AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com

~† Love is a name, Sexe is a game. Forget the name, and play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: ~† Love is a name, Sexe is a game. Forget the name, and play Mar 23 Juin - 20:56



~† Une semaine. Cela faisait une semaine qu'elle avait abandonné Lokhyan dans l'église des Andropov. Une semaine qu'elle ne lui avait pas adressé la parole. Une semaine qu'elle ne lui avait pas accordé un regard. Une semaine qu'elle le fuyait comme la peste... Elle n'avait pas pu faire autrement que de le croiser... Le manoir était pourtant bien vaste, mais il était encore trop petit pour les deux vampires. Chaque fois que son chemin avait croisé le sien, elle s'était appliquée à paraître occupée. Ou à feinter de ne pas l'avoir vu. Ou encore de passer devant lui sans se retourner. Une semaine et ce n'était pas encore assez. Le temps filait, se moquant bien de la confusion de l'immortelle. Il s'égrainait, filant comme les grains de sable s'écoulent impitoyablement dans le sablier... Et Charlotte aurait pu être aussi puissante qu'elle le voulait, elle n'aurait pas pu l'arrêter. Même en étant une vampire, il y avait encore des choses qui la dépassaient, à son plus grand agacement...

Une toute petite semaine pour remettre ses idées en place et essayer de démêler le vrai du faux, cela avait été largement suffisant pour la jolie éternelle. Là où elle aurait dû passer presque un mois à essayer de comprendre, cela ne lui avait pas pris plus de trois jours. Cette rencontre avec Lokhyan avait été parfaitement atypique. La première chose qu'elle en retirait, et la moins importante, était qu'il ne regrettait pas d'avoir transformé Blackhart. Soit, à sa guise, mais qu'il ne compte pas sur elle pour l'accueillir à bras ouverts... Plus elle pourrait lui pourrir la vie, mieux elle se sentirait ! La deuxième chose qui en avait découlé était que Lokhyan lui avait paru trop... proche ? Elle avait pourtant passé un demi-siècle avec lui, il lui en fallait beaucoup pour la déstabiliser. Et c'était le cas. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi son créateur avait été, physiquement, si proche d'elle. Bouse, il l'avait même embrassée ! Après plus de quatre siècles ! Alors qu'il n'avait jamais cédé auparavant. Non, vraiment, elle ne saisissait pas. Et enfin, la dernière chose, mais non des moindres... Lokhyan ne la laisserait pas partir. Même si elle fuyait à l'autre bout du monde, il la retrouverait, elle en était certaine. Parce qu'il refuserait de perdre le seul défi qui s'imposait à lui. Charlotte était la seule qui pouvait le comprendre aussi parfaitement et, pour cela, elle était la seule à le provoquer. Peu importait la sacro-sainte solitude de la belle, Lokhyan ne la laisserait pas partir si facilement...

Il ne lui avait pas fallu longtemps pour comprendre tout cela. Malheureusement, les ennuis n'avaient alors fait que commencer... Si elle savait à présent où se situait Lokhyan, qu'en était-il d'elle-même ? Elle s'était alors penchée sur la question et, même après une semaine, ne s'en était toujours pas sortie. Empêtrée dans un bourbier indéfinissable dans lequel elle se noyait un peu plus chaque jour... Sa première certitude était qu'elle ne voulait pas sacrifier sa liberté, pas même pour Lokhyan Rahfaël Dewitt, celui qui l'avait créée. Mais, parallèlement à cela.... Elle était... Comment dire ? Heureuse ? Soulagée ? Satisfaite ? Peut-être un peu des trois ? Bref, de savoir qu'elle comptait tout de même aux yeux du vampire millénaire ne la laissait pas indifférente. Rien que cela, ce n'était pas normal... Elle aurait dû s'en moquer comme de son premier meurtre... Mais ce n'était pas le cas. Une autre chose également étrange était qu'elle avait résisté à ses désirs. Pendant plus de quatre siècles, elle n'avait attendu qu'une chose de Lokhyan, et maintenant qu'elle était si proche du but... Elle ne savait pas. Elle ne comprenait pas pourquoi elle ne fonçait pas, n'en profitait pas - ce qu'elle aurait fait en temps normal. Pire encore, elle en venait même à se demander si Lokhyan n'avait pas... raison. Après tout, ils se ressemblaient tellement. Etait-il possible que leurs vies soient étroitement imbriquées, au point de se rejoindre toujours ? Une chose étrange s'était insinuée en elle et elle n'arrivait pas à s'en défaire. Et tant qu'elle ne serait pas en accord avec elle-même, elle refusait de voir Lokhyan. Elle ne voulait pas être influencée.

Mais c'était sans compter sur le vampire... Le soleil s'était couché depuis quelques heures déjà et Charlotte était allongée dans son lit, dans l'une des nombreuses chambres mises à disposition par les Andropov. Elle portait une nuisette noire et assez légère. Elle ne s'était pas encombrée de drap, elle n'avait de toute façon pas froid. C'était l'une des rares nuits où Charlotte avait décidé de dormir... Sommeiller plutôt. Dormir était pour elle du temps perdu mais ce traitement l'affaiblissait et il arrivait un moment où son corps réclamait du repos. Surtout après avoir fait quelques folies avec le maître de maison... Quoiqu'il en soit, son sommeil était tellement léger qu'elle entendit la porte de sa chambre s'ouvrir, bien qu'elle ne bougea pas d'un pouce. L'odeur de Lokhyan envahit soudainement la pièce... Quoi ?! Mais par tous les diables, que venait-il fiche ici ? Panique. Elle n'était pas prête, n'avait pas terminé de réfléchir. Elle ne voulait pas le voir. Elle continua de faire semblant de dormir, tendant l'oreille. Un pas, deux pas, trois pas... Et le lit s'affaissa légèrement. Mais bouse, que faisait-il sur son lit ?! Loin d'être au bout de ses surprises, elle sentit le vampire... s'allonger sur elle. Merlin, elle allait se sentir mal. Il n'avait qu'un pantalon, elle sentait son torse de marbre dévêtu contre elle. Mais ce n'était pas fini. Voilà que Lokhyan effleurait le cou de l'Emeraude de ses lèvres, le parsemant de baisers indisciplinés. Impossible de continuer à faire semblant de dormir, sauf si elle avait voulu passer pour un cadavre...
†~

    « Alexey... »

~† Le murmure s'était échappé de ses lèvres en un soupir désireux. Elle avait remué très légèrement, comme quelqu'un qui sortirait à peine du sommeil. Elle garda cependant les yeux clos, amenant sa main sur l'épaule de Lokhyan. Elle était bien consciente de la personne sur elle mais... Elle n'avait d'abord pas su comment réagir, paralysée de le savoir dans la pièce. Elle s'était alors demandée ce qu'elle aurait fait en temps normal, si elle n'avait pas été chamboulée. Et elle l'aurait certainement cherché, pour l'enquiquiner. Voilà qui était chose faite... Elle savait que Lokhyan ne supportait pas l'idée qu'elle soit attirée par le chef des Andropov. S'il savait qu'elle avait été lui rendre visite pas plus tard que la veille... Elle ne doutait pas que le confondre avec Alexey allait le rendre fou de rage. Elle l'imaginait déjà. Probablement la giflerait-il en l'insultant, elle ferait mine de se réveiller sans comprendre, il partirait furieux, et elle le laisserait aller. Tant mieux, cela lui laisserait un délai supplémentaire pour réfléchir. Une pierre, deux coups. Les yeux toujours clos, jouant toujours l'endormie, elle attendait maintenant qu'il s'énerve, mais surtout qu'il parte... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~


Dernière édition par Charlotte Leonhart le Sam 8 Aoû - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Love is a name, Sexe is a game. Forget the name, and play Mar 14 Juil - 21:10

    Une longue semaine où il n’avait cessé de la croiser, levant son regard sur elle à chacune de leur rencontre, espérant qu’elle lui reparle, qu’elle l’insulte même. Mais rien. Charlotte n’avait rien fait durant cette semaine, au contraire, elle l’avait ignoré royalement. Lokhyan sentait l’odeur du chef Andropov sur elle pratiquement tous les jours, et la jalousie le rongeait de plus en plus. Mais elle, elle se fichait de lui, ne le regardant même pas lors des repas en groupe, préférant parler à Alexey, à s’amuser avec lui, plutôt que de le voir lui. Il s’était enfin dévoilé a la belle vampire et elle ne lui avait rien répondu. Restant une nouvelle fois muette, ne se moquant même pas de lui, elle s’était enfuie de l’église, craignant de laisser paraître ses sentiments. Car Lokhyan le savait, elle ressentait quelque chose pour lui. De l’attirance, du désir. Elle avait envie de lui, et cela depuis toujours.

    Il était tard lorsque Lokhyan Dewitt décida de se rendre dans la chambre de la belle Leonhart. Seulement vêtu d’un pantalon, il s’engouffra ans la chambre avec lenteur, marchant avec calme et silence. Il ne voulait pas la réveiller, préférant lui faire une agréable surprise. Même s’il savait au fond de lui qu’elle ne dormait sûrement pas, il préférait y croire, pour ne pas rebrousser chemin. Posant un genoux sur le lit moelleux, il avançait avec lenteur, s’allongeant quelques secondes plus tard sur le corps glacial de la belle Charlotte. Collant son torse nu à la poitrine de la vampire, le bellâtre déposait des milliers de baisers sur le cou de la jeune femme, s’amusant à passer sa langue le long du menton de celle-ci. Elle ne dormait pas, il le savait. Et ce qu’elle murmura confirma ses pensées. Lorsque le prénom Alexey sortit de la bouche de Charlotte, Lokhyan ne pu s’empêcher d’avoir un léger mouvement de recul. Il détestait ce prénom, ainsi que cet homme, et ne supportait pas l’idée qu’elle s’amuse à le confondre avec cet imbécile. Décidant qu’il était temps de jouer, Lokhyan préféra calmer sa jalousie, et de jouer avec la belle Charlotte.

    « Charlotte…

    Un simple murmure au creux de son oreille pour lui faire comprendre qu’il n’abandonnerait pas. Ses mains descendaient doucement vers les hanches de la belle, caressant avec avidité les courbes parfaites de la vampire, tandis que sa bouche s’occupait d’embrasser avec passion son cou. Relevant doucement la fine nuisette de Charlotte, s’amusant à mordiller sa lèvre inférieur, Lokhyan se faisait prendre a son propre jeu de minutes en minutes. Il l’avait toujours désiré, du moins son corps. Charlotte est le genre de femme sublime, avec des courbes de déesse, qui fait tourner toutes les têtes. Il y a quelques siècles de cela, Lokhyan aimait se montrer en sa compagnie, s’amusant a voir le comportement des autres hommes en sa présence. A présent, s’était différent. Il ne supportait plus qu’un autre homme la touche ou la regarde.

    « Que je sois Alexey ou Lokhyan, ça ne changera pas ce que l’on ressent l’un pour l’autre… Alors sache que je n’abandonnerais pas, même si je dois passer l’éternité a me faire humilier par une femme…Je ne t’abandonnerais pas.





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Love is a name, Sexe is a game. Forget the name, and play Jeu 16 Juil - 17:55

~† Elle avait gagné. A peine le prénom de son amant retentissait-il dans le silence lourd de la pièce que Lokhyan se reculait. Elle avait gagné, il allait partir. Un, deux, trois.... Hum ? Il était toujours là ? Pourquoi n'était-il toujours pas parti ?! Il s'était bien reculé pourtant, pour preuve, elle ne sentait plus de baisers dans son cou. Alors pourquoi ne la frappait-il pas ? Elle s'apprêtait à ouvrir les yeux pour vérifier et juger de l'état d'animosité de son créateur lorsque celui-ci se pencha à nouveau pour venir lui murmurer dans l'oreille. Sa voix... Et la façon dont il avait prononcé son prénom... Sans compter ses doigts, gelés et puissants, qui descendaient encore et toujours, n'arrêtant leur course que pour relever sa nuisette... A cet instant précis, si elle avait été encore humaine, elle était sûre qu'elle se serait sentie défaillir. De même, elle était certaine que si son coeur avait pu battre encore, il se serait affolé comme jamais il ne l'avait fait. Elle en avait envie. Tellement... Elle voulait juste qu'il la prenne, maintenant. Il avait raison, elle était la seule qui pouvait le supporter et il était le seul qui lui conviendrait jamais. Pourquoi résistait-elle ? C'était inutile. Elle était à lui, c'était lui qui l'avait créée. Alors qu'il la prenne, tout de suite, mais qu'il arrête de la torturer ainsi... Et les lèvres de Lokhyan qui jouaient avec les siennes n'étaient pas pour l'aider. Elle eut bien du mal à se retenir de laisser ses doigts fins glisser sur le torse de marbre du vampire, afin de défaire la barrière que représentait son pantalon. Mais non, elle parvint à résister. Ce qu'elle n'arriva pas à s'empêcher de faire, par contre, fut d'enrouler ses jambes autour de la taille du vampire avec sensualité. Une petite faiblesse, mais cela aurait pu être pire...

Et la voilà maintenant qui était tiraillée. D'un côté, son envie, son désir pour Lokhyan. Cela faisait quatre siècles qu'elle attendait cela, et elle allait enfin l'obtenir. Et elle n'avait même pas eu à forcer, c'était lui qui était venu la trouver. Sans compter qu'elle n'avait pas pour habitude de refouler ses pulsions. Bien au contraire. Seulement voilà. Depuis quelques jours, Charlotte déraillait. Charlotte n'était plus elle-même. Et cette chose qui s'était insinuée au fond d'elle lui soufflait de ne pas céder, de résister afin de ne pas brader ce moment. Et quoi ? Ce ne serait pas la première fois qu'elle s'enverrait en l'air ! Non, c'était vrai. Mais ce serait tout de même la première fois, avec Lokhyan. Déchirée entre sa convoitise et cette petite voix (qu'elle commençait à détester) qui la retenait, elle n'eut d'autre choix que d'écouter avec effarement les mots que prononça Lokhyan. Qu'il soit l'un ou l'autre ne changerait rien à ce qu'ils... ressentaient ? Pouah ! Et en prime, il était prêt à passer l'éternité à se faire humilier ? Il ne l'abandonnerait pas. Ce furent ces mots : "Je ne t'abandonnerais pas", qui lui firent ouvrir les yeux. Colère. Elle ne l'admettrait que bien plus tard mais - au fond d'elle, elle se sentait fière d'être si importante pour lui. Mais pour l'heure, elle le détestait pour les mots qu'il venait de dire, encore une fois. Telle une poupée de cire, son visage n'exprimait rien. A part ses yeux, plantés dans ceux de Lokhyan, qui l'auraient foudroyé si cela avait été possible.
†~

    « Je n'ai pas envie de t'humilier Lokhyan.
    Mais j'étais prête à m'amuser ce soir et voilà que tu recommences. Tu gâches tout, une fois de plus. »

~† C'était la vérité. Elle ne voulait pas l'humilier, elle le respectait trop pour cela. Elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle en serait capable, juste pour le plaisir. Mais elle ne voulait pas non plus qu'il s'imagine qu'elle allait renoncer aussi facilement à sa liberté sous prétexte qu'il s'appelait Lokhyan Dewitt. Et le fait qu'il venait de tout gâcher était vrai aussi. Quelques secondes plus tôt elle avait été sur le point de craquer, et maintenant elle voulait juste qu'il parte et qu'il la laisse tranquille... †~

    « Tu devrais pourtant savoir que je me braque dès qu'il est question d'un sentiment, quel qu'il soit. Et même si tu ne l'avais pas su, notre dernière rencontre aurait largement dû t'en convaincre... »

~† Et maintenant ? Que faisait-elle ? Est-ce qu'elle restait là à le fixer, patientant telle une statue jusqu'à ce qu'il s'en aille ? Non. Parce que même s'il l'agaçait au plus haut point, de l'avoir ainsi si proche d'elle, sur elle, ne la laissait pas indifférente. Elle avait l'impression que ses mains, toujours posées sur ses hanches, la brûlaient. Et c'était la même chose pour son torse qui était collé à sa poitrine. Dans un nouvel élan de faiblesse, elle leva légèrement son visage vers le sien pour venir l'embrasser voluptueusement, entrecoupant ses baisers de quelques phrases. †~

    « J'ai bien compris que tu ne me laisserais pas. Même si je partais demain tu me traquerais.
    Mais pourquoi maintenant Lokhyan ? »

~† Elle reprit le baiser qu'elle venait d'interrompre, tandis que ses mains descendaient lentement. L'une d'elle en caressant le buste du vampire, l'autre en suivant son bras. †~

    « Qu'est-ce que tu veux ? Ca fait quatre cent ans que j'essaye et aujourd'hui, j'ai l'impression que c'est moi qui t'ai toujours résisté. Pourquoi maintenant ?
    Est-ce parce que ta petite humaine n'est plus là ? Tu n'as plus personne avec qui t'amuser alors tu te souviens de cette bonne vieille Charlotte ?
    Je ne suis pas un lot de consolation Lokhyan. »

~† Elle sépara ses lèvres des siennes, mettant fin à cette série de baisers indécents qu'elle venait de lui offrir. Tandis qu'elle parlait, ses mains avaient continuaient leur chemin de caresses hasardeuses et, alors qu'elle annonçait à son créateur qu'elle n'était pas une remplaçante, ses doigts pâles se refermèrent autour des poignets de Lokhyan pour écarter ses mains de son corps. Elle ne voulait plus qu'il la touche. Elle n'avait pas parler de son humaine pour lui faire du mal, elle n'avait même pas parlé de manière ironique. C'était juste sa manière de voir les choses. Manière légitime de son point de vue. Peut-être se trompait-elle, mais elle ne pensait pas. Elle connaissait Lokhyan et elle ne trouvait pas normal qu'il ait décidé de se rapprocher du jour au lendemain. Farouche, elle laissa son visage retomber dans l'oreiller sans le lâcher du regard. Sauvage. Cependant, elle n'eut pas la force de le repousser plus. Quelque chose en elle l'en empêchait, un désir profond... †~



    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
GUARDIAN Ϟ I'll face myself To cross out What I've become

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3608
♦ Crédit : BS*
♦ Citation : "La cruauté est le remède de l'orgueil blessé"

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 1125 ans Ϟ 24ans d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: ~† Love is a name, Sexe is a game. Forget the name, and play Ven 7 Aoû - 13:48

      Ses lèvres sur son corps, sa poitrine collée à son torse. Sans le savoir, Lokhyan avait toujours attendu ce moment. Au moment même où il l'avait rencontré, dans cette soirée parisienne, il avait su qu'elle deviendrait importante pour lui. Il aurait pu la tuer pour se nourir tout simplement, mais non, quelque chose en elle 'lavait intrigué, et lorsqu'elle avait vu son sang, Lokhyan avait compris que cette Charlotte deviendrait la vampire la plus dangereuse de ce monde. Et il avait eut raison. Enetre elle, Alexey et lui, la terre entière tremblait sous leurs pieds. Même les autres vampires les craignaient. Ils étaient les rois de ce pitoyable monde,et le redeviendraient un jour, il en était certain..
      Ses longues jambes pâles s'enroulèren autours de Lokhyan, loligeant a coller son corps de dieu grec au sien. Malgré ce qu'elle disait, Charlotte n'arrivait pas à le repousser. En elle, brulait la même flamme qui incendiait le coeur deja meutri de Lokhyan. Une femme l'avait dejabrisé en deux, si une autre recommençait, il ne serait plus jamais l'homme qu'il avait été.

      Entres deux phrases, Charlotte l'embrassait, essayait de lui faire comprendre qu'entres eux deux, les sentiments sont impossibles. Seuls le sexe, la violence, et le sang regnaient, l'amour, l'attirance, la tendresse, rien de tout ça ne pouvait vivre. Mais ses baisers pardonnaient tout, et le millénaire n'écoutait même plus ce qu'elle disait tant l'envie était presente. Laissant sa main glisser jusqu'a son jean, il défit avec aisance les boutons de celui-ci, puis se stoppa net. Apolheen. Comment avait-elle osé parler d'elle à cet instant précis. Le vampire se releva sans ménagement, reboutonna son pantalon, sans regarder une seconde la belle eternelle.

      -Si tu avais été un lot de consolation Charlotte, je ne t'aurais pas demander ton avis pour te baiser.

      Cracha -t-il. A aucun moment il v'aiat osé croisé son regard. Charlotte le regardait, il en était conscient, mais il ne voulait pas qu'elle le voye dans cet état.

      -Alexey est libre ce soir je crois. Va le rejoindre, envoyez vous en l'air, et passer le reste de votre vie ensemble. Car tu ne me reverras plus jamais Charlotte. Plus jamais...

      Ce fut les dernières paroles qu'il adressa à Charlotte Leonhart. Quelques heures plus tards, la maison russe était envahi par le ministère, et lokhyan dewitt disparut à jamais...





I can't escape this hell, so many times i've tried. But i'm still caged inside, I can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~† Love is a name, Sexe is a game. Forget the name, and play

Revenir en haut Aller en bas

~† Love is a name, Sexe is a game. Forget the name, and play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: Le Retourneur de temps :: Le Passé :: Russie (saison1)-