AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

you'r not welcome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

avatar


♦ Lettres Envoyées : 51
♦ Crédit : //

MessageSujet: you'r not welcome Dim 28 Nov - 15:22

YOU'R NOT WELCOME



ALECTO && ERIN


    C'était un soir assez froid, il ne faisait pas beau du tout et la nuit tombait rapidement ; l'idéale pour sortir. Cela faisait longtemps que je n'avais pas couru derrière une proie, m'amusant avec elle, lui faisant peur, goûtant son sang encore frais..ou chaud. J'en avais assez des pochettes de sang que ramenait parfois Léo pour ne pas sortir chassé, je voulais me dégourdir les jambes, chasser de l'humain et de préférence du sorcier. Je n'aimais toujours pas ces sales rats, ni ceux qui se permettaient de nous chasser, ceux qu'on appelait traqueur. Quelle joie je pouvais éprouver lorsque j'en attrapais un et que je le faisais souffrir mille morts, un délice. Ses cris d'agonies sont une douce mélodie à mon oreille, son regard paniqué, le voir se débattre, tout ceci me manquait. Ceux qui nous avaient tellement fait souffrir durant des années, j'aimais pouvoir déverser ma colère sur eux à présent. Même si ce ne sont pas les mêmes, je sais qu'ils descendent de ces derniers, car eux ils se reproduisent contrairement à nous. Je savais que Léonard ne serait pas d'accord, mais j'étais libre de faire ce que je voulais, tant que je rentrais indemne, je décidais donc d'aller chasser, sachant qu'en cette période, il y aurait toujours un humain ou un chasseur qui se risquerait à venir la nuit.J'étais donc sortie de ma maison, où j'habitais à présent, assez loin de la population, mais assez près également pour pouvoir me nourrir de temps en temps lorsque l'envie me prenait. Courant dans une forêt, la sensation de liberté que j'éprouvais me faisait sourire, j'étais en pleine extase, sentant les différentes odeurs qui s'échappaient d'ici où de là, laissant mon instinct me guider vers ma nourriture favorite. Je pouvais sentir l'odeur des différentes herbes, des insectes, des animaux qui étaient proches, je pouvais sentir l'odeur de la nourriture humaine, mais je ne sentais aucun de mes parfums préférés. Je débouchais alors sur une prairie où je m'arrêtais, je me figeais tel une statue de pierre pour pouvoir mieux me concentrer. J'ignorais alors toutes les autres odeurs me concentrant sur l'essentiel. C'est alors que j'avais senti cette odeur si délicieuse, un sourire apparu sur mes lèvres, j'ouvrais les yeux ; j'étais affamée. Avec la vitesse d'un boulet de canon, je fonçais vers cette délicieuse personne qui avait un si délicieux parfum, courant vers elle. Enfin je la retrouvais, c'était un jeune homme assez beau en compagnie d'une jeune femme qui semblaient se promener, je leur barrais la route mes mains sur mes hanches et les voyant s'arrêter net, je souriais. Je les regardais tous les deux puis je leur murmurais:
    « Je compte jusqu'à dix, fuyez aussi vite que vous pouvez, si vous arriver jusqu'à votre voiture avant que je ne vous rattrape, je vous laisserai la vie sauve.. »
    Leurs cris retenti fortement dans la forêt et j'éclatais de rire commençant à compter, les regardant méchamment, ils s'étaient déjà mis à courir loin de moi, quelle naïveté, cela me faisait pitié de les voir s'accrocher autant à leur misérable petite vie d'humain, mais cela les regardait après tout, ils étaient mon diner que cela leur plaise ou pas, la jeune femme serait pour moi et l'homme pour léonard, il serait sûrement content de voir que je ne l'oubliais pas même pendant que je chassais. Alors que j'arrivais à dix, je les entendais de loin la respiration haletante, leur sang coulant plus vite dans leur veine, ils devaient être tout rouge à présent ... mmmh un réel délice en somme. Une nouvelle fois, je m'étais mise à courir, les entendant pleurer et se crier dessus mutuellement, je riais de nouveau. Soudain, je me figeais sur place en sentant une nouvelle odeur près de moi. Je regardais autour de moi, sachant que quelqu'un m'observait, je plissais les yeux et je criais fortement.
    « Qui que vous soyez...Montrez vous! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 148
♦ Crédit : rusty damages ; tumblr

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 96 ans (24 ans)
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: you'r not welcome Dim 28 Nov - 17:23



La vie suit son cours, avec ses hauts et ses bas, son lot de tristesse et de bonheur. Toutes ces sensations, bonnes ou mauvaises, qu'Erin avaient abandonné pour une vie nouvelle. Une vie qui lui promettait des jours meilleurs. Une vie qui enfin la laissait en paix. Le vide de son cœur, aussi étrange que cela puisse paraître, la comblait pleinement. Elle ne s'était jamais sentie aussi vivante qu'en cet instant. La jeune gardienne sentait à peine le froid sur son visage. Elle marchait au beau milieu d'un cimetière où elle n'avait enterrait personne, emmitouflée dans un manteau gris foncé. Plus rien n'avait d'importance que sa mission. Il n'y avait que cela de vrai, de constant. Elle ne croyait en rien d'autre. La vie avait quitté son âme et pourtant elle se sentait plus vivante que jamais. Aucune cloche d'alerte ne s'était mise à sonner dans son esprit. Le silence régnait en maitre ce soir tandis qu'elle arrivait à l'orée des bois. Erin appréciait cet endroit pour son silence et sa tranquillité. Les gens n'aiment pas beaucoup les cimetières. Pourtant c'est là que nous terminerons tous, se dit-elle tandis qu'elle jetait un dernier regard vers les tombes à l'abandon. Combien de victimes de la guerre gisaient sous ses pieds ? Elle n'aurait su le dire. Certains le méritait, d'autres non. Mais au fond tout cela n'avait plus d'importance. A présent c'était elle la loi, elle qui devait faire régner un semblant de prospérité dans ce chaos persistant. Un rôle qui lui tenait à cœur et qu'elle prenait avec le plus grand des sérieux. Jamais on avait vu plus performante dans ce domaine et c'était bien là sa fierté, encore qu'elle ignorait tout de ce sentiment.

Le vent se leva, plus glacial que précédemment et c'est alors qu'elle entendit ce qu'elle détestait entendre : des humains traqués par une monstruosité de la nature. Elle n'était pas là pour intervenir. Son rôle n'était nullement de stopper la chaîne alimentaire instaurée depuis des millénaires. Cependant elle ne pouvait rester les bras croisés et entendre, ou voir, le massacre se dérouler à côté d'elle. L'hésitation fût brève et, plutôt que d'entre dans la forêt, Erin s'en éloigna afin de s'approcher d'une silhouette qu'elle jugea féminine. Elle vit luire ses yeux et n'eut aucun mal à comprendre : un vampire chassant. Un vampire mécontent d'avoir été stoppé en si bonne marche. « Qui que vous soyez...Montrez vous! » Erin se mit à sourire en son for intérieur et, après avoir observé la traqueuse, sorti de l'ombre.

- Je crois que vos proies sont désormais en sécurité.

Sa voix ne laissait transparaitre aucunes émotions. D'une monotonicité stupéfiante, Erin regardait la jeune femme avec cet air hautain qu'elle ne contrôlait pas. Elle savait avec certitude que les deux humains se trouvaient désormais hors de portée de leur cauchemar. Erin, elle, n'avait pas peur. Elle ignorait la peur. Le visage fermé et dénué de toutes émotions, elle ne détachait plus son regard de celui de son adversaire. Si elle attaquait, elle se défendrait. Mais Erin n'engagerait jamais le combat. Ce n'était pas vraiment dans sa nature. Elle n'avait pas le sang chaud, contrairement à certain de ses congénères qui n'hésitaient pas à employer la force. Erin avait un peu plus de réserve, et de répartie ! Les paroles ont un tout autre pouvoir disait-elle.

- Le repas devra attendre, maintenant partez.

Ni colère, ni hâte dans ses mots. Ils n'exprimaient rien. Ils étaient vides de sens, vides de significations. Dans la bouche de la gardienne des mots ne sont que des mots. Consciente de ce fait, elle restait malgré tout droite et charismatique dans sa façon d'être. Il était indéniable qu'Erin portait en elle une force supérieure. Elle avait tout d'un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 51
♦ Crédit : //

MessageSujet: Re: you'r not welcome Dim 28 Nov - 19:33

    il y avait deux choses que je détestais dans ce monde ; les sorciers et qu'on me dérange pendant que je chasse. Certes, je ne suis plus un jeune vampire qui s'excite pour un rien, j'étais de nature assez calme, mais impulsive et comme j'avais faim, ma réaction avait tendance à être assez violente. Heureusement, je savais me retenir, je n'étais pas suicidaire. Lorsque la jeune femme qui venait en quelque sorte de s'interposer entre moi et mon dîner apparut, à son expression j'avais compris qu'elle n'était pas humaine ni vampire. Je remarquais qu'elle était calme et surtout désintéressée, ce qui était curieux quand on voyait qu'elle venait de sauver la vie à des humains, l'avait-elle fait en connaissance de cause? Je ne savais pas et a vrai dire je m'en fichais, elle me devait un dîner à présent. Je me voyais mal lui faire causette alors que j'étais affamée, mais quand je voyais son petit air supérieur, c'était plus fort que moi, je ne supportais pas qu'on me prenne de haut et surtout pas ces gardiens qui se prenaient pour des justiciers. Je regardais alors cette jeune femme sortir lentement de sa cachette, elle semblait assez fière d'elle, elle semblait même comblée. Son visage me disait quelque chose, j'étais sûre de l'avoir vu et il y a récemment, ma mémoire de vampire ne s'effacerait pas de sitôt et j'étais sûre qu'elle avait été autre chose avant de devenir cette espèce d'ange gardien qui aujourd'hui, faisait la loi parmi nous. Elle me regarda avec son petit sourire, , dieu seul sait à quel point j'aurais aimé faire disparaitre ce sourire dans des cris d'agonies et de douleurs, de la voir se tordre entre mes mains, je n'aimais vraiment pas cette personne ni ces créatures, j'étais contre elle, mais je savais que je ne pouvais rien faire également, après tout on ne savait même pas ce qu'elles étaient réellement. Lorsqu'elle me répliqua qu'elle croyait qu'à présent que mes proies étaient en sécurité, je m'étais mise à rire doucement, gardant mon sang froid (façon de parler bien sûr) et je la regardais, la méprisant légèrement.
    « Vous croyez? Je chasse depuis maintenant des années et je peux même vous dire où ils habitent en ce moment rien qu'en suivant leurs odeurs .. ce n'est qu'une question de temps »
    Dis-je en croisant les bras, faisant un pas vers elle sans rien de menaçant, puis je la regardais, comme pour engager la conversation.
    « De plus, venir les sauver ainsi me donne juste envie de les tuer encore plus qu'avant, juste par caprice .. si vous vouliez les sauver, c'est raté. »
    Pauvres humains! s'ils savaient qu'elle venait de les condamnés, mais enfin je n'allais pas forcément m'occuper de leur cas tout de suite, j'allais d'abord leur laisser un peu d'avance, histoire de bien m'occuper d'eux ensuite, j'allais leur laisser le loisir de croire qu'ils étaient sauvés, de plus je ne voulais pas la voir trainer dans les parages quand j'aurais décidé de le faire. Puis lorsqu'elle me demanda de partir, je souris de nouveau mes yeux brillaient dans l'obscurité, je répliquais.
    « Comme vous le dîtes, il devra attendre, mais il se fera tout de même .. cependant, j'aimerais converser un peu avec vous, voyez vous, cela m'intrigue que vous vous intéressiez à sauver ces humains alors que vous avez l'air si .. désintéressée? Vous êtes vraiment une curieuse créature .. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 148
♦ Crédit : rusty damages ; tumblr

A NEW BEGINNING
♦ Age du personnage: 96 ans (24 ans)
♦ Nouvelle vie:

MessageSujet: Re: you'r not welcome Mar 7 Déc - 15:15



Loin d'être dupe ou stupide, Erin savait qu'un vampire ne lâchait jamais sa proie, cette jeune femme ne faisait ps exception, bien au contraire. Elle avait l'air d'autant plus déterminé à retrouver ces humains et à s'en délecter. Erin l'avait arrêtait une fois, elle ne recommencerait pas. Elle n'avait pas peur, d'ailleurs elle ignorait ce que c'était. Cette mission n'était tout simplement pas dans ses attributs et, si elle avait fait ce geste ce soir, ce n'était surement pas pour veiller sur ces deux malheureux humains. Nombreux était ceux qui mourraient sous les crocs acérés des vampires assoiffés de sang. Ces deux là ne faisaient aucune différence. Erin était indifférente à leur sort. Sa mission ne résidait pas en cela. La chaîne alimentaire n'en serait pas perturbé. Le hasard l'avait mené là, sur le chemin de la prédatrice, l'occasion s'était tout simplement présentée. Néanmoins la vampire haussa le ton et répondit a celui d'Erin, hautain à souhait. La jeune femme dont le visage n'exprimait rien, la regardait de ses yeux perçant comme si elle était capable de lire en elle à chaque instants. Ce n'était bien sur pas le cas, bien qu'elle posséda des dons tout à fait extraordinaire. Avec une totale indifférence Erin s'exprima de sa voix naturellement douce et froide :

- Leur sort m'importe peu. Vous pourrez bien déchirer leur chairs, éviscérer leur entrailles et sucer leur sang jusqu'à la dernière goutte sans que je ne me retourne dans mon sommeil.

C'était là un euphémisme. En effet, Erin dormait peu. Froide et sans cœur, le ton monocorde de sa voix tandis qu'elle décrivait ces horreurs auraient fait pâlir n'importe qui. Le vampire en face d'elle resta néanmoins stoïque. Pire, elle voulait poursuivre la conversation et en découvrir plus sur Erin qu'elle traita ouvertement de « curieuse créature ». Cela fît absolument pas réagir la Gardienne qui gardait la même in-expression sur le visage, bien que cette insulte n'avait rien de flattant et de sympathique. Fasciner ainsi les foules lui conférait un peu plus de pouvoir. Erin détestait pourtant être vu comme une bête de foire, aussi avança t-elle d'un pas en direction de la vampire aux cheveux bruns. Elle la dévisagea encore avant de croiser délicatement les bras. Elle n'était pas là pour converser, encore moins pour se faire des amies. Elle ne voulait pas de ça. Erin n'avait confiance qu'en elle-même, et en personne d'autres, pas même en ses congénères. Pour elle, il n'y a qu'en notre propre conscience et en nos propres forces que l'on peut faire confiance. C'est pourquoi Erin n'avait personne avec qui elle aimait particulièrement converser, bien qu'elle ai eut ce qu'on peut probablement qualifier d'amis.

- Je ne les ai pas sauvé en pensant qu'ils étaient définitivement hors de danger. Le hasard m'a mené ici, j'ai retardé leur morts, puissent-ils en profiter.

Elle avait tout d'une grande dame, de celle qui n'existe plus aujourd'hui. Ces femmes d'une catégorie supérieure, aimée et crainte à la fois. Ces femmes qui ont fascinés tant d'hommes et répugnées les femmes. Erin se plaisait à parler, parfois, en énigme ou de façon extrêmement soutenu comme ici. Elle se prenait peut-être trop au jeu de l'être supérieur qu'elle incarnait. Aucun importance. Les lois c'était elle qui les écrivaient au fil du temps. Elle n'avait de compte à rendre à personne, ou presque. Le Spirit veillait, comme une ombre planant au dessus d'une contrée verdoyante. Le mal était partout et n'attendait qu'une brèche pour se répandre. Erin n'était pas prête à le laisser entrer à nouveau. Et pourtant elle était dans cet endroit, aussi sinistre soit-il, à converser avec un vampire, un être profondément malfaisant. Un être qui n'attendait que la fin de cette conversation pour tuer. Étrange situation...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ Lettres Envoyées : 51
♦ Crédit : //

MessageSujet: Re: you'r not welcome Sam 11 Déc - 0:09

    Je n'aimais pas sa façon de me parler, sa façon d'être supérieur à moi. Sous prétexte qu'ils étaient étrangement puissants et impartiaux, ils se donnaient le droit de nous juger , de nous condamner et nous faire ressentir notre infériorité. Tout en elle me révulsait, son regard vide d'émotion et indifférent, son visage impassible. Je ne m'intéressais pas vraiment à eux, je me fichais de ce qu'ils étaient, tant qu'ils ne se mêlaient pas de nos affaires, mais depuis quelques temps, je tentais de récupérer le plus d'informations possibles sur leurs origines ou encore leur but sur terre, pour aider une jeune fille pour qui j'avais de l'affection presque maternelle, ce qui était curieux de ma part et ce que je n'appréciais pas vraiment. Mais en réalité, la raison pour laquelle je n'aimais pas cette jeune femme face à moi était toute autre, c'était surtout parce qu'elle venait de gâcher ma partie de chasse, je venais de laisser partir un délicieux dîner, si j'avais pu je l'aurais obligé à me rembourser de son propre corps, mais je ne voulais pas me risquer à me mesurer à elle et puis les mots faisaient tellement plus de dégâts. Elle me regardait fixement, ses yeux semblaient vouloir percer mes pensées, je ne savais pas si elle pouvait le faire, mais si elle avait pu, elle m'aurait évité de devoir dire tout ceci à haute voix et qu'elle comprenne à quel point elle et ses semblables étaient plus une tare qu'autre chose. Elle me répliqua ensuite qu'elle se fichait du sort de ces êtres humains, que cela n'allait pas influencer son sommeil, je me déplaçais un peu sur le côté, marchant tranquillement les bras croisés et je la regardais de mes pupilles sombres, j'étais réellement affamée, mais je me contrôlais.
    « Oh mais si cela vous importe peu alors je vais me faire un plaisir de vider leur corps de la moindre trace de sang possible, de les faire souffrir , de forcer l'autre à regarder .. d'ailleurs, vous devriez m'accompagner vous me devez bien ça non? Vous venez d'interrompre ma partie de chasse .. »
    Je n'avais aucune envie d'en faire une amie ou quoi se soit, elle n'était pas faite pour avoir des amies et encore moins des vampires. J'étais prête à la tuer dès que l'occasion se présentait, ou lui faire payer ce qu'elle m'avait fait aujourd'hui, j'étais assez rancunière et je n'aimais pas qu'on me laisse devenir sauvage à ce point. Elle était réellement une curieuse créature, une bête de scène, avec ses traits si stable et inchangé, avec son air hautain et vaniteux, on ne parle pas forcément de beauté, seulement cela se voyait qu'elle ne se prenait pas pour n'importe quoi. Elle me parla encore de ces humains et je riais alors d'un petit rire froid et charmeur.
    « Je vois que je ne m'étais pas trompée sur vous, vous êtes réellement intéressante à étudier .. ils ne pourront malheureusement pas en profiter, pas assez de toute façon .. mais cela vous importe peu bien sûr .. ce qui est certain, c'est que vous n'êtes pas des anges .. au fond on est pareil ; assister à un massacre ou le commettre, où est la différence? »
    Je souriais d'un air charmeur, mais en restant froide et en retrait. Je savais que ma réplique avait rebondit sur elle, elle n'était pas du genre à être touché par des paroles venant d'être qu'elle qualifierait d'inférieurs. Je n'aimais pas définitivement cette femme, ni la créature qu'elle était..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: you'r not welcome

Revenir en haut Aller en bas

you'r not welcome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE.SHOWING.NIGHT ▬ your fantastic rpg :: Out of London :: LE CIMETIERE-