dur d'exposer ouvertement ses sentiments, en apposant des mots sur eux. Elle n'avait pas pour habitude d'exprimer sa sympathie, son amitié et encore moins son amour. Elle préférait montrer ce qu'elle ressentait plutôt que de le dire clairement. Aussi, parler ainsi à Lokhyan lui demandait quelques efforts mais pas tellement. Elle pensait que ce serait plus difficile, mais finalement les mots coulaient d'eux-mêmes. Et puis elle sentait qu'il en avait besoin. Il avait besoin qu'elle le rassure, qu'elle lui montre qu'elle serait là, qu'elle ne le presserait pas sous-prétexte que cela faisait des siècles qu'elle le voulait. Si elle avait toujours été l'ancienne Charlotte, celle qui ne voulait que son corps, celle qui voulait juste ajouter son nom à son tableau de chasse, alors oui elle aurait souhaité que les choses aillent plus vite. Mais aujourd'hui ce n'était plus le cas et elle lui laisserait tout le temps dont il aurait besoin. Elle serait capable de tout cela pourvu qu'il ne la repousse pas encore... Alors silencieuse elle l'observait, attendant sa réaction aux mots qu'elle venait de prononcer. Mais rien ne venait et elle commençait à s'inquiéter. Allait-il réellement l'évincer encore une fois ? Le doute ne dura qu'un instant, fugace mais bien réel. Elle commençait à se demander si elle devait l'interpeller lorsqu'enfin, il bougea.

Si elle n'eut pas de réponse orale, celle que Lokhyan lui fit lui convint tout aussi bien. Il n'avait pas bougé ni rien dit depuis qu'elle s'était tue, et voilà qu'il amenait sa main à son menton pour l'amener à avancer ses lèvres vers les siennes. Docile, elle se laissa faire et ferma les yeux. Alors le poids, le doute qui s'était emparé d'elle disparut. Non il ne la repousserait pas une énième fois... Forte de cette "révélation", elle se sentit plus légère mais ne changea pas pour autant d'attitude. Fût un temps, s'il l'avait embrassée ainsi, elle se serait moqué de la retenue qu'il gardait, le raillant qu'elle n'était pas faite en porcelaine. Elle se serait montrée beaucoup plus fougueuse, beaucoup plus entreprenante... Mais ce temps était révolu et le rythme qu'avait choisi son créateur - à savoir la lenteur, la douceur, la tendresse - lui convenait très bien. Lorsqu'il se pencha finalement sur elle, elle suivit le mouvement, s'allongeant sur le sol au milieu des débris laissés par sa crise passagère. D'une main, elle dégagea les restes d'un bibelot qui lui chatouillaient les côtés. Les bouts de verre avaient beau être tranchants, jamais ils ne pourraient entailler sa peau de vampire. Ce détail réglé, elle amena l'une de ses mains à la nuque du vampire, positionnant l'autre sur sa taille. Lokhyan se révéla être précautionneux et tendre. Rien à voir avec la brutalité avec laquelle il l'avait plaquée au sol dans les sous-terrains, la violant presque. Ni avec la violence avec laquelle il l'avait mordue.

Si elle avait encore été une misérable petite humaine, autrement dit si elle avait toujours eu un coeur, elle aurait rougi autant qu'une adolescente qui s'apprêtait à sauter le pas... Parce qu'elle se rendit compte qu'elle appréciait ce contact : Lokhyan allongé sur elle, qui parcourait son corps de ses lèvres et de sa seule main. Mieux encore, qui le faisait avec amour. C'était la première fois que le millénaire allait avoir une relation avec une immortelle, et en un sens, Charlotte aussi expérimentait une nouvelle "première fois". Bien sûr elle avait déjà eu de nombreux amants, mais ce serait la première fois qu'elle aimerait quelqu'un. Dans tous les sens du terme. Parce qu'avant Lokhyan, elle se pensait incapable du moindre sentiment, même lorsqu'elle était encore humaine. Alors oui elle avait batifolé, profité, joué, baisé, forniqué. Mais aimer, jamais. Le visage de son créateur vint se positionner au-dessus du sien au moment où elle se faisait cette réflexion. Hésitant, bégayant, il lui demanda de l'arrêter s'il lui faisait mal. Avait-il donc si peu confiance en elle ? Tout se passerait bien, il n'y avait aucune raison. Non, ce n'était pas en elle qu'il n'avait pas confiance mais plutôt en lui. Il avait peur de la blesser, peur de la tuer... Si seulement il avait pu se glisser dans son corps le temps de quelques secondes, le temps de s'apercevoir à quel point elle n'avait aucune appréhension...

Sa seule réponse fut un petit sourire rassurant. Elle voyait comme Lokhyan souffrait de cette peur de lui faire du mal, et cela la faisait elle aussi souffrir. Elle aurait aimé pouvoir prendre toute cette angoisse qu'il avait en lui, cette crainte qui le rongeait, et les prendre pour elle-même. Ce n'était malheureusement pas possible... La seule chose qu'elle pouvait faire était de rester à ses côtés, de le soutenir, de l'encourager, de le rassurer, de l'aimer. Et ses tourments partiraient avec le temps, elle en était certaine. Un baiser et le vampire se nichait contre son cou. Ses mots lui serrèrent le coeur. Elle n'aurait pas su dire pourquoi, mais ils la touchèrent. Peut-être parce qu'ils montraient que Lokhyan lui faisait confiance. Qu'il avait envie aller plus loin mais ne savait pas comment s'y prendre... La jolie brune dut se retenir à grand peine pour ne pas pleurer. Par Merlin, était-elle devenue une vraie fontaine ?! Elle glissa l'un de ses bras autour de l'épaule de Lokhyan, tandis que son autre main se glissait dans ses cheveux pour finalement jouer avec ceux-ci, les caresser lentement. Et ils resteraient là, dans les bras l'un de l'autre, durant un bon moment. C'était la voie qu'elle choisissait pour lui apprendre : la patience.

Bien sûr si cela n'avait tenu qu'à elle ils seraient déjà nus l'un comme l'autre, l'un dans l'autre. Mais elle préférait ne pas le brusquer et laisser les choses arriver, une à une. D'abord ils resteraient là, allongés sur le sol, le temps que Lokhyan s'habitue à leurs corps l'un sur l'autre, parfaitement imbriqués. Puis lentement, elle le déshabillerait. La deuxième étape serait qu'ils découvriraient leurs corps respectifs. Elle embrasserait chacune de ses cicatrices, tracerait du bout du doigt le contour de ses muscles, caresserait chacun de ses membres, même atrophié. Elle s'attarderait un peu sur la longue entaille qui recouvrait son torse d'Apollon, lui montrer qu'elle acceptait son passé et qu'elle le prenait comme il était. Elle détaillerait chaque trait de son visage, bien qu'elle ne les connaisse déjà par coeur. Ensuite elle lui montrerait les gestes qui provoquent et attisent le désir, les différentes manières de contenter l'autre parfois même sans le toucher. Progressivement ils se rapprocheraient du but à atteindre et, lorsqu'ils seraient sur le point de le faire, elle s'assurerait une dernière fois que c'était ce qu'il voulait. Cela leur prendrait des jours avant d'arriver à ce stade, peut-être même des semaines, mais cela en vaudrait la peine. Car alors ils s'aimeraient. D'abord lentement, tendrement. Découvrant l'un et l'autre des sensations encore inexplorées. Puis petit à petit la passion, la fougue s'en mêleraient. Mais elles ne dépasseraient jamais la douceur. Ils resteraient enfermés dans cette maison des jours et des nuits, à se contempler, à se parler, à s'aimer. Lui ne sortirait pas mais elle irait de temps à autres leur chercher un petit encas. Et puis ils recommenceraient à s'aimer. Encore, et encore, et encore. Sans qu'il ne lui fasse jamais mal. Et toujours, elle lui répéterait ces trois petits mots qu'elle pouvait à présent avouer sans honte.
†~

    « Je t'aime. »


The End †




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~† Is it real ? †~ [Lokhyan]

Revenir en haut Aller en bas

~† Is it real ? †~ [Lokhyan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: Hide Ravage :: SOUS-TERRAINS-