AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

~† Make it disappear... †~ [Alexey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: ~† Make it disappear... †~ [Alexey] Dim 28 Juin - 0:39



~† Elle avait essayé de se rassurer. Elle avait essayé une fois déjà mais cela n'avait pas réellement fonctionné... Elle sentait toujours cette chose étrange qui s'était incrustée en elle et qui ne voulait plus en partir. Elle ne savait pas ce que c'était mais elle n'aimait pas. Elle voulait la chasser, la faire disparaître. Cette chose avait fait son apparition peu après sa rencontre avec Lokhyan dans l'église. Et depuis, elle était là, toujours. Parfois cachée, parfois très présente. Mais elle était toujours là, Charlotte le sentait. Elle s'était dit que, peut-être, si Lokhyan avait été le déclencheur, Alexey en serait le remède.... Enfin peut-être pas. Elle ne savait pas trop, cette nouvelle chose la perturbait. Mais elle voulait s'assurer que, malgré sa présence non désirée, elle était toujours elle-même. Elle avait besoin de savoir que cela ne changeait rien et qu'elle était toujours... inanimée ? Elle ne l'accepterait pas. Et elle ne connaissait pas de meilleur moyen que celui-ci... Alexey. Il ne se ferait pas prier, elle le savait. Elle aurait pu séduire le premier venu, juste pour voir. Mais si cette chose en elle était vraiment importante, alors Charlotte pensait qu'elle se manifesterait plus volontairement auprès de personnes qu'elle connaissait déjà.

Ainsi, trois jours après sa dispute avec son créateur, elle devait se rassurer. Elle souhaitait auparavant croiser Alexey, voir sa réaction à sa présence. Pour cela, elle traîna plus que de raison dans la partie du manoir réservé aux vampires. Enfin, son regard croisa le sien et elle sourit. Sa décision était prise : ce serait ce soir. Quelques heures plus tard, lorsque le soleil se fut couché, laissant place aux milliers d'étoiles dans le ciel, la jolie éternelle se faufila silencieusement hors de son lit. Telle un fantôme, elle se glissa secrètement jusqu'à la chambre du propriétaire des lieux. Il ne dormait pas, évidemment que non. Avait-il su qu'elle viendrait ? Peut-être, elle n'en aurait pas mis ses canines à couper. Un petit sourire envoûtant flottant sur ses lèvres, elle était allée se pendre à son cou, lui demandant simplement si elle lui avait manqué. La suite coula de source et ils se retrouvèrent comme à chaque fois... Quelques heures plus tard, elle rejoignait la chambre qui lui était prêtée. Maintenant elle en était sûre, rien n'avait changé. Elle était toujours elle-même, entière, complète, sans rien en plus ni en moins. Même cette étrange chose avait disparue... Du moins le croyait-elle. Elle passa quelques jours normaux, oscillant entre les cours, la fuite de Lokhyan et la torture psychologique de quelques "camarades". Les choses se compliquèrent lorsqu'elle croisa Lokhyan Dewitt un beau matin. Elle l'évita comme elle l'avait fait tout au long de la semaine mais, peu après, elle se rendit compte que l'étrange chose était revenue, insidieuse et perfide... Elle se dit que le soir-même, elle irait voir Alexey. Pour voir s'il était réellement la solution.

Alexey... Elle le connaissait depuis tellement d'années à présent. Elle se souvenait encore de leur rencontre. A l'époque, elle suivait encore Lokhyan dans ses déplacements. Plus encore, elle se donnait corps et âme - si elle en avait toujours une - dans la guerre contre les sorciers. Elle avait soif de sang et son sadisme lui était d'une grande aide lorsqu'elle entreprenait de détruire un sorcier. Lokhyan appréciait cela, elle le savait. Elle aussi aimait sa bestialité. Quoiqu'il en soit, Lokhyan avait décidé que leur prochaine destination serait la Russie. Moscou. Insouciante, Charlotte l'avait volontiers suivie. Elle n'avait pas un demi-siècle à l'époque. Ils étaient arrivés dans ce pays froid et s'étaient vite alliés à ce vampire mystérieux mais tout à fait charmant. Alexey Andropov, âgé d'un peu plus d'une centaine d'années... Dès qu'elle l'avait vu, elle l'avait trouvé attirant. Elle n'aurait pas su le comparer à Lokhyan car, pour elle, ils étaient incomparables. Plus encore, Lokhyan était celui qui l'avait créée, il resterait en cela à jamais inégalable. Mais Alexey lui avait immédiatement tapé dans l'oeil et elle avait su qu'elle finirait par l'avoir, d'une manière ou d'une autre. Usant de ses charmes à foison, cela n'avait finalement pas été si difficile... Un peu plus tard, elle s'était disputé avec Lokhyan, qui lui ne voulait rien lui accorder, et elle était partie. Sans se soucier d'Alexey. Plusieurs fois ensuite, elle avait eu plaisir à venir lui rendre visite. Mais toujours elle s'évaporait aussi vite qu'elle était arrivée, sans laisser aucune indication...

Cela faisait plus de soixante années qu'elle n'était pas venu le voir, avant son arrivée avec Poudlard. Elle avait attendu un peu avant de se manifester et là, seulement quelques jours après, elle avait déjà décidé de retourner le voir. Quelque chose clochait, oh ça oui. Et pas qu'un peu. C'était cette chose... Elle voulait voir si, une fois encore, Alexey parviendrait à la faire disparaître. Si elle avait su que c'était vain puisque, vingt-quatre heures plus tard, Lokhyan viendrait la voir, réanimant cette étrange chose... Mais elle n'en avait aucune idée encore, et puis elle pensait qu'il n'y avait pas de mal à se faire du bien... Comme précédemment, elle s'éclipsa de sa chambre dès qu'il fit nuit. Elle traversa quelques couloirs du manoir jusqu'à arriver à destination. La porte se plaignit lorsqu'elle l'ouvrit et la referma. Peu importe. Alexey était allongé sur son immense lit, les yeux plongés dans la contemplation du plafond, rêveur. Elle parcourut la distance qui les séparait en quelques pas aériens, bientôt penchée sur lui. Il l'accueillit en murmurant son prénom.
†~

    « Alexey. Ne me dis pas que tu m'attendais, ou je vais finir par croire que je suis devenue prévisible. Ou que tu me connais trop bien.
    Tu n'es pas allé te promener là où les sorciers sont logés ? Aucune jeune fille au sang chaud ne t'attire ? »

~† Un mince sourire sadique étira le coin de ses lèvres parfaites. Parce que sa phrase était à double sens et que les deux l'amusaient. Premièrement, il était peu probable qu'Alexey aille fricoter avec une humaine, sorcière ou moldue. Mais il n'était cependant pas impossible qu'il trouve le sang de l'une d'elle particulièrement appétissant... Même s'il se le refuserait. Toujours penchée sur lui, l'index de la vampire commença à se promener sur les lèvres du chef Andropov, descendant finalement le long de sa mâchoire, de son menton pour venir caresser son cou, sa carotide. Elle portait encore l'uniforme de l'école, un collier couleur émeraude accroché autour de son cou. Elle n'avait pas jugé utile de se changer. En attendant qu'il réagisse, elle essayait de s'imaginer Alexey rôdant dans les couloirs de la partie sorcière, reniflant les différentes odeurs. Non, ce n'était vraiment pas son genre... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~


Dernière édition par Charlotte Leonhart le Sam 8 Aoû - 0:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Russian Vampire ۞ there is a fine line between love and hate

avatar


♦ Lettres Envoyées : 425
♦ Crédit : LIPSLIKEAMORPHINE ; BOX&SHOCK.
♦ Citation : « Put me to sleep, Evil Angel. »

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 541 ans.
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Make it disappear... †~ [Alexey] Dim 28 Juin - 1:28

« Our life is only Sex, Desire and Violence. »





    Alexey n'était pas quelqu'un de prévisible. Néanmoins, on lui avait souvent dit qu'il était une vraie tête de mule ; il changeait très rarement de décisions. Lors des réunions familiales, il n'ouvrait que rarement la bouche, pour exposer les faits, et dire ce qu'il pensait. Mais sinon, c'était les différents membres qui débattaient le plus, sur tel ou tel sujet. Cependant, il suffit qu'il ouvre la bouche pour que l'on comprenne qu'il allait dire quelque chose d'important. Il était le patriarche de la demeure, après tout. Celui qui avait instauré la famille Andropov et qui la maintenant depuis si longtemps. Âgé de plus de cinq cent longues années, il en avait vu des choses. Surtout pendant la guerre à laquelle il avait participé : les Vampires contre les Sorciers. C'était... inhumain ; mais il se disait à l'époque que ce mal était nécessaire, pour que tout ses frères et sœurs soient sains et saufs. Quelques années plus tard, l'alliance avait eu lieu, la trêve tant espérée. Puis il s'était retranché à Moscou, définitivement. Depuis il n'avait que très rarement quitté la ville... Il s'y sentait bien. Dans le froid, la brume. La Russie était le pays qui l'avait vu naître, mourir, puis renaître. Et cela lui semblait tout à fait normal qu'il veille sur sa capitale.

    Tous les soirs, il passait normalement des heures à retranscrire les principaux évènements de la journée, mais quelque chose l'en empêchait. Sa gorge le brûlait, la température montant à chaque minute passée. Il avait soif. Cela allait faire un mois et demi qu'il n'avait pas prit sa dose. On pourrait croire qu'il se serait jeté sur la première créature à sang chaud, mais Alexey avait plus de contrôle que la plupart des siens. De plus, admirablement bien caché dans sa chambre, derrière un tableau de la Tour Eiffel, de Georges Seurat. Si l'on enlevait ce dernier, une porte d'acier trempé – de la même dimension exacte de l'objet – verrouillait, à l'aide d'un cadran digital dernier cri, l'accès à un petit frigo réfrigéré où étaient entreposées une petite dizaine de poches de sang (animal et humain). Comparé à un liquide chaud, tout juste sorti des veines, c'était tout simplement écœurant, fade. Pratiquement toxique si on le faisait boire à un Carnivore, car il le vomirait certainement s'il arrivait à n'en absorber au moins une seule goutte. Mais c'était un sacrifice à faire pour bénéficier de ses particularités de Vampire, prendre de temps en temps son traitement, et ne pas affoler les élèves de Poudlard en versant du sang. Alexey s'était toujours plié aux règlements... Un mauvais garçon, lui ? Loin de là, vous diraient ce qui disent le connaître. Quant aux membres de sa famille, ils vous diraient qu'il sait tout simplement se contrôler, pour le bien-être de tous, mais qu'il ne vaut mieux pas le provoquer, au risque d'en payer le prix sanglant.

    Ce soir-là, donc, il s'était automatique dirigé vers sa chambre : le compte-rendu attendrait le lendemain ; une fois à l'intérieur, il ferma la porte à clef, et alla se nourrir. Pendant le trajet, la saveur de centaine d'élèves déambulant dans les couloirs l'avait assailli, au point tel qu'il se jura de prendre plus régulièrement ses rations de sang. Il se saisit d'une poche qu'il versa dans un grand verre ; la poche à moitié vide, il la déposa sans attention et avala à grandes et longues gorgées le précieux liquide. Automatiquement, ses iris qui s'étaient grandement foncés redevinrent de leur étrange couleur, marque de son passé trouble et de son présent tout aussi étrange. La couleur principale de ces dernières était l'or, pur et profond, et il arborait des filaments de couleur carmin. Un mélange de sang animal et humain. Le Vampire soupira, versant le reste de sang dans le verre, replaçant la poche vide dans le coffre ; il s'en débarrasserait lorsqu'il irait refaire son stock, comme à chaque fois. C'était plus prudent ainsi. Il alla s'allonger, son verre en main, sur l'imposant lit à baldaquins, fixant le plafond avec lassitude. Il aurait aimé avoir autant de liberté que les autres, mais lui, il avait des responsabilités : et si personne ne les prenait, qui le ferait alors ? Il n'y avait personne d'autre que lui. Personne pour se dévouer. Personne... La porte, dérouillée dès qu'il avait rangé la poche, s'ouvrit silencieusement. Un coup d'œil vers la fenêtre lui indiqua que le soleil venait de se coucher. Il n'y avait qu'une personne à venir à cet instant... La silhouette referma la cloison, se dirigeant vers lui.

    « Charlotte... »

    Il frissonna en sentant son index parcourir différents endroits de sa peau, alors que son regard clair demeurait fixé, ancré, dans celui carmin de la jeune femme. Il savait qu'elle n'était là que pour une chose... Et il lui donnerait, comme à chaque fois. C'était plus fort que lui. Elle était trop forte pour lui. Charlotte, sa succube vampirique. Il leva une main pour attirer son visage vers le sien, l'embrassant tout d'abord avec délicatesse, puis avec passion. A ce moment précis, il ne se soucier plus du verre vide sur sa table de nuit, la seule chose qui l'intéressait était le corps de l'Immortelle. Néanmoins, il aurait aimé plus. Mais il savait que d'elle, il ne pouvait avoir qu'une chose. Il relâcha la pression sur sa nuque, pour la regarder de nouveau.

    « Tu n'es pas prévisible, et je ne peux pas prétendre te connaître... D'ailleurs, je doute que personne ne le puisse. Tu le sais aussi bien que moi.
    Quant aux damoiselles qui sont actuellement tes camarades, je n'y toucherai jamais et c'est d'ailleurs pour cela que vous êtes tous ici. Ça aussi, tu le sais. Mais peut-être préfèrerais-tu que je ne sois pas ainsi ?
     » l'interrogea-t-il.

    Il avait l'air si sérieux. Pourtant, avec elle, il parlait toujours avec une pointe d'humour, de sarcasme dans la voix. Voix qui demeurait à peine plus forte qu'un chuchotement. Alexey ne criait que rarement. Encore plus rarement qu'il ne parlait. Ce qui rendait ses colères d'autant plus impressionnantes. Vif comme l'éclair, il posa ses mains sur les hanches de la Vampire, la retournant pour être au-dessus. Il observa attentivement la courbe que faisait son cou, avant de passer ses mains dans son dos, sous son uniforme. Il savait pertinemment qu'elle lui enlèverait rapidement sa chemise et son pantalon, mais il espérait qu'elle ne les abîmerait... pas trop. Il rapprocha son visage du sien, se mettant à l'embrasser avec plus d'ardeur, et lui murmurant entre deux baisers.

    « Tu n'as pas changé... Toujours aussi... Sublime, et tentatrice, Charlotte. »

    C'était une simple constatation, alors qu'il aurait aimé lui dire une toute autre chose. Il aurait aimé lui dire qu'il voulait plus qu'une simple partie de jambes en l'air. Mais c'était trop dur ; il aurait suffit qu'il lui dise qu'il était heureux de la revoir, qu'elle comptait pour lui, pour la voir disparaître à jamais. Or, il ignorait si, sans ses marques « d'affection », il réussirait à tenir brillamment son rôle. Il en avait besoin. Comme il avait besoin de sang. Comme il avait besoin de son corps contre le sien. Comme il avait besoin d'amour... Mais pour l'instant, il se rabattait sur le sexe. Et la violence, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Make it disappear... †~ [Alexey] Dim 28 Juin - 22:40

~† Elle avait à peine terminé sa phrase que, déjà, Alexey fourrageait sa main sous sa cascade brune pour lui faire incliner la tête. Un baiser, sage et pieux. Puis un autre, un peu plus ardent. En dehors de leurs folies nocturnes, il fallait bien avouer qu'elle ne connaissait pas tant que ça le vampire russe... Elle savait plus ou moins ce qui n'était un secret pour personne : Alexey était le plus âgé des Andropov, il les avait tous accueilli, il n'aimait pas que le sang soit versé inutilement, et il irait très loin pour protéger sa chère Moscou, même si cela voulait dire s'allier à des mortels... Et ce n'était pas parce qu'elle avait maintes fois visitées sa couche que Charlotte en savait beaucoup plus... Comment dire ? Ils ne parlaient pas beaucoup lorsqu'ils se voyaient. Ils avaient un peu mieux à faire. Cependant, il n'y avait pas besoin de mots pour deviner et sentir qu'Alexey appréciait toujours leurs... entrevues. Elle avait pensé qu'avec le temps il se serait lassé mais, d'un autre côté, elle comprenait aisément que l'on ne se lasse pas d'elle. Charlotte, mégalomane sur les bords ? Oh si peu. Toujours est-il qu'à chaque fois qu'ils se rencontraient, ils en ressortaient rassasiés l'un comme l'autre. Et elle pensait que c'était pour cela qu'Alexey l'accueillait toujours avec envie. Pour quoi d'autre ?

Ses lèvres se séparèrent des siennes et il lui rendit sa liberté. Elle recula légèrement son visage et elle croisa son regard aux étranges couleurs. Elle n'était pas prévisible, disait-il, et il ne pouvait affirmer la connaître. Personne ne le pouvait ? C'était peut-être vrai... Celui avec qui elle avait passé le plus de temps était incontestablement Lokhyan et, même lui, elle n'était pas sûre qu'il la connaisse si bien que cela. Sinon, pourquoi aurait-il tout gâché à l'église ? Pourquoi lui aurait-il dit toutes ces choses ? Il aurait dû savoir qu'elle ne voulait pas les entendre. Il aurait dû savoir qu'elle se serait révoltée et qu'elle aurait tout nié en bloc. Dès qu'il était question de ces choses que l'on appelle sentiments, de près ou de loin, la vampire se braquait. Elle n'en voulait pas. Elle ne voulait pas de tout cela et n'en avait jamais voulu. Elle était incapable de les éprouver, et elle n'avait pas besoin qu'on les exhibe sous son nez. Elle n'en voulait pas. Peut-être Alexey avait-il raison. Peut-être resterait-elle à jamais un mystère indéchiffrable, une bizarrerie de la nature incompréhensible. Allez savoir, elle avait encore tant d'années à vivre, malgré celles déjà vécues. Seul l'avenir le dirait.

Mais déjà, le beau russe enchaînait. Il ne contredit pas le fait que le sang des petites mortelles était alléchant. Et Charlotte n'aurait pu qu'acquiescer, elle les côtoyait tous les jours et certains d'entre eux avaient une odeur particulièrement appétissante. Si seulement il n'y avait pas ce maudit traitement... Plus les choses allaient, moins elle le supportait. Elle doutait de pouvoir tenir encore très longtemps avant de le stopper définitivement. Peut-être un an, pas beaucoup plus. Déjà tous les mois, lorsqu'arrivait la troisième semaine, elle se sentait de plus en plus surexcitée et de mauvaise humeur. Le traitement n'était pas assez puissant pour la calmer un mois complet et il suffirait qu'elle manque une seule dose pour redevenir la vampire sanguinaire qu'elle avait autrefois été. Elle aimerait tellement... Que les infirmiers soient en rupture de stock, même une semaine de retard suffirait. Elle ne pensait pas que le traitement était un problème pour Alexey. Il n'avait jamais aimé lorsque Lokhyan et elle faisaient leurs petites hécatombes. Si elle aurait préféré qu'il suive un peu plus ses instincts sauvages de vampire ? Elle ne savait pas. Elle aimait la sauvagerie qui couvait au fin fond de l'âme de Lokhyan, mais elle doutait que cela aille un jour à Alexey. Ainsi pour toute réponse, il eut droit à un sourire mystérieux...

Sans se débattre, elle le laissa prendre le dessus. Si cela pouvait lui faire plaisir... Tant qu'il lui donnait ce qu'elle désirait. Mais ça, elle n'en doutait pas. A présent sur le dos, le corps d'Alexey se pressait contre le sien et elle fit instinctivement de même. Les mains du vampire se faisaient déjà baladeuses, envieuses, alors que Charlotte glissait les siennes respectivement sur sa nuque, à la naissance de ses cheveux, et dans l'encolure de sa chemise, caressant son torse de pierre. Elle écouta avec délice les mots d'Alexey, prononcés entre deux éloignements de leurs bouches. Elle n'avait pas changé ? Un peu, si. Ce traitement la rongeait de l'intérieur, l'affaiblissant jour après jour. Tellement qu'elle ne sentit qu'à ce moment-là le goût du sang qui s'attardait sur les lèvres du patriarche. Le repoussant l'espace d'une seconde, elle affina son odorat et huma l'air. C'était bien l'odeur du sang oui, mais il n'était pas appétissant du tout. L'odeur la rendait malade... Sans attendre, elle le repoussa, se dégageant de lui. Elle se pencha par-dessus son torse pour aller attraper de ses doigts fins le verre qui était posé sur la table de chevet. En un mouvement, elle le porta à son nez. L'odeur venait bien de là. Ses yeux dégoûtés se posèrent sur Alexey, alors que sa voix dédaigneuse s'élevait.
†~

    « Ce sang est mort. Il est froid. Et il ne dure pas de quelques heures, tes lèvres en ont encore le goût.
    As-tu réellement bu du sang mort Alexey ? »

~† Aussi gracieusement qu'elle s'était emparée du verre, elle le reposa sur la petite table en surmontant à nouveau le vampire. Elle profita de leur proximité pour venir se placer juste sur lui, frôlant ses lèvres des siennes sans l'embrasser réellement. Alors que cette nouveauté aurait dû la mettre hors d'elle, elle n'en rendait Alexey qu'encore plus attirant. Parce que le vampire se révélait morbide à sa façon... S'il refusait de tuer des humains avec sadisme, il absorbait tout de même du sang froid et imbuvable... C'était glauque et cela ne fit qu'exciter un peu plus Charlotte. Le chef des Andropov se révélait souvent bien surprenant mais rarement à ce point-là. Les doigts habiles de l'Emeraude eurent tôt fait de défaire un par un les boutons de la chemise de l'immortel, alors qu'elle se collait toujours un peu plus à lui. Pour le pousser un peu et le tester, elle pencha légèrement son visage sur le côté, amenant son cou par un hasard parfaitement calculé à portée des mâchoires d'Alexey. Un petit sourire orna ses lèvres alors qu'une lueur cruelle dansait au fond de ses yeux. †~

    « Comment as-tu pu porter cette chose à tes lèvres ? Rien que l'odeur me donne des hauts le coeur... Il y a tellement plus délicieux. Tu n'aurais qu'à te servir... Mais oserais-tu ? »




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~


Dernière édition par Charlotte Leonhart le Dim 19 Juil - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Russian Vampire ۞ there is a fine line between love and hate

avatar


♦ Lettres Envoyées : 425
♦ Crédit : LIPSLIKEAMORPHINE ; BOX&SHOCK.
♦ Citation : « Put me to sleep, Evil Angel. »

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 541 ans.
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Make it disappear... †~ [Alexey] Dim 28 Juin - 23:36

    Un tiers des Vampires avait énormément de mal à supporter le traitement. Certains étaient même tellement sanguinaires au fond d'eux qu'ils avait droit à des doses plus rapprochées. Deux par mois, généralement. Alexey disposait d'un sang-froid et d'une maîtrise de lui-même impressionnante ce qui faisait qu'il pouvait se permettre de le prendre moins régulièrement en temps normal. Néanmoins, ce soir il avait eu plus de mal que les autres fois ; sûrement parce qu'il avait côtoyé de nombreux humains aujourd'hui et que leur odeur excitait ses sens. C'était principalement pour cela qu'il se permettait de « tester » le temps qu'il pouvait tenir sans traitement, la présence des élèves lui servait d'indicateur car il ne tenait pas à se balader dans Moscou alors qu'il serait capable de vider le premier passant de son sang sans pouvoir se maîtriser. Mais il avait fait une erreur ; il avait laissé ce verre sur cette table, et maintenant, Charlotte l'asticotait.

    Il fixa un instant sa gorge ainsi découverte, si près de ses lèvres entrouvertes, avant de pousser un grognement rauque et de détourner la tête. Il n'avait plus soif, ce n'était que pur plaisir que de plonger ses canines tranchantes dans la peau palpitante de Charlotte, et il n'y succomberait pas. Il pinça les lèvres, son regard se perdant à travers la fenêtre. Comment pouvait-elle jouer aussi innocemment avec lui, sur un sujet comme celui-ci ? La soif des Vampires n'avait rien d'un jeu. C'était un sentiment incontrôlable, qui les faisait régresser à l'état de simples animaux ; ils devenaient des bêtes constamment assoiffées, qui n'étaient rassasiée que lorsqu'elles plantaient leurs dents acérées dans de la chair tendre et tiède. Des monstres. Et c'était un état d'esprit que le vieil Immortel ne pouvait concevoir, ne serait-ce que pour lui. Que les autres vivent une vie de damnés les regardait... Lui, il profitait pleinement de sa deuxième vie sans fin tout en restant moralement juste.

    Alexey repoussa le corps de marbre de son amante. Ses mains se posèrent sur ses hanches, exécutant une forte pression sur ces dernières, et il bascula au dessus. Ses iris s'assombrirent alors, signe que la colère pointait le bout de son nez. Néanmoins il cligna des yeux ce qui sembla chasser la soudaine noirceur qui s'installait progressivement dans son regard envoûtant. Il s'agenouilla sur le côté de la silhouette de la belle Vampire ; il saisit délicatement mais fermement le menton de la succube, plantant ses yeux dans les siens. Elle était délicieusement irrésistible, elle le savait, et s'en amusait fortement. Il était peut-être temps de mettre certaines choses au clair. Notamment sur ce qu'elle attendait de lui, et pourquoi elle était venue ce soir. Était-ce pour une simple partie de jambes en l'air, ou bien attendait-elle autre chose : des jouxtes verbales ? Sa voix, à peine plus haute qu'un murmure, traversa ses lèvres sans que ces dernières ne se mouvent.

    « Qu'attends-tu de moi, Charlotte Leonhart ? A chaque fois que tu fais une apparition, c'est pour la même chose, non ? Ou tout du moins avec moi... »

    Brusquement, ses iris virèrent à un noir abyssal. Il plaqua sa bouche contre la sienne, savourant le goût affriolant de ses lèvres, puis de sa peau lorsqu'il bifurqua vers son cou. Ses crocs percèrent l'épiderme tendre, semblable à du satin chaud. Presque aussitôt, le goût exceptionnel du sang chaud se mit à envahir tout son être. C'était comme de replonger dans la drogue après avoir passé des années à tenter de s'en sortir. C'était mal. Cependant, cela lui procurait un bien-être grandissant ; le précieux liquide vermeille coulait sans retenue dans sa gorge. Le démon le reprenait. Lui qui s'était pourtant juré de ne plus toucher au sang humain... Alexey mordit encore plus profondément Charlotte. Était-ce pour la faire souffrir ou bien pour simplement avoir une plus grande quantité d'hémoglobine ? Des gouttes échappèrent à sa soif pour tâcher les draps de soie. Il reprit conscience presque tout aussi soudainement qu'il avait cédé à ses envies. Ce n'était que pure gourmandise, heureusement pour la Vampire. Il lécha passionnément la plaie qu'il avait créée, déposant sa salive au-dessus des trous et empêchant le sang de couler trop abondamment. L'Immortelle guérirait en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, de part sa nature, aussi ne s'inquiéta-t-il pas outre mesure pour elle. Il se redressa, ses iris ayant retrouvé leur luminosité ; la couleur principalement en demeurait l'ambre, mais les filaments cramoisis avaient étendus leur portée jusqu'aux bords du cercle noir.

    « Tu me fais faire des choses bien cruelles, Charlotte... »

    Il serra les mâchoires, quittant le lit. D'un geste vif, il referma les boutons de sa chemise, ne laissant que les trois premiers ouverts. N'importe quel Vampire ne prenant pas le traitement avait dû sentir le sang couler ce soir... Que Lokhyan le sache ne l'étonnerait pas non plus. Il était si... imprévisible. Charlotte et Lokhyan se ressemblaient tellement que l'on ne pouvait pas ne pas les imaginer amants, a contrario, elle n'avait strictement rien en commun avec le patriarche des Andropov. Il était calme, sans cesse posé et il prenait toujours tout au sérieux ; elle, elle s'amusait de tout, surtout du vent mortel et sanguinaire qu'elle faisait souffler. Alors pourquoi supportait-il sa présence ? Pourquoi ne la congédiait-il pas ? L'erreur est humaine, persévérer est diabolique, disait un vieux proverbe latin. Alexey ne l'ignorait pas ; il ne faisait que se détruire à petit feu en autorisant la succube à profiter de lui chaque soir. Néanmoins, il n'avait pas la force de refuser... Pas la force, pour l'un des plus vieux Vampires du monde ? C'était un comble, n'est-ce pas ?

    « Que vas-tu faire, désormais ? » la questionna-t-il.

    Ses pas l'avaient mené face à l'un des nombreuses grandes fenêtres qu'arboraient sa chambre. De part et d'autres de lourds rideaux, couleur bordeaux, le protégeaient des rayons du soleil, bien qu'il ne les craignait pas. Son haleine forma une légère buée sur le carreau, qu'il essuya du bout de l'index, affrontant le silence que provoquait sa question. Charlotte devait certainement fortement le détester. Il l'avait mordue, il avait rompu le serment informulé qui stipulait qu'ils ne devaient que parler de sexe, ou de sujets qu'elle-même décidait. Qu'elle parte, songea le patriarche, si c'est ce qu'elle souhaite, je ne pourrai de toute façon, pas la retenir. Il passa une main fatiguée dans ses cheveux presque ébouriffés. Il ne prenait le temps de les coiffer que lorsqu'il sortait de sa chambre, ce qui se faisait de plus en plus régulier. Lentement, Alexey se retourna, appuyant son dos contre le mur, fixant son regard aux émotions mystérieuses sur le visage de la sublime créature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Make it disappear... †~ [Alexey] Dim 19 Juil - 23:38

~† Lorsqu'elle avait posé cette question pas si innocemment que cela, Charlotte était pratiquement certaine que non, Alexey n'oserait pas. Lorsqu'avec Lokhyan, le trio combattait encore dans la guerre contre les sorciers, Alexey n'avait pas vraiment le choix et devait tuer les humains et se nourrir de leur sang pour survivre. Oh il n'égalait pas Lokhyan ni Charlotte dans leur violence mais il le faisait quand même. Puis était venu ce jour où l'éternelle s'était disputée avec son créateur et où elle était partie. Depuis elle avait plusieurs fois rendu visite au vampire russe mais, à ce qu'elle en savait, il n'avait plus jamais goûté au sang humain... directement à la source. Il y avait ce sang mort qu'elle venait de découvrir ce soir, mais c'était tellement abject qu'elle avait du mal à appeler cela du sang... Quoiqu'il en soit, elle était sûre qu'Alexey résisterait et le grognement mécontent qui s'éleva de sa gorge ne fit que la confirmer dans son opinion. Lui et Lokhyan étaient tellement différents... Lokhyan n'aurait pas hésité une seule seconde et l'aurait mordue dès qu'elle aurait amené son cou sous son nez, il ne l'aurait même pas laissé terminer sa phrase. Alexey, lui, ne voudrait même pas y songer et se détournerait avec rapidité. C'était d'ailleurs ce qu'il avait fait. Mais, avec l'un comme avec l'autre, elle s'amusait tout autant à les provoquer. Pas de la même manière c'était certain, mais elle les provoquait quand même.

Elle ne comprenait pas comment le vampire âgé maintenant de cinq siècles parvenait à résister au sang ainsi. Lui comme les autres d'ailleurs. Et non, elle ne les admirait pas pour le self-control dont ils faisaient preuves. Elle les trouvait plus masochistes que courageux. Et surtout, elle ne voyait pas l'intérêt de leur retenue... Si c'était pour protéger et préserver les humains, c'était idiot. Les hommes se reproduisaient plus vite que n'importe quelle espèce. Il en naîtrait des milliers le temps qu'ils en tuent un. Pas besoin de se rationner, il en viendrait toujours d'autres. Toujours était-il qu'elle ne les comprenait pas. Ils étaient des vampires. V-A-M-P-I-R-E-S. Des suceurs de sang. C'était ainsi et pas autrement, alors pourquoi vouloir changer ? Si la nature - ou quoi que ce soit qui les avait créé - avait voulu qu'ils soient différents et qu'ils ne se nourrissent pas de sang humain, alors ce n'aurait pas été le cas. A partir de là, pourquoi se torturer au lieu de profiter ? Non vraiment, elle ne saisissait pas ce qui poussait les vampires à vouloir épargner les humains et à se contenter du sang animal - ou même de sang mort...

Bref, Alexey l'avait à présent repoussée et avait repris le dessus. Agenouillé à côté d'elle, il lui maintenait le menton relevé afin que son regard n'échappe pas au sien. Il n'aurait pas eu besoin de ce geste, Charlotte n'était pas de ceux qui baissaient les yeux ou fuyaient du regard. Elle était trop orgueilleuse et ferait front tant qu'elle le pourrait. Voilà donc qu'à présent le patriarche des Andropov la questionnait. Ce qu'elle attendait de lui ? Elle venait toujours pour la même chose. C'était en tout cas le cas avec lui... Et ce fut cette constatation qui sembla changer la donne. Elle aurait été prête à parier qu'Alexey aurait préféré se damner que de la mordre, mais il était à présent en train d'aspirer goulument le sang qui s'écoulait des plaies de son cou... Elle n'aurait jamais pensé qu'il l'aurait fait et pourtant. Maintenant qu'elle sentait le liquide carmin s'écouler de sa jugulaire directement entre les lèvres de son amant, elle ne pouvait que constater qu'elle avait eu tort... Il lui semblait qu'il avait changé d'avis au moment même où il avait fait remarquer qu'elle ne venait le voir que pour une raison. Juste avant qu'il ne pose violemment ses lèvres sur les siennes, elle avait cru voir de la colère dans ses yeux. Pourquoi donc ? Cela lui déplairait-il qu'elle ne vienne que pour s'amuser ? Entre ça et Lokhyan qui avait décidé de la rendre folle... Mais quelle mouche les avait piqué ?! Qu'est-ce qu'il leur prenait, à tous ?!

Après avoir fait ce qu'il fallait pour refermer la morsure, Alexey se recula et se leva, les laissant seules elle et sa tête qui lui tournait. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait plus mordue. Et ce n'était pas désagréable. Elle avait écouté avec envie et sadisme les bruits de la moindre goutte qui s'échappait de sa peau percée pour être engloutie par la gorge assoiffée du vampire. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas mordue mais cela faisait encore plus longtemps qu'Alexey n'avait pas mordu... Elle ne savait pas si c'était délibéré ou non, mais il y était allé un peu fort. Et ce maudit traitement qui l'affaiblissait... Elle avait l'impression d'avoir des nausées mais elle ne savait pas si ce sentiment était réel. Cela ne l'empêcha toutefois pas d'afficher un sourire mi-ironique mi-triomphant lorsqu'Alexey déclara qu'elle lui faisait faire des choses cruelles. Tant mieux alors. Et il referma les boutons qu'elle venait de faire sauter en s'enfuyant vers une fenêtre. Tiens donc. Et pourquoi ? Pas un froncement de sourcils, pas de grondement, pas de mâchoires serrées. Elle savait qu'elle aurait ce qu'elle voulait. Ce qu'elle allait faire ? Pourquoi posait-il la question ? C'était tellement évident... Elle n'avait pas encore ouvert la bouche depuis qu'elle lui avait subtilement proposé de s'abreuver de son sang. Elle l'avait laissé parler, et avait laissé ses questions sans réponses. A cette question par contre, ce qu'elle allait faire, elle avait envie de répondre. Elle attendit encore une seconde que son simili-malaise soit passé avant de se lever pour rejoindre Alexey. Elle s'arrêta devant lui, posant ses yeux dans les siens tandis que ses mains descendaient ouvrir des boutons un peu plus bas que la chemise, et dont elle était sûre qu'ils ne se refermeraient pas...
 †~

    « Ce que je vais faire ? Alexey, tu le sais très bien.
    Je vais faire ce pourquoi je suis venue. Ce pourquoi je viens toujours, tu l'as dit toi-même... »

~† Esquissant un petit sourire malsain, elle apposa presque délicatement ses lèvres sur celles du vampire. L'une de ses mains remonta pour venir lui caresser la nuque tandis que l'autre restait en bas, s'amusant à le persuader de ses paroles. Elle savait qu'il ne résisterait pas, il ne résistait jamais. Et c'était pour cela aussi qu'elle revenait toujours le voir, car elle était certaine de ne jamais être déçue. Elle ne doutait pas que le jour où il lui dirait non annoncerait la fin de leur cordiale entente... Mais elle sentait que ce n'était pas encore pour aujourd'hui et un petit sourire fendit ses lèvres tandis qu'elle l'embrassait toujours. Ôtant sa main de son pantalon, elle la glissa jusqu'à sa taille avant de faire pression pour l'attirer avec elle, sans interrompre leur baiser, tandis qu'elle reculait vers le lit. Ses jambes buttèrent contre le matelas et elle se laissa tomber assise, levant un regard incendiaire vers le vampire. Elle entreprit à nouveau de déboutonner sa chemise alors qu'elle parlait. †~

    « Je ne veux rien de toi Alexey. Et je n'ai jamais rien voulu de personne...
    Je ne fais que m'amuser, tu le sais. Tu as accepté les règles du jeu. Veux-tu les changer ? Aimerais-tu que je vienne pour autre chose que ce pour quoi je viens actuellement ?
    Je ne sais pas mais si tel était le cas, tu sais que je m'y opposerais. »
~† C'était sa manière à elle de le prévenir gentiment. Il glissait sur une pente très savonneuse qui donnait droit sur un précipice en abordant ces sujets avec elle. Et elle n'aurait aucun remord à le pousser pour qu'il chute plus vite s'il voulait continuer dans cette direction. Il était étrange de noter comme elle ne réagissait pas de la même manière. Quelques jours plus tôt, quand Lokhyan lui avait avoué ne pas vouloir la perdre, elle avait eu des réactions excessivement violentes. Et aujourd'hui, Alexey essayait d'aborder des choses dont elle ne voulait pas parler mais elle les repoussait avec sérénité. Elle ne savait pas pourquoi. Mais elle savait que quand elle était avec le chef des Andropov, cette chose qui la rongeait depuis sa dernière discussion avec Lokhyan disparaissait, ou tout au moins ne se manifestait plus. Coïncidence ou causalité, elle n'y réfléchirait de toute manière pas maintenant, elle avait mieux à faire...

Elle avait à présent terminé de déboutonner la chemise du vampire et d'un geste léger, elle fit tomber le vêtement sur le sol. Sans un mot de plus, elle releva son visage pour voir comment réagissait Alexey à ses paroles mais il n'en dit rien, n'en montra rien. Il se contenta d'allonger la jolie vampire sur le lit. La suite ? Ils firent ce qu'ils faisaient toujours lorsque Charlotte rendait visite au chef des Andropov : ils s'amusèrent.
 †~


The End †




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~† Make it disappear... †~ [Alexey]

Revenir en haut Aller en bas

~† Make it disappear... †~ [Alexey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: Le Retourneur de temps :: Le Passé :: Russie (saison1)-