AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

avatar


♦ Lettres Envoyées : 6
♦ Crédit : Disturbing mind

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 23 ans
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Sam 21 Mai - 18:11


    Mon nom est Lux Arkwright. Lux Maskim pour être exact. J'ai 23 ans et des poussières. J'étais un sorcier avant, le dernier fils d'une longue lignée de sang pur. Ou du moins c'est ce que tout le monde croyait. Mon père ne l'est que par alliance. Je suis le fils illégitime de ma mère et de son amant, un moldu. Et après tout, personne d'autre qu'elle ou moi ne sait qui je suis: un sang mêlé. Ou presque.
    On me décrit souvent comme un garçon jovial, intelligent et réfléchi, bien que trop timide et maladroit aux yeux de mon prétendu père. Sûrement dû aux gènes de mon géniteur. D'ailleurs, la seule chose que je tiens de mon père d'adoption, sont ses manies de manipulateur, sa fermeté et sa persévérance ( bien que cette dernière se teinte de pessimisme). Je n'en tire pas une grande fierté. C'est un vieux sorcier retord et avare, qui a un don pour faire mille et une magouilles tout en restant dans les limites de la loi. Un escroc, je vous dit.
    Mais tout a changé, désormais. Gardien depuis quelque temps déjà, j'ai abandonné cette vie de plaisirs dérisoires et éphémères. Ma timidité s'est transformée en solitude, ma jovialité en calme et contrôle de moi même. Mes souvenirs se sont effacés, et je n'ai pas eu la force de les regretter. Je contrôle les ombres. Certains disent que les pouvoirs des gardiens ont un rapport avec leur vie d'antan. Je n'ai pas voulu faire le rapprochement entre l'ombre et ma vie antérieure. Peut-être la jalousie, mon côté impitoyable envers l'injustice, et ma peur du noir y sont pour quelque chose.


About the Autor

▬ PRENOM Bérengère
▬ AGE 15 ans
▬ AVATAR CHOISI Joseph Gordon Levitt *w*
▬ DECOUVERTE DE TSN J'y etais avant, en tant que Bylel M. Morgan =D
▬ AVIS SUR TSN Que dire ? Parfait est le mot qui convient ^^



Dernière édition par Lux M. Arkwright le Mar 31 Mai - 18:37, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 6
♦ Crédit : Disturbing mind

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 23 ans
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Sam 21 Mai - 18:11

A LITTLE BOY AND AN OLD LADY


C'était une vieille dame. Des rides épaisses sillonnaient sa peau satinée et burinée par le soleil. Mrs Hemingway faisait partie de ces vieilles familles de sorciers aux arbres généalogiques si précis et si garnis qu'ils était impossible à quiconque de douter de la pureté de leur sang. Mrs Hemingway était aussi une vieille demoiselle, devenue veuve très tôt et qui avait refusé de se remarier à tout homme de second choix qui aurait pu souhaiter s'acoquiner à une famille de son rang. En somme, c'était une femme revêche, égoïste, et particulièrement proche de son argent, à l'image de son gendre, Mr Arkwright. Mais elle possédait aussi un flair et un œil beaucoup trop acéré pour une vieille femme de son âge. Elle savait percer avec une finesse rare les secrets de chacun, mais avait la qualité ( il était important de le souligner, n'en possédant que peu) de conserver ces secrets pour elle même. Elle se délectait trop de voir ces petites gens se déchirer entre eux sans même connaître les secrets qui se dissimulaient dans les placards de chacun. Pourtant...

Cette vieille femme aigrie avait un faible pour son petit fils. Lux. Il avait ce charme et cette innocence qui avait déserté tous les autres. Un sourire simplement joyeux qui ourlait ses lèvres. Il montait souvent la voir. Pour une raison qu'elle ignorait, il aimait l'espace confiné de sa chambre, les volutes de parfum qui s'envolaient des nombreux encens qui fumaient dans la pièce, et les bibelots qui jonchaient toutes les étagères. Mais avant tout, il aimait passionnément les vieux livres de magie que conservait précieusement cette vieille femme, et que nul autre qu'elle ou Lux n'avaient le droit d'ouvrir (« leurs gros doigts auraient détruit les pages fragiles », disait-elle).

Mais Mrs Hemingway connaissait, entre autre, le secret de sa fille, et de son petit fils. Il était brun. Ses yeux étaient noisettes. Or, personne dans la famille n'avait de cheveux bruns, pas même elle. Ni des yeux noisettes. Mais ce moldu – un ami à sa fille – possédait tous ces attributs. Et sa manière de la regarder – avec bien trop d'insistance – ne trompait pas. Son gendre était trop idiot pour s'en rendre compte, mais elle, elle avait l'œil.
Peut-être était-ce aussi pour ça qu'il avait emporté son affection. Une partie de son sang – au moins – n'était pas corrompu par des années de magouilles familiales.

Un jour – c'était une soirée d'été, douce et chaude, ce qui avait fortement incommodé Mrs Hemingway qui s'était cloitrée dans sa chambre – Lux décida de monter voir sa grand mère. Il gravit les marches une à une, et lorsqu'il se retrouva devant le seuil de la porte, il toqua de trois coups secs, et entra sans ménagement. Mrs Hemingway était assise dans son grand fauteuil, un ancien rocking-chair recouvert d'un tissu étrange – lequel ressemblait à de la moquette, selon Lux – et elle regardait pensivement la fumée d'un cierge qui montait au plafond, avant de redescendre les yeux vers les cartes posées devant sa table de bois – Mrs Hemingway aimait par dessus tout prédire l'avenir à la manière des moldus. Personne n'accordait d'importance à ses prédictions mais elle aimait être médisante. A l'arrivée de son petit-fils, elle fit tourner le fauteuil, et les pieds en bois grincèrent sur le parquet. Elle jeta son regard sévère sur lui, et il s'assit sans gêne sur le tapis épaix juste en face d'elle.
    - Grand mère ?
    - Oui, Lux ?
    - J'ai une question à te poser, poursuivit-il.

Elle se tut, appuyant de côté sa tête sur sa main, et attendant. Elle savait de quoi il retournait. Le regard grave de son petit fils était de circonstance.
    - Est-ce que Papa... est mon père ? S'enquit-il avec gravité
    - Non, Lux, trancha Mrs Hemingway. James n'est pas ton père.

A sa grande stupéfaction, Lux eut un soupire de soulagement, baissant les yeux vers le tapis qu'il se mit à tordre.
    - Je crois que... j'ai toujours su qu'il y avait quelque chose de différent chez moi. Maman ne me traite pas pareil que Charlie ou Percival nota-t-il avec un grand sérieux. Et puis... je me suis toujours demandé pourquoi il n'y avait que moi qui avait les cheveux bruns, dans la famille. Je trouvais ça injuste, mais à la réflexion...

Il se tut un instant, puis releva les yeux vers sa grand mère, toujours silencieuse.
    - Ça n'a pas d'importance, tant que Charlie et toi, vous êtes là.

Il eut un sourire innocent, que Mrs Hemingway lui rendit, bien que ses yeux ne soient pas à la fête. La vie n'était pas si clémente, elle le savait bien. Mais mieux valait laisser ses illusions à Lux, tant qu'il pouvait encore en avoir.


A BOY AND A LITTLE GIRL


Elle était blonde. Comme tous les membres de sa famille. D'un blond foncé, presque châtain, mais pas assez brun pour faire tâche. Elle aimait les fleurs, le rouge, la musique classique, les sucettes et le quidditch. Elle jouait souvent à ce sport avec son frère préféré, Lux. Contrairement à Percival, il ne cherchait pas à la faire tomber dans l'eau quand ils se baladaient près du lac, et ne tirait jamais ses cheveux lorsqu'elle les lâchait – c'est a dire rarement. Charlie – elle s'appelait en réalité Charlotte, mais elle aimait tellement peu ce prénom que Charlie était presque devenu son prénom officiel – n'était pas une fillette fragile, contrairement à ce que ses cheveux blonds et son goût pour les coquelicots laissaient penser. Elle aimait les sensations forte malgré son jeune âge – elle venait d'avoir 8 étés – et ne rechignait pas à se battre contre ses frères plus âgés, et particulièrement contre Percival, qui était le frère aîné de la famille. Cependant, à l'inverse de ce dernier, elle avait su se tisser un caractère loin de la sournoiserie maladive de la famille, influencée par Lux, qui l'avait élevée, et qui était pour elle plus un père qu'un frère cadet. C'était surement cela qui avait fait qu'ils avaient des liens si forts. Si puissants que Lux rappliquaient toujours, par un hasard étonnant, aux moments ou il le fallait.
Les absences prolongées de leurs parents – qu'elles soient physiques ou psychique – avait appris à Lux à être débrouillard. Percival, bien que le plus âge, s'était refusé à éduquer son frère, et Mrs Hemingway, bien qu'aimant son petit fils, avait décidé qu'il valait mieux pour lui ne pas être éduqué par ses soins. Il savait où se trouvait la nourriture, et où l'acheter, dans le village attenant à leur manoir – et aussi où se trouvait l'argent nécessaire à l'acheter... - et il était connu dans la bourgade entière.

C'était durant l'une de ces absences que Lux avait emmené Charlie prendre l'air. Elle était enfermée dans le manoir depuis voilà plusieurs jours, et elle n'avait encore jamais visité le village. Bien qu'avide d'aventures, elle ne put s'empêcher, les barrières du château dépassées, de prendre la main de son frère, et de lui jeter un regard plein d'appréhension, auquel il répondit par un sourire rassurant. Ils étaient entrés, avaient choisis les ingrédients qui composeraient leur prochain diner, et Lux avait acheté des sucettes à sa petite sœur. L'une d'elle avait directement fini dans sa bouche, tandis qu'ils rentraient vers leur maison avec une lenteur qui trahissait leur manque d'enthousiasme. Le village, bien que moldu, était bien plus passionnant que la vie chez eux.
Mais à la sortie du village, alors que leur sac à dos était plein de provisions, ils s'étaient fait attaquer par une bande de gamins affamés. Lux aurait consenti à leur donner son sac, mais la situation était plus urgente, et l'idée qu'ils puissent s'attaquer à sa sœur suffit à lui faire sortir sa baguette – il avait 12 ans, et était en deuxième année à poudlard – et à lancer un sort de petrificus totalus à tous ceux qui passaient à sa portée. Ensuite, tout s'enchaîna très vite. Leur mère débarqua comme une folle, jeta un sortilège d'oubliette aux enfants assommés après les avoir libéré du sortilège du saucisson, et s'empara avec force de ses enfants, qu'elle ramena au manoir. Ensuite, elle partit, sans autre réprimande qu'un regard affolé à sa fille, qui était en pleurs.
    - Charlie... ça va ? souffla-t-il difficilement.

Elle hocha la tête doucement, suçant mollement sa sucette. Puis, remarquant qu'il y avait un silence de plomb, elle leva la tête et observa le visage de son frère. Mais était-ce bien son frère ? La haine qui se dépeignait sur ses traits d'ordinaire doux ne lui ressemblait pas. Il grogna avec difficulté:
    - Je... ne... veux... plus JAMAIS... que ça arrive ! Il tourna la tête brièvement, puis tonna: PERCIVAL!

Charlie sursauta. Elle ne comprenait pas pourquoi il voulait bien appeler leur frère aîné. A coup sur, il ne pouvait leur apporter que des ennuis. Cependant, il arrivait, et il observa avec orgueil ses frères et soeurs.
    - J'ai entendu ce que vous avez fait. Bravo, Lux! J'espère que tu es fier de toi ! Tu...
    - Je n'ai rien à faire de ce que tu espères ou pas, Percival, le coupa-t-il. J'ai juste besoin que tu utilises un sortilège.
    Ce dernier se raidit, apparemment révulsé à l'idée de rendre quelque service que ce soit.
    - l'autre jour, j'ai entendu parler d'un sortilège puissant. Il me semblait que c'était... la promesse impalpable, ou quelque chose comme ça...
    - Le serment inviolable, couina-t-il.
    - Oui, c'est ça. Je veux le faire.

Percival resta bouche bée, et souffla quelques mots complètement inaudibles. On pouvait cependant comprendre des mots tels que « n'y pense pas », « idiot » et « stupide ». Il sortit cependant sa baguette – son expression de totale incrédulité ayant été remplacé par un sourire narquois. L'idée de lier son jeune frère à un sort inviolable qui risquais de le tuer – ou, au pire, de lui flanquer une bonne frousse – le remplissait d'allégresse. De toute façon, Lux n'était pas ce que l'on pouvait appeler un frère intéressant. Il passait la majeure partie de son temps chez la vieille Hemingway, ou avec cette snobinarde de Charlotte. Il n'aurait d'ordinaire pas consenti à leur rendre un service, mais il se devait de faire une exception. Mais que pouvait-il bien souhaiter ? Après maintes explications qui manquèrent de lui arracher des vomissements, il leva sa baguette, après que Charlie et Lux aient liés leurs mains. Il s'enquit alors d'une voix ou perçait une perverse satisfaction:
    - Lux, promets-tu de t'occuper de Charlotte (elle grimaça) dès qu'elle en ressentira le besoin ?
    - Je le jure.

Un fil doré s'entrelaça entre leurs doigts et se mit à briller.
    - Promets-tu de venir à son secours dès qu'elle ne sera pas en mesure de se débrouiller seule ?
    - Je le jure.
    - Et promets-tu de ne jamais l'abandonner en quelque situation que ce soit ?
    - Je le jure.

Les trois fils qui s'étaient enchaînés autour d'eux s'éteignirent doucement, et la pression de leur doigts s'envola en même temps. Lux eut un sourire de satisfaction, et Charlie resta silencieuse. Elle ne comprenait pas vraiment ce qui venait de se passer.


A NEW DAWN, A NEW LIFE.


Le spirit est mort. Mais à vrai dire, il s'est passé bien des choses avant ça. Je vais essayer de les résumer – mais pas trop tout de même. Sinon ce serait moins palpitant.
J'ai 23 ans. J'ai quitté ma famille à l'âge de 17 ans, une fois ma majorité arrivée. J'ai emmené ma sœur avec moi – Charlie, qui avait alors 13 ans, allait entrer en 3eme année à Poudlard – et on s'est installés dans un appartement. Plus tard, elle prit son indépendance, évidemment. Je devenais plus manipulateur que je l'avais jamais été – il était important pour moi qu'elle n'ai pas une seule égratignure, sans pour autant l'étouffer et l'empêcher de vivre. Souvent, on nous accusa d'inceste – ce qui nous faisait rire. Nous étions certes extrêmement proche. Combien de fois m'avait-elle appelé « mon ange » ou m'avait embrassé spontanément sur la joue, ou avait pris ma main dans la rue ? C'était juste que notre vie sociale avait longtemps tourné autour de l'autre.

Le spirit fit des ravages. J'appris la mort de ma grand-mère – ce qui me fit un choc énorme. Pas à Charlie, qui n'avait pas spécialement de relations avec elle. J'avais continué à être en contact avec elle par les lettres. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour retrouver l'assassin. Un homme atteint du spirit. Il ne me fallut pas beaucoup plus de temps pour le tuer.
Et puis, Dieu vint nous repentir. Je fus choisi. Pourquoi moi ? Je l'ignore. Toujours est-il qu'aujourd'hui, je suis gardien. Je fais régner la justice, à laquelle je tenais tant. Je pouvais exercer un jugement sans aucune crainte, punir. Et je n'en suis pas mécontent, après tout. Malgré le reste de mes souvenirs qui se sont effacés, je continue à voir ma sœur. Les souvenirs qui la concerne revienne. J'essaie de ne pas trop me rapprocher d'elle – les sentiments me rendent plus humains, et moins gardien. Et sa souffrance face à mes oublis me fait souffrir. Je ne veux pas de ça.

Et sinon ? C'est tout. C'est amplement suffisant. Mais grand-mère avait raison. La vie n'est pas clémente.


Dernière édition par Lux M. Arkwright le Mer 1 Juin - 13:53, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Dim 22 Mai - 11:21

Salut et bienvenue sur TSN !

Tu as une semaine pour faire ta fiche, mais s'il te faut un petit délai n'hésite pas à demander Wink
Bon courage ^^




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
THE DUCK HUNTER × i'm there for you, guardians (also for other stuff ...)

avatar


♦ Lettres Envoyées : 96
♦ Crédit : MΛRVEL

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Dim 22 Mai - 11:38

Bonjour, M. Potter 8D.
Puis bonne chance , même si .... je ne comprends pas pourquoi on dit bonne chance, comme si faire une fiche c'était un calvaire. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Dim 22 Mai - 11:53

Oh ! Je viens de voir le début de ta fiche alors re-bienvenue plutôt !
Tu seras pas partie longtemps dis donc Laughing

Haley reviens aussi avec toi ou tu es toute seule cette fois ? ^^




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm

avatar


♦ Lettres Envoyées : 148
♦ Crédit : rusty damages ; tumblr

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 96 ans (24 ans)
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Lun 23 Mai - 9:04


    Ma foi, re-bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 41
♦ Crédit : lulla

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 24 ans
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Jeu 26 Mai - 16:09

Bienvenue Lux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 6
♦ Crédit : Disturbing mind

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 23 ans
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Dim 29 Mai - 10:52

Merci à tous heureuse d'être de retour parmi vous !
@Charlotte: oui, en effet, je n'ai pas pu résister Laughing
désolée de mon retard, encore des problèmes (décidément, je vais finir par croire que j'ai un sacré problème de malédiction avec ce forum ! XD). Pourrais-je avoir un délai pour faire ma fiche svp? 1 semaine devrait suffire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~The Angel Poisoned~ *Touch me or I will...*

avatar


♦ Lettres Envoyées : 37
♦ Crédit : (c)fenris

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 19 ans
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Dim 29 Mai - 15:16

Bienvenue ami gardien ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
QUEEN ♣ she's a deluxe edition

avatar


♦ Lettres Envoyées : 780
♦ Crédit : THRILLING GLOW

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage:
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Dim 29 Mai - 18:34

Re-bienvenue parmis nous
OHMYGORDON-LEVITT *-*
Bien sûr, nous t'accordons le délai, j'espère que tes problèmes de connections s'arrangeront, j'ai hâte de lire la suite de ta fiche (:





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 6
♦ Crédit : Disturbing mind

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 23 ans
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Lun 30 Mai - 17:49

Merci beaucoup Rafa ! (oui, je regarde Roland Garros et je supporte Raphael Nadal... Cool )
Merci Belle ! Very Happy J'espère que mes problèmes t'ecouteront mieux que moi... Laughing

Ah, et pour répondre à ta question Charlotte, Haley ne revient pas avec moi. A vrai dire, a partir du moment ou on est parti de TSN, on a pas gardé contact...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 6
♦ Crédit : Disturbing mind

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 23 ans
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Mer 1 Juin - 13:57

Désolée du double post, mais je pense avoir fini ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLOODY GIRL † Would you Die for me ?

avatar


♦ Lettres Envoyées : 3681
♦ Crédit : Fatal†Error
♦ Citation : What doesn't kill me... will probably kill you.

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 432 ans - 18 d'apparence
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good Lun 6 Juin - 15:24

Smile

Avant de te valider, on aimerait quelques précisions. C'est pour la dernière partie, quand tu dis que Lux voit Charlie même depuis qu'il est devenu Gardien. Est-ce qu'ils vivent encore ensemble ? Ou est-ce qu'ils se voient simplement assez régulièrement ?
Si c'est la deuxième solution, il faudrait peut-être accentuer plus sur la douleur que devrait ressentir Lux en voyant sa sœur parce que, normalement, en devenant Gardien, il l'a complètement oubliée et chaque souvenir d'elle qu'il recouvre devrait le blesser. Tu vois un peu ?




    ~† I had hoped you'd see my face. And that you'd be reminded. That for me it isn't over. Don't forget me. I beg. †~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-showing-night.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good

Revenir en haut Aller en bas

LUX ♦ i solemny swear that i am up to no good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: and finally there is flood. :: Le Néant-